Sunteți pe pagina 1din 82

Le mag’ de l’alimentation vivante et de l’abondance

Les erreurs Eloge de Maisons en


du végétalien la simplicité bottes de paille
débutant
L’alimentation crue :
un tremplin vers
la transformation

Numéro 5 - Août • Septembre • Octobre - 2013 4€


lechoubrave.fr
Hey, dis-t’O
Lumière !
Ce numéro de l’été voit l’achèvement d’un cycle :
Le Chou brave souffle sa première bougie !
Une belle année pour notre équipe, qui a eu un grand plaisir à écrire
et publier ces articles, faire des photos et même des reportages vidéos.
Une année qui n’a pas été sans quelques difficultés et interrogations non
plus, pour certains d’entre nous en tout cas.
Mais tout est beau, et nous pouvons
nous réjouir de l’abondance de
grâce que la vie est capable
de nous apporter. Tout
est là, sous nous yeux.
Sachons le voir,
sachons nous réjouir
des rayons de soleil
sur notre peau,
célébrer le chant
des oiseaux, la
nature qui s’éveille
jour après jour, et
nous qui l’imitons
à notre manière en
suivant un chemin vers
plus de conscience et de
lumière.
Ce numéro vous propose des articles
pour débutants, et notamment étudiants,
des témoignages, des interviews, des réflexions autour de la viande, un
reportage sur la permaculture, le BRF, l’écoconstruction, la spiruline,
des questionnements sur la simplicité, les lobbies alimentaires, le
gaspillage, le fait de manger en conscience, etc. Vous y trouverez
également plusieurs recettes fraîches et appétissantes.
À noter également : quelques nouvelles recrues au sein du Chou brave,
dont la jeune et charmante Québécoise Ariane Louis-Seize, qui travaille
notamment chez Crudessence.
Toute l’équipe se joint à moi pour vous souhaiter un été joyeux,
ressourçant et lumineux.

Carine,
rédactrice en chef

2
3 Coco
Sommaire
Misesen
Mise enbouches
bouche  Cru'activité
Cultivons la diversité

Edito2
Astuce pour faire bonne impression ! 2 Ravioles
C'est de chou-rave
de saison Pimprenelle
aux figues
 30
54
Hey, Pour
B.D. lesQvacances
dis-t’O uelques graines
! d'éveil 3 Soupe
Le de tomates
fruitier du mois aux
Goyavier
billes de
fraise
melon
 55
32
Sommaire4
Grizzly 5 AuSucettes
jardinglacées
Le Boisbicolores
raméal fragmenté  34
56
Grizzly56
Instant'anné
L'ours Chili sur…
Zoom cru etC
 végétalien
omment la spiruline est arrivée 57
Prendre
Le club des
soincuits anonymes Le témoignage
de soi 8 Myrtilles santé jusqu’à nous 38
58
d'Emmanuelle6
BD 10 Smoothie Belle
Andalousie Un paradis
saison pour crudivores 58
Smoothie mon en Europe
chou ? 58
44
Manger cru en famille Verdures en fêtes 58
Ça se mange ou pas Smoothie rouge 58
On s'y met Pourquoi les enfants crudivores UnLmonde a tarte aux myrtilles
en germination 59
rêvent-ils
On s'y metd’Loes
uvrir
erreurs
une pizzeria
du végétalien
? débutant 128 Tapioca de chia aux fraises 60
Crunaissance Vie Nd’ourrir
étudiant(e)
son tout-petit
ou vie saine ? 12
16 Un Gaspacho
monde cru de brugnons
Anastasia,aux crudivore
groseilles
en 61
Temoignages
Témoignage Pauline,
Témoignages
28 ans, frugivore
de mamans 15
19 Soupe dragon Allemagne 48
62
InterviewDavid
Interview « MonWolfe
fils a guéri
et les de
super-aliments
ses maladies 16 La Soupe
pêcheplaisir
 L’alimentation
pastèque crue : un tremplin 62
chroniques
Mets dit-onLa en guerre
à peu près
du miel
11 mois. » 22
18 vers la transformation 50
Rencontre
Produits Mon expérience
atypique Davidavec
et Solange,
les produits
une ren- Cultivons
Eco-construction la diversité Maison en bottes de paille 54
contre
ABC deatypique
la nature et une petite fille « crue ». 26
22 Art de vivreVéganisme et éthique animale 58
C'est de Psaison
Cru'Elle achamama60
Le pissenlit 64
Ca
Cru'activité
se mange… ou pas Jardinage vivant
Spiritualité Alimentation
Introduction
et spiritualité
aux grands 62
principes deManger la permaculture
ou communier 66
64
Crème
Met d’amandes
dit-on L’abondance
au chocolat
des acides aminés 29
24 Témoignage La Permaculture et moi 70
Samosas
La fraises-cajou
cruisine santé de Sheryl-Anne  25 Le fruit du mois Pistachier Pistacia vera,  73
Comment
Explosion citron-gingembre
organiser des stations crues 26 Le fruit du mois Les extraits végétaux :
dans
Légèrevotre
et rafraîchissante
cuisine salade 32
27 Vivre
Au jardin l'abondanceles légumes aussi ont droit à l’Alimen-
au quotidien
Crème «  àLes
Santé tartiner 
fruits àme
la rendent
pimprenelle
malade….  » 28
36 tation Vivante ! 74
Trempette
La chronique de poivrons
de Charles  29 On dénonce Les lobbies alimentaires :
Suite de la chronique Zen 40 Un monde entogermination be or not lobbies ? 66
Paleo Food Au plaisir de nos gènes, le régime Se libérer des ressentiments 72
paléo 42 Interview NL
Abondance  elly
es Gars-Pilleurs
Reinle-Carayon, à l’assaut
Hygiènisme L  ’alimentation selon le Docteur pionnière du descrupoubelles
en Allemagne 74
78
Douglas Graham 48 La pêche LeEloge sommeil de la simplicité 76
82
Témoignage Eduardo, promoteur d’une alimen- Incroyables
Les Se brosser pour faire
Comestibles à la peau
conquête
neuve
du 85
tation frugale et crue au Brésil  50 Pousser sur de bonnes bases nouveau
 monde 78
Simplicité Quand les fruits me tombent des Comment
Oyez Projetmon d'éco-village
fils apprit lire... 87
81
mains... Se recentrer et écouter son corps 52 L’éducation bienveillante, c’est physiologique ! 89

Vivre l'abondance

Solidarité l es petits fruits solidaires 92


Dénicher l’abondance mise
en partage grâce au PlantCatching !93
Economie une crise en trompe l’œil 94
Abondance les constellations d’abondance 97

4
Grizzly
Dans un magazine figure toujours un « ours », espace dédié aux mentions légales et dans lequel figure
l’ensemble des personnes ayant participé au numéro. Voici donc notre « grizzly », sauvage et vivant, grrrr !
(et qui montre une belle parité masculin-féminin, c’est-y pas beau ?)
Rédaction : Carine Phung, Retrouvez la présentation de Numéro 5 : Numéro de août/
Stéphane Conti, Murielle Lekien, l’équipe de Le chou brave à cette septembre/octobre 2013. 
Marion Eberschweiler, Jéremy adresse web : http://lechoubrave.fr/ Vendu au prix de 4 €.
Fourestier, Anne-Marie Bouhelier, qui-sommes-nous Petits budgets : nous contacter !
Yves Ehrenbongen, Saïvann, Abonnement (4 numéros) au prix
Christine Causera, Pierre-André Diffusion par voie numérique, via de 15 €.
Weité, Ariane Louis-Seize, Nelly l’association Le Chou brave. Abonnement + ebook de recettes
Goepfert, Paul Scheffer, Amy crues : 23 €
Webster, Yaël. Association Le chou brave : http://lechoubrave.fr/vente-du-numero-en-
14 rue Charles Beylier  cours
Illustrations : Gaël, Albane 38400 St Martin-d’Hères 
Vitalis, Niko, Coco, Joachim FRANCE  Le magazine est indépendant
Genuys. et non subventionné. Bien qu’il
Pour tout envoi de chèque : tende à promouvoir l’alimentation
Photographies : Yann Deva, Le chou brave vivante, il n’est rattaché à aucune
Catherine Forest, Sophie Jouxtel. Service abonnenment et commandes idéologie et aucun dogme.
Photo de couverture : Yann Deva 4 rue des Prunelles 
http://yanndeva.fr 67520 Nordheim  Les dons de soutien à l’association
FRANCE  sont possibles par Paypal, via
Mise en page : Sophie Jouxtel Tél. : +33 (0)388 876 463  notre site internet, ou encore par
http://www.formationpao.fr
Fax : +33 (0)955 152 433 chèque ou virement.
http://socrusogood.wordpress.com

Site web : http://lechoubrave.fr  Merci de nous aider à faire vivre le


Relecture : Benoît Doutreleau,
Adresse courriel de contact : magazine !
Denise Etcheverry, Carine Phung.
contact@lechoubrave.fr Magazine sous licence CC0
Directeur de publication : La licence Creative Commons
Christophe Fender permet aux auteurs de sortir de la
Rédactrice en chef : logique classique du Copyright et
Carine Phung de libérer de manière graduée leurs
œuvres sur Internet, en autorisant
certains types d’usages comme
la copie, la représentation, la
modification à but lucratif ou non.
A terme, les œuvres passent dans le
domaine public.

Le chou brave, c’est aussi :


Un blog : http://lechoubrave.fr
Une chaîne télé : http://www.
youtube.com/user/CHOUBRAVETV
Une page Facebook : http://www.
facebook.com/LeChouBrave
Un Twitter :
https://twitter.com/lechoubrave 

5
Le club des cuits anonymes
Le témoignage d’Emmanuelle année. Là, pendant l’ hiver, j’ ai commencé à lui donner du riz, de la
soupe... et il a fini par ne plus vouloir manger autre chose que du
riz, au point que les repas devenaient pénibles ! J’ ai moi aussi réin-
Quand j’étais petite fille, il y avait chez ma grand- troduit le cuit, par facilité… tout en pensant que c’ était vraiment
mère un petit livre de recettes végétariennes sur le- dommage d’ avoir induit une telle addiction aux produits cuits
quel je passais des heures à rêver ! Cette cuisine me chez mon petit garçon, qui s’ en passait vraiment bien jusque-là !
faisait vraiment envie… Pourtant, j'ai commencé Lors de ma quatrième grossesse, j’ ai essayé de reprendre ce
ma vie de jeune adulte en mangeant de façon clas- mode d’ alimentation, mais cette fois d’ y inclure tous les
sique, ne m’ étant jamais réellement posé la ques- membres de la famille. Là, ça a été vraiment plus difficile
tion de l’alimentation. au niveau de l’ organisation, parce qu’ il a fallu s’ adapter
Ce n’ est qu’ en 2006, au moment de ma sépara- au rythme de chacun, pour que personne ne se sente
tion avec le papa de mes deux enfants, que j’ ai eu lésé, brimé, ou ne prenne ce changement d’ un mauvais
le déclic et que j’ ai osé franchir le pas : les enfants œil : ç’ aurait été le meilleur moyen pour que cela ne
et moi sommes devenus végétaliens du jour au dure pas !
lendemain. J’ allais m’approvisionner en produits J’ ai donc, dans un premier temps, remplacé les biscuits
frais sur le marché auprès d’un producteur bio, et du goûter par des fruits, des fruits secs, et des « bis-
je faisais les courses de produits secs dans une Bio- crus» à base d’ amandes, fruits et fruits secs. Le plus dur
coop. Cela a changé radicalement mon bien-être : a été d’ arrêter le pain du matin, non par goût, mais plu-
mes migraines ont cessé presque du jour au lende- tôt parce que je retirais une grande satisfaction de voir
main, alors que j’en souffrais pratiquement chaque sortir du four le pain que j’ avais fait moi-même avec mon
semaine depuis mes 14-15 ans ! propre levain… Toujours est-il que j’ ai acheté des galettes
Après quelques années, j’ ai commencé instinctive- de riz pour les enfants, et que j’ ai commencé à manger des
ment à introduire de plus en plus de cru dans nos fruits le matin. Petit à petit, les enfants ont mangé un peu
repas : il y avait toujours une grosse salade com- moins de galettes de riz, et un peu plus de fruits pour leur pe-
posée, ou des crudités à piocher... Puis j’ ai décou- tit-déjeuner, et au fur et à mesure des semaines, je diminuais le
vert par hasard un forum dans lequel il y avait une nombre de paquets de galettes de riz que j’ achetais… jusqu’ au
rubrique « crudivorisme ». Et là, je suis tombée des jour où mon fils aîné m’ a dit que je pouvais ne plus en acheter :
nues : je n’ imaginais même pas qu’ il pouvait y avoir c’ était le dernier à n’ être pas passé au « tout fruit » le matin !
des personnes qui ne mangeaient que du cru ! Sur Pour les repas, ça a été aussi très progressif : j’ ai supprimé
le moment, cela m’ a paru vraiment étrange : se pas- les céréales à gluten pour ne conserver que les pommes de
ser de pain ? Et les biscuits, les desserts ? terre et le quinoa. Ensuite, j’ ai proposé quinoa ou pommes
Mais cela me travaillait, et j’ y suis revenue plusieurs de terre seulement un jour sur deux ou sur trois. Puis je
fois, lisant des témoignages, des expériences...  faisais toujours une grosse entrée crue dont j’ ai augmenté
Et j’ ai découvert que parmi les crudivores, il y avait la proportion, avant un plat de légumes cuits. Et la part de
même certaines personnes qui mangeaient presque cuit a diminué progresivement, à tel point que parfois, plus
exclusivement des fruits ! Là, ce fut une révélation, personne n’ avait faim pour le cuit lorsque nous avions fini
parce que tout de suite, j’ ai senti très profondément avec les entrées ! Les « entrées » se sont donc transformées
que c’ était ce à quoi j’ aspirais depuis bien long- en quelques mois en notre plat principal… 
temps... Et je suis passée aussi de beaucoup de légumes crus (choux,
J’ ai tenté l’ expérience de passer au presque tout cru, carottes, betteraves…) à de plus en plus de fruits : tomates,
et j’ ai tenu pendant plusieurs mois. Je me sentais concombres, poivrons, toujours accompagnés d’ une grosse sa-
beaucoup mieux dans mon corps, dans ma tête... lade verte. Mais aussi pommes / concombres, endives / poires,
Mais j’ ai repris le cuit petit à petit, parce que mes mâche / framboises… le tout est de laisser son imagination se
enfants et mon mari mangeaient cuit. C’ était donc débrider pour sortir des sentiers battus et des repères qu’ on nous
moi qui cuisinais pour eux, et je prenais mes repas a inculqués depuis notre enfance !
sur la même table... Alors fatalement, certains plats Ce qui a changé également au fil des jours, c’ est la façon dont je
me faisaient envie, et j’ en mangeais. préparais les repas : au début, je faisais pas mal de crusine, avec des
J’ ai repris une alimentation presque exclusivement repas plus élaborés, préparés, pour donner vraiment l’ impression
crue, mis à part le pain du matin que je n’ arrivais d’ un « plat ». Maintenant, je me contente de couper chaque légume
pas à supprimer, pendant ma troisième grossesse. ou fruit en morceaux, de les présenter en bols avec la salade, et cha-
Et le petit garçon que nous avons accueilli a mangé cun compose son repas selon ses envies : mon fils se fait de grosses
entièrement cru jusqu’ aux environs de sa première assiettes de tomates, ma fille se tourne souvent vers les concombres,

6
les oignons, les poivrons, le troisième
demande souvent une salade composée
avec des olives, et le petit dernier est pour
le moment un « avocavore » convaincu !
Nous ne mangeons plus qu’ un plat de
pomme de terre vapeur par semaine,
parce que tout le monde aime ça et que
personne n’ a pour le moment envie de
les supprimer, et les enfants m’ ont de-
mandé un gâteau au chocolat par mois,
que je cuisine donc encore, même si au fil
du temps, nous y prenons un peu moins
de plaisir : cela s’ arrêtera peut-être, qui
sait ? Mais je laisse le temps à chacun de
se défaire de cet attrait… J’ ai remarqué
à ce propos que beaucoup de nos envies
étaient très intellectuelles. Par exemple,
j’ avais régulièrement envie de pâtes au
fromage. Alors pour mon dernier anni-
versaire, c’ est le plat que j’ ai préparé. Et
je n’ ai pris aucun plaisir à les manger !
Sans compter que cela m’ a donné un gros
mal de tête par la suite ! Je crois qu’ il faut
donc vraiment faire la part des choses
entre nos envies « intellectuelles », ou
émotionnelles, reliées à des souvenirs,
et les envies qui reflètent nos véritables
besoins.
Toujours est-il que les repas et les pré-
parations se sont énormément simpli-
fiés, et c’ est autant de temps de gagné
pour moi ! Je veille cependant toujours
à avoir des avocats sur la table, pour que
les besoins en acides gras des enfants
puissent être comblés, et je laisse à dis-
position amandes et noisettes. Pour les
petits, je coupe régulièrement des fruits
en morceaux que je laisse dans un petit
bol à leur portée. Cela dit, ils ont vite ap-
pris à grimper sur la table pour attraper
les fruits qu’ ils veulent sur le plateau de
fruits frais à disposition ! 
Enfin, chacun gère ses envies : on peut
ainsi se servir trois pommes juste avant
le repas, et ne rien manger à table ! Les
« repas » sont donc devenus un lieu et
un moment d’ échanges en famille, de
discussions, plutôt que le seul et unique
moment où l’ on peut manger. C’ est d’ ail-
leurs tout un chemin de se défaire de nos
réflexes à ce sujet : les repas à heure fixe,
le bannissement du grignotage, le fait
de finir son assiette, de goûter à tout…
Quelle aventure !
Notre prochain défi : diminuer les quan-
tités de vinaigrette à l’ huile d’ olive que
nous utilisons pour nos salades, et es-
sayer des sauces sans gras à base de fruits.
Encore une aventure excitante à vivre en
famille…  7
On s’ y met

Les erreurs du végétalien


débutant
P
arce que la première étape de tout apprentissage, c’ est de faire des erreurs,
il est certain que vous en ferez, et elles sont très utiles !
En voilà quelques-unes.

Bousculer son alimentation


plusieurs catégories d’ aliments. Les verdures,
les racines, les fruits, les noix, les graines, les
Parfois, sous l’ effet de l’ urgence ou de l’ excita- algues, les aliments fermentés et plus encore.
tion d’ une décision personnelle, beaucoup de C’ est peut-être ce qui explique l’ échec de ceux
gens échouent à changer de diète parce qu’ ils et celles qui tentent le régime végétalien et re-
tentent de changer radicalement d’ alimenta- viennent à l’ omnivorisme après une période
tion sans prendre le temps de changer en dou- allant de quelques mois à quelques années.
ceur et d’ écouter leur corps.
C’  est qu’ il ne faut jamais oublier à quel point La nouvelle satiété
le corps accomplit une transformation miracu-
leuse lorsqu’ il absorbe des aliments. Si votre
Ca se mange ou pas ?

corps est habitué depuis des années à digérer Parce que l’ alimentation vivante peut être
une recette de poulet et que soudainement une grande transformation dans l’ alimenta-
vous lui enlevez ce mets favori, la première tion, l’ effet de satiété peut faire des montagnes
chose que vous ressentirez sera un sentiment russes ! Si votre corps est habitué à rechercher
de manque. Comment espérer une réaction fa- certains gras, certaines saveurs, certaines tex-
vorable de votre corps si vous l’ expédiez dans tures, il n’ est peut-être pas habitué à recevoir
l’ inconnu sans aucun repère ? autant de fibres, de chlorophylle. Et autant
il peut être enthousiaste face à cette nouvelle
Un truc amusant peut être de tromper l’ habi-
abondance, autant on ne peut pas exiger qu’ il
tude en utilisant des recettes qui rappellent les
soit tout de suite habile avec un monde qui lui
textures et les goûts de la viande, des lasagnes
est inconnu.
et autres mets que vous connaissez.
Pour cette raison, si une personne est habituée à
trouver ses protéines dans des aliments riches,
Avoir des menus peu variés lourds et gras comme la viande, elle sera portée
à tort à manger trop de noix pour ressentir le
L’  alimentation vivante n’  est pas une alimen- même effet. Mais les noix n’ ont pas du tout les
tation restrictive où il faut sans cesse se limi- mêmes gras et sont chargées de fibres, ce qui
ter. Au contraire, il y a des milliers d’  aliments occasionne une satiété totalement différente.
insoupçonnés qu’  on peut y ajouter et une in- C’ est inévitable, cette personne ressentira le
finité de recettes de tous goûts. Je constate mal- sentiment angoissant de ne pas s’ être nourrie,
gré tout qu’ un végétalien crudivore débutant si elle oublie de changer en douceur.
aura tendance à quitter trop rapidement son Si vous aimez les smoothies verts, un exercice
ancienne alimentation au profit d’ une alimen- très intéressant est de se taquiner, en mangeant
tation végétalienne expérimentale et trop peu une généreuse ration de smoothie et en se lan-
variée. çant ensuite dans des tâches exigeantes pour
Pour satisfaire tous nos besoins et être éner- lesquelles votre corps aurait normalement eu
giques jour après jour, il faut avoir une ali- besoin d’ un repas très riche. Si vous avez effec-
mentation variée combinant à leur juste place tivement de l’ énergie sur une longue période

8
de temps sans avoir faim, cette expérience
bousculera beaucoup de réflexes acquis par
votre corps, qui pourrait alors prendre goût à
l’ expérience et se reprogrammer doucement.
Par contre, vous devez respecter religieuse-
ment vos signaux de faim si vous voulez qu’ un
tel exercice n’ ait pas l’ effet inverse.

Tout apprendre la même journée

Il est impossible de tout apprendre d’ un seul


coup ! Vous avez oublié à quel point vous avez
eu besoin de temps pour apprendre tout ce que
vous savez de la cuisine. Vous avez des cen-
taines d’ habitudes bien raffinées pour chaque
étape de chaque recette que vous cuisinez. Ap-
prendre à cuisiner autrement est une aventure
excitante qui ne peut réussir que si vous prenez
le temps d’ expérimenter, et surtout de répéter
certaines recettes pour vous habituer.
Si vous tentez de tout faire d’ un seul coup et
que le manque de temps vous force à détourner
votre attention, vous oublierez tous les acquis
fragiles que vous aurez récoltés ! Et puis, il y a Relativisez, si vos repas sont santé neuf jours
tant à découvrir qu’ il faut se laisser des décou- sur dix et que vous vous sentez bien, ce n’ est
vertes pour chaque jour de la semaine. pas une demi-victoire !

Vouloir être 100 % végé cru Abuser de son énergie

Une fois que vous appréciez l’ alimentation cru- Très souvent, on prend la décision de chan-
divore, il est très facile de tomber dans le pan- ger d’ alimentation lorsqu’ on réalise que
neau de vouloir vous faire la preuve que vous notre santé se dégrade et menace notre
pouvez l’ être à 100 % matin, midi et soir. Peut- rythme de vie. C’  est un comportement
être que c’ est possible, mais vous risquez une épique de l’ humain que de guérir plutôt que
amère déception si vous oubliez encore ce fa- de prévenir. Mais le plus impressionnant,
tidique conseil de toujours écouter les signaux c’ est que beaucoup de gens se jettent sur une
de votre corps ! Même s’ il est très alléchant de solution miracle, non pas dans le but d’ ap-
pouvoir s’ affirmer à soi-même que notre diète porter des changements concrets dans leurs
est parfaite, si vous ressentez un besoin persis- vies pour régler leurs problèmes, mais pour
tant de manger un œuf, allez-y ! De toute fa- pouvoir retrouver leurs vieilles habitudes et
çon, vous le savez, vous ajouterez des légumes continuer d’ abuser de leur santé. Gagner du
et des épices dans vos repas puisque vous y êtes temps, encore gagner du temps.
maintenant aussi accro.
Aussi incompréhensible que cela puisse pa-
Peut-être que cet exercice aura même le résul- raître, daigner s’ accorder à soi-même une
tat imprévu de rendre votre ancienne alimen- seconde d’ estime peut être l’ exercice le plus
tation décevante pour votre corps, l’ amenant à difficile au monde. Dans cet état d’ esprit,
préférer la nouvelle encore plus. Par contre, si vous ne voudrez sûrement pas avoir encore
ce n’ est pas le cas, il faut respecter vos besoins !

9
z
On s’ y met

plus d’ énergie pour la sacrifier à des problèmes faim. Pourtant, ce n’ est pas du tout la même
personnels sans fond. C’ est pourtant tout ce sensation. Il faut aussi savoir interpréter les
que vous pourrez recevoir de l’ alimentation malaises et le sentiment d’ urgence qui s’ ac-
vivante si c’ est là que vous décidez de dépenser crochent à chaque envie.
votre énergie.
Voilà probablement pourquoi beaucoup de Par exemple, personnellement, l’  envie des
gens associent des notions de croissance per- chips ou du chocolat augmente avec le stress,
sonnelle à l’ alimentation vivante. Comme le mais c’ est une envie criarde qui laisse mon
disait Einstein, aucun problème ne peut être corps insatisfait. À l’ opposé, à l’ idée d’ un
résolu avec la même approche qui l’ a géné- smoothie vert le matin, je déborde d’ envie à
ré. L’ alimentation est un outil puissant pour condition de faire un minimum d’ exercice. Et
avancer dans la vie et non une solution à un parfois, j’ ai une véritable envie de cacao cru, et
problème. je sens qu’ il me fera du bien !

