Sunteți pe pagina 1din 55

Démarche d’amélioration

de la mobilité dans le corridor


entre Saint-Étienne et Lyon

Instance de concertation et de suivi


de l’ensemble de la démarche

Réunion du 11 décembre 2020

Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement


Auvergne-Rhône-Alpes
www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr
Plan de la réunion

1. Rappel de la démarche et des précédentes réunions

2. Présentation synthétique des enjeux de mobilité dans le corridor

3. Plan d’actions : mesures ferroviaires et en matière d’intermodalité

4. Plan d’actions : zoom sur le secteur stéphanois

5. Plan d’actions : zoom sur le secteur de Givors – Ternay

6. Plan d’actions : zoom sur le secteur de l’arrivée sur l’agglomération


lyonnaise

7. Prochaines échéances

2
1. Rappel de la démarche

Démarche lancée en juillet 2018 par le préfet de région, dont les objectifs sont :
1. de développer l’utilisation du mode ferroviaire, par des mesures sur ce mode
et sur l’intermodalité
2. d’améliorer les conditions de circulation routières (en matière de
congestions, de sécurité, de risques et de fiabilité …) 
3. d’inciter à des pratiques alternatives à l’auto-solisme en particulier en heures
de pointe (notamment le covoiturage)
4. d’améliorer l’intégration de l’infrastructure routière (A72-RN88-A47-A7) dans
son environnement, en particulier en milieu urbain

3
1. Rappel de la démarche :
méthode mise en œuvre

Co-construction avec les acteurs du territoire d’un plan d’actions multimodal :
– 3 instances pour travailler au plus près du terrain, en recueillant les
propositions des acteurs du territoire
– plan cohérent sur l’ensemble de la chaîne de déplacement
– plan séquencé dans le temps : à court, moyen et long termes


En agissant au plus vite pour améliorer la mobilité :
lancement sans attendre des travaux dont la pertinence est partagée :
premiers travaux lancés en 2020


En parallèle, réalisation d’un programme d’études et d’enquêtes auprès des
usagers de la route et des transports afin de :
– recueillir leurs avis sur les difficultés et les freins qu’ils identifient,
notamment vis-à-vis du report modal vers les transports en commun
– évaluer les actions proposées, notamment en matière de demande de
déplacement et de fréquentation, ainsi que le plan d’actions de manière
globale

4
1. Rappel de la démarche : gouvernance
Instance de concertation et de suivi
de l’ensemble de la démarche,
assurant la cohérence des actions
sur l’ensemble du corridor

Rendent compte

Instance relative au
traitement du nœud Instance multimodale
autoroutier de Instance multimodale relative
Givors – Ternay de l’A47, relative à l’arrivée
intégrant les enjeux des aux vallées du sur l’agglomération
autres Gier et de l’Ondaine lyonnaise
modes, d’intermodalité et et au plateau de Mornant
d’urbanisme

Alimentent Alimentent
Alimentent Alimentent

Étude des agences d’urbanisme de recensement des enjeux et des projets de territoire,
afin notamment d’insérer au mieux les projets dans les territoires

Étude de mobilité dans le corridor et d’évaluation du plan d’actions

Enquêtes de déplacements dans le corridor

Usagers

5
1. Rappel de la démarche
Instance de concertation
et de suivi
de l’ensemble de la
démarche,
assurant la cohérence des Instance multimodale relative
actions sur l’ensemble du à l’arrivée
corridor sur l’agglomération lyonnaise
et au plateau de Mornant

Instance relative au
traitement du nœud de
Givors – Ternay de l’A47,
intégrant les enjeux des
autres
modes, d’intermodalité et
d’urbanisme

Instance multimodale
relative
aux vallées du
Gier et de l’Ondaine

6
1. Rappel de la démarche :
précédentes réunions

7
1. Rappel de la démarche :
réunion du 2 décembre 2019 et suites

Réunion du 2 décembre 2019 : validation d’un projet de plan d’actions multimodal :

comprenant des volets routier, ferroviaire, en matière d’autres transports en commun et
d’intermodalité ;

séquencé dans le temps, avec des premiers travaux prévus dès 2020 ;


