Sunteți pe pagina 1din 9

République Tunisienne

Ministère de l'Enseignement supérieur

et de la Recherche scientifique

École supérieure privée d'ingénierie et de technologies

Projet Structure et Ouvrage


Etude d’un immeuble R+6

Rapport réalisé par :


Farah Bardaa
Hamza Moussi
Ahmed Kheder
Fourat Taieb
Mahmoud Ben Salah

1
a. Données du projet :
 La hauteur de bâtiment : H=30.95m
 La dimension du hangar selon le long pan : a=3.90m
 La dimension selon le pignon : b=21.53m

b. Pression dynamique du vent :


a. Pression dynamique de base
La pression dynamique q (en daN/m2) est donnée en fonction
de la vitesse V (en m/s) du vent par la formule de Bernoulli :

q= 16.3

2
Carte des zones de vent

Puisque notre bâtiment situe en Tunisie donc on va choisir la


zone 4 comme étant la zone la plus proche a l’état de climat
V² 38.3
en Tunisie, donc q= 16.3 = 16.3 =2.34 daN/m2

b. Effet de la hauteur au-dessus du sol


À une hauteur H au-dessus du sol la pression devient qH,
définie, pour H compris entre 0 et 500 m, par :

3
H +18
qH=kH*q10=q10*(2.5 H +60 ¿
30.95+ 18
=90*(2.5 30.95+ 60 ¿=121.096 daN/m2

c. Effet de site(ks):
La nature du site d'implantation en comparaison avec
celui des relevés météo peut conduire à une diminution
ou une augmentation de la vitesse du vent et donc des
pressions correspondantes.
En fonction du site, les pressions de base normales et
extrêmes doivent être pondérées par un coefficient de
site ks .

Dans notre cas, il s’agit d’un site protégé :


 Ks=0.8

d. Effet de masque(km):
Il y a effet de masque lorsque la construction envisagée est
masquée et protégée par d’autres constructions ayant une
grande probabilité de durée.

4
Pour notre cas, le bâtiment est considéré comme protégé
donc :
 Km=1
e. Effet de dimension(𝜹):
Le coefficient de réduction des pression dynamiques
se détermine en fonction de la hauteur H et de plus
grande dimension de la surface offerte au vent a
l’aide de courbe suivant :

 𝜹=0.77

5
f. Amplification dynamique (β) :

Pour tenir compte de l’effet des actions parallèles a la


direction du vent, les pressions dynamiques normales
servant au calcul de l’action d’ensemble sont multipliées à
chaque niveau par un coefficient de majoration β, ce
coefficient est donné par la formule :

β=ϴ ×(1+ τξ)

avec ξ coefficient de réponse fonction de la période T du


mode fondamental d’oscillation de la structure donné sur
les diagrammes de la figure 13,

τCoefficient de pulsation déterminé à chaque niveau de la


structure en fonction de sa hauteur H au-dessus du sol et
donné par l’échelle fonctionnelle de la figure 14,

ϴ Coefficient global dépendant du type de construction et


prenant les valeurs
 Pour H=30.95m on a τ =0.33
 Pour τ = 0.33 on a ξ =2.1
 ϴ=1 : pour les constructions prismatiques décrites au
paragraphe 4 à l’exception des constructions à usage
de bureaux ou d’habitation et pour les constructions
ajourées à treillis.

6
Coefficient de réponse

7
β =1*(1+0.33*2.1) =1.693

8
g. Effet résultant
La pression dynamique, compte tenu de tous les effets
précédemment décrits, est la suivante, à la hauteur H :
q = q10* kH* ks* 𝜹¿ β
= qH* ks *𝜹¿ β
=121.096*0.8*0.77*1.693
=126.289 daN/m2