Ainsi, laissez-moi vous donner quelques clés Beaucoup de gens ne ressentent pas bien leurs
pour éviter ces erreurs : besoins et certains n’ y croient même pas !
Pourtant, l’ effet de satiété, comme d’ autres
Manger végé cru et rester ouvert phénomènes, sont si complexes qu’ ils sont en-
core mal compris de la science. Il suffit aussi de
transposer cette idée sur la douleur. Comment
L’ alimentation vivante peut être une diète imaginer que des douleurs causées par une en-
restrictive si vous l’ appliquez religieusement. gelure, une brûlure, une coupure, un coup de
Mais pourquoi s’ enfermer dans le dogme et marteau, un mal de ventre et une piqûre de
se priver de notre créativité ? Si vous le faites, guêpe ont quoi que ce soit en commun, hormis
vous trouverez le monde cruel, particulière- qu’ elles sont toutes désagréables ? Le corps est
ment votre famille et vos amis. Mais non, amu- un organisme incroyablement précis.
sez-vous, rappelez-vous que vous avez déjà
mangé du poulet sans en mourir. Taquinez Par ailleurs, votre corps garde une mémoire
plutôt vos amis et invitez-les dans vos décou- précise de vos expériences de vie. Si vous avez
vertes, il y a tout à gagner à nourrir le partage. déjà été malade en mangeant des noix, il est très
probable que votre corps vous le rappellera en
recréant des nausées si vous tentez à nouveau
Écouter son corps l’ expérience. Cela s’ appelle la mémoire biolo-
Le corps humain donne tant de signaux d’ une gique. Il faut savoir tirer profit de cette intelli-
précision incroyable qu’ il est impossible de gence si incroyable, car elle saura vous guider
les nommer. Apprendre à écouter les signaux si certains aliments ne vous conviennent pas
de son corps est comme apprendre à marcher, ou s’ ils doivent être consommés avec modéra-
c’ est quelque chose d’ inné qui ne demande tion, temporairement, ou tout le temps.
qu’ à se réveiller. C’ est d’ ailleurs à ce titre que C’ est aussi cette mémoire qui peut vous per-
je vous invite à lire mes paroles avec beaucoup mettre d’ anticiper des problèmes que vous oc-
de sens critique. Vous ne devez jamais analy- casionnent certains aliments. Elle peut modi-
ser ou obéir aux signaux de votre corps, vous fier le goût des aliments que vous mangez, vous
devez les écouter et les entendre pour ce qu’ ils faisant croire qu’ une pomme n’ est pas fraîche
sont. Ainsi, votre corps pourra vous apprendre alors qu’ elle l’ est. Ne tentez pas de rationali-
à distinguer la faim d’ une fringale ou d’ un ser pour contredire ce que vous dit votre corps.
manque. Écoutez-le et prenez votre décision !
Beaucoup de gens ont en effet de la difficulté Un exemple où cette mémoire peut être mise
à faire la différence entre la gourmandise et la

10
z
On s’ y met

à profit est la glycémie. Beaucoup de gens ont En poussant un peu plus loin, il est possible
parfois une folle envie de sucres et de pâtes, qui de rechercher des aliments qui réduisent ce
est liée à une glycémie instable, un problème malaise à long terme. C’ est ce qui m’ est arri-
proche du diabète. Si le taux de sucre descend vé avec les smoothies verts, les algues et le jus
trop bas dans le sang, le corps nous envoie une d’ herbe de blé. Après des mois d’ intolérance
envie extrêmement spécialisée, un besoin ur- au miel et aux pâtes alimentaires, un matin le
gent de sucre, de spaghetti et de pain. Le pro- problème était réglé et je pouvais à nouveau
blème est que si la glycémie est instable, c’ est en manger sans ressentir le moindre malaise !
parce que le pancréas a de la difficulté à équi- Je suis certain que l’ abus suffirait à recréer le
librer le sucre dans le corps avec l’ insuline. Ce problème aussi longtemps qu’ il m’ a fallu pour
qui signifie qu’ en mangeant du sucre, on crée le résoudre, il suffit de garder de bonnes habi-
une deuxième vague de déséquilibre qui sur- tudes.
charge encore plus le pancréas. Pourquoi le Saïvann
corps demande-il du sucre alors ? Parce qu’ il http://vegecru.com
n’ a pas de meilleur compromis. Par contre, si Photos Yann Deva
ce n’ est pas la première fois que le problème
survient et que le fait de manger du sucre occa-
sionne des symptômes, la mémoire biologique
pourrait aussi ajouter un malaise la prochaine
fois, avec à la fois un dégoût et une envie de
sucre.

Photo : Yann Deva

11
On s’ y met

Vie d’ étudiant(e) ou vie saine ?


C
’ est bientôt la rentrée dans les facs. Comment adapter ce mode de vie quand on vit souvent en groupe, qu’ on
a peu de temps à midi pour faire les courses et pour faire la cuisine, et peu de place dans son petit studio ou
chambre ?

Les trois repas de la journée

Le petit-déjeuner ne doit
pas être négligé. Vous avez
besoin en moyenne de 600
à 800 calories. Si vous ne
mangiez rien, levez-vous
5 minutes plus tôt pour vous
faire un smoothie. Je dis bien
5 mn ! Si vous preniez des
Ca se mange ou pas ?

tartines de « pâte à tartiner »,


cela vous prendra moins de
temps que d’ habitude...
Je voudrais ici vous donner quelques petits Vous mettez dans votre blen-
trucs. der (certains ne valent pas plus de 30 €) trois
Tout d’ abord, si vous aviez l’ habitude de man- bananes, trois poires, trois dattes (sans les
ger au fast-food tous les midis, d’ avaler seule- noyaux) et un verre d’ eau. Mixer cinq se-
ment un café le matin, et de manger des pâtes condes et c’ est fait.
le soir... ne changez pas tout du jour au len- Vous pouvez même l’ emporter dans un mug
demain ! Vous pouvez plutôt commencer par pour boire sur le trajet dans le métro (si vous
changer votre petit-déjeuner en consommant êtes dans une grande ville). Attention, je ne
autant de fruits que vous en éprouvez le besoin. le recommande pas... Il vaut mieux prendre
Vous pouvez aussi vous faire un smoothie ! son temps à sa table après une demi-heure
Puis, progressivement, vous pouvez rajouter de yoga ou de gym... mais bon. 
des fruits au repas de midi, jusqu’ à ne man- Si vous n’ avez pas faim, se forcer peut vous
ger plus que ça lors de ce repas, avec quelques faire violence, autant emporter des fruits et/
feuilles de salades et/ou légumes. Votre corps ou un smoothie avec vous pour quand la
a besoin de temps pour comprendre que vous faim se manifestera.
avez décidé de lui faire du bien. Puis, au bout de
quelques semaines, vous pourrez aussi changer
Pendant la pause de midi, il faut parfois
votre repas du soir… et, bien sûr, manger des
manger vite. Cantine ? Prenez une salade
fruits en cas de faim entre les repas !
verte sans assaisonnement, et sortez vos six
Si vous avez déjà conscience que se sentir fort bananes que vous coupez dessus. Tout le
et léger à la fois est une super sensation à culti- monde se moque de vous ? Riez aussi ! C’ est
ver, vous avez envie de changer un peu votre vous qui êtes en bonne santé. Ajoutez une
alimentation. C’ est formidable, bravo ! pomme pour le dessert.

12
Balade dans un jardin ? Vous disposez d’ une ou autres ne valent pas mieux. D’ une part, elles
salle dans l’ école ? Mangez vos bananes. C’ est vous apportent des sucres complexes qui seront
facile à emporter dans un sac. Tout le monde convertis en sucres simples au prix de coûteux
a à présent son bento (boite repas qui nous efforts de digestion, alors que les fruits, eux,
vient du Japon) dans les jardins, le midi. Ap- sont déjà des sucres simples ! D’ autre part, la
portez une boite remplie de fruits coupés arro- cuisson crée des toxines qui vous sont néfastes.
sés de jus de citron. Des bananes, des oranges, Enfin, elles risquent de comporter un assaison-
des poires, des figues sèches, des raisins, des nement à l’ huile, qui va retarder la digestion
pommes, des dattes, des kiwis... Variez les et créer de la fermentation. Le mythe du bien-
fruits, les couleurs... C’ est un repas délicieux. fait des pâtes a la peau dure, comme celui de la
Veillez à manger assez. Il vous faut en moyenne viande pour faire les muscles, qui est une grosse
600 à 800 calories. Vous pouvez vous amuser bêtise (lire Le Rapport Campbell : La plus vaste
à aller sur http://cronometer.com pendant di- étude internationale à ce jour sur la nutrition,
sons une semaine pour calculer précisément Editions Ariane, 2008). De même que le mythe
les apports de calories, vitamines, nutriments, du lait bon pour les os (lire Lait, mensonges et
et vous faire une idée des quantités de fruits propagande : la vérité sur vos besoins en calcium
dont vous avez besoin. Très vite, on n’ a plus de Thierry Souccar, Editions Thierry Souccar,
besoin de vérifier. réédition 2011). On vous a menti, on nous a
Dites-vous bien qu’ un sandwich tous les jours, trompés.
ça vous donne des sucres et des graisses. Point.
Ça se dépose sur les hanches ou le ventre au fur Vient le repas du soir. Là vous allez pouvoir
et à mesure ! Ou bien, au contraire, ça vous dé- vous faire une salade composée.
minéralise et vous rend patibulaire. Des fruits, Une grosse salade verte (romaine, laitue, sca-
ça vous donne des sucres très assimilables, pas role, frisée, iceberg...) avec un concombre et
de graisse, et des vitamines en veux-tu en voilà. cinq oranges en rondelles. Que c’ est bon !
Lancez la mode. Ne soyez pas timides...
Ou un smoothie de quatre pêches (ou poires
Là encore, le plus difficile est de manger suffi- ou tout fruit juteux) et un demi-concombre,
samment pour ne pas vous sentir frustré. Vous puis une salade de quatre tomates, un demi
verrez que vous augmenterez votre quantité de avocat, et une grosse salade arrosée de citron.
fruits de vous-même, et que ce qui vous paraît
énorme maintenant vous deviendra familier. Ou un sachet de petites feuilles comme le mes-
clun ou les bébés épinards (ou achetés en vrac)
Quand on ingère un sandwich ou autre, on avec un poivron rouge coupé et une tige de cé-
mange une nourriture dense, calorique mais leri en rondelles (ou une courgette crue pelée
vide. Franchement, essayez les fruits, le béné- en petits morceaux) et une sauce de tomates et
fice vous apparaîtra très vite. mangues (les surgelées sont très bien) avec une
pointe de vinaigre (balsamique par exemple).
Je vous recommande de manger des fruits, car Ou un melon entier puis une soupe de to-
emporter une simple salade de légumes dans mates-fruits rouges-basilic (dans le blender,
un bento, le midi, ne serait pas suffisant. J’ ai qui sert tout le temps, bon investissement !)
bien peur que la salade ne soit pas assez calo- Ou une salade verte, avec cinq kiwis en ron-
rique pour tenir tout un après-midi, et que vous delles et une sauce de purée d’ amande, fram-
n’ alliez alors vous jeter sur une nourriture vite boises (surgelées...pratique ) et une pomme.
avalée parce que vous aurez trop faim. Une sa-
lade à midi, avec des légumes, ça ne nourrit pas
suffisamment. Vos cellules ont besoin de sucre Il y a des milliards d’ idées possibles. Jouez avec
pour être alimentées en carbone. C’ est comme la nourriture... c’ est enfin permis !
ça. Les légumes verts sont très importants, mais Toutes vos petites cellules frétilleront de plaisir !
pas suffisants. Les salades de pâtes, de semoule

13
z
On s’ y met

J’ ai pas le temps de faire les courses, j’ ai un Et les soirées, les invitations ?
tout petit frigo, j’ ai pas de place...
Je ne suis pas une puriste. Il faut vivre,
Même les pâtes, le pain de mie et la confiture s’ amuser... On peut faire la fête de temps en
nécessitent d’ aller faire des courses ! Bon, temps, manger une chose pas terrible, disons
mais là, vous allez vous diriger vers le rayon une fois par semaine. Pour moi, il ne faudrait
fruits et légumes. Deux fois par semaine pas que ce soit plus souvent. Le corps, c’ est
vous faites une liste prévisionnelle pour 3 ou notre véhicule... prenons-en soin.
4 jours, matin, midi et soir. Investissez dans
un chariot à roulettes ou faites-vous livrer Allez... et bonne rentrée !
gratuitement avec la carte du magasin.
Vous avez quatre salades, trois concombres,
Anne-Marie Bouhelier
deux poivrons plus les fruits... et un frigo
Crudivegan.fr
minuscule ? Alors mettez en priorité les
salades au frais. Et j’ ai un super truc qui est
d’ acheter un sac isotherme (vendu dans les Anne-Marie Bouhelier est l’ auteure de 7 secrets
magasins de surgelés par exemple), celui de l’ alimentation crue, végétalienne et faible en
avec fermeture éclair, rembourré, pour gras ainsi que Une semaine de menus crus. Vous
garder le froid. Vous mettez les légumes pouvez télécharger ses e-books  en allant sur le
et fruits pour les jours suivants dedans, site http://www.crudivegan.fr.
avec un accumulateur de froid (cherchez
«plaques eutectiques » dans votre moteur
de recherche, on en vend sans doute aussi
dans les magasins de surgelés et/ou grandes
surfaces). Il suffit de mettre cette plaque
dans la partie freezer du petit réfrigérateur
pendant une nuit.

14
z
Témoignage

Pauline, repas, alors qu’ avant je me sentais lourde et

28 ans,
avais souvent besoin de faire une sieste d’ une
heure et demie. 
À présent, au réveil je bois de l’ eau, je me fais

frugivore
un jus vers 12h ou même 14h, et l’ après-midi
je mange des fruits. Désormais, je ne mange
Photo : Yann Deva que lorsque j’ ai faim, et je trouve que c’ est
important de respecter ainsi le rythme de son

P
auline vit en Alsace et mange cru corps et ne pas manger par habitude ou autre
depuis un an et demi. Pour elle, le raison non physiologique.
passage au cru s’ est fait en douceur et Je suis frugivore. En effet, si l’ on prend les fruits
elle n’ imagine pas revenir en arrière. au sens botanique du terme, cela comprend
certains légumes aussi. Je ne mange plus du tout
J’ ai découvert le cru il y a un an et demi. Je ne d’ oléagineux. J’ aime pas trop ça, c’ est difficile à
savais pas que ça existait, mais cela m’ a semblé digérer. J’ aime croquer les fruits et les légumes
tout de suite évident. En faisant des recherches entiers sans les couper. Je ne rajoute jamais de
sur internet, je suis tombée sur le site Vivre cru vinaigrette dans les légumes, j’ aime pas du tout
et j’ ai vu Thierry, un homme assez maigre, qui ça. Je préfère manger la salade juste comme ça,
n’ avait pas l’ air totalement en forme, mais qui c’ est pas très civilisé mais j’ aime bien !
racontait des choses très intéressantes. Je suis À présent, je m’ arrête de manger non pas quand
Ca se mange ou pas ?

restée scotchée devant ses vidéos. Il expliquait mon estomac est plein comme avant, mais avec
qu’  on était faits pour manger beaucoup le goût, quand le goût change. J’ ai senti ça de
de fruits, il avait des explications claires et manière flagrante avec les kakis dernièrement,
détaillées et, au fil du temps, j’ ai pu voir c’ était devenu âpre et ça faisait mal au niveau
combien le cru lui permettait d’ aller mieux. de la gorge. 
J’ ai alors introduit des jus dans mon Comme je travaille chez moi, je suis traductrice,
alimentation, plus de fruits, et cela m’  a je peux manger ce que je veux sans être jugée,
beaucoup plu. J’ ai changé mon alimentation c’ est un gros avantage. Mon compagnon
progressivement et je n’ ai pas eu de grosse détox. mange de manière traditionnelle, mais cela ne
Je mange quasiment 100 % cru maintenant, en me pose aucun problème.
fait je ne fais des écarts que quand je mange
avec ma famille ou certains amis. Ma famille J’ ai créé le blog Douce frugalité
comprend tout à fait ma démarche à présent,
http://doucefrugalite.wordpress.com au Nouvel
et cela fait avancer également mes parents dans
An pour partager mon expérience et mon
leur façon de s’ alimenter.
mode de vie. La frugalité se définit comme ce
Personnellement, je n’ ai pas changé de poids. qui est pauvre et réduit en qualité. Mais pour
Je mange moins en calories mais je n’ ai pas moi, la frugalité c’ est plutôt l’ abondance.
minci quand même, je pense que je dois mieux On peut avoir une belle abondance de
assimiler les calories ! fruits avec assez peu d’ argent au final, et
Maintenant je trouve que le pain, c’ est vraiment
ainsi faire un beau cadeau à son corps. En
dégoûtant. Je dirais que j’ ai senti le dégoût du
effet, en mangeant des fruits, j’ économise
cuit s’ installer progressivement.  de l’ argent, je n’ achète plus de fromages et
produits d’ épiceries fines. Je fuis aussi l’ alcool
Je ressens des effets positifs sur mon corps, car je ne le supporte plus, alors qu’ avant je
ma peau, mes cheveux, la qualité du sommeil, coûtais assez cher en alcool. Mais c’ est loin
l’ esprit aussi. Je me sens en forme après mes maintenant...

Propos recueillis par Carine Phung

15
z
Interview

David Wolfe et les


super-aliments
À
43 ans, David Wolfe est un des principaux porte-paroles
américains de l’ alimentation vivante. Spécialisé dans les
superaliments, son slogan est « Today is the best day ! »
(littéralement : aujourd’ hui est le meilleur jour…).

Après avoir fait des études


d’ ingénieur, de philosophie,
de droit et de nutrition, David
Wolfe s’ est lancé dans l’ étude
des superaliments. apporte le plus d’ énergie et permet d’ ouvrir
Il faut dire qu’ il a connu des à un autre niveau de conscience. C’ est aussi
Ca se mange ou pas ?

problèmes d’ allergies depuis mettre de l’ amour dans sa manière de se


l’ âge de 18 ans. Cela nuisait nourrir. Je pense que ce style de vie peut
particulièrement à son sommeil révolutionner le monde. Nous avons besoin de
et à sa vision. Une forte allergie quelque chose de neuf, il est temps de s’ ouvrir à
aux chats a même conduit ses une nouvelle ère.
poumons à se remplir d’ eau… Je pense que ce qui guérit d’ un cancer, par
En mangeant cru, un nouveau exemple, c’ est la lumière de Dieu, mais que
monde s’ est offert à lui. Cela fait l’ alimentation vivante rend le processus plus
désormais près de vingt ans qu’ il facile, car c’ est une voie pour que la lumière
a adopté cette alimentation. de Dieu illumine la vie des gens. Je pense aussi
qu’ il est important de prendre conscience que
David, peux-tu nous dire ce la nature nous offre de quoi manger à chaque
que l’ alimentation vivante t’ a instant et que l’ avenir s’ annonce radieux.
apporté ? Pour autant, il ne s’ agit pas d’ être extrémiste.
En fait, l’ essentiel est de rajouter des aliments
crus dans son alimentation et de manger
Pour moi, la crusine apporte
moins ! Moins on mange, plus on vit. C’ est
lumière, légèreté, clarté, joie
le secret de la longévité. Il faut se libérer des
et énergie. On se sent mieux,
tendances à manger pour se distraire et par
on évite les maux de ventre et
peur du manque, qui sont inscrites dans notre
autres désagréments quotidiens.
cerveau. Manger plus lentement peut aussi nous
C’ est la chose la plus puissante
aider à davantage apprécier le goût des aliments.
que me soit arrivée. Et le
goût des aliments crus, quelle Peux-tu nous parler des superaliments ?
merveille ! Pour moi, c’ est un Lesquels préconises-tu ?
style de vie qui allie sagesse
ancienne et nouvelle et qui a des Les superaliments (superfood) sont nés de cette
répercussions dans toutes les recherche : quelle est la meilleure nourriture qui
cellules du corps ainsi que l’ être soit pour tel problème ?
entier. C’ est l’ alimentation qui Par ailleurs, c’ est une alimentation qui répond à

16
z
Interview

cette problématique : manger des aliments goûteux. Quand Parmi les superherbes, on peut aussi citer
on mange des aliments que l’ on aime, cela nous fait du l’ astragale, l’ ortie, la prêle, le ginseng…
bien ! 
Ainsi, pour moi il y a trois axes importants concernant Pour moi, il faut arrêter de penser en termes de
l’ alimentation, trois outils essentiels :  vitamines et de pilules, et penser en termes de
• l’ alimentation crue nourriture. Les superaliments, ce sont avant tout
• les superaliments des aliments ! On en a besoin parce que nous
avons appauvri les sols, voilà tout. Alors ils nous
• les superherbes
permettent de laisser émerger en nous notre
superpouvoir : l’ endurance, l’ agilité d’ esprit et de
Ma première découverte en matière de superaliment a été corps, une meilleure récupération et, avant tout, la
le chocolat cru. À présent, j’ aime à me présenter comme le joie !
pape du chocolat. Je trouve que les fèves de cacao du Costa
Tu parles aussi beaucoup de se relier à la terre,
Rica, où j’ ai une ferme, sont les meilleures du monde !
de marcher pieds nus…
On croit généralement que le chocolat est marron. En
fait, la vraie couleur du chocolat est violette. Nous, on fait Oui. Je m’ aperçois que si on n’ est pas relié à la
sécher la fève avec la pulpe blanche du fruit qui l’ entoure. terre, on peut facilement adopter une alimentation
Cela rend la fève plus douce et sucrée et produit une extrémiste. Pour moi, la notion de ne pas se faire
alchimie intéressante. Il faut y aller avec modération avec le de mal à soi-même est plus importante que celle
chocolat, car cela donne énormément d’ énergie et stimule de ne pas nuire : j’ ai vu tellement de végétaliens
beaucoup. Pas plus de cinq fèves par jour.  non équilibrés… 
Dans les superaliments, on peut aussi parler de l’ aloe vera, Pour moi, plus on est relié à la terre, plus on peut
de la gelée royale, du pollen, des graines de chanvre, de la être relié au spirituel. Cela complète la notion de
spiruline, du fruit du baobab, de la maca, des algues, des sacré en soi.
baies de goji… Personnellement, la terre m’ appelle depuis l’ âge
Mon superaliment préféré est la noni fraîche (Morinda de 12 ans. Quand j’ ai eu ma première ferme,
citrifolia). j’ ai tout appris de A à Z. Je ne savais rien de
Je voudrais aussi parler du phytoplancton qui, selon moi, l’ agriculture bio ou biodynamique. 
est très intéressant. Cela permet de disposer de nombreuses Je dirais aussi qu’ avoir une alimentation vivante
propriétés du poisson, mais sans source de protéines nous fait prendre conscience de l’ importance
animales. Il contient beaucoup d’ oméga-3. J’ ai tendance à vitale des arbres. C’ est pourquoi je plante des
penser, comme Jacques Cousteau, que la nutrition du futur arbres aussi souvent que je le peux. J’ ai aussi créé
viendra de la mer. De plus, il est possible de cultiver son la fondation The Fruit Tree Planting Foundation,
phytoplancton...  à but non lucratif, pour planter des arbres partout
Et il y a les superherbes. Parmi les 250 000 herbes dans le monde : http://FTPF.org
répertoriées, seulement 50 sont appelées superherbes ! Pour
moi, les cinq premières superherbes suffisent à couvrir tous Propos recueillis par Carine Phung
nos besoins. Et en plus, on peut en manger autant qu’ on
veut et ça a bon goût ! 
Les superherbes sont des alliées puissantes pour aider le
système immunitaire à fonctionner de manière optimale.
Je vous conseille de chercher la superherbe qui résonne le
plus avec vous-même.
Les champignons qui poussent dans les arbres (parmi eux,
le shitaké, richi, shaga, maki…) font partie des superherbes
et sont aussi très intéressants, car on peut s’ en servir
pour faire du feu, et en faire pousser chez soi à partir de
riz, céréales ou bois pulvérisé… Les champignons sont
connectés à la magie, ils ajoutent à l’ enchantement du
monde. Je dis souvent que l’ alimentation vivante connecte
à la vie, les superaliments au super héros qui est en nous et
les superherbes à la magie.

17
Mets dit-on 

La guerre
du miel
La perte du dard
Ca se mange ou pas ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les abeilles perdent


leur dard et meurent lorsqu’ elles piquent, alors que les guêpes
conservent leur dard ? La raison fondamentale en est le miel. au cas de beaucoup d’  autres
Les abeilles produisent du miel, ce qui n’ est pas le cas des guêpes insectes grégaires. Le moindre
(bien qu’ elles en soient friandes). Les abeilles sont en fait les seuls mouvement brusque ou un
animaux mellifères (melli : miel, fère : qui porte) avec quelques début de destruction de leur nid
espèces de fourmis américaines et australiennes. J’ aurais préféré le déclenche alors une attaque. 
terme melligène (gène : qui engendre), qui n’ existe pas. Mais bon,
Chasser un insecte piqueur est
ce n’ est pas moi qui décide.  
facile : un simple coup de patte
suffit (même parfois pour le
La mobilisation générale de civiles tuer), mais le dard, quant à lui,
A priori, on pourrait penser que la perte du dard est un défaut, est bien plus difficile à retirer, or
une tare, une erreur de la nature. Mais cette conclusion est une fois l’ insecte arraché, le dard
évidemment fausse, car la nature ne se trompe jamais. En règle continue automatiquement son
générale, les guêpes ont opté pour la simplicité et les abeilles pour injection de venin. Donc dans la
la complexité. La perte du dard est en fait une sophistication, un nature (comme le dard n’ est pas
progrès. Les guêpes n’ ont à défendre qu’ elles-mêmes, leur nid et retiré), toute piqûre provoque
leurs larves, tandis que les abeilles doivent aussi défendre ce qui une injection qui va jusqu’ au
dans la nature constitue un véritable trésor, convoité de presque bout et donc une rentabilité
tous : leur miel. Il faut savoir qu’ en règle générale, dans la nature maximale par injection.
il y a un léger manque de sucres, même en incluant les fruits L’ arrachage du dard met à l’ air
sauvages et le nectar des fleurs. La défense des abeilles doit donc libre des cellules libérant dans
être plus aboutie, plus élaborée. Voici comment elle s’ effectue : l’ air une phéromone d’ attaque :
Lorsqu’ un intrus s’ approche d’ une ruche, les abeilles n’ attaquent l’ acétate d’ isoamyle ((CH₃)2
pas tout de suite (ce qui représente une économie d’ énergie CH CH₂ CH₂ OCO CH₃). Peu
certaine), mais émettent une phéromone d’ alerte : la 2-heptanone importe la perte d’ une abeille,
(CH3 CO (CH2)₄ CH₃). Nos sympathiques ouvrières sont alors l’ essentiel est le sort du nid.
sur le qui-vive, moins concentrées que d’ habitude à leur travail L’ émission de cette phéromone
habituel. Elles pratiquent en fait une sorte de conscription, puisque provoque une réaction en chaîne
la spécialité « soldat » n’ existe pas chez les abeilles, contrairement (piqûre → phéromone → piqûre)

18
et donc une plus grande brutalité dans l’ attaque, Le nid et le maximum possible de miel (dans les
qui du coup est plus efficace. estomacs) déménage, car l’ ancien endroit a prouvé
Comme les dards restent plantés dans l’ intrus, sa vulnérabilité.
celui-ci est localisé à la perfection. Puis lorsque
l’ 
intrus fuit, l’ attaque des abeilles se termine Les ennemis des abeilles
automatiquement, faute de phéromone. On voit
Les guêpes, friandes de tout ce qui est sucré (bien
clairement dans cette stratégie, que c’ est un lieu
qu’ elles soient plutôt carnivores contrairement aux
qui est défendu et non des individus, et un individu
abeilles), volent de temps en temps du miel, mais en
précis qui est attaqué et non n’ importe quel passant.
courant un grand risque pour leur vie. Il en est de
même du sphinx à tête de mort (énorme papillon de
Description des armements nuit), qui arrive à pénétrer dans les nids d’ abeilles. Il
La perte du dard est donc un mécanisme astucieux, utilise pour ça une phéromone calmant les abeilles,
propre aux seules abeilles. Matériellement, elle l’ épaisseur de ses écailles et les vibrations de ses
s’ explique par le fait que le dard des ouvrières est ailes, mais il ne réussit pas toujours à sortir vivant
crénelé, comme l’ est un hameçon ou un harpon, de la ruche, les abeilles parvenant à le tuer avec une
mais de tout son long. C’ est tout à fait intentionnel, autre méthode que les piqûres, en l’ enveloppant, ce
car le dard de la reine ne l’ est pas : il est lisse. Elle qui le chauffe et l’ étouffe. Coriaces nos amies les
l’ utilise dans le combat éventuel contre une autre abeilles, non ? De petits reptiles et des campagnols
reine : il est en effet indispensable dans ce cas que s’ y essaient aussi, mais meurent inévitablement
la piqueuse survive, car sinon la ruche n’ aurait plus s’ ils ne fuient pas assez rapidement. Le chimpanzé,
de reine. La nature est bien faite, non ? quant à lui, s’ y prend avec une longue perche.
Quel tricheur ! Mais il faut pour ça pas mal de
conditions : le nid doit se situer sur une hauteur
La vie dans la nature est violente assez importante et sans obstacle jusqu’ au sol et il
Nous constatons donc que le miel est un aliment doit être atteignable avec une longue perche dans
défendu avec efficacité et précision. Théoriquement, les mains, ce qui n’ est pas évident quand en même
il devrait donc être inaccessible à tout autre animal temps on escalade un arbre. Nous constatons donc
que l’ abeille. Ce sont les végétaliens (et donc aussi que le chimpanzé utilise là son intelligence et non
les vegans et fruitivores…) qui sont peut-être son instinct alimentaire. Bizarre, bizarre !
contents de m’ entendre dire ça. Mais je leur signale
quand même que cette inaccessibilité est due à une
Les ours
action violente : celle des abeilles. Elle n’ a rien à
voir avec une quelconque éthique non violente. Puis il y le cas spécial des ours. Ils sont les seuls
J’ en profite d’ ailleurs pour lancer un appel : mammifères à pouvoir voler du miel sans être, dans
j’ aimerais beaucoup que des végétariens expliquent un premier temps, attaqués par les abeilles. Mais ils
les raisons de leur éthique non-violente dans de finissent quand même par l’ être, ce qui provoque
prochains articles, car j’ ai très envie de mieux les ainsi chez eux un arrêt instinctif alimentaire (oui
comprendre. C’ est un appel tout à fait sincère.  alimentaire !) toujours très violent. Je pense pour
ma part qu’ il est très vraisemblable que l’ ours ait
Mais comme toujours la nature produit des
la capacité de sécréter dans sa salive une substance
exceptions, et c’ est ce qui fait toute sa beauté.
dont l’ odeur constitue une phéromone calmant les
Malgré leur système de défense sophistiqué, il
abeilles. Et lorsque l’ organisme de l’ ours a sa dose
arrive que les abeilles se fassent quand même voler
de miel, il arrêterait la sécrétion de cette substance,
une partie de leur miel de temps en temps. Cette
provoquant ainsi l’ attaque immédiate des abeilles.
éventualité violente est tout à fait prévue par les
Mais je le répète, il ne s’ agit que d’ une hypothèse.
abeilles. Ainsi, après une telle catastrophe, elle
À noter que des phéromones calmant les abeilles
procèdent invariablement selon le même protocole.
sont du domaine du possible, puisque les reines
Chaque abeille emmagasine dans son estomac son en produisent. Quant aux ours, ils procèdent aussi
propre poids en miel, ce qui signifie entre autre que parfois par attaques éclairs sur les nids d’ abeilles
son estomac est réellement conçu pour ça ! sauvages. Ces attaques sont d’ une rare violence,
Les larves sont abandonnées à leur triste sort car, car elles doivent détruire le nid en trois à quatre
dans une situation de grande détresse, elles sont secondes pour prendre les abeilles par surprise.
une trop lourde charge pour la communauté. Quel Puis l’ ours repart au galop, piqué de toute part, avec
monde cruel !

19
z
Mets dit-on

son rayon dans la gueule. Dans ce cas précis, il est année se préparer à son sommeil d’ hiver (physiologiquement il ne
sûr aussi que l’ ours enfreint les règles de l’ instinct s’ agit pas en effet d’ une hibernation). Le miel est donc le bienvenu
alimentaire en le contournant par son intelligence pour emmagasiner des réserves à la fin de l’ automne. Ça tombe bien
et sa force. Extraordinaire, non ? pour l’ ours, puisque les abeilles ont le même problème : passer l’ hiver
grâce à leur miel. Les ruches sont donc pleines de miel à cette époque.
La nature est décidément bien faite, non ?
La nature est tout sauf manichéenne
     
Nous découvrons donc que des animaux sauvages
peuvent enfreindre parfois les règles de l’ instinct Proscrire le miel ?
alimentaire. C’  est une nouveauté théorique Tout porte donc à croire, qu’ à part les rares exceptions que nous
considérable qui peut faire frémir d’  horreur venons de voir, le miel ne soit pas un aliment originel pour
les instinctos puristes. Je dis ça en plaisantant l’ homme, car il est tout simplement indisponible dans la nature
bien sûr, car la vieille garde instincto, ankylosée par des moyens naturels respectueux de l’ instinct alimentaire. Les
dans des dogmes manichéens, se meurt. Vive le ours sont les seuls mammifères qui en consomment régulièrement
crudivorisme instinctif. sans risquer leur vie à le faire. Et si l’ on considère la question du
Vive l’ ouverture d’ esprit acceptant les faits, surtout point de vue de notre besoin, de notre mode de vie, on arrive à la
les plus paradoxaux, car ils sont les plus riches même conclusion. L’ homme n’ a aucune raison de consommer
d’ enseignements sur l’ amour de la nature pour les autant de sucre, du moins, de nos jours. D’ ailleurs les ravages de
nuances et donc pour la beauté. l’ excès de consommation de sucre sur l’ homme sont démontrés de
façon éclatante par la pratique de l’ alimentation traditionnelle. Cet
argument se renforce encore par le fait que nous avons en général
La coexistence dans l’ affrontement moins d’ activité physique qu’ un animal sauvage, et que nous
Ces infractions naturelles à l’ instinct alimentaire mangeons des fruits sélectionnés artificiellement pour être plus
paraissent toujours être marginales. En effet, sucrés que les fruits sauvages. Je ne dis pas qu’ il faut proscrire le miel.
même un ours respectant son instinct alimentaire Disons que je me pose sérieusement la question.
en mangeant du miel, ne mangera jamais une
quantité telle que le nid d’ abeille ne peut survivre.
Ce n’ est pas parce qu’ une règle est stricte, qu’ elle est juste
Son repas de miel est toujours bref, laissant sous-
entendre un équilibre instinctif subtil entre lui On (…) m’ a pourtant enseigné que :
et les abeilles, faute de quoi les abeilles auraient si le miel provenait de ruches situées dans une large zone non
été éradiquées par les ours, ce qui aurait été influencée par l’ homme, même par des cultures bio,      
dommageable pour les deux. si le miel était récolté avec des outils non chauffés,      
si les abeilles n’ étaient pas nourries artificiellement,      
Il n’ y a pas que le miel si le miel était consommé sous forme de rayons,
L’ existence dans la nature d’ infractions marginales le miel serait un aliment originel.
à l’  instinct alimentaire est d’  une importance
capitale dans notre pratique quotidienne du
crudivorisme instinctif. Nous devons nous poser la Un drôle d’ arrêt
question de savoir si nous pratiquons aussi de telles De plus, certains argumentent que le miel consommé dans ces
infractions, mais sans qu’ elles soient marginales. conditions artificielles (car n’ oublions pas qu’ il manque la présence
Je pense notamment aux aliments séchés et aux des abeilles pendant la consommation) produit un arrêt instinctif
oléagineux … (au niveau du goût, cette fois, pas des piqûres d’ abeilles). Ça me fait
un peu sourire. Il est vrai qu’ au bout d’ un certain temps, la sensation
de sucré devient moins agréable si l’ on est très observateur. Mais il
Le miel, aliment carburant
me semble que c’ est un arrêt vraiment léger, très facile à dépasser.
Les deux seuls types d’ animaux apparemment Il en est d’ ailleurs de même de beaucoup de plats cuisinés, qui ne
capables de neutraliser (très temporairement !) les sont pourtant pas des aliments originels. Le fait qu’ un aliment ait un
abeilles par des phéromones semblent donc être arrêt, ne signifie pas pour autant qu’ il soit originel.           
le sphinx à tête de mort et les ours. Essayons de
Je me suis laissé dire que certaines personnes avaient des arrêts
savoir pourquoi. Il se trouve que le sphinx est l’ un
instinctifs brutaux avec le miel. Il serait intéressant que ces personnes
des papillons les plus massifs. Il a donc besoin de
décrivent leur ressenti à ce sujet.                       
beaucoup de carburant pour voler : le miel est donc
idéal à cet égard. Quant à l’ ours, il doit chaque

20
z
Mets dit-on

La facilité à digérer est un aliment riche et complet : il est en quelque


Toujours est-il que j’ ai supprimé le miel de mon sorte ce que la plante sait faire de mieux. Acides
alimentation depuis quelques années. J’  avais aminés et protéines (assemblages d’ acides aminés)
en effet eu des problèmes inflammatoires à constituent ensemble presque la moitié de sa
chaque grosse période de consommation de composition. Le pollen contient aussi beaucoup
miel. Ces problèmes sont partis avec l’ arrêt de sa d’ oligoéléments (oligo : peu de => oligoélément :
consommation. Le miel, ce n’ est presque que du nutriment dont l’ organisme a besoin en faible
sucre (plus de 70 %). Les spécialistes vous racontent quantité). Le pollen contient peu d’ eau, et pourtant
que ce sucre est en majorité du glucose et qu’ il n’ a on peut le sécher. Je rappelle encore une fois ici
donc pas besoin d’ être digéré par l’ organisme. que le séchage n’ a pas pour résultat unique un
Mais le but de l’ organisme n’ a jamais été la facilité retrait de l’ eau, il produit toujours des réactions
de digestion. L’ alimentation cuite se digère en chimiques souvent importantes. Par conséquent,
effet plus rapidement et plus complètement (elle le pollen séché n’ est plus le même aliment que le
produit moins d’ excréments) que l’ alimentation pollen frais. Il devient un produit qui n’ existe que
crue. Le résultat n’ est ni plus ni moins qu’ un très marginalement, voire pratiquement pas dans
appauvrissement de la biodiversité du microbiote la nature. Donc consommer du pollen séché à la
intestinal et donc de sa résilience écologique. cuillère n’ est pas du tout naturel. Le problème est
que s’ approvisionner en pollen frais relève presque
de l’ impossible (à moins d’ avoir sa propre ruche).
La grande pauvreté en acides aminés Mais comme le pollen contient peu d’ eau, on peu
Puis nous avons encore dans le miel environ 20 % considérer que sa congélation ne produit pas de
d’ eau. Il ne reste donc plus que 10 % pour les autres grandes modifications chimiques par rapport au
substances, dans lesquelles nous n’ avons que 0,5 % pollen frais. Je vous conseille donc de consommer
d’ acides aminés (tellement importants) : autant du pollen congelé. C’ est d’ ailleurs le seul aliment
dire une misère. Il faut savoir aussi que le glucose en naturel que je connaisse qui peut se consommer
excès se transforme en graisses dans l’ organisme. Je agréablement, directement sorti du congélateur.
ne suis pas sûr que c’ est ce dont nous avons le plus L’ inconvénient évidemment, c’ est le prix, mais
besoin. Les proportions du miel, excessives dans quel délice !
toutes les directions, vont dans le sens contraire de Mais vous allez peut-être me rétorquer que la
celles de tous les autres aliments originels. récolte de pollen est artificielle. Il n’ empêche qu’ il
n’ est pas interdit de le consommer directement
Le pollen sur les fleurs. Il s’ agit donc d’ une nourriture
À part le fait que le pollen et le miel nous sont tous naturellement disponible. Mais attention quand
les deux fournis par les abeilles, et que le miel en même aux abeilles qui rôdent aux alentours.
rayon contienne parfois du pollen, miel et pollen
sont des aliments radicalement opposés. Le pollen Yves Ehrenbogen
Photos : Yann Deva

21
z
Produits

Mon expérience avec les produits ABC de la nature


J’ utilise les produits ABC de la nature depuis trois faut dire que je consomme beaucoup de jus en parallèle,
mois. Le premier mois, j’ ai commencé par les mélanges avec des périodes 100 % jus. Et au bout de trois mois,
Balai intestinal et Os & structures. Ensuite, j’  ai cela se voit déjà au niveau de mes yeux (d’ après les
introduit le mélange pour la lymphe et celui pour les connaissances d’ iridologie que j’ ai acquises).
glandes surrénales. Puis, ça a été celui pour le cerveau Ce qui a été très fort aussi, c’ est le mélange Cerveau
et, dernièrement, j’ ai aussi ajouté Reins & rate, et le & système nerveux. Il a dépoté grave celui-là, et dès le
nouveau mélange pour la circulation sanguine. début. Douleurs aux yeux, aux oreilles, détox, angine…
Je ne les prends pas tous tous les jours, mais je Je n’ en prenais qu’ une cuillère, j’ ai réduit la dose ! Mais
prends au moins Balai intestinal, Surrénales, Lymphe tout de suite aussi, des effets positifs plus ou moins
quotidiennement. Depuis peu je prends aussi Reins subtils : réveil plus facile, pas de sensation de tête
& rate chaque jour, j’ utilise donc le kit que Thierry lourde sous un soleil de plomb (même si ces moments
nomme les quatre fantastiques. ont été trop rares tout au long du printemps)…
Une chose qui m’ a tout de suite surprise c’ est que ces Je chemine donc avec les jus et ces mélanges de plantes
plantes sont bonnes ! On peut même les consommer avec joie. Entre 3/4 de cuillère et une demie par jour,
telles quelles, à la petite cuillère. Et elles donnent un suivant le mélange. Et c’ est fou tout ce que ça change.
bon goût au jus. D’ ailleurs, si ça n’ avait pas été le cas, Je constate que je ne suis pas la seule. Je me dis que ces
cela aurait fait comme toutes les autres choses qu’ il plantes sont celles que je ne prends pas le temps d’ aller
m’ est arrivé d’ essayer : je n’ y aurais plus pensé au bout chercher dans la nature. Elles sont séchées et mises en
d’ une semaine…  poudre avec grande conscience.
Ce que je préfère, c’ est, à jeun, mettre juste un fond de J’ ajoute que mon fils de 5 ans adore en prendre lui
jus dans un verre et y mélanger les doses. Cela donne aussi, il me les réclame souvent et a déjà remarqué que
un mélange qui ressemble à de la boue mais que je cela réduisait ses maux de ventre passagers. Je lui donne
trouve délicieux. Puis je bois le reste de mon jus ! Balai intestinal, Surrénales, Reins & rate et maintenant
Je ressens beaucoup leur action dans mon corps. J’ ai il réclame souvent à rajouter le mélange Cerveau. Il
donc un vrai plaisir à prendre ces plantes, au-delà du adore celui pour les surrénales et il dit que c’est son
plaisir gustatif. monstre, à cause de l’illustration sur l’étiquette !
Ce qui est très intéressant, c’ est qu’ au bout d’ un mois
j’ ai commencé à sentir des effets au niveau digestif. Il Carine Phung

22
z
Produits

Lovechock Mulberry/Vanilla Jeu Le cercle d’ alliance

Ces petites barres avec de jolis emballages en carton


sont à la fois savoureuses, au bon goût de chocolat
adouci par les mûres blanches et la vanille. Fait
notable, elles ne contiennent ni sucre de canne ni Ce  jeu, conçu par François Mérinis, géobio-
sirop d’ agave, mais du nectar de fleurs de noix de logue, et Béatrice Lhériteau, artiste guérisseuse,
coco déshydraté. Le fait qu’ il y ait des mûres blanches propose un voyage pour une reconnexion pro-
permet de réduire la proportion de ce nectar, à la fonde avec les forces élementaires naturelles.
différences des barres de la même marque aux autres Elfes, dragons, sylfides, ondines, etc. : chacun
saveurs. Cette barre contient un peu de quinoa, qui de ces êtres est doté d’ une énergie qui lui est
n’ est pas présent dans les autres déclinaisons de propre et pourra résonner en vous. À travers
barres. Autres saveurs : Goji/Orange et Amandes/ de grandes cartes-énergie, magnifiquement
Figues.  illustrées, vous sera délivré un message inspi-
Vendues chez Nutrinaturel http://www.nutri-naturel. rateur de votre chemin d’ évolution, qui vous
com au prix de 3,20 € la barre de 40g. plongera au cœur de ce qui vous est essentiel.
Vous pourrez exposer chaque carte tirée au gré
des envies, leur format le facilite. Cette recon-
Barres Lifebar nexion au sein du cercle d’ alliance vous per-
mettra de recontacter votre centre, là où jaillit
la Source.
37 €
http://lecercledalliance.free.fr

Nouveau,
Le Chou brave revend
des produits Keimling,
Ces barres aux fruits secs et séchés sont vendues et notamment des appa-
à l’ unité ou par boîte de 15, ce qui rend leur prix reils « crulinaires », avec
intéressant. La barre Berry Maca Baobab est une réduction de 5 %.
intéressante avec son goût acidulé de cerises et de Nos coups de cœur : le
canneberges. Par contre, celle-ci contient un petit petit déshydrateur Excalibur de 4 plateaux,
peu de sel (du sel de l’ Himalaya), à la différence des vendu au prix de 199 € (189,05 € avec réduc-
autres. Très bonne aussi : la barre Brazil, aux noix du tion).
Brésil ! Le distillateur d’eau Waterwise, pour une eau
Vendues chez Nutrinaturel http://www.nutri-naturel. saine, vendu au prix de 299 € (284,05 avec ré-
com au prix de 1,95 € la barre de 47g ou 27 € la boîte duction).
de 15 barres. Pour toute commande, contactez-nous à
contact@lechoubrave.fr

23
La recette de Crurégal

Crème d’ amandes au chocolat


http://www.dessertcruregal.com

Pour 3 à 4 personnes

Ingrédients :
• 190 grammes d’ amandes (choisir des
amandes assez grandes car il faudra leur
enlever la peau ensuite)
• 400 ml d’ eau
• 5 à 6 c. à s. de miel
• stévia si besoin
• 4 à 5 c. à s. de cacao bio en poudre
Note : vous pouvez diminuer la quantité de
miel voire même ne pas en utiliser (mais cela
risque alors d’ être amer), juste en ajoutant plus
de stévia. 

Préparation :
Laisser tremper les amandes dans de l’ eau
pendant la nuit (entre 8 et 12 heures).
Rincer les amandes avec de l’ eau propre et
jeter l’ eau de trempage.
Eplucher les amandes. Si vous avez pris soin
de choisir des amandes assez grandes, vous
pourrez les éplucher très facilement en ef-
fectuant de légères pressions avec vos doigts.
Jeter la peau des amandes car nous ne nous en
servirons pas dans cette recette.
Placer les amandes épluchées, l’ eau, le miel et
la stévia (optionnel) dans un blender puissant,
et mélanger le tout à vitesse rapide afin d’ obte-
nir une texture très crémeuse.
Rajouter le cacao et mélanger, jusqu’ à obtenir
une crème au chocolat. 

24
La recette de Sophie

Samosas fraises-cajou
Ce dessert est parfait ! Le cuir de fraise Mixer les noix de cajou avec
une demi tasse d’ eau. Ajou-
est parfumé, la crème de cajou sucrée est ter l’ eau progressivement, en
fondante et digeste grâce à une légère mettre le minimum.
Ajouter le miso ou les pro-
pré-fermentation. biotiques.
Elle se prête à tous les parfums. Laisser Recouvrer d’ un film pour
éviter le contact avec l’ air.
jouer votre imagination. Poser sur le déshydrateur
pendant que le cuir de fraise
Ingrédients pour 2 feuilles de « cuir de fraises » : sèche, par exemple. Il faut
• 250 g de fraises laisser fermenter environ 8h
• 1 c. à s. de graines de lin mixées au chaud.
• 1 ou 2 c. à s. de sirop d’ agave (si besoin) La crème va doubler de vo-
• 1/2 banane (facultatif) lume et devenir aérienne !
Mixer le tout, étendre sur les feuilles de teflex. Surveiller le
séchage (4 ou 5 h) et retourner les feuilles dès que le dessus est Ajouter le jus de citron, le
sec au toucher mais encore souple. Sécher sur la grille une demi sirop d’ érable et les fraises.
heure. Découper chaque feuille en 4 ou 6 rubans. Déposer une cuillère de la
crème sur le premier ruban.
Ingrédients pour la crème de cajou : Replier en formant un
• 1 tasse de noix de cajou, trempées 4h puis rincées triangle. Puis replier le
• 6 capsules de probiotiques ou 1 c. à s. de miso blanc triangle sur lui-même, faire
• Sirop d’ érable plusieurs plis jusqu’ à ce que
• Quelques fraises le samosa soit fermé !
• 1 c.à c. de jus de citron
Servir avec un peu de crème !

25
Les recettes d’ Ariane

Explosion citron-gingembre
Ce jus est excellent pour commencer Ingrédients :
2 pommes
la journée : alcalinisant, il favorise 1 concombre
l’ élimination, donne une très belle énergie 4 branches de céleri
2-3 branches de chou frisé (kale)
et surtout apporte une source considérable ½ citron, sans la peau
de nutriments facilement assimilables. 1 poignée de coriandre
1 poignée de persil
Rien à voir avec la fameuse tranche de 1 petit morceau de gingembre frais
pain au « beurre de peanuts » ou la tartine- 1 petit morceau de curcuma frais
beurre-confiture ! Préparation : 
Passer tous les ingrédients à l’ ex-
tracteur de jus, en commençant par
les plus juteux et en finissant avec les
feuillus et les herbes.
Savourer l’ explosion de saveurs !
On peut prendre son temps et le
siroter toute la matinée si on en a
envie.

Au goût, on peut varier les quan-


tités : plus ou moins de citron, de
coriandre, de persil, de gingembre
ou de curcuma. On peut carrément
omettre certains ingrédients si on
ne les a pas sous la main. Ce jus
contient beaucoup d’ ingrédients
dans une combinaison agréable au
palais, mais ce n’ est pas obligatoire
d’ en avoir autant pour profiter de
ses bienfaits !

26
Les recettes d’ Ariane

Légère et rafraîchissante salade


Ingrédients :

Salade :
• Une poignée de roquette • 1 endive
• Une poignée de chou vert frisé (kale) • ½ avocat
• Une poignée de pousses de tournesol • 4-5 fraises
(source de protéines complètes) • ½ c. à c. de graines de sésame noires

Vinaigrette :
• 1 c. à s. d’ huile d’ olive • 1 c. à s. de sauce soya
• 1 c. à s. de jus de citron vert • 1 c. à s. de sirop d’ érable
• 1 c. à s. de tahini

Préparation :
Préparer la vinaigrette.
Préparer la salade. Par Ariane Louis-Seize
Bien mélanger le tout et savourer !
http://www.essentialiment.net

27
La recette de Christine Causera

Crème  à tartiner  onctueuse


à la pimprenelle
Une recette pour découvrir la saveur et les
bienfaits de la pimprenelle (cf. page 30).

Ingrédients :
• un petit saladier de pimprenelle
• 6 c. à s. d’ huile d’ olive
• 2 c. à s. de purée d’ amande
• 100 g de brisures de châtaigne
• 4 à 5 c. à s. de graines germées
• citron et tamari pour assaisonner selon
goût

Préparation : 
Laver, sécher et effeuiller la pimprenelle,
ne garder que les feuilles sans le rachis.
Mixer ensemble la pimprenelle, l’ huile
d’ olive, la purée d’ amande et les brisures
de châtaigne en ayant soin de garder une
consistance dans laquelle il reste encore
des morceaux.
Assaisonner selon goût avec le tamari et
le citron.
Ajouter les graines germées et mélanger
délicatement.
Servir sur des crackers crus ou en ac-
compagnement de légumes crus.
Cette préparation très complète peut
tout à fait faire office de repas ou de pi-
que-nique.

28
La recette de Cilou

Trempette de poivrons

Ingrédients : 
• ½ poivron rouge
• 1 oignon nouveau avec sa tige
verte
• coriandre fraîche
• 2 c. à s. de graines de chia
• le jus d’ ½ citron
• cumin et paprika au goût
• un peu d’ ail (facultatif)

Préparation :
Tout mixer ensemble. Laisser
reposer un peu.
Servir en sauce d’ accompa-
gnement de vos légumes et/ou
assiettes de crudités.

29
C’ est de saison !

Pimprenelle
Cultivons la diversité 

Sanguisorba minor
Rosaceae
Antérieurement « Pimpernelle »,
dérivé de Pimpinella : désignant
des plantes du haut Moyen Age.
Sanguisoba, du latin « sanguis »,
sang, et « sorbeo », absorber. La
plante a des propriétés hémosta-
tiques.
Cette jolie plante, délicate dans son aspect, se rencontre plutôt dans les prairies
ou pâturages légèrement humides.
Ses feuilles, découpées en folioles ovales et dentées, placées sur deux rangs
le long du rachis, ont un goût prononcé de concombre, de noix fraîche et de
châtaigne crue.

30
Cultivons la diversité
Traditions populaires Au 18ème siècle, les agronomes ont vanté ses qualités
fourragères, lui reconnaissant la propriété d’ accroître
Appelée aussi « herbe chère aux bonnes femmes », elle la quantité du lait et la qualité du beurre.
était recommandée contre les morsures de serpent. Aujourd’ hui abandonnée (à tort !), il fut même difficile
Dans certains endroits du Piémont, il était de coutume à une certaine époque d’ en trouver les semences chez
de placer de la pimprenelle sur le ventre des femmes les grainetiers.
enceintes, espérant ainsi en faciliter les couches.
Et on croit aussi, toujours en Piémont, que la pimpre- Bienfaits
nelle ajoute à la beauté des
femmes.. La pimprenelle est riche en tanin, et renferme un taux
Platine de Crémone, humaniste de la Renaissance ayant élevé de vitamine C.
écrit le livre d ’ « honnêtes voluptés », associant règles Elle est astringente, efficace dans les cas de diarrhées,
de cuisine et de santé, dit que la pimprenelle donne dysenteries et entérites, et efficace pour les saignements
« appétit et volupté à ceux qui la mangent ». et hémorragies diverses.
En Corse, la belle fille était accueillie par sa belle mère Elle est nourrissante et peut donc être utilisée tant
sur le seuil de sa maison par une quenouille et un fu- comme aliment que comme remède dans les régimes
seau garnis de pimprenelle. traitant les diarrhées.
Depuis au moins le début du 16ème siècle, on a cultivé Reconnue aussi comme hémostatique, elle a été em-
la pimprenelle. ployée en médecine dans les cas de saignements, tant
en interne qu’ en externe.

« A fé la salata, ai va d’ la pimprenelle


A fé l’ amour, ai va na fia bela »
(« Point de salade sans pimprenelle,
point d’ amour sans une belle demoiselle »)

Chant populaire de carnaval


Christine Causera
 

31
Le fruitier du mois

Goyavier fraise -
Psidium littorale et cattleianum,
famille des Myrtaceae
Qui n’ aimerait pas Bien qu’ originaire d’ Amé-
rique du Sud, le petit arbuste
pouvoir récolter un de la goyave fraise présente
une certaine résistance aux

fruit tropical chez froids hivernaux qui permet


d’ 
envisager sa culture dans
des régions inespérées pour
soi ? Même cultivé une goyave ! De plus, la crois-
sance lente de cet arbuste rend
en pot ! Hé bien sa culture en pot ou en serre
Cultivons la diversité 

possible pour les régions plus


c’ est possible avec froides. Alors pourquoi se
gêner et ne pas tenter l’ expé-
la goyave fraise ! rience ?

Un arbuste résistant

Le goyavier fraise est un petit


arbuste à feuillage persistant,
mais tout de même résistant à
des gelées épisodiques jusqu’ à
-5ºC ! Chose assez rare
dans les fruitiers tropicaux
et sub-tropicaux pour que
l’ on s’ y intéresse, c’ est d’ ail-
leurs également le cas pour le
Sapote Blanc dont on reparle-
ra sûrement.

32
Cultivons la diversité

Pour la petite histoire, j’ ai personnellement


plusieurs arbustes jeunes ayant résisté sans
le moindre problème à une semaine de froid
sibérien pour notre région d’ Andalousie,
avec plusieurs nuits à -6ºC, et ce sans aucune
protection particulière ! 
Il existe deux variétés de goyave fraise, une
aux fruits de couleur rouge et l’ autre aux
fruits de couleur jaune. La variété à fruits
jaunes a de plus grandes feuilles et un bois
plus sensible au froid. De plus, les goyaves
fraises rouges arrivent à maturité un peu
plus tôt que les jaunes. Il vaut donc mieux
planter la variété à fruits rouges pour les cli-
mats un peu frais, à la fois pour sa résistance
au froid et pour avoir plus de chance que les
fruits arrivent à maturité complète. après la récolte. La saveur est alors bien représentée par son
Au cours de la floraison, en mars-avril, appa- nom, avec un goût rappelant la fraise des bois en plus juteux.
raissent de très nombreuses fleurs blanches Chaque fruit contient un grand nombre de petites graines très
assez parfumées. Attention donc aux gelées dures.
tardives dans certaines régions. Même avec peu d’ entretien, cet arbuste produit beaucoup de
petits fruits.
La récolte Pour le reproduire, on procède généralement par semis, ou bien
encore par marcottage. Dans les régions tropicales, il peut être
Les fruits arrivent à maturité fin septembre, considéré comme envahissant. Il est donc facile à propager si
début octobre, voire même encore plus tard l’ on prend un minimum de soins.
pour la variété jaune. Il est donc recomman- On peut facilement le tailler et l’ utiliser pour faire des haies
dé de lui offrir un emplacement en plein so- productrices !
leil et abrité des vents, si possible contre un Alors si vous avez un petit coin dans votre serre, envie de
mur pour un peu plus de chaleur en fin de mettre un pot sur votre balcon, ou bien encore si vous habi-
saison, dans les zones un peu fraîches ! tez sur le pourtour méditerranéen, essayez donc cet arbuste, et
Les fruits sont tout ronds, pas très gros (en- offrez-vous un petit goût des tropiques directement à domicile !
viron 3 cm de diamètre), avec le reste de la
fleur sur la partie basse, typique des goyaves.
Leur chair est blanche crémeuse, juteuse et
acidulée. Le fruit est relativement fragile, et
bien meilleur lorsqu’ il est consommé juste
Stéphane Conti

33
Au jardin

Le Bois raméal
fragmenté, une
Cultivons la diversité 

technique à découvrir
Chaque année au Portugal, dans cette belle région
de l’ Alentejo, se déroule à l’ automne la cueillette
des olives et la taille des oliviers. À cette occasion,
on peut voir des tas de rameaux verts d’ olivier
s’ accumuler … en attente d’ être brûlés. Et l’ on se dit
alors que cette ressource pourrait être autrement
valorisée pour aggrader les sols. 

C’ est dans cette optique de partage des connaissances que des ateliers de jardi-
nage sur le thème du BRF ont été proposés gratuitement à l’ Oasis des 3 chênes
dès l’ automne 2012 avec un essai d’ épandage de BRF sur l’ ensemble des plate-
bandes du jardin de l’ Oasis. Par ailleurs, la venue au Portugal de Jacky Dupety,
auteur du livre Le BRF, vous connaissez ? a été la bienvenue ce printemps 2013,
et les conférences qu’ il a animées gracieusement participeront à la diffusion
de cette merveilleuse technique. Alors si vous non plus, vous n’ êtes pas encore
familiés du BRF, cet article vous permettra d’ en savoir un peu plus.

Origine et philosophie du BRF

Le BRF est une technique ancienne qui était utilisée par les templiers en Egypte.
Elle a été redécouverte par les Québécois de l’ Université de Laval à Montréal
il y a une trentaine d’ années. Cette technique se développe maintenant en

34
Cultivons la diversité
France, en Belgique, en Espagne, au Burkina Les avantages de cette technique
Faso, au Mali et commence maintenant au
Portugal. Le BRF, en retournant au sol, peut renouveler, réhabiliter et
reconstruire les sols dégradés, ceci à l’ aide de la biotransfor-
mation des matières organiques (notamment la lignine et les
S’ intéresser au BRF c’ est : composés polyphénoliques) qu’ il apporte au sol. C’ est le dé-
• Prendre conscience que les techniques but d’ un long processus lié à la formation du sol, et dont les
agricoles occidentales actuelles sont dans avantages sont multiples :
l’ impasse. L’ idée du BRF est d’ essayer de • Favoriser voire recréer la biodiversité de la microfaune du
reproduire le sol forestier. Le sol forestier sol, constituant une chaîne alimentaire associant les cham-
s’ oppose aux sols agricoles d’ aujourd’ hui, pignons lignivores, bactéries, micro-organismes animaux
stérilisés par le labour et l’ utilisation de (acariens, collemboles…), mais aussi les vers de terre, les
fertilisants chimiques. Nos sols agricoles insectes…
sont malheureusement caractérisés par • Stocker les nutriments dont se nourrissent les plantes et les
des phénomènes d’ érosion dramatiques, mettre à disposition de celles-ci quand elles en ont besoin.
une perte d’ humus, la contamination des En effet, outre la lignine, les rameaux contiennent tous les
nappes phréatiques et des eaux de surface, minéraux des roches qui ont été dissous par les racines pro-
• Changer ses croyances sur comment fondes (Ca, Mg, P, K, Na, oligo-éléments).
cultiver, • Formation d’ humus stable. Rappelons que l’ humus vient
• Changer de regard sur le sol et le considérer de la transformation de la MO (matère organique) brute
comme un écosystème à respecter. contenue dans la litière via l’ action des micro-organismes.
Une idée clef du BRF, c’ est l’ aggradation Le rôle de l’ humus stable est essentiel car si la MO reste
de la matière organique (en opposition à la brute et se fossilise, la plante ne pourra pas s’ alimenter.
dégradation) qui va nourrir le sol. Avec le L’ humus est l’ interface incontournable entre la plante et le
BRF, l’ agriculture sera capable de produire sol. À noter qu’ avec la technique du BRF, l’ augmentation
de l’ énergie au lieu d’ en consommer (pas de l’ humus est 5 à 10 fois plus rapide qu’ avec du fumier.
de labour, pas d’ intrants, aggradation de la • Améliorations de la structure, de la texture, et plus géné-
matière organique), d’ autogérer ses besoins en ralement amélioration des qualités physiques du sol (ré-
eau, d’ être respectueuse de l’ environnement, sistance à l’ érosion, résistance à la compaction). On note
de produire des plantes comestibles de haute en particulier :
qualité. • Amélioration du pouvoir de rétention d’ eau grâce à l’ hu-
mus stable formé, très hydrophile, mais aussi par les poils
Le BRF, c’ est quoi ?  absorbants des plantes stimulés par les mycorhizes (variété
de mycélium s’ associant aux racines, extracteurs d’ eau et
Le mot BRF qui désigne les bois raméaux
de minéraux), plus nombreux et plus actifs.
fragmentés recouvre deux définitions :
• les matériaux : rameaux verts et broyés –
avec un diamètre inférieur à 7cm. Le BRF
en tant que matériau peut être utilisé de
différentes manières : bien sûr, pour expéri-
menter la technique BRF, mais aussi comme
litière pour animaux, compostage, mulch.
• La technique associée au matériau, qui
consiste à épandre des rameaux verts broyés
puis à les incorporer dans les couches super-
ficielles du sol.

35
Au jardin

• Protection du sol contre la battance, le croûtage, l’ asphyxie, Et pour le jardinier, les avantages en
assurée par le BRF à peine incorporé aux premiers centi- pratique ?
mètres du sol. La glomaline sécrétée par le mycélium renforce
cette action. Les avantages pratiques du BRF sont les
• La porosité du sol est augmentée par les fouissements de la suivants :
faune du sol et rendue stable par la formation d’ humus. L’ in-• Suppression du labour
filtration des pluies est meilleure, ce qui évite l’ érosion.
• Suppression du désherbage
• La santé des cultures est améliorée par la biodiversité de la
• Réduction du temps de travail
faune du sol, riche en prédateurs auxiliaires, et par la présence
d’ un réseau de mycélium. • Économie d’ eau
• Limite les adventices et le désherbage : le BRF apporte peu • Réduction des traitements phytosanitaires
de graines et l’ absence de retournement lié à la méthode du • Augmentation de la production
BRF évite les remontées des graines dormantes. Par ailleurs, • Maintien de la structure du sol
les substances aromatiques libérées par le BRF auront une ac- • Préservation de l’ environnement
tion herbicide. Complété par un mulch, le BRF supprime tout
• Méthode peu coûteuse et donc accessible à
désherbage.
tous.
« Le BRF pourrait contribuer à l’ amélioration
L’ impact du BRF sera différent selon les types de sols : des conditions de vie des populations, surtout
• Les sols sableux prennent du corps. dans un pays où les ressources en eau sont rares.
• Les sols argileux évoluent vers une structure argilo-humique La technique du BRF, parce qu’ elle contribue
bien plus souple et plus facile à travailler. à l’ accroissement des productions agricoles et
• Les sols pauvres soumis à des conditions extrêmes, notam- forestières, peut lutter contre la pauvreté des
ment de sécheresse, sont ceux qui bénéficient le plus des ap- populations tout en contribuant à la restauration
ports de BRF. des sols. Elle mérite d’ être connue et appliquée
par tous » dit Jacky Dupety dans son ouvrage.
Les limites du BRF
Alors, tentés par le BRF ? Rendez-vous pour la
Comme toute technique, le BRF présente aussi ses limites : suite de cet article dans le prochain numéro du
Chou brave où je vous expliquerai comment
• Suite à l’ épandage du BRF se produit une « faim d’ azote »
expérimenter le BRF en pratique.
préjudiciable pour les cultures en place.
• Le BRF crée un milieu qui va favoriser les gastéropodes (li-
Murielle LEKIEN,
maces, escargots). Il sera nécessaire de procéder à des me-
jardinière expérimentatrice
sures compensatoires (utilisation de Ferramol autorisé en
http://www.graines-de-vie.fr
agriculture biologique pour les semis, de barrière végétale à
Photos Yann Deva
base de consoude, …).
• Cette technique est inadaptée pour les sols hygromorphes
(gorgés d’ eau et froids). Et pour aller plus loin :
• Le BRF nécessite d’ avoir à disposition des bois raméaux à Pour une (agri)culture du vivant ; Le BRF vous
broyer. L’ idéal est bien sûr de planter des haies denses et nom- connaissez ?, Jacky Dupety, Éditions de Terran
breuses et d’ exploiter tous les déchets de taille. (2007).
De l’ arbre au sol, les bois raméaux fragmentés,
Elea Asselineau, Gilles Domenech, Éditions
Rouergue (2007).

36
37
Zoom sur …

Comment la spiruline est ar-


rivée jusqu’ à nous
Micro-organisme aquatique pluricellulaire d’ un
dixième de millimètre, la spiruline a la forme d’ une spi-
rale, d’ où son nom. Elle vit naturellement dans les lacs
alcalins (pH 8 à 11) fortement minéralisés et légère-
ment salés de la ceinture équatoriale. 
Appelée communément micro algue, elle croît, comme les vé-
gétaux, par la photosynthèse. Mais contrairement à eux, elle
n’ a pas de noyau au centre de ses cellules, ni surtout - ce qu’ il
est important de savoir - de cellulose dans ses membranes. La
spiruline est ce que l’ on appelle une cyanobactérie, une bacté-
rie bleu-vert qui grandit grâce à la photosynthèse. Sur terre de-
Cultivons la diversité 

puis 3,5 milliards d’ années, la spiruline, comme toute la famille


des cyanophycées (phycos = algues en grec), a rempli l’ atmos-
phère d’ oxygène, déchet de la photosynthèse, permettant ainsi
l’ apparition d’ autres formes de vie, dont celle, ultérieure, des
règnes animal et végétal, puis celle de l’ homme, apparue il y a
100 millions d’ années.
Cette rapide introduction biologique pour constater que la
spiruline ne rentre pas dans les cases. Ni végétale, ni animale,
mais un peu des deux ; aux origines de la vie sur terre, mais
toujours présente aujourd’ hui ; minuscule, mais pouvant avoir
des effets notables quand on la mange, la spiruline déroute et
interroge à plus d’ un titre. 
Sa culture dans le monde
Sa culture commence industriellement (!) et très récemment
(1970) au Mexique, quand un Français, Mr Durand-Chastel,
décide de façon visionnaire de transformer son usine d’ extrac-
tion de soude du lac Texcoco en ferme pionnière de la produc-
tion mondiale : il vient en effet de découvrir que « l’ algue » qui
encombre les tuyaux d’ extraction a des vertus intéressantes.
Plusieurs siècles auparavant, sur ces mêmes rives des lacs de
Mexico, les Espagnols découvraient la façon dont les Aztèques
récoltaient la spiruline, par « cueillette » sauvage. Le secrétaire
de Cortez compare cette « boue verte » à du fromage (les proté-
ines, déjà…) dans la première description de la spiruline faite
par un Occidental, mais les Espagnols l’ oublient aussitôt. Au
XXème siècle, des Français observent les femmes de la région
du Kanem récolter cette même boue verte dans le lac Tchad,
sans que cela suscite plus d’ intérêt (durant la deuxième guerre).

38
Cultivons la diversité
Un article de 1957 – en pleine son (de mai à octobre dans le sud de la France),
décolonisation ! –  exprime car la spiruline a besoin de chaleur pour se
dans son titre l’ enthousiasme reproduire, 37° C étant sa température idéale
de son auteur (belge) :  (une température qui ne nous est pas inconnue,
« Depuis des lustres, une tribu curieux « hasard »).
primitive du Tchad exploite Modes de conditionnement
la nourriture de l’ an 2000 ». La spiruline est tellement riche en protéines –
Mr Brandilly a vu loin et avec tous les acides aminés essentiels, bio dis-
juste : c’ est par l’ Afrique que ponibles et en bonne proportion – qu’ elle ne
l’ homme occidental est entré peut se conserver longtemps sans être séchée.
dans l’ histoire de la spiruline, Si on peut la manger fraîche – elle a alors peu
somme toute récemment, et de goût –, la spiruline doit être déshydratée
c’ est grâce à ces transferts de pour être préservée plus d’ une semaine. Pour
connaissances empiriques du cela, les petits producteurs artisanaux filtrent
Sud vers le Nord que Mr Du- l’ eau verte de leurs bassins pour récupérer une
rand-Chastel a pu en écrire pâte, humide comme un fromage blanc (mais
une nouvelle page, faisant le toute verte), constituée de milliards de spirales
lien entre les galettes séchées microscopiques. On la presse alors pour en ex-
séculaires des Kanembous et traire le maximum d’ eau et obtenir une « pâte à
cet envahissement de « vert » modeler » qu’ on met dans un cylindre bouché
dans ses tuyaux au Mexique. avec de minuscules trous au bout. En la forçant
Suivirent d’ immenses fermes à sortir avec un piston, on forme des spaghettis
(Californie, Hawaï, Inde, qu’ on étale sur des claies, qu’ on met ensuite à
Chine…), avant que d’ autres sécher à l’ air ventilé, à température ambiante.
Français et des Suisses ne dé- Inutile de rappeler ici que la spiruline doit
veloppent de petites unités être séchée à 40°C pour garder ses vitamines
pour lutter contre la malnu- thermosensibles et ses enzymes. Après 4 ou 5
trition, épaulés en cela par les heures de séchage, les spaghettis ont durci et se
recherches de Ripley Fox, un sont brisés. On achève de les casser pour avoir
Américain installé en France ces paillettes qui se mangent à la petite cuil-
et récemment disparu, qui a lère : une par jour par personne (3 à 5 g), le ma-
consacré sa vie à convaincre tin pour profiter de l’ énergie, et bien sûr sans
les pays du Sud de produire de les faire cuire. Les artisans peuvent faire égale-
la spiruline pour eux-mêmes. ment de la poudre en passant leurs paillettes à
Depuis 2000 se sont dévelop- la mouture. Mais les cellules sont alors cassées
pées sur un modèle artisanal et donc en contact avec l’ air, ce qui provoque
une centaine de fermes plus un risque élevé d’ oxydation.
ou moins grandes, installées Les industriels font généralement sécher leur
principalement sur le pour- production par « spray drying », projection
tour méditerranéen, dont 75 de micro gouttelettes sur une plaque chauffée
sont regroupées au sein d’ une à 180-200°C. La spiruline humide tombe ins-
Fédération des spiruliniers. tantanément en poudre au contact de la plaque.
Il est possible de trouver sur Ainsi séché plus vite qu’ artisanalement – cer-
la première page de leur site tains gros producteurs annoncent un temps
le producteur le plus proche de récolte, du bassin à la poudre, de 20 mi-
de chez vous pour aller visi- nutes – elle a aussi été transformée. Faites de
ter sa ferme et manger de la polysaccharides, et sans cellulose comme dit
spiruline fraîchement récoltée. plus haut, ses membranes fragiles se brisent
Cela n’ est possible qu’ en sai- sous pression osmotique, permettant aux sucs

39
Zoom sur …

gastriques d’ accéder facilement au riche conte- pressage, au temps de séchage,


nu de la cellule, sans mastication – ce qui est un à la rapidité de conditionne-
avantage certain pour nous qui la mangeons. ment. Car comme tout ali-
Mais ces polysaccharides, sucre complexe dont ment déshydraté, la spiruline
le glycogène apporte rapidement de l’ énergie aura tendance à capter l’ hu-
sans pic insulinique ultérieur, sont également midité de l’ air pour se réhy-
sensibles à la chaleur. Le séchage par « spray drater. Si elle y parvient, hors
drying » fait donc exploser les cellules, offrant d’  un conditionnement her-
au contact de l’ air les nombreux acides ami- métiquement fermé, les pail-
nés (les protéines), qui s’ oxydent peu à peu. lettes se ramolliront et recom-
Cette oxydation donne un goût et une odeur menceront à vouloir fermen-
prononcés qui ne sont pas ceux de la spiruline, ter, donc à prendre un goût. Il
mais des protéines dégradées. Pour masquer faut donc garder la spiruline à
cela, les industriels mettent leur spiruline en l’ abri de l’ air et de la chaleur,
comprimés (quelquefois avec excipient) ou en mais aussi de la lumière pour
gélules.  conserver ses pigments.
Ses qualités et sa conservation Parmi ces pigments, la chlo-
Le goût nous informe sur la qualité et le séchage rophylle bien sûr, plus pré-
du produit, il est donc important de manger sente ici que dans la majorité
la spiruline comme un aliment pour en véri- des végétaux, lui donne cette
fier l’ acceptation par l’ organisme. Il n’ est pas belle couleur verte, qui tein-
rare de rencontrer des personnes ayant essayé tera toutes les préparations
d’ avaler de la spiruline, et ayant eu à juste titre contenant de la spiruline. La
une réaction de rejet vis-à-vis d’ un aliment chlorophylle, appelée aus-
oxydé.1 si « le sang vert », n’ est pas
Sans dire qu’ il en est de la spiruline comme du le seul pigment visible. Une
vin ou des fromages, il est sûr qu’ il y a diffé- bonne spiruline doit être
rentes qualités de spiruline, dues à la qualité du foncée, prouvant la présence

Quelques recettes sans mâcher, avec un verre d’ eau. une crème sucrée (attention, le
Ou les mettre dans sa bouteille sucre rendra la spiruline encore
d’ eau de la journée, avec citron, plus liquide). La spiruline se marie
miel, gingembre… et boire cette très bien avec les produits médi-
eau verte qui redonnera de terranéens à base d’ huile d’ olive,
l’ énergie à chaque gorgée. ainsi qu’ avec les oléagineux.
La spiruline 

Si l’ on veut faire une sauce Toutes ces préparations auront


verte, on peut mettre à tremper la même couleur car la spiruline
les paillettes dans un fond de colore tout en vert. On peut aussi
bol (ne préparer que ce qu’ on va jouer sur ce colorant en faisant
manger dans la journée) et cou- deux préparations avec des goûts
vrir d’ eau. Après 5 minutes, les complètement différents (le
La spiruline peut se manger le paillettes auront fondu. Une fois visuel ne renseignant plus sur
matin, pour profiter de l’ énergie ramollies, on peut commencer à le gustatif). On peut également
qu’ elle vous apporte, ou le midi, mélanger pour obtenir une crème séparer son houmous en trois et
dans des préparations froides. (ajouter de l’ eau si trop épais, mettre un peu de spiruline dans
On peut la croquer telle quelle, des paillettes si trop liquide). On l’ un, beaucoup dans l’ autre et
mais il manquera de la salive pour peut mettre ensuite de l’ huile rien dans le troisième. On aura
la réhydrater. Il est préférable d’ olive, puis du pesto (ou des alors, en mélangeant les trois
de la mettre dans un jus de fruit, feuilles de basilic), de la pâte préparations dans un plat, un
un smoothie, une compote, un d’ olives, du miso, du houmous, de beau marbré de couleurs, avec de
yaourt, une salade. Les paillettes la crème de sésame (tahin) selon belles volutes. Bref la spiruline se
feront des petits points verts, son goût, si l’ on veut faire une prête à de belles décorations cu-
fonderont puis craqueront sous préparation salée. Ou bien du si- linaires, ayant un très beau vert
la dent. On peut aussi les avaler rop d’ agave, du miel, de la crème profond, couleur pas si fréquente
d’ amandes, de noisettes… pour dans nos assiettes.

40
Cultivons la diversité
d’ un pigment bleu très important : la phyco- La spiruline contient également d’ autres pigments invisibles
CYANine (que l’ on ne rencontre que dans les immédiatement : des bêta-carotènes (jaune-orangés), la provi-
CYANobactéries). Cette protéine antioxydante tamine A (que l’ organisme transforme en vitamine A selon ses
a la capacité de détoxifier le foie et les reins besoins), vitamine des yeux et de la peau ; de la porphyrine, un
mais également de retransformer les lactates, pigment violet ; de la phycoérythrine, rouge… Une quinzaine
qui se sont formés dans les muscles pendant de pigments en tout, dont on ne connaît pas encore tous les se-
l’ effort, en ATP, source d’ énergie. Les per- crets. Ils permettent à la spiruline de capter toutes les longueurs
sonnes sujettes aux crampes apprécient la prise d’ onde du spectre lumineux pour croître, ce qui lui a valu son
de spiruline pour cela.  surnom d’ algue arc-en-ciel.2
La phycocyanine a une structure moléculaire Croissance et reproduction
qui se rapproche de la chlorophylle, mais aus- La spiruline récupère et utilise ainsi toute l’ énergie qu’ elle
si de l’ Erythro POiétine (l’ EPO), les globules reçoit. Rien n’ est perdu, tout sert à croître pour arriver à ga-
rouges. En son centre, la chlorophylle pos- gner jusqu’ à 20% de sa masse par jour, c’ est-à-dire doubler
sède un atome de magnésium – qui donne sa de volume en moins de 5 jours. On est donc bien dans la vie
couleur verte – alors que l’ hémoglobine a un bactérienne car aucun végétal, ni aucun animal, ne parvient à
atome de fer – qui donne le rouge. La phyco- grandir à ce rythme. Pas de perte d’ énergie, pas de temps gâ-
cyanine possède quant à elle deux atomes : ché pour chercher de l’ eau dans le sol, résister au vent, envoyer
un de magnésium et un de fer, comme si elle des gamètes mâles pour rencontrer des gamètes femelles… La
incarnait à elle seule cet entre-deux règnes (le spiruline se laisse flotter pour recevoir les vibrations de la lu-
sang vert et le sang rouge). mière solaire qui lui permet de prospérer. 

41
Zoom sur …

La reproduction de la spiruline se fait par scissiparité (scission par paire). À partir d’ une di-
zaine de spires, une cellule au centre meurt, laissant alors deux petits ressorts, qui pousseront
chacun à leur tour de chaque côté en construisant des cellules. À chaque séparation, il y a deux
fois plus de bouts de ressort qui poussent : une spirale avec 2 extrémités devient après scission
deux spirales, avec alors 4 côtés prêts à croître. D’ où la croissance exponentielle.
Il y aurait encore beaucoup à dire sur la soixantaine de nutriments de la spiruline qui agissent
en synergie. Les acides gras essentiels GLA, oméga 6, dont une partie (DGLA) n’ existe que
dans le lait maternel et dans la spiruline ; mais aussi toutes les vitamines du groupe B, pas si
répandues, dont la fameuse B123 ; et ce fer, très assimilable, qui a permis à nombre de per-
sonnes anémiées de retrouver de la vitalité… On peut lire et continuer d’ en apprendre (voir
la bibliographie) en pensant que, si au pays de Pasteur certains savent qu’ il est bon de manger
de (bonnes) bactéries – en général les aliments transformés par la fermentation : pain, vin,
fromage, kombucha, kéfir, choucroute… –, il est plus rare de pouvoir manger uniquement la
bactérie elle-même, comme on le fait avec cette cyanobactérie.
Comme l’ explique le Dr Franck Ledoux, plus vous remontez loin dans la chaîne de la création
de la vie, plus vous stimulez la physiologie, quelle qu’ elle soit. Les cyanobactéries ont existé
bien avant les végétaux et les animaux ; avant les fleurs, les arbres, les vertébrés, mais aussi
avant les champignons dans l’ ordre de l’ évolution. La spiruline permet d’ appuyer, d’ encou-
rager, de fortifier la vie sous toutes ses formes, car c’ est elle qui originellement l’ a engendrée. 

Pierre-André Weité
http://vert-spiruline.fr

1 - Il est possible de voir au microscope l’ état de la spiruline déshydratée. Si une goutte d’ eau au bord d’ une paillette
permet de retrouver les spirales, les cellules sont intactes. Si la même goutte sur de la poudre révèle une bouillie verte,
c’ est que les cellules sont explosées et vous vous privez de l’ information spiralée, forme dynamique qui rappelle
l’ ADN.
2 - On peut voir la phycocyanine en laissant de la
spiruline dans l’ eau, quand les cellules éclatent c’ est
le premier qui sort (après quelques heures), suivi un
ou deux jours plus tard par la porphyrine (que l’ on
voit en reflet violacé à la surface). Les bêta-carotènes
sortent au contact de l’ alcool (une goutte sur un
mouchoir en papier).
3 - On peut noter sur ce sujet polémique qu’ au cours
La spiruline 

des années 2000, on a pu quantifier plus finement la


présence de la vitamine B12 dans les aliments. On
s’ est aperçu alors qu’ il y avait des analogues de la
B12, qui n’ en avaient pas les effets. Les taux ont alors
été revus à la baisse. L’ Association Végétarienne de
France ne reconnaît aucune B12 dans la spiruline –
alors même que des enfants souffrant de Kwarshiokor
ou de marasme, les deux maladies de la malnutrition,
ces enfants « éteints », retrouvent l’ étincelle de vie
avec la spiruline. L’ AVF conseille aux végétariens de
se supplémenter avec de la B12 génétiquement modi-
fiée. Mais les derniers livres en français (2010, 2011,
2012) et des sites en anglais continuent de noter une
importante présence de B12. Le site spirulinea.com
(en refondation) a de bonnes références sur la vita-
mine B12 de la spiruline.

42
43
Andalousie

Un paradis pour crudivores


en Europe ?
A quoi pourrait bien ressembler un paradis pour crudi-
vores, spécialement pour les amoureux des fruits, s’ ali-
mentant principalement voire uniquement de fruits et lé-
gumes? 
Notre première pensée va tout de suite s’ égarer et
rêver de destinations lointaines et mythiques telles
que le Costa Rica, les îles Caraïbes, l’ Amérique
Centrale en général, et bien sûr l’ Asie avec la Thai-
lande, Bornéo, Sumatra, baignant dans cette douce
odeur de durian, nous tirant irrésistiblement dans
cette direction.
Cultivons la diversité 

Mais ces destinations attrayantes sont de plus en


plus courues, visitées, et restent toujours diffici-
lement abordables depuis la France et le reste de
l’ Europe, surtout lorsque l’ on doit voyager avec
toute une famille, sans compter l’ impact carbone
de tels voyages autour du monde.

Proche de chez nous

Et pourtant, tout près de chez nous, une région


d’ Europe pourrait bien offrir un climat des plus
agréables, sans être tropical pour autant, donc sans
cette chaleur moite, ni tous les insectes qui malheu-
reusement ont une fâcheuse tendance à également
apprécier les régions tropicales... 
Cette région, c’ est le Sud de l’ Espagne ! Mais pas
tout le Sud de l’ Espagne. Seule une petite région
nichée entre les montagnes de Grenade et la mer
Méditerranée bénéficie d’ un micro climat excep-
tionnel : une forte influence méditerranéenne avec
des températures douces toute l’ année et notam-
ment l’ hiver, même si les montagnes visibles de-
puis la plage sont, elles, couvertes de neige ! Et quel
meilleur indicateur de son climat que les fruits que
l’ on peut faire pousser dans cette région ?
Depuis plusieurs années maintenant, vous avez pu
profiter entre le mois de novembre et le mois de
juillet des avocats en provenance d’ Espagne. Cette
culture a été tout d’ abord introduite en Espagne
dans cette région, située entre Velez Malaga, la val-
lée de Jete et Almunecar. Aujourd’ hui, la culture

44
Cultivons la diversité
de l’ avocat s’ est répandue à de nombreuses zones
en Andalousie, mais aussi dans le reste du pays.
L’ avocat a bien été la première culture sub-tropi-
cale à grande échelle acclimatée en Espagne avec
succès – à la fois agricole et commercial.

Une belle diversité

Depuis, bien d’ autres cultures sub-tropicales et


tropicales ont été acclimatées dans la région avec
succès, d’ autres non. C’ est ainsi que depuis seu-
lement quelques années, les mangues d’ Espagne
font leur apparition sur les étals en France, et la
production espagnole va devenir de plus en plus
importante. Les plantations de manguiers se déve-
loppent, et le bio n’ est pas à la traîne dans ce do-
maine ! Il est possible de profiter en pleine saison
de plus de quinze variétés différentes de mangues,
un vrai petit paradis.
Et que dire des cherimoyas, présents en Espagne Quelques limites
depuis longtemps, notamment dans la vallée de
Jete. La variété la plus répandue en Espagne ne se Le seul échec d’ acclimatation notable à ce jour reste celui de l’ ananas,
nomme-t-elle pas d’ ailleurs Fino de Jete ? Mal- qui malgré plusieurs tentatives ne parvient pas à un niveau de pro-
heureusement, ce fruit a tendance à mûrir très vite duction et de qualité de fruit acceptable. Toutefois, certains fermiers
après récolte, en quelques jours, et il est donc très peuvent en avoir quelques plants, à titre de curiosité personnelle, et
difficile de le transporter sur de longues distances, pour certains en attendant des années sans voir de fruits sur la plante !
ce qui explique pourquoi il est possible d’ en trou- Mais la région n’ est pas immense, et la production de fruits tropicaux
ver à Barcelone, mais peut-être pas en France ou finira par atteindre ses limites un jour ou l’ autre, même si l’ on peut
difficilement. voir certaines terres être mises en valeur malgré des pentes abruptes
C’ est également le cas du sapote blanc, peu connu qui ne laisseraient pas imaginer une agriculture possible.
à ce jour et pourtant si crémeux ! Mais tellement Alors, pourquoi ne pas soutenir une agriculture plus proche de chez
fragile aussi qu’ il est presque impossible de le nous, sans être bien sûr locale au sens strict géographique, mais néan-
transporter. Cela restera donc un délice local à sa- moins ne nécessitant pas autant de transport, et surtout pouvant être
vourer sur place au soleil ! considérée comme économiquement locale, basée sur des normes de
Cependant, la production qui va surement plaire travail en vigueur dans toute l’ Europe, au contraire des conditions
à beaucoup et arriver dans un ou deux ans sur les souvent infligées aux travailleurs dans les pays producteurs de fruits
marchés français depuis l’ Espagne, c’ est le litchi tropicaux comme le Brésil ou le Costa Rica...
! Hé oui, la culture du litchi se développe rapide-
ment avec un niveau de production aussi bien en
rendement qu’ en qualité de fruit qui n’ a rien à en- Invitation à venir goûter
vier aux régions malgaches. En outre, la produc-
tion espagnole présente un avantage fondamen- Mais revenons-en aux fruits. D’ autres cultures sont également pré-
tal par rapport aux productions d’ importation sentes, sans pour autant pouvoir atteindre des niveaux de production
de régions tropicales lointaines : la fraîcheur, et permettant une commercialisation à grande échelle, et restent donc
un état de maturité que tout crudivore saura ap- disponibles uniquement sur le marché local ; ou bien elles sont trop
précier grandement ! Moins de transport et donc demandeuses en eau – qui reste une ressource chère et à économiser
une possibilité de ramasser les fruits bien mûrs, dans la région. C’ est le cas notamment des bananes et des papayes,
ce qui n’ est pas très souvent le cas lorsque ceux-ci ou encore des goyaves. Mais c’ est ausi le cas de certaines noix comme
doivent supporter un long voyage avant de pou- les noix de pécan ou les macadamias. Alors, pour pouvoir en profiter,
voir être présentés sur nos étals. une seule solution, venir visiter la région !

45
Andalousie

Car l’ Andalousie c’ est aussi la diversité, aussi bien des paysages que
des climats, un pays de contrastes et d’ histoire, à la frontière entre
deux continents et deux cultures qui se sont à plusieurs reprises en- Mois Janvier F
tremêlées au fil du temps. Comment ne pas citer tout d’ abord l’ Al- Avocats précoces
hambra de Grenade, ce magnifique palais, bijou de l’ architecture
et de la géométrie des princes arabes, ou encore Ronda, capitale en Avocats Hass
son temps. Egalement, les montagnes de l’ Alpujarra, juste en bor- Avocats tardifs
dure nord de la région tropicale, qui bien que ne bénéficiant pas de
la même douceur du climat, profitent d’ un environnement humain Babaco
riche. Ou bien encore, plus à l’ ouest, la région de Coin, alliant à la Bananes
fois une culture agricole forte et largement biologique à un éveil des
consciences humaines qui suscite de nombreuses initiatives locales. Sapotes jaunes
En continuant de longer le littoral, nous arrivons sur une montagne Cerises
culminant à 1400 mètres d’ altitude, à quelques emcablures de la mer,
majestueuse, avec à son sommet un des derniers bosquets de Pinsapo, Cherimoyas
une variété de pins multi millénaires, vestiges de l’ ère glaciaire, qui Clémentines
ont trouvé là un micro climat avec une humidité parfaite pour leur
survie ! Pic granitique de surcroît, avec à son pied la vallée verdoyante Figues, fleurs
du Genal, comme un îlot vert au milieu de l’ Andalousie calcaire. Et Figues
enfin nous arrivons dans la région de Tarifa, connue pour ses vents
constants et puissants, à seulement 45 minutes de bateau du Maroc, Figues de barbarie
avec les fameuses dunes de sable blanc de la plage de Bolonia. Fraises
Depuis plusieurs années, de nombreux crudivores d’ Europe mais
Grenades
aussi du monde entier viennent visiter la région ou s’ y installer, par-
fois pour une longue durée, pour son climat et ses fruits notamment. Goyaves
C’ est d’ ailleurs notre cas personnel ! De nouvelles rencontres cru-
Kakis
divores voient également le jour, avec  l’ organisation de séjours de
vacances spécialement pour crudivores, de remise en forme et de dé- Litchis
couverte du crudivorisme ;  l’ organisation de festivals comme le Raw
Macadamias
Fruit Festival ou le Fruktifest, où de nombreux crudivores ou ama-
teurs de fruits et de soleil se rejoignent et partagent autour du thème Mangues
du crudivorisme et des fruits. Le tout pour le plus grand bonheur de
Melons
tout ceux y prenant part !
Alors, pour vos prochaines vacances, plutôt que de prendre un avion Mûres
pour l’ autre bout du monde, venez donc jeter un coup d’ œil juste à Nèfles
côté de chez vous, sur la Costa Tropical et la Costa del Sol. Le tableau
des saisons des fruits de la région vous aidera surement à vous déci- Oranges Navel
der pour une saison ou une autre. Oranges jus
Papayes
Stéphane Conti
Pastèque
Organisateur du Raw Fruit Festival Pécans
http://www.raw-fruit-festival.net Pêches
Hôte de séjour cru et sport
http://www.fit-in-nature.net Prunes
Sapotes blancs
Mois Janvier F

46
Cultivons la diversité
Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Dec.

Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Dec.

47
Un monde cru

Anastasia, crudivore
en Allemagne
n ous avons rencontré qui préconisaient de faire une
Anastasia Gohard, cure de cru d’ une semaine. C’ est Et est-ce que ce changement
ce que j’ ai fait. C’ était fin août et,
française d’ origine, durant un week-end, j’ ai fait une
d’ alimentation a eu des
mais qui vit à Berlin depuis répercussions sur ta santé ?
monodiète de raisins, puis j’ ai
quelques années. mangé cru le reste de la semaine. Et Oui, cela a été très rapide.
je n’ ai jamais arrêté ! Cela ne m’ a
Auparavant, je me plaignais de ne
Anastasia, peux-tu nous dire pas empêché de faire des allers-
pouvoir faire que la moitié de ce
quand et pourquoi tu as commencé à retours vers les aliments cuits, mais
que les autres faisaient. Avec le cru,
manger cru ? il restait évident pour moi que
j’ avais une énergie que je n’ avais
c’ était ma voie.
Ma mère m’ a éduqué avec une jamais connue.
alimentation bio, j’ ai toujours Pour autant, je ne connaissais
grandi avec cette valeur. Mais cela personne qui mangeait cru. J’ ai Mes problèmes d’ eczéma, que je
ne m’ empêchait pas d’ avoir une fait ça toute seule. Je vivais en connaissais depuis l’ enfance, ont
santé qui n’ était jamais au top. Je colocation et je cuisinais beaucoup pris fin. Mon allergie au pollen
n’ avais pas beaucoup d’ énergie. à l’ époque. En Allemagne, les gens va régressant, au point que je n’ ai
Donc j’ ai toujours un peu cherché ne cuisinent généralement qu’ une quasiment plus de symptômes.
ce qui pourrait me faire aller seule fois par jour. Alors, quand je J’ avais une scoliose très
mieux. Instinctivement, j’ ai me suis mise au cru, mes coloc’  ont prononcée qui me faisait très mal.
toujours mangé peu de produits sacrément été désappointés ! Ça n’ a Aujourd’ hui, je n’ ai quasiment
pas été facile.
laitiers et je n’ ai jamais été une plus de douleurs. Je sens aussi la
grande consommatrice de pain. différence au niveau du confort
Je n’ ai fait aucune recherche sur digestif. Et au niveau du mental !
En 2011, ma mère m’ a parlé d’ une internet non plus, ni cherché Je n’ ai plus aucun état dépressif,
amie qui avait choisi de manger à communiquer avec des gens j’ ai l’ impression d’ être toujours en
cru pour des raisons de santé. Cela mangeant cru. Je dirais que j’ ai joie. En fait, j’ ai l’ impression que
m’ a interpellée. Je m’ y suis mise du
entamé un chemin instinctif vers la joie est notre nature profonde,
jour au lendemain. Je n’ ai rien lu
le cru.  et que le cru permet de nous y
sur le sujet, à part la fin d’ un livre
redonner l’ accès.
écrit par deux femmes américaines

48
Un monde en germination
à trois minutes d’ observation du
De quelle manière manges-tu soleil. Je ressens une forte attirance
cru ? spirituelle pour cette pratique.

J’ ai d’ abord fait beaucoup de De manière générale, depuis


crusine. Je mangeais beaucoup que j’ ai une alimentation
de salades avec des huiles et des essentiellement frugivore, je
épices. Et de plus en plus, je me suis ressens un appel de la nature très
dirigée vers une nourriture épurée. fort. Vivre en ville commence à me
Je n’ aurais jamais imaginé ça, ni peser. Je cherche à déménager, mais
que je deviendrais végétarienne je dois m’ organiser car j’ ai mes
puis végétalienne. clients ici. J’ aimerais déjà pouvoir
voyager cet hiver…
Et puis en août dernier, ma mère, Tu n’ as pas cherché à
qui s’ était mise à manger cru, m’ a rencontrer des personnes mangeant Peux-tu nous parler de ce que
envoyé un lien vers une vidéo de cru depuis ? l’ on peut trouver à Berlin ?
Thierry de Vivre Cru. J’ ai tout de
suite accroché. Cela correspondait Si, depuis j’ ai rencontré des Cette année, quand je suis
à un besoin que j’ avais de personnes qui m’ ont fait découvrir retournée voir ma mère, qui vit
comprendre certains mécanismes. des crudivores et des lieux à Lyon, j’ ai vu qu’ il y avait très
Maintenant je mange donc plutôt crudivores. Le monde du cru est peu de choses. À peine quelques
80/10/10. C’ est-à-dire beaucoup diversifié à Berlin, même s’ il s’ agit restaurants végétariens. Ici il y
de fruits. Ça m’ a beaucoup plu. essentiellement de crusine ! Mais a énormément de magasins bio,
J’ avais une grosse dépendance au cela me permet d’ emmener des les prix sont plus abordables,
sel et je me suis beaucoup débattue amis dans ces lieux pour leur faire les restaurants végétariens sont
avec ça, et puis c’ est parti. Je pense découvrir le cru.  légion. Il existe même un magasin
que c’ est parce que j’ ai commencé 100 % végétalien et qui organise
à prendre les plantes de ABC de la Et j’ ai rencontré mon compagnon des brunchs crus le dimanche.
nature que Thierry préconise. Je à l’ occasion d’ un brunch cru. À C’ est là que j’ avais rencontré mon
mange les fruits bruts et je me fais présent, c’ est une évidence pour compagnon. Il travaillait dans un
des jus. Je m’ étais d’ ailleurs acheté moi qu’ il devait manger cru, à restaurant cru qui a fermé depuis. 
un extracteur de jus dès que j’ ai cause du cheminement qui va avec.
commencé à manger cru, mais je À Berlin, il y a pas mal de chefs
m’ en étais très peu servi. Je mange Et puis j’ ai fait le stage de Thierry crus. Boris Lauser², par exemple.
les aliments sans sel, sans huile, et en novembre dernier. C’ est là Il y a aussi beaucoup de cafés
le plus simplement possible. C’ est que j’ ai découvert le sungazing, qui proposent des alternatives
une évidence pour moi. Mon corps car Sébastien Lorca était venu sans produits laitiers, avec de la
n’ accepte plus les mélanges. Le en parler. Comme je suis prof de caroube, etc. Il y a aussi des bars à
seul moment où je prépare quelque Pilates¹, j’ en avais déjà entendu jus, notamment proposés par des
chose, c’ est lorsque je reçois des parler. J’ ai tout de suite adopté Turcs car ils ont cette culture.
invités. Je fais par exemple des cette pratique. J’ essaie aussi de faire
sauces crues, des sushis… du sun yoga mais c’ est plus difficile Je dirais aussi que je ressens une
pour moi. Le problème aussi, c’ est ouverture spirituelle plus forte à
qu’ à Berlin le soleil est rare. C’ est Berlin qu’ en France.
d’ autant plus problématique que ça
devient un réel besoin. Je me lève Propos recueillis par Carine Phung
1 -  Méthode de gym très douce qui s’ apparente
tôt pour essayer de voir le soleil au yoga.
se lever. Pour l’ instant, j’ en suis 2 - Cf. notre numéro 3.

49
La pêche

L’ alimentation crue
: un tremplin vers
la transformation

s i, deux ans plus tôt,


une voyante m’ avait
dit que j’ allais deve-
nir crudivore presque frugivore,
j’ aurais probablement éclaté du
inattendue que l’ alimentation crue
s’ est insinuée dans ma vie.

Retour en arrière

Si on rembobinait la cassette au
D’ aussi loin que je me souvienne,
tous ces « indicateurs de santé »
sont arrivés à leur point culminant
dans la même année. Je n’ ai pas
l’ audace de reléguer la faute
uniquement sur l’ alimentation,
car je sais pertinemment qu’ une
rire le plus sonore qui soit en lui début, alors que le pain baguette, accumulation multifactorielle est
répliquant qu’ elle se trompait les menus congelés et les Jos à l’ origine de tout ça. J’ étais, à
forcément de Ariane…  Louis (taper « jos louis cake » l’ époque, loin de me douter du
dans Google) étaient à la base potentiel biogénique que l’ on
de mon alimentation, on y ferait trouve dans les aliments.
Non, moi c’ est Ariane avec un seul
la rencontre d’ une toute autre C’ est donc suite à ma dernière
« n », vous parlez probablement
Ariane : une jeune fille en voie visite chez le médecin, qui était
de celle avec deux « n » ?!  Et si j’ y
de déminéralisation, avec une devant moi sans mots et sans autre
avais cru un tant soit peu, je me
nervosité permanente et une solution qu’ une prescription de
serais probablement exilée à l’ autre
confiance en elle presque éteinte, pilules, qu’ une quête de santé et
bout du monde pour fuir mon
de sérieux troubles digestifs, une de vérité a pris ma tête en ôtage.
destin et entamer une monodiète
fatigue chronique, des migraines, J’ étais incapable d’ accepter la
de crème glacée et de biscuits au
des douleurs articulaires, une solution 
chocolat pour le peu de temps
hypoglycémie... bref, un beau
qu’ il serait resté. C’ est donc, et « facile ». Quelque chose en moi
portrait pour seulement vingt et
heureusement, de façon tout à fait s’ est réveillé, et le sentiment d’ une
une années de vie !
plus grande vérité à découvrir s’ est
installé. 

Un monde en germination
50
Un monde en germination
Découverte de l’ homéostasie peux désormais manger du dessert beaucoup trop pour combler une
Ma grande révélation fut un suivi à volonté ! », pensai-je. Je passais sensation désagréable de vide
en naturopathie et un premier donc des heures à la recherche intérieur. Je voulais aussi tellement
contact avec les lois fondamentales et à la confection des meilleures réussir et ne pas déroger du «
de fonctionnement de la nature et recettes de desserts crus, pour plan », dans un grand espoir de
du corps humain : l’ homéostasie. mon propre plaisir gourmand mais guérison, que je m’ induisais un
Un très grand mot. J’ ai compris aussi pour charmer les papilles stress permanant qui, finalement,
qu’ en moi se trouvaient des forces des gens autour de moi. Je devins était tout aussi nuisible que
de régularisation puissantes et que rapidement quasi obsédée par n’ importe quelle malbouffe. Je
je pouvais choisir d’ aller mieux. l’ apprentissage et l’ adoption de vivais dans ma tête et j’ essayais
À partir de maintenant, tous les cette alimentation que l’ on qualifie de tout contrôler à partir de là,
gestes que j’ allais poser pouvaient de vivante. Je voulais tout savoir, alors que j’ aurais dû être bien
aller dans le sens de supporter tout avoir et tout faire, maintenant. plus à l’ écoute de ma petite voix
ce choix, en permettant aux intérieure et de mon rythme.
forces de guérison présentes dans
mon corps de se manifester. J’ ai
compris que la solution était dans
un travail de terrain : avec l’ aide
des aliments crus et des plantes,
commencer par diminuer l’ acidité
et l’ inflammation. Les trois mots
d’ ordre : alcaliniser, détoxifier
et régénérer. Permettre la vie et
l’ accueillir, tout simplement.
Bien que j’ aie vite senti tout le
potentiel de cette démarche, ce ne
fut pas chose facile de me défaire
des vieilles habitudes et addictions
que l’ on trouve dans la facilité,
le remplissage et les stimulants.
J’ étais carrément dépendante et
esclave du sucre (à noter que je ne
considérais pas encore les fruits
comme une « réelle » source de Malgré mes bonnes intentions, Yoyo
sucre).  je ne réalisais pas encore que Sur ces deux années de
j’ essayais d’ aller trop vite et cheminement donc, j’ ai bien dû
Le sauveur que mon corps et mes émotions passer la totalité de la première
ne suivaient pas tout à fait. À à jouer au yoyo, malgré ma
cause de cela j’ ai longtemps été volonté de guérir et de me sentir
C’ est à ce moment que le sauveur dans un cycle compulsif où je mieux dans mon corps et dans
qui a réussi à me faire décrocher m’ alimentais très bien une partie ma tête. C’ est pas à pas et d’ une
des sucreries commerciales est de la journée alors que le soir je prise de conscience à l’ autre que
arrivé : Crudessence de son petit succombais à toutes sortes d’ envies les sucres raffinés, le gluten, les
nom, ce charmant restaurant irrationnelles. Je ne réalisais pas produits laitiers et les produits
m’ a fait découvrir l’ existence de non plus qu’ à ce moment, mon animaux ont disparu de mon
desserts crus sans farine, sans « problème » n’ était pas tant dans assiette, jusqu’ à n’ y laisser qu’ une
gluten, sans œufs, sans produits la nature de ce que je mangeais, généreuse portion de fruits et de
laitiers, sans sucre raffiné, bref mais bien dans ma relation à la légumes. Pour une fille qui croyait
sans culpabilité ! « Ça y est, je nourriture. En réalité, je l’ utilisais impossible de prendre un réel

51
La pêche

plaisir à se nourrir de ces aliments m’ accepter, de me choisir et de consistait, à quoi elle servait et
colorés, je suis maintenant ébahie porter mes idées me clouait sur encore moins ce que j’ étais venu y
de me régaler de toutes les couleurs place. J’ aurais pu abandonner faire. Maintenant, après un grand
de l’ arc-en-ciel.  l’ école uniquement pour fuir les voyage d’ évolution en conscience,
Après deux ans d’ expériences et de présentations orales. Ça me mettait je comprends ce que veut dire le
découvertes, et après avoir vaincu dans un tel état d’ angoisse ! Ce fait d’ être habité par un sens : il
plusieurs petits et grands démons qui est incroyable dans tout ça procure une sorte d’ apaisement
intérieurs, je me sens enfin à l’ aise est que maintenant, à mon plus issu d’ une confiance sereine. 
de témoigner des résultats : je ne grand étonnement, j’ occupe deux
peux faire autrement qu’ admettre emplois en tant qu’ enseignante Retour à la vie
une métamorphose globale de tout (dont un en alimentation vivante
mon être, rien de moins. chez Crudessence) ! Si on s’ était
attendu à ça de la petite Ariane Aussi grand que cela puisse
Au niveau physique ont disparu paraître, je sais que c’ est grâce
complètement l’ hypoglycémie, la timide et réservée…! Il est évident
pour moi maintenant que rien à des changements alimentaires
nervosité permanente, les douleurs majeurs que je suis revenue au
articulaires, la fatigue chronique n’ est immuable et qu’ une simple
expérience hors des sentiers battus monde. Les démarches pour
et les migraines. La digestion s’ est guérir mon corps physique ont
grandement améliorée, quoique peut suffire à générer la passion
nécessaire pour dépasser la gêne et été un tremplin spirituel pour me
toujours sur la pente ascendante de connecter à une source d’ énergie
la guérison.  la peur. 
Un autre changement majeur et d’ inspiration plus grande que
et anodin à la fois : quand je moi. J’ ai découvert une dimension
Métamorphose discute avec quelqu’ un, je suis plus subtile de la réalité, une
maintenant à l’ aise pour regarder nourriture plus subtile également.
Mais je dois avouer que ce qui cette personne dans les yeux, avec Je me sens profondément reliée à
m’ étonne le plus et ce qui a été le intensité, détachée de moi-même tout le vivant et surtout, je me sens
plus puissant se trouve au-delà du pour une réelle écoute attentive. En portée et accompagnée par une
monde physique. Entre les deux ce sens, ma relation à moi-même force que je ne pourrais nommer.
oreilles, je raisonne différemment, s’ est littéralement transformée. J’ ai seulement accepté. Accepté
je n’ aborde plus la vie du même Non seulement j’ arrive à de me laisser être, de me laisser
œil et je réagis aux événements m’ accepter et à m’ habiter, mais éclore, de me laisser advenir et
(qu’ ils soient en apparence positifs aussi à lâcher prise sur ma propre surtout d’ apporter au monde ce
ou négatifs) avec beaucoup plus de image et ma propre importance qui justifie ma présence ici. J’ ai
souplesse et de lâcher prise. pour donner plus d’ attention le sincère désir de contribuer au
et d’ énergie aux autres. J’ ai mieux-être de cette belle planète et
Je regagne petit à petit la confiance de ses chers habitants. Ensemble,
en moi qui s’ était envolée il finalement réussi à faire taire cette
angoisse et ce stress permanents nous pouvons construire quelque
y a plusieurs années. Comme chose au-delà des mots et des idées
quoi rien n’ est une finalité ni qui m’ habitaient, particulièrement
dans mes relations aux autres. toutes faites, revenir à un mode
une fatalité. J’ ai longtemps eu de vie physiologique, retrouver
une peur bleue de m’ exprimer Pendant toutes ces années de crise
identitaire et de questionnements nos racines, échanger, partager,
devant un public : gorge serrée, revenir à la nature humaine et
mains moites, l’ envie de me sur la vie et son sens, je ne
savais pas comment la prendre, nous reconnecter à notre cœur. Un
sauver en courant, de disparaître, retour à soi pour une plus grande
de ne plus être. L’ incapacité de comment l’ aborder, en quoi elle
ouverture sur le monde. C’ est ce
que je souhaite à tous et à chacun.

Ariane Louis-Seize

Un monde en germination
52
Recettes crues
pour toute la famille

Mettre
en émoi
les papilles des
petits comme
des grands !

Ebook collectif sur l’alimentation vivante


Hors-série numéro 2 - juin 2013 - tarif : 10 €
Eco-construction

Eco construction :
Maison en bottes
de paille Partie I : Introduction et structure en bois

c
d’ 
es derniers temps,
il est fréquent
d’ entendre parler
éco-construction. De nom-
breux ateliers et bâtiments
naturels et biodégradables.
Il est donc légitime de se poser
la question de savoir quelles sont
les constructions à notre sens
écologiques. Ici, nous prenons le
parti de qualifier de constructions
minimum, réalisable sans énergie
fossile, mais également lorsque ses
traces disparaissent naturellement
lorsque son usage est terminé. Plus
simplement : une construction
compostable !
voient le jour en se présentant écologiques les constructions à base C’ est pourquoi nous vous proposerons
de matériaux naturels, ayant reçu le tout d’ abord de découvrir une maison
comme constructions écolo-
minimum de transformations, comme construite en bottes de paille sur une
giques. Mais cette dénomina- la terre cuite à des températures armature en bois et enduite à la terre
tion sans réel contrôle peut ré- réalisables dans des fours sans énergies et à la chaux.
véler de nombreuses différences fossiles, ou la chaux, au contraire du
ciment et béton obtenus en utilisant
entre les matériaux utilisés et ces mêmes énergies fossiles. Les
Pourquoi la paille ?
les techniques de construction matériaux recyclés n’ entrent donc pas
utilisées. Il est donc bon de dans les constructions écologiques ici, La construction en paille présente
et nous n’ entrerons pas non plus dans différents avantages. Tout d’ abord,
préciser ce qu’ on entend par la paille offre une isolation
le débat philosophique sur le bien
construction écologique. fondé du recyclage. Les briques de d’ excellente qualité qui, couplée à
terre cuite assemblées avec du ciment un design bioclimatique, permet
Tout d’ abord, certaines personnes et enduites au ciment ne rentrent de maintenir l’ intérieur frais en été
qualifient de construction donc pas dans notre définition de la sans climatisation, et chaud en hiver
« écologique » des batiments réalisés construction écologique, même si de avec un minimum de chauffage. Les
principalement à base de matériaux telles constructions sont généralement murs en paille permettent également
recyclés, d’ autres encore à base de labelisées écologiques ou maisons d’ obtenir un habitat respirant, car ils
matériaux dits durables, d’ autres saines. sont juste assez poreux pour laisser
constructions dites saines à base de À notre sens, une maison peut donc passer l’ air et réguler l’ humidité
briques en terre cuite, et enfin, il existe être considérée comme écologique ambiante pour assurer un habitat sain,
les constructions à base de matériaux lorsque son impact environnemental sans moisissures ni condensation. Si
de plus on utilise une simple peinture

Un monde en germination
lors de la construction est réduit au
à la chaux en intérieur, on assure un
assainissement supplémentaire de
l’ air ambiant, ainsi qu’ une excellente

54
Un monde en germination
luminosité, la chaux ayant un des
pouvoirs de réflexion de la lumière
les plus élevés. On comprend donc
rapidement qu’ une maison en paille
conçue en accord avec les besoins de
la zone climatique où elle est installée
est très intéressante pour la qualité de
l’ habitat et les économies réalisables
sur le chauffage.
De plus, la paille est un matériau
qu’ il est facile de se procurer, et
généralement abandonné dans les
champs. Mais toutes les bottes de
paille ne se valent pas, et pour obtenir
des bottes de paille de qualité pour la
construction, il faut se mettre d’ accord
avec l’ agriculteur sur quelques aspects
que nous aborderons.
cas, mais il faut plus de temps pour effet, afin de réaliser une structure
Différentes techniques manipuler les pièces lourdes et en bois massive, il est important de
longues. De plus, la préparation des travailler le bois encore vert, c’ est-à-
Dans le cas d’ une maison en pièces en amont est plus importante, dire dans les premiers mois après sa
bottes de paille, on peut distinguer surtout lorsque les jonctions entre les coupe. Ensuite, afin de minimiser les
presque autant de techniques que de pièces sont faites traditionnellement coûts pour une autoconstruction, on
constructions ! Pour celles à bottes de avec des tenons et mortaises, et le tout travaillera avec la paille juste après
paille porteuses, soutenant le poids chevillé ! la récolte, à savoir entre les mois de
de la charpente et de la toiture, on Les bottes de paille peuvent être juin et aôut selon la région, lorsque
ne pourra pas monter très haut, et posées avec les fibres orientées le prix est le plus bas. On prendra
il faudra rechercher des bottes bien verticalement ou horizontalement. aussi soin de choisir des bottes de
formées et de taille presque identique. Et enfin, les enduits finaux peuvent paille très denses, dans lesquelles il
Mais on peut aussi construire une être réalisés à base de terre, d’ argile n’ est pas possible d’ enfoncer la main
structure en bois, les bottes de paille et de chaux, ou bien même parfois par exemple. Des bottes de paille
servant alors uniquement pour à base de ciment, ce dernier n’ étant suffisamment serrées et denses de
l’ isolation et ne soutenant que leur pas privilégié dans une démarche 100 cm par 50 cm x 35 cm pèsent
propre poids. Dans ce cas, il est encore écologique. La paille peut être aussi environ 30 kilos. Enfin, l’ idéal sera de
possible d’ utiliser plusieurs types de mélangée avec de la terre et de l’ argile, pouvoir enduire la construction avant
structures en bois, légère ou massive. puis comprimée dans un coffrage les premières pluies, la paille étant
Une structure en bois légère est comme pour une construction en pisé.
construite à partir d’ un grand nombre Cette technique est souvent appelée
de tasseaux de section fine (5x5 cm technique terre-paille.
à 10x10 cm maximum) assemblés Nous nous intéresserons ici à un
entre eux par des plaques métalliques exemple concret de maison en bottes
de jonction. Une telle structure peut de paille à structure en bois massive
être montée rapidement avec peu de porteuse, avec tenons et mortaises,
monde, car les pièces sont faciles à chevilles en bois, un enduit en terre,
manipuler. Au contraire, une structure argile et chaux, et toutes ses étapes de
massive est réalisée avec moins de construction.
pièces mais de section beaucoup plus
importante (10x10 cm à 20x20 cm
La préparation
selon les pièces et le bois utilisés),
donc moins facilement manipulables.
Le travail peut toujours se faire  à Ce type de construction débute donc
deux seulement, comme dans notre par une planification des travaux. En

55
Eco-construction

de paille, deux options sont


possibles. Tout d’ abord avec la
paille horizontalement, mais dans
ce cas il faut prévoir un moyen de
comprimer les bottes de paille au
cours du montage, sinon elles vont
se comprimer elles mêmes sous leur
propre poids avec le temps en créant
des espaces et des jours. Ou bien,
on peut disposer les bottes avec la
paille verticalement, et dans ce cas les
bottes ne peuvent se comprimer que
très peu sous l’ effet de leur propre
poids et n’ ont pas besoin d’ être pré-
comprimées. L’ avantage de la paille
horizontale est qu’ il est possible de
tailler des entailles dans les bottes afin
de faire rentrer la structure en bois
très sensible à l’ humidité. Il est donc de limiter la sève dans le bois et donc dans la paille, et éventuellement de
intéressant également de travailler les risques d’ insectes phytophages camoufler le bois dans la paille et sous
avec une structure en bois, car cette dans le futur, même si ces derniers les enduits. Avec la paille verticale,
structure permet de monter la toiture finissent toujours pas trouver leur il est impossible d’ effectuer ces
avant de monter les murs eux-mêmes, petit coin... On travaillera donc le entailles car cela reviendrait à couper
et de protéger ainsi les bottes de paille bois au cours du printemps. Autant les attaches des bottes de paille. La
avant même de terminer leur montage que possible, on travaille chaque pièce structure en bois reste alors apparente
et les enduits. juste avant le montage, afin d’ éviter à l’ intérieur de la construction. De
Tout d’ abord, le design est très tout travail et torsion du bois entre la plus, la section horizontale des bottes
important bien sûr, avec quelques taille et le montage. Une fois monté étant plus faible, il faut assurer une
adaptations spécifiques à la en place, le bois pourra travailler, bonne attache des bottes à la structure.
construction en paille. Non seulement mais si la structure est effectuée
on préférera une toiture avec des avec des tenons et mortaises, les
Limiter les problèmes
rebords larges, pour un design pièces sont liées intimement et leurs
bioclimatique, mais aussi pour eventuelles torsions ou déformations
s’ assurer que la pluie touche peu les sont retenues et compensées par leur Une idée très répandue veut que les
murs afin d’ éviter l’ humidité sur encastrement. bottes de paille soient propices aux
l’ enduit. Une fois la structure montée, on rongeurs et autres petits intrus qui
pourra alors réaliser la toiture, et viendraient s’ installer à l’ intérieur des
ainsi avoir un espace protégé pour bottes. Bien que cela soit parfaitement
La construction possible, il est facile d’ éviter ce
stocker les bottes de paille au cours
de la construction, puis commencer problème simplement en saupoudrant
La construction en elle-même débute le montage des bottes de paille. Bien de la chaux vive entre chaque rangée
forcément par les fondations. Il est sûr, dans cette phase et la suivante des de bottes (à manipuler avec précaution
important de faire des fondations qui enduits, il est intéressant de pouvoir bien sûr). Il est évident que peu
permettent de maintenir les murs en obtenir de l’ aide, car ces phases de d’ intrus apprécient la chaux vive.
paille finaux à une certaine hauteur du travaux sont très demandeuses en Simple mais très efficace.
sol, afin d’ empêcher toute remontée main d’ œuvre, bien que cela soit Un autre risque couramment énoncé
d’ humidité et des projections de pluie. parfaitement réalisable seul ou avec concernant les bottes de paille est bien
Puis vient le travail du bois. Lorsqu’ on peu de personnes, lorsque le temps sûr le feu. Le risque est bien présent,
travaille avec du bois local, il faut est disponible. Sinon, n’ hésitez pas à nul besoin de le nier, et l’ oublier peut
sélectionner le bois coupé au cours de appeler vos amis. même être très dangeureux, comme
l’ hiver, idéalement en lune basse, afin Enfin, pour le montage des bottes par exemple en coupant du carrelage
dans un chantier de maison en bottes

Un monde en germination
de paille non enduites, avec de la
paille partout... Rien de tel pour voir

56
Un monde en germination
tous ses efforts partir en fumée, au est bon par ailleurs d’ amarrer les
sens propre malheureusement. Il faut bottes de paille à la structure en bois
donc prendre quelques précautions et ainsi d’ assurer une bonne unité à
tant que les bottes de paille ne sont l’ ensemble.
pas enduites, l’ enduit les protégeant Un soin devra être porté aux
efficacement contre le feu, comme ouvertures, en assurant un soutien
plusieurs études techniques l’ ont suffisant au-dessus des portes et
montré en Europe et aux Etats-Unis. fenêtres pour le poids des bottes
Mais des bottes de paille de forte de paille supérieures, soit avec des
densité ne prennent pas feu facilement linteaux suffisamment épais et fixés
à cause du manque d’ air à l’ intérieur avec des tiges aux bottes du dessous
des bottes, donc le danger principal sur lesquelles ils reposent, ou bien
vient de la paille en vrac un peu à l’ aide de coffrages de bois aux
partout sur le chantier. Avec un peu dimensions des encadrements des
d’ attention, de ménage, de bon sens et portes et fenêtres, et qui resteront
d’ enduit, le risque du feu est quasi nul. en place sous les enduits. Il faut
On peut noter également que dans le également prendre garde aux rebords
cas de construction en paille mélangée des fenêtres, afin que le débordement
à la terre et coffrée, le risque de feu soit suffisant pour que les écoulements
est nul car la paille est entièrement d’ eau ne touchent pas les murs. De
recouverte de terre et comprimée dans manière générale, il faut faire attention
les coffrages. à tous les possibles écoulements et
coulures d’ eau qui pourraient toucher
Mise en place des bottes de paille les murs, imbiber les enduits, et au
final atteindre la paille.
Une fois les bottes de paille en place,
Enfin, pour leur mise en place,
on pourra s’ attaquer aux enduits.
certaines bottes devront être retaillées,
Les enduits à utiliser sur les bottes de
recoupées. On peut les couper à la
paille sont à base de terre et d’ argile,
tronçonneuse (ou à la scie pour les
l’ utilisation de la terre nécessitant
puristes courageux...), avec des coupes
un travail très spécifique et certaines
droites ou en biais. On peut aussi les
connaissances, que nous aborderons
raccourcir en utilisant une grande
dans notre prochain article.
aiguille afin de placer de nouvelles
attaches à la longueur voulue. On
dispose également les bottes en Stéphane Conti
quinconce comme des briques. Il  

57
Art de vivre

Véganisme et
éthique animale

c omme bien des


gens, lorsque je
suis devenue vé-
gétarienne, c’ était par passion
pour ma santé, et non pour pro-
avons souhaité à ceux que nous
apprécions cette même survie et ce
même plaisir...

Evolution et empathie
une possibilité de domination totale,
est l’ extériorisation de notre bonté
véritable, dénuée d’ intérêts.
Or, même parmi ceux qui sont
généreux ou altruistes avec leurs
semblables, peu de gens font le lien
téger les animaux. Il est com- avec les autres espèces. Ce sont envers
Notre évolution a entraîné une grande ces espèces sensibles que nous opérons
mun dans la nature qu’ un être complexité dans notre capacité le plus de dérives, en nous donnant
se nourrisse d’ un autre. Les émotionnelle. Nous pouvons souhaiter le droit de les malmener, de les faire
êtres vivants sont tous en in- et arranger aussi bien le bonheur souffrir, d’ interrompre leur vie et leur
que le malheur des autres, de façon
terdépendance, la mort des uns évolution personnelle sur terre, et le
gratuite. Nous avons alors développé droit de les manger à notre guise. Sans
permettant la vie des autres. une morale sociale qui nous permet de conséquences pour nous-mêmes, sans
C’ est un cycle de la nature, et vivre en groupe : notre liberté s’ arrête culpabilité, puisque les animaux n’ ont
nous en faisons partie. là où commence celle de l’ autre. malheureusement pas de possibilité de
Cette règle morale prend en s’ en plaindre.
considération les plus faibles : les « Je crois que l’ évolution spirituelle
Effectivement, je pense que le bien et
enfants, les personnes âgées, les exige, à un certain stade, que l’ on cesse
le mal n’ existent pas dans la nature.
handicapés, les sans-abri... C’ est cette de tuer nos frères les animaux pour la
Nos émotions se sont développées
capacité à agir avec gratuité, à faire satisfaction de nos désirs corporels »,
en fonction du plaisir et de la survie.
aux autres ce qu’ on aimerait qu’ ils disait Gandhi.
Nous avons été amenés à considérer
fassent pour nous, qui donne toute sa
comme « bonnes » les choses qui Nous pourrions inclure les autres
splendeur à notre évolution.
nous permettaient de survivre peuples, non-humains, à notre
physiquement puis aussi mentalement. morale. Ceux-ci partagent la même
Nous avons été amenés à considérer La capacité à reconnaître la souffrance intensité de souffrance physique, et
comme « mauvaises » celles qui nous là où elle se trouve et à la refuser par conséquent la même recherche du
en empêchaient. Par empathie, nous même pour ceux sur qui nous avons plaisir, la même envie (consciente ou

58
Un monde en germination
instinctive) de profiter de leur vie, et En fait, notre tolérance face à la
luttent pour la défendre lorsqu’ ils en souffrance des autres s’ est construite
ont la possibilité. Leurs émotions se autour de ce qu’ on nous a enseigné
sont complexifiées également, sur les comme étant acceptable depuis notre
mêmes principes évolutifs que nous et naissance.
de façons très variées. À une époque éloignée, on mettait les
Chaque être vivant est le seul véritable gens dans une arène pour assister à
possesseur de son corps, de ses gestes, leur mort, déchiquetés par des lions !
de sa vie. Chacun devrait avoir le droit Il y a seulement 150 ans, un homme
le plus total à une longueur de vie blanc pouvait disposer de la vie d’ un
conforme à sa longévité naturelle. autre être humain s’ il était noir,
l’ enchaîner, le priver de nourriture, le
battre, lui couper le sexe ou les mains
Insensibilité
pour le punir, le mettre à mort. Peu
de gens se risquaient à contredire
« L’ humanité envers les animaux cet usage qui était la norme, et pour
inférieurs est l’ une des plus nobles cause : il était ancré comme étant
vertus dont l’ homme est doté ; il s’ agit normal et moralement acceptable dès Le refus total de la souffrance, quel
du dernier stade du développement des l’ enfance.  que soit celui qui la subit, permettra à
sentiments moraux. C’ est seulement À notre époque, cela nous semble la bonté un bien grand pas en avant,
lorsque nous nous préoccupons de la fou que des humains aient pu se avec un retentissement sur toute la
totalité des êtres sentants, que notre comporter comme ça. De la même société, les rapports des êtres humains
moralité atteint son plus haut niveau », façon, sans doute dans quelques entre eux et leur rapport avec la
disait Charles Darwin. dizaines d’ années on s’ étonnera qu’ on planète entière.
Notre société nous a modelés de façon ait pu un jour manger des animaux, Choisir l’ amour et la gratuité permet à
à ce que nous n’ éprouvions que peu et surtout leur offrir des conditions de toute l’ humanité d’ aller vers une paix
de pitié vis-à-vis de la mort d’ un autre vie déplorables, inadmissibles et une plus élevée.
animal. Beaucoup de philosophes mort souvent atroce...
pensent que cette insensibilité,
De ce fait, ne pas manger d’ animaux
cette paralysie d’ une partie de nos
Refus de cette complicité ne doit pas être un but en soi,
émotions, est néfaste à l’ évolution
l’ objectif n’ est pas de se forcer. Cela
morale de humanité.
doit être la conséquence logique d’ un
Elle implique qu’ il y ait une notion « J’ ai très tôt renoncé à la viande, et un
changement intérieur, d’ une empathie
de domination entre les êtres vivants, jour viendra où les hommes proscriront
plus grande, d’ un niveau d’ amour
et que l’ on peut disposer comme bon le meurtre des animaux comme ils
plus élevé qui nous pousse à protéger
nous semble de ceux qui sont jugés proscrivent aujourd’ hui le meurtre de
leur vie et à ne plus voir les animaux
comme plus faibles que nous. leurs semblables », témoignait Léonard
comme des aliments ni des choses,
de Vinci.
Et le pas est vite franchi, on juge mais comme d’ autres peuples à la fois
facilement de l’ infériorité de ceux qui semblables et différents du nôtre.
sont plus faibles ou différents de nous, « Les problèmes posés par les préjugés Que choisirons-nous de manger, de
surtout s’ ils n’ ont pas la possibilité de raciaux reflètent à l’ échelle humaine faire, de vivre, demain ? Il n’ y a ni bien
se rebeller... On banalise et on légitime un problème beaucoup plus vaste et ni mal, pas de jugement, simplement
facilement nos actes. En découle alors dont la solution est encore plus urgente : des choix qui nous rapprochent de
bien des dérives, de la soumission celui des rapports de l’ homme avec les cet idéal de paix, d’ autres qui nous
hiérarchique jusqu’ aux guerres et autres espèces vivantes. Le respect que en éloignent, le tout permettant à cet
génocides. nous souhaitons obtenir de l’ homme idéal de grandir plus ou moins vite.
« Tant qu’ il y aura des abattoirs, il y envers ses semblables n’ est qu’ un cas Ce pouvoir réside entre nos mains, et
aura aussi des champs de bataille », particulier du respect qu’ il faudrait notre pouvoir est immense !
affirmait Léon Tolstoï... ressentir pour toutes les formes de
vie… », affirmait Claude Levi-Strauss,
anthropologue. Marion Eberschweiler
http://www.change-le-monde.com
http://www.regime-abondance.com
http://www.pitaya-magazine.com
 

59
Cru’ Elle

Pachamama Les jardiniers des fruits d’ or


Pachamama Honorons toutes les mémoires,
C’ est la terre  tous les savoirs 
La terre de mes aïeux Honorons nos parents  
Chant des offrandes  Célébrons et dansons la vie
Chant de la terre Honorons chaque graine,          
         chaque instant du vivant
Pachamama
Pachamama Cultivons la terre avec humilité
Notre mère Terre et sagesse
Notre père Ciel Cultivons avec amour et patience
sont les gardiens La pachamama 
les bienfaiteurs La pachamama 
        
Nous les enfants de  Je suis la fille de la Terre
La Pachamama et je partage avec vous son AMOUR
La Pachamama          
sommes leurs fils et filles
Les conteurs de légendes 
Yaël
Les gardiens du silence
http://lechantdesarbres.over-blog.com

Un monde en germination
60
Les plantes alliées de votre régéneration
Découvrez les « 5 Fantastiques », synergies élaborées avec le plus grand
soin par l’ herbaliste français Thierry Casasnovas et composées de plantes
majeures issues de leur biotope*

* issues de leur milieu naturel leur conférant une action et un taux de principes actifs optimal

Balai intestinal, Reins & Rate, Lymphe, Glandes Surrénales, Glandes endocrines :
le kit de base pour être enfin régénéré !
Mélanges distribués en exclusivité par le laboratoire ABC de la Nature : www.abcdelanature.com  04.50.71.13.82
Spiritualité

Alimentation et
spiritualité
o n est ce que l’ 
mange  : de nom-
on

breuses personnes le
savent, moins le comprennent,
peu l’  appliquent... et encore
Il y a un lien direct entre les
troubles physiques provoqués ou
favorisés par l’ alimentation et la
spiritualité. Quand on est migrai-
neux, sous l’ emprise d’ une fatigue
(R)Evolution
L’ alimentation peut donc nous en-
traîner vers le bas... mais elle peut
également être le moteur de notre
évolution. C’ est elle qui, en grande
maladive, d’ une douleur aiguë ou partie, va nous apporter l’ énergie
plus rares sont ceux qui ne li- chronique... notre esprit faiblit, nécessaire à l’ utilisation de nos fa-
mitent pas cet adage au niveau notre vue du monde change, nous cultés et à l’ éveil de notre sensibi-
physique mais font le lien avec ne sommes plus les mêmes. Mais lité. Sans cette énergie, pas de spi-
l’ alimentation peut aussi être la ritualité.
la vie psychique. Corps et esprit
cause de troubles psychiques ! En Outre l’ apport des éléments néces-
ne font qu’ un, comment ce qui particulier via des perturbations
affecte l’ un pourrait-il ignorer saires à notre bon fonctionnement,
hormonales dues à la consomma- l’ alimentation a sa place à l’ origine
l’ autre ? tion d’ opioïdes - prolamines, casé- même de nos avancées spirituelles.
ines -, de produits animaux char- Les phytohormones des plantes, en
gés en adrénaline etc., ou encore à particulier, ont de multiples effets
l’ exposition aux parabens et autres positifs, certains pensent même que
additifs alimentaires. c’ est leur consommation sur plu-
sieurs générations qui a permis le
développement de l’ esprit humain,

Un monde en germination
rien de moins¹.

62
Un monde en germination
Les drogues, dures, douces ou ali- ver la sérénité, une nouvelle vision aussi attention au problème inverse,
mentaires, permettent un relachâge du monde, vivre des relations dans qui lorsqu’ on retrouve le bonheur,
endocrinien favorisant des états l’ Amour et l’ empathie, tout cela de- nous pousse à retourner vers ces
spirituels et méditatifs. Mais elles vient plus simple. nourritures qui ont accompagné
rendent dépendant, vident nos ré- notre joie par le passé sans pourtant
serves en neurotransmetteurs et en Je le constate chaque jour plus for- en être la cause.
empêchent le remplacement. Les tement chez moi. Avec mes chan-
drogues, à moyen et long terme, gements de régimes, avec les mois Jérémy Fourestier
créent la dépression, l’  égoïsme, qui deviennent des années, je suis 1 - À ce sujet, voir Left in the Dark de Tony
l’ hypocrisie. Elles nous détruisent, plus serein, plus concentré, plus à Wright et, sur les effets physiques des phytohor-
parfois rapidement, parfois à petit mones, cet article
l’ écoute des autres. Mais si je fais un http://www.greenpasture.org/fer-
feu, mais c’ est inéluctable. S’ il est écart en mangeant du blé, je deviens mented-cod-liver-oil-butter-oil-vita-
plus confortable pour beaucoup irritable, parfois je me mets en co- min-d-vitamin-a/plant-hormones-hu-
d’ utiliser des stimulants plutôt que lère - ce qui ne m’ arrive plus autre- man-nutrients-butter-oil
d’ écouter leurs véritables besoins, ment !
de se libérer de leurs peurs pour
vivre vraiment leur vie, il reste qu’ il
y a des conséquences physiques Bien sûr, il ne faut pas confondre
et spirituelles. Ces produits nous les effets réels de notre nourriture
isolent de nous-même et des autres, avec son image rémanente que nous
ils nous empêchent de vivre vérita- portons en nous. Les souvenirs s’ in-
blement dans la joie. vitent souvent à notre table, certains
Pourtant, simplement en optimi- aliments deviennent ainsi des nour-
sant son alimentation, on atteint ritures émotionnelles ramenant à
des états spirituels équivalents et un bonheur perdu... mais ne per-
surtout stables dans le temps. Trou- mettant pas de le retrouver. On fera

63 Photo : Catherine Forest


Spiritualité

Manger ou
communier

m anger est-il toujours une


joie ? N’ est-ce pas pour
certains de nous une
source de tensions, d’ enjeux,
de questionnements ? Manger
L’ impasse de la pensée magique
Car quelle est la croyance derrière
cela ? C’ est celle de la pensée magique.
sance est enfin assouvie, de manière
inconsciente. Et nous savourons là une
forme de jouissance.
À savoir la pensée du « tout cuit » qui Fort de cette certitude, nous partons
nous tombe dans la bouche. Cling, il parfois en croisade auprès des autres,
suffirait d’ un coup de baguette ma- pour les convaincre de suivre notre
une alimentation vivante vous gique pour que notre vie change ? Si chemin, de faire comme nous, puisque
demande-t-il un effort ? Toutes cela peut effectivement arriver, il n’ en nous avons trouvé la voie. « Prends-moi
reste pas moins que tout changement comme modèle ! », disons-nous implici-
ces questions méritent d’ être de vie, même brutal, n’ est que le début tement. Il s’ agit là encore d’ une forme
posées. d’ un chemin.  d’ orgueil déguisé. Comment s’ étonner
dès lors que tant de personnes résistent
La pensée magique, c’ est aussi l’ idée
à notre appel quand nous cherchons à
Souvent, on découvre une nouvelle que le miracle est à l’ œuvre, que cela
persuader les autres de notre vérité ?
alimentation, plus saine, qui nous fait se fait tout seul. Et donc, au fond, que
nous sentir mieux, et on pense avoir l’ on y arrive tout seul, sans l’ aide de
trouvé une planche de salut. C’ est sou- personne. Juste parce qu’ on a changé Impuissance et amertume
vent le cas lorsque l’ on commence à quelque chose dans notre vie. Par notre
Mais si, au contraire, nous n’ arrivons
expérimenter l’  alimentation vivante. seule action, nous avons « repris les
pas à tenir sur la voie de notre idéal, si
On a la « révélation » que l’ on atten- rênes » de notre existence. Quelle sa-
nous « craquons », si nous dévions de ce
dait. Le danger, c’ est que l’ on se repose tisfaction pour notre ego ! Nous voilà
que nous avons décrété être la « bonne »
alors sur cette croyance. seul maître à bord, maître de notre des-
voie, parce que nous n’ arrivons pas à
tinée. Waouh, notre soif de toute-puis-
compter sur nos propres forces, quel
sentiment d’ impuissance ! Et comme

Un monde en germination
cette impuissance a un goût d’ amer-
tume ! C’ est là tout le paradoxe : nous

64
Un monde en germination
avons trouvé une alimentation qui est censée nous faire du serons jamais assez comme ceci ou comme cela, nous nous
bien, dont nous avons savouré quelques bienfaits, et cette heurterons sans arrêt aux limites de notre impuissance.
alimentation prend soudain un goût « Il y a bien trop de tensions et d’ efforts
amer… Ma prière à l’ univers dans la vie. Comment peux-tu espérer
À chaque fois que nous cédons à nos être en paix lorsque tu peines et luttes tout
anciennes habitudes - ou juste à celles le temps ? » (La petite voix, Eileen Cad-
qui nous causent le plus de désagré- Puisse chaque aliment que je laisse dy, éditions Le Souffle d’ Or, pensée du 4
ments -, nous nous disons que cette entrer en moi, chaque mot que je mai). Et si nous cessions de lutter contre
« défaite » est une erreur et que l’ on ne laisse émerger, chaque pas que je nous-même ?
nous y reprendra plus. On touche là pose sur la terre, chaque geste que Changer d’ alimentation ne suffit pas
au problème de la volonté, le « Si on j’ opère dans le monde, être une pour être heureux ! Pour que cela ait
veut, on peut ! ». Il s’ agit de ne pas être
faible, de ne pas céder à nos vulné-
prière, c’ est-à-dire une manière vraiment du sens, il faut changer son
regard et tourner son être vers une nou-
rabilités. Le problème, c’ est que l’ on à la fois de cultiver, récolter et
velle direction.
entretient ainsi le désir de toute-puis- célébrer ce qui est vivant en moi et
sance et que l’ on se crée également autour de moi. Alléluia. 
toutes sortes de carapaces. La conversion du cœur
Mais cette amertume que nous ressentons dans notre corps Il s’ agit de choisir de laisser nos forces ne servir qu’ un seul
après avoir mangé « ce qu’ il ne faut pas », ces toxines, nous camp : celui de la vie ! Et alors, soudain, tout se fait sans
les créons aussi par nos tensions, d’ autant plus qu’ elles ont effort ou, du moins, avec moins d’ efforts. 
leur source dans notre âme. Et si l’ on tourne son regard vers le divin, vers l’ univers
et que l’ on s’ adresse à lui, il ne s’ agit pas de quémander
Le cancer de l’ âme plus de force, de puissance, de réussite ou encore quelques
miettes d’ espoir – en laissant s’ exprimer ainsi la peur du
Notre âme, elle, aspire à se tourner vers plus grand qu’ elle, manque et la logique du toujours plus, la volonté de re-
vers plus d’ amour, plus de joie et de vie. Mais pour goûter à tenir en soi les forces de vie – mais, tout au contraire, de
la vie, il faut d’ abord accepter de la recevoir en cadeau, en les laisser nous traverser dans la confiance que la joie et
héritage. Et pour recevoir, il faut de la place pour accueil- l’ amour nous seront renouvelés, et nous abandonner tota-
lir. C’ est pourquoi on ne peut se sentir pleinement nourri lement, nous reposer dans cette confiance que tout est déjà
lorsque l’ on s’ enorgueillit de notre solitude (qui en même là, même lorsque nous sommes dans l’ illusion du manque
temps nous désole), quand on laisse notre ego prendre trop et de la carence. Cela nous est donné, il s’ agit d’ apprendre
de place, quand on laisse nos peurs nous déborder. C’ est le à recevoir. 
cas quand on est dans le volontarisme, dans le « Il faut que
On le voit avec nos parents : savons-nous leur être recon-
j’ y arrive, et pour cela je ne peux compter que sur moi ». Ou
naissant de nous avoir donné la vie malgré tout ce que nous
même dans le défaitisme : « De toute façon, je n’ y arriverai
pourrions avoir à leur reprocher, ou nous focalisons-nous
jamais, j’ aimerais être plus fort, mais je suis faible. »
surtout sur ce qu’ ils n’ ont pas su ou pu nous donner ?
Manger pour combler notre vide ne peut pas fonctionner,
Alors, abandonnons nos peurs, abandonnons nos forces
car ce vide enfle nos entrailles, il nous dévore de l’ inté-
dans la certitude que c’ est dans cet abandon aux forces
rieur, qui plus est il crée une résistance à l’ alimentation car
d’ amour que nous pourrons nous régénérer, vivre dans la
il s’ auto-alimente de désespérance et de peurs. On se re-
plénitude et la vérité - car sans le voile de l’ illusion - sans
trouve rempli de peurs. C’ est ce qui mène à ce que j’ appelle
manquer de quoi que ce soit. Parce que cela ne dépend pas
le cancer de l’ âme.
que de nous, que nous sommes tous reliés, et que l’ amour
est si vaste que l’ on peut le laisser nous habiter, nous nour-
Des questions à se poser rir et nous transformer à l’ infini. Il n’ y a que nos peurs qui
nous limitent. Ne leur donnons pas le pouvoir de nous en-
Pour sortir de ces logiques, demandons-nous de quoi nous
traver.
voulons réellement nous nourrir, de quoi nous voulons
emplir notre quotidien. Désirons-nous la toute-puissance, Avec confiance, nous pouvons alors laisser les forces vives
laquelle est enfermement en soi, ou l’ amour, lequel est re- de la vie opérer, nous transformer, faire jaillir la joie et fleu-
lation et espace pour accueillir l’ altérité ? Voulons-nous rir l’ amour, et chaque jour, nous « nourrir » des fruits de
jouir de notre pseudo-pouvoir ou simplement nous réjouir cette grâce.
de la vie ? Préférons-nous croire en la pénurie et en la ca- Carine Phung
rence, ou bien en l’ abondance ? Car dans notre quête de Photo Catherine Forest
toute-puissance, nous ne serons jamais satisfaits, nous ne

65
L
On dénonce

es lobbies Petit tour du « propriétaire »...

alimentaires : to be On retrouve malheureusement à


peu près les mêmes éléments dans
or not lobbies ? ce domaine. L’ ouvrage de l’ univer-
sitaire Marion Nestle, Food Politics,
qui analyse de manière détaillée
l’ influence de l’  industrie agroa-
Vivre l’abondance au quotidien

Quelle est l’ influence du lobby limentaire sur le système de san-


agroalimentaire sur le système té américain, est certainement le
meilleur guide en la matière, d’ ail-
de santé français ? La formation leurs salué entre autres par le New
des diététiciens et médecins les England Journal of Medecine ou le
Lancet.
prépare-t-elle à y faire face ? Et
En recherche fondamentale, l’ in-
quels enjeux entre alimenta- fluence de la source de financement
tion et santé aujourd’ hui ? sur les résultats des études est du
même ordre qu’ en médecine : leur
L’ affaire du Mediator® continue de conclusion est 4 fois plus suscep-
considérablement ébranler le sys- tible d’ être en faveur des sponsors
tème de santé français. Celui-ci privés, comparée à celle d’ études
était présenté comme « un modèle similaires indépendantes(1). Ce qui
pour le monde », comme le rappelle n’ arrange rien quand la plupart des
le rapport des professeurs Debré et Etats se désengagent de plus en plus
Even commandé par les autorités. du financement de la recherche pu-
Ce rapport conclut lui sur « la fail- blique pour encourager les partena-
lite totale » de l’ AFSSAPS, l’ agence riats public-privé. 
de régulation du médicament, en Une des stratégies préférées des in-
détaillant au passage les différentes dustriels est la création de confusion
stratégies d’ influence de l’ indus- dans la communauté scientifique
trie du médicament pour arriver sur des sujets où ils sont en diffi-
à maximiser ses ventes : son em- culté, dans la lignée des industriels
prise de plus en plus forte sur la du tabac qui ont été les pionniers
recherche fondamentale en amont en la matière. L’  épidémiologue
et sur les journaux médicaux de ré- David Michaels a fait une étude
férence médiatisant ces recherches, très intéressante du phénomène
sur les décisions politiques ensuite général dans son ouvrage Doubt is
par le biais du lobbying auprès des their product. Le cas des produits
politiques ou des conflits d’ intérêts laitiers abordé dans ce numéro par
liant les leaders d’ opinion et les ex- l’ article de Thierry Souccar en est
perts siégeant dans les comités dé- un bon exemple : alors qu’ un cer-
cisionnels majeurs... L’ étendue des tain nombre d’  études établit un
problèmes, depuis longtemps ana- lien entre le diabète de type I, cer-
lysés par différents chercheurs cri- tains types de cancer, la sclérose en
tiques sans que ces derniers soient plaque, l’ ostéoporose et les popu-
entendus ou pris au sérieux, est lations qui consomment habituel-
aujourd’ hui officielle pour ce qui lement plus de deux portions par
concerne la médecine, mais qu’ en jour de produits laitiers (soit envi-
est-il de l’ alimentation ?  ron 500 ml de lait), alors que des

66
Vivre l’abondance au quotidien

Illustration : Gaël

scientifiques de tout premier plan a montré que le consensus de la en 2007 ! Mais comme le dit Pierre
comme Walter Willett qui dirige le nocivité de l’ excès de sel était éta- Meneton lui-même au rendu de son
département nutrition d’ Harvard, bli et confirmé par la communauté verdict, il est quand même bien dé-
l’ une des équipes les plus réputées scientifique internationale depuis plorable que cela soit un individu
au monde dans le domaine, déclare une quarantaine d’ années(3), mais le seul qui doive monter au créneau
publiquement qu’  « en l’ état des lobby du sel est arrivé malgré tout alors qu’ il existe un ministère et de
connaissances, il est irresponsable de à créer et entretenir un semblant multiples agences payées par nos
faire la promotion des laitages »(2), les de controverse pour empêcher ou impôts dont ce serait normalement
autorités, les industriels et la majo- du moins retarder des règlementa- le boulot. 
rité des professionnels de la santé tions qui lui seraient défavorables. À ce propos, on retrouve les mêmes
et de l’ alimentation sont toujours Pierre Meneton a d’ ailleurs essuyé problèmes de conflits d’ intérêts à
convaincus que les produits laitiers les foudres de l’ industrie du sel qui l’ ANSES, anciennement AFSSA,
sont « nos amis pour la vie », et ne a fait pression sur sa hiérarchie et l’ agence publique en charge de
désirent guère en savoir davantage a intenté au chercheur un « pro- l’ alimentation. Thierry Souccar a
le plus souvent, malheureusement cès-bâillon », après qu’ il ait affirmé évoqué dans son article les liens des
(cf M. Baridon dans ce numéro).  publiquement que l’ industrie du sel membres du comité nutrition avec
Mais on retrouve cela pour bien désinformait les professionnels de l’ industrie laitière par exemple.
d’  autres groupes d’  aliments, et santé et le public. Manque de pot On retrouve aussi dans le domaine
pour le sel également. Le lanceur pour les industriels, pour une fois, de l’ alimentation un ensemble de
d’ alerte Pierre Meneton de l’ Inserm Pierre Meneton a gagné son procès leaders d’ opinion très proches des

67
On dénonce

industriels et/ou des agences de L.Ferri, M. Baridon et R. Collet). La la retrouver après quelques années
communication trustant l’  espace pression des examens et la quanti- pour l’ interviewer à ce sujet. Lors
médiatique, en toute indépendance té des connaissances à apprendre du BTS de diététique que j’ ai moi-
bien sûr selon eux... Pour finir, la excluent pratiquement toute possi- même suivi, j’ avais proposé de faire
plupart des industriels de l’ agroa- bilité d’ interrogation critique dans venir Thierry Souccar au lycée pour
limentaire exercent un lobbying fé- la tête de la plupart des étudiants, que nous pussions avoir un débat
roce sur les élus qui n’ y voient bien qui apprennent à se baser sur les contradictoire avec lui sur les pro-
souvent rien à redire malheureuse- recommandations des organismes duits laitiers avec les élèves. On m’ a
ment, et ce à tous les échelons, local,publics, point barre. Pour ainsi dire répondu que les élèves étaient trop
national, au Sénat ou à l’ Assemblée aucun cours durant les deux an- jeunes, la priorité des encadrants
Nationale, où les alcooliers et l’ in- nées d’ étude, et même quasiment de la formation étant de ne prendre
dustrie du sucre savent se faire en- aucune journée d’  étude ensuite, aucun risque qui puisse menacer la
tendre des personnes qui comptent n’ abordera avec eux la question réussite aux examens où on attend,
– et qui sont majoritairement des des biais dans la recherche scien- il est vrai, plutôt les « bonnes ré-
médecins d’ ailleurs !(4) C’ est le castifique, du poids du lobby agroali- ponses aux bonnes questions ». 
aussi à l’ international, à Bruxelles mentaire, des problèmes de conflits La formation des diététiciens devrait
ou à l’ OMS. Petit exemple : en d’ intérêts... Ce qui fait qu’ ils n’ en passer de deux à trois ans prochai-
mai 2002, l’ OMS publiait un rap- connaissent bien souvent même pas nement, mais à mon sens il ne faut
port qui recommandait de limiter la définition, même après plusieurs pas croire qu’ il suffit de rallonger
à 10% la quantité de calories tirées années d’  exercice pour certains, leurs études bien trop courtes  pour
quotidiennement du sucre ajouté comme j’ ai pu le constater lors que cela s’ arrange d’ un coup de ba-
dans les aliments transformés et les des entretiens que j’ ai menés avec guette magique. Les médecins ont
boissons, afin d’ enrayer l’ épidémie quelques-uns d’ entre eux pour mes un cursus quatre fois plus long que
d’  obésité. La Sugar Association, recherches en cours. celui des diététiciens, il n’ empêche
l’ organisation mondiale du sucre, Par contre, ils auront sans doute qu’ un des rapports de l’ Inspection
a tout fait pour empêcher la publi- l’ occasion d’ entendre des interve- Générale des Affaires Sociales (IGAS)
cation dudit rapport, jusqu’ à mena- nants extérieurs comme ceux de – qui a fait parler d’ elle au cours de
cer le directeur général de l’ OMS de Matin Céréales, venant présenter l’ affaire Mediator® par ses analyses
faire pression sur le Congrès améri- au sein des établissements de for- sans concession – a montré que les
cain pour que ce dernier supprime mation l’  intérêt des céréales au médecins généralistes sont pour la
sa subvention annuelle de 406 mil- petit-déjeuner : logique, vu qu’ il plupart dans l’ incapacité de faire
lions de dollars. Le 5 janvier 2003, s’ agit en fait d’ un organisme issu la part des choses entre une infor-
le directeur général de l’ OMS rece- de Nestlé, Kellogg’ s et compagnie, mation fiable et scientifique, et la
vait une lettre, émanant cette fois sous un vernis « d’ études scienti- promotion publicitaire(5). Il s’ agirait
du conseiller du secrétaire d’ Etat fiques » pour la plupart financées de vraiment repenser le contenu du
américain à la Santé, qui mettait en par les industriels et farcies de cursus en intégrant un réel module
question la qualité scientifique du biais... La majorité des étudiants n’ y de sciences humaines comprenant
rapport... voit que du feu, d’ autant plus faci- au moins les outils rudimentaires
lement que c’ est une diététicienne que la sociologie critique, exercée
(Dé)formation des professionnels de qui vient présenter le power point, dans le domaine, est largement en
santé et sans se douter que ce qu’ on leur mesure d’ apporter dès à présent.
montre a été mis au point entre
autres par des diplômés en com- Et la formation des médecins ? Leur
Et les diététiciens, s’ indignent-ils
munication en amont, et qu’  il formation ne prête guère attention
de la situation ? Pas vraiment mal-
s’ agit tout bonnement  d’ une ba- à l’ alimentation : la médecine mo-
heureusement, pour l’  instant en
nale opération marketing de plus, derne, ayant réellement commencé
tout cas... Il faut dire qu’ au niveau
comme la diététicienne en charge à pouvoir soulager voire guérir de-
de leur formation, pas grand chose
de la présentation a bien voulu me puis l’ avènement des médicaments
ne les y encourage dans la majori-
le confier plus tard, lorsque j’ ai pu modernes, antibiotiques et autres,
té des cas (cf les articles de F. Pot,

68
Vivre l’abondance au quotidien
comme le rappellent Debré et Even régresser un nombre élevé de pa-
dans leur rapport, s’ est détournée thologies modernes : maladies car-
depuis longtemps de l’ alimentation diaques, diabète de type II, certains
au profit des pilules. Le professeur types de cancer (sein et prostate no-
Campbell rappelle que les autorités tamment), obésité, et certaines ma-
américaines ont plusieurs fois noté ladies auto-immunes, agissant ainsi
que « les programmes [en matière sur un large spectre, pour reprendre
de nutrition] sont tout à fait insuffi- le titre d’ un livre récent du docteur
sants pour répondre aux demandes Ornish(7). 
actuelles et futures de la profession En fait, les résultats de ces médecins
médicale », avec en moyenne 21h et professeurs, et les expériences de
de formation en nutrition au cours changement de mode alimentaire
des quatre premières années de for- réalisées auprès d’ eux par des mil-
mation(6). Comme l’ écrira William liers de personnes depuis plusieurs
Kassler, à l’  époque président de décennies maintenant sont si en-
l’ Association américaine des étu- courageants, renversants même, que
diants en médecine : « Presque cela semble trop beau pour être vrai.
tout ce qui est relié à la nutrition Pourtant, il serait vraiment du plus
est intégré dans d’ autres cours du grand intérêt que les professionnels
programme. La biochimie, la phy- de santé s’ intéressent à leurs tra-
siologie et la pharmacologie sont en vaux. Ces chercheurs ont mené un
général les cours qui comprennent nombre conséquent d’ études pu-
des éléments de nutrition. Trop sou- bliées dans les journaux médicaux,
vent dans ces cours, la nutrition n’ est comme celle du docteur Ornish
qu’ effleurée, tandis que l’ accent est dans le journal médical JAMA en
mis sur la matière principale. Il est Parmi la grande masse de modes 1998, et bien d’ autres depuis(7), ou
tout à fait possible de terminer un tel alimentaires, je suis de l’ avis qu’ il celle du chirurgien Esselstyn dans
cours sans même réaliser que la nu- serait de toute première importance le J. Family Practise en 1995, où les
trition n’ a pas été couverte. La nutri- que les professionnels de santé, mé- résultats traduisent une régression
tion enseignée par ceux dont l’ intérêt decins, nutritionnistes, diététiciens des maladies cardiovasculaires no-
et la compétence visent autre chose s’ informent, outre des travaux du tamment(8) : l’  étude d’  Esselstyn
ne vaut rien » (6). docteur Michel de Lorgeril autour porte sur 18 personnes qui, pen-
de la diète méditerranéenne, des re- dant les huit ans précédant le pro-
cherches menées par et autour des gramme d’ études,  avaient été vic-
L’ 
alimentation, une médecine médecins Caldwell Esselstyn, John
d’ avenir ? times de 49 problèmes vasculaires,
McDougall, Dean Ornish et le pro- et dont au moins une d’ entre elle
fesseur Colin T. Campbell. Ces cher- était même condamnée selon son
Peut-être en effet n’ y a-t-il rien cheurs réputés pour la plupart dans médecin à brève échéance. Dans les
ou pas grand chose à attendre des leur domaine d’ exercice sont peu à onze années suivantes, pas un seul
changements d’ habitudes alimen- peu arrivés à la conclusion, chacun des patients ayant suivi le régime
taires en terme de prévention et de leur côté, par leurs propres re- sans interruption n’ a eu de pro-
de traitement des maladies les plus cherches et pratiques cliniques pour blème coronarien, et dans 70% des
meurtrières ou invalidantes ? C’ est certains, épidémiologiques pour cas les artères encrassées se sont as-
en tout cas l’ idée que partage actuel- d’  autres, qu’ un changement de sainies avec un décrassage de 7% en
lement l’ essentiel de la communau- mode alimentaire basé sur les végé- moyenne au cours des 5 premières
té des professionnels de santé, me taux et les céréales complètes d’ une années de l’ étude, ce qui a été consi-
semble-t-il. Mais que nous disent les part, et excluant ou réduisant forte- déré à l’ époque comme les meil-
dernières décennies de recherche ment les produits d’ origine animale leurs résultats rapportés à ce jour,
sérieuse les plus encourageantes à et les produits transformés d’ autre réussissant là où ni les médicaments
ce sujet à mon sens aujourd’ hui ? part, pouvait stopper et même faire

69
On dénonce

ni la chirurgie n’  avaient obtenu pouvaient plutôt suivre ses recom- alimentaire arrive à faire baisser
de succès. A noter pour être pré- mandations, et la première mutuelle le cholestérol (même si c’ est sans
cis qu’ Esselstyn n’ écartait pas une à s’ intéresser à son programme éco- doute, il est vrai, un faux problème,
faible médicamentation anticholes- nomisa 30 000 $ par patient dès la cf. Duval), et réalise d’ importantes
térol dans son étude, mais il attribue première année, de quoi motiver les économies – le coût des cancers,
ses bons résultats principalement au copains du secteur ! Assez rapide- des maladies cardiovasculaires et
changement de mode alimentaire, ment, plusieurs dizaines de compa- de l’ obésité atteint 15 milliards
ce que confirme les études et expé- gnies se mirent à rembourser leurs d’ euros par an en France(9) – tout
riences humaines conduites par ses clients suivant les conseils d’ Ornish. en permettant de réduire considé-
collègues en parallèle, qui se pas- L’ une d’ entre elles déclara que ses rablement les effets secondaires et
saient pour leur part de ces médica- coûts de santé globaux avaient été les accidents mortels liés aux mé-
ments (6). Il y eut aussi le cas de John réduits de 50% la première année dicaments (qui représentaient la
Crowe, un médecin dans sa qua- et de 20 à 30% les années suivantes. cinquième cause de mortalité aux
rantaine travaillant à la Cleveland Fort de ses résultats spectaculaires Etats-Unis en 2002)(10)...
clinic tout comme Esselstyn, qui touchant au porte-monnaie, Ornish
sans aucun signe avant coureur se a ensuite proposé la même chose Paul Scheffer, doctorant contractuel
trouva menacé d’ infarctus. Ce mé- au système public de rembourse- enseignant à Paris 8, président de
decin eut recours à Esselstyn, et sui- ment des soins Medicare. Après un l’ ADNC (Association de Diététique et de
vit son régime. Après 32 mois, sans long processus, un panel d’ experts Nutrition Critique)
médicament d’ aucune sorte, son a tranché en 2005 que les preuves http://www.adnc.asso.fr 
problème cardiaque a été inversé(6). scientifiques étaient suffisantes pour Article paru dans Pratiques n° 56, par-
Bill Clinton lui aussi, après avoir que Medicare couvre le programme tie dossier sur la nutrition, novembre
subi un pontage en 2010, dit suivre d’ Ornish visant à faire régresser les 2011. 
désormais ce mode alimentaire, se maladies cardiovasculaires(7). C’ est 1 - Lesser LI, Ebbeling CB, Goozner M, Wypij D,
sentir mieux, avoir perdu du poids, la première fois que Medicare ac- Ludwig DS (2007) Relationship between Funding
Source and Conclusion among Nutrition-
et selon lui il se pourrait que la cepte de couvrir un programme de Related Scientific Articles. PLoS Med 4(1): e5.
médecine du futur suive cette voie médecine intégrative portant sur les doi:10.1371/journal.pmed.0040005
dans un avenir proche(7)... Si même changements de style de vie.          2 - Lait, mensonges et propagande, Thierry
Souccar, Thierry Souccar Editions (2008).
Clinton le dit !  Une des critiques majeures faites
3 - Le sel : un tueur caché, Pierre Meneton,
Ce dernier a été inspiré par les à ce changement de mode alimen- Editions Favre (2009).
travaux et démarches du docteur taire, c’ est que les patients seraient 4 - Députés sous influence, Nouzille V., Constanty
Ornish, qui sont peut-être encore incapables de suivre un tel change- H., Editions Fayard (2006).
plus remarquables que ceux de ses ment de leurs habitudes de vie, alors 5 - http://www.formindep.org/Le-rapport-de-l-
IGAS-sur-l?var_recherche=igas
collègues. Ornish, en effet, après que d’ après Ornish ou Esselstyn, la
6 - Le rapport Campbell, Campbell C. , Editions
avoir pris note que ses études aux plupart y arrivent très bien et té- Ariane (2008).
résultats pourtant impressionnants, moignent au contraire d’ un regain 7 - The spectrum, Ornish D., Ballantine Books
et publiées dans les meilleures jour- de vitalité et d’ autonomie, souvent (2008).
naux médicaux, ne suffisaient pas corrélé au fait que les résultats du 8 - Ornish D. Scherwitz LW, Billings JH, et al.
« Intensive lifestyle changes for reversal of corona-
à faire réellement évoluer la com- changement de mode alimentaire, ry heart disease », JAMA 280 (1998): 2001-2007
munauté scientifique, chercha des commencent à se faire sentir rapi- Esselstyn CB, Ellis SG, Medentrop SV, et al. « A
alliés auprès d’ acteurs majeurs du dement, dès la troisième semaine strategy to arrest and reverse coronary artery di-
système ayant un intérêt à effectuer bien souvent. Ce qui m’  impres- sease: a 5-year longitudinal study of a single phy-
sician’ s practice. » J. Family Practise 41 (1995):
des bénéfices grâce aux économies sionne aussi, c’ est que ce simple 560-568
réalisées par les patients suivant son mode alimentaire intègre à lui seul 9 - Santé publique, l’ état des savoirs, Fassin D.
mode alimentaire, à savoir les mu- les critiques émergentes sur les pro- Hauray B. (sous la dir.), Editions La Découverte
tuelles. Il mit en évidence que près duits laitiers (cf. Souccar), sur les (2010), p.185.
de 80% des patients susceptibles de problèmes environnementaux, en 10 - Anderson RN (2002), Deaths: leading causes
for 2000, National Vital Statistics Reports 50(16)
subir une angioplastie ou une in- induisant une diminution des pro-
tervention chirurgicale cardiaque duits animaux (cf. Ariès). Ce mode

70
La vitalité gourmande

Gourmie's
sans cuiss o n
100 plaisir
%

0% de culpabilité!

IX DE N
ATIO
s 2 013
PR

V
O
l'INN 2011
a u té
OLE

A GROP No uve
Dattes, amandes,
épices aux saveurs
de pain d’épices

Barres aux fruits secs


sans GLUTEN,
sans LACTOSE,
sans SUCRES AJOUTÉS

Dattes, sésame,
gingembre frais
sel de Guérande

EN
FABRIQUÉ
www. gourmies.com
71 FRANCE
On dénonce

s e libérer des
ressentiments
« Avoir du ressentiment,
c’ est comme boire du poison
Vivre l’abondance au quotidien

et attendre que l’  autre


personne décède. »

Voici une citation du Bouddha qui Ainsi, même si je ne suis pas exempte
circule sur internet et contient une de pensées négatives, j’ y suis très
vérité profonde et implacable, à sa- sensible, presque allergique, et je
voir que tout ressentiment nuit plus suis triste de constater combien de
à la personne qui le nourrit qu’ à la personnes, y compris dans mon
personne à qui il est destiné. La dé- entourage proche, demeurent vic-
finition du ressentiment est le fait times de ce phénomène.
de se souvenir avec rancune de torts Pour beaucoup, cela paraît tout sim-
qu’ on a subis (ou que l’ on croit plement impossible d’ évacuer ces
avoir subis, mais le résultat est iden- ressentiments. Comme ceux-ci sont
tique). toujours dirigés vers une autre per-
sonne, c’ est ce destinataire qui est
Amertume perçu comme responsable, et ainsi
Ce sujet me touche particulière- on a vite fait de s’ affranchir. Mais
ment, car je croise sur mon che- le problème persiste, parfois durant
min de nombreuses personnes qui des années, nous épuisant et nous
nourrissent des pensées négatives confortant dans l’ idée que « c’ est
à l’ égard de tiers, et qui ne par- de la faute de l’ autre ». Pourtant, ce
viennent pas à s’ en débarrasser (ou sentiment nous appartient et nous
même à l’ admettre). Selon mon ex- seuls pouvons nous en libérer.
périence, l’ alimentation crue nour- D’ ailleurs, le mot libéré est bien
rit le corps au plus profond. Elle ne choisi, tant ces sentiments sont des
nourrit pas seulement notre corps prisons que nous nous construisons
physique, mais également nos corps et qui nous empêchent bien souvent
mental, émotionnel et spirituel. Il de voir le bonheur qui est sous notre
en résulte un changement de cap, nez. En effet, de tels sentiments,
qui fait que l’ on devient plus au- s’ ils sont profondément ancrés dans
thentique, sincère, sans masque et notre ressenti, empêcheront tous les
sans peur, et que l’ on se place na- autres efforts de porter leurs fruits,
turellement dans le cœur et dans que ce soit au niveau alimentaire,
l’ amour. Ici il n’ y a pas de place sportif, psychologique, stress, etc.
pour les ressentiments !

72
Vivre l’abondance au quotidien
Une émotion qui nous possède des rituels quotidiens qui nous per-
mettent de reprogrammer nos pen-
Le ressentiment, comme la jalousie, sées et nos émotions – en tous cas
la colère, la rancœur, l’ amertume, celles dont nous ne voulons plus !
sont des émotions qui peuvent lit- Le premier pas est la prise de
téralement nous anéantir. Elles conscience que nous entretenons
peuvent même nous rendre ma- des ressentiments. Ensuite, chaque
lades. D’ ailleurs, elles le font en ins- fois que ces pensées font leur ap-
tallant acidité et calcification pré- parition dans notre mental, il s’ agit
coce dans le corps. C’ est une éner- d’ observer comment elles nous af-
gie toxique qui prend possession du fectent. Enfin, avec détermination,
corps de celui ou celle qui entretient il faut choisir d’ éloigner ces pensées
ces pensées amères, dont il ou elle et de les remplacer par des pensées
est devenue l’ esclave. positives.
Pour moi, la technique d’ EFT ou
Selon la Dr. Candace B. Pert : « Au Emotional Freedom Technique(1)
fur et à mesure de mes recherches, (Libération des émotions) est très
j’ ai appris que lorsque les émotions efficace. En tapotant régulièrement
sont exprimées – ce qui signifie que la sur ces émotions qui nous rongent,
biochimie qui est à la base de chaque on peut les faire sortir de leurs ta-
émotion peut circuler librement – nières et les laisser s’ exprimer aussi
tous les systèmes s’ unissent et se com- violemment que nécessaire. Alors
plètent. Lorsque les émotions sont peut commencer le détachement
réprimées, déniées, empêchées d’ être émotionnel vis-à-vis de ces pensées,
ce qu’ elles sont, alors les réseaux se qui tôt ou tard ne nous appartien-
bloquent et empêchent le flux vital de dront plus, avec à la clé le grand
circuler, ces mêmes flux de substances bonheur d’ avoir soulevé des mon-
chimiques à l’ origine du bien-être, tagnes et de vivre enfin libre !
qui déterminent notre état biologique
comme nos comportements. » Amy Webster
1 - Nous en parlerons dans un prochain numéro.
Ainsi, pour notre bien-être, notre
propre santé comme celle de nos
proches, voire même pour notre
survie, il est indispensable de s’ af-
franchir de ces ressentiments ! Le
chemin peut s’ avérer long pour cer-
tains, car cela demande une capaci-
té d’ introspection et d’ autocritique
qui n’ est pas donnée à tous, mais
qui peut s’ acquérir avec un peu de
volonté. Cela peut être très rapide
pour d’ autres. La clé est d’ adopter

73
Abondance

l es Gars-Pilleurs à l’ assaut
des poubelles

À Lyon, une bande de joyeux lurons


a créé Les Gars-Pilleurs, un mouve-
ment visant à mettre en lumière le
gaspillage alimentaire en redistri-
buant les produits de leur récup’  !
Vivre l’ abondance au quotidien

Les membres des Gars-Pilleurs fai- Part-Dieu, on a posé des tréteaux et


saient déjà de la récup’  chacun de une planche et ça nous a donné un
leur côté, quand l’ idée leur est ve- stand de quatre mètres. On a posé les
nue de faire de la redistribution de aliments dessus, il y avait 110 kilos de
denrées alimentaires afin de sensi- nourriture. Dans la journée, on avait
biliser tout un chacun sur l’ ampleur imprimé des tracts. C’ est allé très
du gaspillage dans notre société. vite. On a sensibilisé les gens et tout
L’ un d’ eux raconte : « Je faisais de ladistribué. » Quelques jours après,
récup’  depuis deux ans, d’ abord sur les Gars-Pilleurs créent une page
les fins de marché, puis dans les pou- Facebook et un blog. C’ est le buzz.
belles des boulangeries et, enfin, des Les Gars-Pilleurs multiplient alors
supermarchés. C’ est là qu’ avec un les récup’  et les redistributions, en
ami on a récupéré plus de cent kilos changeant tout le temps d’ endroit
de nourriture et qu’ on s’ est dit qu’ onafin de cibler des publics différents.
ne pouvait pas les laisser pourrir, « Tout le monde mange et est donc
qu’ on pourrait les redistribuer ». plus ou moins responsable du gaspil-
lage alimentaire. On a donc organisé
Gratuité et sensibilisation des distributions dans les quartiers
populaires, les banlieues, les quar-
C’ est ainsi que la première distribu- tiers étudiants, mais aussi bourgeois.
tion des Gars-Pilleurs voit le jour en On fait aussi des distributions mo-
mars dernier. « On s’ est installés à la biles à vélo. Nous récupérons toujours

74
Vivre l’abondance au quotidien
entre 60 et 200 kilos de marchandise. Notre record : 230 pour montrer certains couacs du système. Une fois, parce
kilos d’ une valeur d’ environ 800 €. Au premier abord, qu’ ils avaient entendu parler de nous, les membres d’ un
les gens sont interloqués. La gratuité, c’ est pas ce qu’ on magasin bio nous ont contactés car ils ne savaient pas
voit à chaque coin de rue ! Beaucoup hésitent. D’ autres quoi faire de leurs pertes. Le magasin avait ouvert récem-
viennent volontiers. Certains ne veulent pas, ils disent ment et ils n’ avaient pas pris en compte la grande quan-
qu’ ils n’ en ont pas besoin et qu’ il faut donner ces ali- tité qu’ il pouvait y avoir d’ invendus... » 
ments à des personnes dans la précarité. On leur répond La fréquence des distributions est aléatoire. Avec l’ été,
ironiquement qu’ il n’ y a pas assez de pauvres ! Et que ce elles sont moins nombreuses, les aliments pouvant fa-
n’ est pas les plus pauvres qui font tourner ce système ab- cilement prendre un coup de chaud en attendant d’ être
surde. Qui plus est, nous n’ avons pas vocation à être une « cueillis ». Les Gars-Pilleurs vont aussi parfois sur des
banque alimentaire ni une association caritative. » festivals. Leur souhait à présent , que cette initiative
donne des idées à d’ autres afin que d’ autres villes se
Désobéissance civile joignent au mouvement !
Les récup’ , les Gars-Pilleurs les font dans les poubelles
des commerces. Techniquement, il faut savoir que c’ est Carine Phung
considéré comme du vol ! Encore une absurdité du sys- http://lesgarspilleurs.blogspot.fr
tème... « Parfois il faut faire des choses à contre-courant https://www.facebook.com/lesgarspilleurslyon

75
Abondance

e loge de la
simplicité
Vivre l’abondance au quotidien

cette quête d’ une abondance illusoire


Tout devient compliqué, qui ne nous rend pas plus heureux,
vous ne trouvez pas ?  bien au contraire. Nous voulons tou-
jours plus !  

Il y a quelques années, j’ ai réellement Il est grand temps de se réapproprier


pris conscience de la lourdeur du monde notre vie et de prendre conscience que
dans lequel nous vivons. Nous vivons cette vie est déjà abondance. Pourquoi
avec TROP ! Trop de choses, trop de alors s’ entêter à polluer en s’ encom-
sollicitations, trop de nourriture, trop brant de choses totalement inutiles,
de pensées vagabondes. N’ avez-vous en s’ entourant de produits chimiques
pas l’ impression de perdre une bonne et en se nourrissant d’ une nourriture
partie de votre temps en futilités, de ne non physiologique qui nous rend vul-
jamais avoir le temps de rien ? Pour ma nérables ?
part, cette prise de conscience a été une
révélation. Je me suis alors dirigée versJe pourrais vous faire une liste des
une vie plus simple, source de merveil- choses matérielles que je possède au-
leux moments de bonheur. Vive la sim- jourd’ hui, elle pourrait se résumer à
plicité ! une petite page. Mais quel bonheur !
Ne plus rien avoir, ne plus rien avoir
Revenir à l’ essentiel à s’ occuper, être libre, commencer à
vivre pleinement. Longue démarche
Le mot d’ ordre est : désencombrer !  également dans le désencombrement
La société nous inflige un paradigme de tout produit chimique, que ce soit
tout autre. Ne parle-t-on pas de tra- au niveau de l’ entretien de la maison,
vailler plus pour consommer plus ? Et l’ entretien du corps ou l’ alimentation.
si nous faisions une pause ! Se recen-
trer sur nous, sur notre cœur, sur nos Faire le tri et croquer la vie
besoins. Nous avons besoin de si peu
de choses ! Un toit pour s’ abriter, un L’ alimentation… Il me semble que dès
minimum pour se vêtir et de quelques que nous abordons le thème de l’ ali-
aliments pour se nourrir. La philoso- mentation, tout devient complexe. Un
phie coréenne n’ enseignait-elle pas à nouveau régime par ci, un nouvel ali-
ses disciples que les deux seules choses ment miracle par là, les vitamines, les
à posséder étaient un corps en parfaite minéraux, les protéines, les lipides, les
santé et un esprit serein ? Pourquoi al- glucides. Visiblement, notre nourriture
lons-nous sans cesse nous perdre dans semble nous tracasser beaucoup, mais
finalement plus on en parle, moins nous

76
Vivre l’abondance au quotidien
remettons en cause ce que nous ava- verger s’ épanouir pour nous offrir Connexion à soi
lons. Encore une fois nous recevons son abondance de fruits ? Nous al-
beaucoup trop d’ informations, qui lons toujours rechercher ailleurs Nous redécouvrons un lien plus pro-
en outre se contredisent pour la plu- quelque chose qui pourrait nous fond avec la Nature et nous sommes
part. J’ ai moi-même passé beaucoup combler, et nous cherchons, nous alors plus en phase avec nos besoins
de temps à essayer de comprendre cherchons et jamais ne trouvons réels. Nous retrouvons notre joie
les avantages et inconvénients de tel puisque tout est déjà là et que nous de vivre, notre vitalité, notre force,
ou tel aliment, mais plus j’ en savais, refusons de le voir.   notre santé. Nous remercions en
plus j’ avais l’ impression de ne rien permanence l’ arbre ou la terre qui
savoir et de perdre mon temps. Ma Une nourriture recentrée sur les be- nous offre cette abondance ; nous re-
démarche vers la nourriture crue a soins véritables de l’ être humain me mercions en permanence ces magni-
été dirigée pour une grande part vers permet aujourd’ hui d’ expérimenter fiques fruits qui nous offrent toute
cette quête de la simplicité : ne plus un tout nouveau désencombrement : leur énergie. L’ esprit est plus serein
passer de temps à cuisiner, ne plus le désencombrement des toxines du et ne se perd plus dans un ego source
s’ encombrer de matériel de toute corps et du mental. L’ assimilation d’ illusions d’ un mieux ailleurs et
sorte, ne plus se compliquer la vie des nutriments s’ améliore au fur et à d’ un toujours plus.
à suivre une recette de cuisine pour mesure de notre cheminement pour
laquelle il nous manque de toute finalement parvenir à avoir besoin Nous peurs se dissipent, nous de-
façon toujours un ingrédient, mais de beaucoup moins pour s’ alimen- venons libres ! Quelle merveilleuse
surtout, ne plus se poser de ques- ter. Tout devient de nouveau de plus sensation que cette liberté retrou-
tions quant au choix de la nourriture en plus simple. Plus besoin de gérer vée !  
puisque le retour à une nourriture un grand stock de nourriture diverse
physiologique devient une évidence.  et variée chez soi, mais prendre le Nous perdons toute dépendance vis-
temps de rechercher les meilleurs à-vis d’ un système qui crée nos be-
Quoi de plus simple que de croquer produits, prendre le temps de sa- soins, qui dicte nos choix, qui nous
dans une pomme, de tendre la main vourer un fruit, prendre le temps de rend malades. Nous retrouvons
pour récolter des cerises, de se nour- redécouvrir les petits producteurs notre lien avec nous-mêmes, avec la
rir des fruits et légumes de saison locaux.  Vie. 
qui sont pléthore, de regarder un
N’ est-il pas grand temps de retrou-
ver cette simplicité ?

Nelly Goepfert

Photos Yann Deva

77
Abondance

l es Incroyables Comestibles à la
conquête du nouveau monde
Le mouvement des Incroyables Comestibles prend de l’ essor et l’ abon-
dance gagne du terrain tant en France que sur toute la planète !

Aujourd’ hui, c’ est plus de 30 pays récupération accessibles à tout un


Vivre l’ abondance au quotidien

qui participent au mouvement des chacun.


Incroyables Comestibles. Parmi les Ce travail pédagogique se ferait
nouveaux participants, on peut ci- notamment en partenariat avec le
ter le Québec, lequel connaît un es- mouvement des Colibris.
sor fulgurant, la Norvège, le Bénin, Parallèlement, les Incroyables
le Togo, la Russie, la Roumanie, Comestibles mettent en œuvre des
la Bolivie, la Tunisie, le Maroc, le projets pilotes : par exemple, les
Japon, la Chine... enfants de Freland construisent un
En France, c’ est plus de 150 villes Keyhole Garden¹ (qui est un jardin
qui sont désormais impliquées. Il en forme de trou de serrure avec un
faut dire que l’ opération lancée en espace pour le compost au milieu,
partenariat avec les Colibris, le 4 mai ce qui permet que celui-ci puisse
dernier, a contribué à faire croître nourrir directement la terre), et
l’ engouement et la participation. Et envoient les photos des différentes
la méthode en cinq étapes, qui  vise étapes aux enfants du Niger, qui fe-
à rendre les citoyens autonomes, ront de même et les enverront aux
permet que les villes se lancent de enfants d’ Haïti, etc. Ainsi cette ini-
manière rapide et facilitée. tiative va faire le tour du monde !
À présent que les fondations sont Pour cet objectif de cibler à pré-
bien implantées et que le réseau sent l’  éducation, les Incroyables
se développe, il s’ agit d’ irriguer le Comestibles veulent également
territoire en profondeur. Pour ce mettre au point une méthode au-
faire, les Incroyables Comestibles tonome en cinq étapes afin que des
entendent tout d’ abord mettre la enfants de différentes villes puissent
priorité sur l’ éducation. mettre en place un jumelage avec
des enfants d’ une ville d’ un autre
Réapprendre les bases pays.

Pour cela, il y a trois grands chan- Comme le dit François Rouillay,


tiers ciblés : il y a tout à réapprendre : « Il faut
Soigner la terre, notamment par réapprendre à cultiver l’ abondance,
l’ apprentissage des bases de l’ agro- privilégier le local et se réalimenter
culture et de la permaculture. autrement. C’  est une opportunité
Récolter les semences. extraordinaire qui nous est donnée
Apprendre à faire des semis, et no- aujourd’  hui. Avec les Incroyables
tamment à partir de matériaux de Comestibles, on propose à toutes les

78
Vivre l’abondance au quotidien

communes du monde de reconquérir fonction de révélateur. Si l’  indice la solidarité, récolter l’ abondance :
l’ abondance pour toute l’ humanité. de bien-être est élevé, les bacs ne décidément, le programme des
Il y a d’ immenses ressources et poten- sont pas pillés. Mais s’ il y a trop de Incroyables Comestibles a tout du
tialités, il suffit de changer de direc- mal-être, c’ est là qu’ on a besoin de programme dont a besoin le nou-
tion et d’ arrêter de croire que nous communication non-violente. Les veau monde. Et la bonne nouvelle
vivons dans un monde de pénurie. » bacs pourront ainsi avoir une fonc- supplémentaire, c’ est qu’ il ne s’ agit
tion d’ intégrateur. Au lieu de créer pas, pour nous autres citoyens, de
des bacs, il s’ agira avant tout de re- voter, mais d’ agir à notre niveau
tisser les liens, de guérir le mal-être parce que le changement, c’ est avec
Cultiver d’ autres relations social et relationnel, et pour cela : se nos forces réunies qu’ il s’ opère...
retrouver autour d’ un bac, distribuer dès aujourd’ hui !
des semis, et/ou organiser des soupes
du partage... Au fond, aller à la ren-
En plus de faire croître la solidarité, contre du malaise plutôt que de se
les Incroyables Comestibles vou- fermer et se sentir victime. » Carine Phung
draient également mettre au point 1 - http://www.arpentnourricier.
un diaporama de formation à la org/un-jardin-en-trou-de-serrure
non-violence pour accompagner la
transition citoyenne des territoires. Prendre soin de la terre, se réap-
En effet, plusieurs communes de proprier la production des ali-
France ont vu leurs bacs saccagés. ments, planter, cultiver, chercher
François explique : « Les Incroyables de nouvelles alternatives, donner
Comestibles ont une fonction de ca- de l’ importance à une éducation de
talyseur : les bacs sont des outils de qualité, cultiver les liens, créer des
reconnexion. Mais ils ont aussi une réseaux sociaux concrets, semer de

79
Premier Salon
« Autour du Féminin »
à Nimes
du 9 au 10 Novembre 2013

Bien-être, art et création, littérature, vêtements, associatif,


parentalité, droits, écologie, alimentation saine...
Autant de stands et de conférences pour deux journées de
rencontres, d'expositions et d'informations dans de nombreux
domaines rassemblés autour du Féminin, des féminins.
De 10h à 19h
Rdv au Jardin Intérieur
ZAC de la pomche
4 rte d' Avignon
30320 Marguerittes
Programme et informations
06 20 34 54 88
http://lechantdesarbres.over-blog.co m/

LA DECOUVERTE DU MASSAGE AYURVEDIQUE


animé par Marie Pierre Brasier & Nathalie Disson

Stages d'été du 08 au 11 août 2013


dans le Trièves, en Isère

Le massage traditionnel de l’Inde ou MASSAGE AYURVEDIQUE est l’un des


arts les plus anciens et les plus créatifs. C’est une pratique de santé et de mieux
être, un massage de prévention, un élément de la vie quotidienne des Indiens qui
se massent à tous les âges et à toutes les occasions. Sur le plan physique, le
MASSAGE AYURVEDIQUE purifie le corps, facilite la circulation de l’énergie,
dénoue les tensions, élimine les blocages et la fatigue, et apporte détente et bien
être. Sur le plan mental, il soulage stress et angoisse, et permet de prendre
conscience du corps dans sa totalité, des parties avec lesquelles nous sommes en
contact et de celles dont nous nous sentons coupés. En découvrant nos zones de
blocage d’énergie, nous pouvons développer une image corporelle plus positive
et prendre en main notre santé.
Aucun niveau n'est requis, les débutants sont donc les bienvenus et cette
initiation leur est particulièrement destinée.

Ce stage se déroulera du 08 au 11 août 2013, à Tréminis, dans la belle région


du Trièves, en Isère, où nous serons hébergés au Gîte La Margelière.
www.gitelamargeliere.com
Le coût de l'enseignement est de 280 € pour toute inscription avant le 30 juin
2013, 300 € pour les inscriptions après cette date.

Renseignements et inscriptions:
Marie Pierre Brasier Nathalie Disson
06 30 67 98 62 06 76 46 12 81
marie-pierre.brasier@hotmail.fr nathdis@hotmail.fr
www.mariepierrebrasier-massage.com
Abondance

o
découvrir, profiter et se faire
Projet d’ écovillage
yez conseiller pour une meilleure hy-
centre d’ accueil cru giène de vie.

Un lieu où l’ on pourrait travailler


Imaginez… en portant un enfant et s’ arrêter à
tout moment pour pourvoir à ses
Vivre l’abondance au quotidien

Un lieu de vie communautaire besoins. Un lieu où les besoins du


avec un esprit d’ entraide et de bébé et de l’ enfant seraient res-
mutualisation des savoirs et com- pectés : écoute, compréhension,
pétences, intergénérationnel, où allaitement longue durée, co-do-
l’ individu est au service du col- do, portage, HNI, communica-
lectif et le collectif au service de tion bienveillante, école alterna-
l’ individu, où le rythme de vie tive, etc.
et l’ alimentation physiologique
sont respectés, un lieu écolo-
Ce lieu, c’  est mon projet
gique, autonome, etc.
Ecovillage Bien-Etre crudivo-
risme et parentage instinctif,
Un lieu de vie, mais aussi d’ ac- dans le Sud-Ouest de la France,
cueil, loisirs, formation, informa- et je vous invite à participer à sa
tion, etc. afin de « gagner sa vie », création : chacun de vous, à son
se sentir utile, partager, trans- niveau, peut nous aider.
mettre nos passions, savoirs et
autres, améliorer le monde selon
De quelle manière ?
nos valeurs, etc.
En apportant chacun sa pierre à
l’ édifice : futur habitant et client,
Un lieu proposant un cadre idéal investisseur, prêteur, donateur
pour les personnes souhaitant (toute somme a sa place, que ce
soit de manière ponctuelle ou
mensuelle pour notre associa-
tion), intervenant. En nous ai-
dant à trouver le lieu idéal, en ré-
pondant à notre sondage en ligne.

Vous trouverez plus d’ informa-


tion sur ce projet sur le site http://
www.ecovillagebienetre.com

81
Stage de permaculture et
de crudivorisme

Du 22 au 29 septembre,
venez acquérir les bases de la
permaculture auprès
d’Eric Escoffier, enseignant en
permaculture et crudivore aguerri.

Organisé par Thierry Casasnovas,


le stage se déroulera dans les
environs de Perpignan.

Pour toute information,


http://vivrecru.org/stages-dete-et-formation-en-automne