Depuis :

Lancement de l’étude de mobilité pour l’évaluation des actions en juin 2020

Lancement des enquêtes auprès des usagers de la route et des transports en octobre 2020,
décalé de 6 mois afin d’interroger les usagers sur une situation relativement stabilisée suite
au premier confinement

Poursuite des discussions avec les collectivités, les autorités organisatrices de la mobilité et
syndicats compétents

8
2. Présentation synthétique des
enjeux de mobilité dans le
corridor entre Saint-Étienne et
Lyon

9
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Principaux flux tous modes, en nombre de déplacements par jour

5 000 12 000 13 000 23 000 146 000

Parts modales
Source : enquête globales
déplacement régionale 45 000*
2013-2015
Autosolistes
5 %

23 000
Échange
ÉchangeInterne à
30 % Interne
chaque
à
11 000 66 %
chaque
zone 99 000 VP 2+
zone
70 %

Forez 8 000 22 %
7 000 6 %
217 000 5 %
1 %
69 000
* Chiffre à consolider
49 000

Les déplacements de proximité (intra-zones et entre zones
adjacentes) sont nettement plus importants que les
3 000 déplacements de moyenne distance.
628 000 ●
En particulier, importance des déplacements internes à
l’agglomération stéphanoise, notamment par rapport aux
déplacements entre celle-ci et l’agglomération lyonnaise
8 000 ●
Constat identique pour les flux internes à l’agglo. lyonnaise
par rapport aux flux d’échanges avec l’agglo. stéphanoise

La zone de Givors – Mornant est plus tournée vers le reste de
l’agglomération lyonnaise que vers l’agglo. stéphanoise 10
10
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Flux sur le réseau routier national et le réseau ferroviaire
Nombre de déplacements en jour ouvrable Lyon
(part modale ferroviaire*) Villeurbanne
Flux > 5000 dépl/j
Source : enquête minéralogique 2019 et origines
destinations TER 2016-2018

7 000 (3%) 6 500 (22%)


22 000 (13%)

Sud ouest A46 sud –


12 300 (49%) Lyonnais Lyon Est
6 600 (20%)

6 500 (3%) 12 000 (<3 %**)


Forez
Givors
7 200 (0%)
7 100 (2%) 7 000 (0%)
73 000 (2%)** Rive de Gier 12 000 (-)
6 800 (12%)
15 500 (1%)
A7 sud - Pôle urbain
St Etienne viennois
38 000 (1%) 25 300 (4%)
St Chamond 10 700 (-)

43 200 (1%)
15 000 (1%)
* Part modale ferroviaire calculée sur la base des données OD TER 2016-2018 et de la RPM 2019, en tenant compte
d’un taux d’occupation de 1,15 par véhicule.
RN 88 - Firminy ** à approfondir
• Confirmation des constats précédents lorsqu’on se concentre sur les flux qui empruntent le réseau routier
national ou le réseau ferroviaire : les flux internes au sud Loire sont importants
• La part modale du ferroviaire pour la majorité des flux internes au Sud Loire est relativement faible. Cette
part modale pourrait aussi être augmentée en interne à l’agglomération lyonnaise.
• Le flux entre Saint-Etienne et Lyon est le 7 e flux en volume, avec une part modale du ferroviaire qui est la
plus importante du corridor
11
• Enjeu à augmenter la part du mode ferroviaire, et des autres transports en commun sur les autres relations 11
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Synthèse des flux d’échange sur le réseau routier national et le réseau ferroviaire
Nombre de déplacements
Nombre de déplacements
sur l’axe A47-RN88 entre
en jour ouvrable
Terrenoire et Givors en
(part modale ferroviaire) jour ouvrable

Route :
84 000

95 000
246 000 fer : 12 %
fer : 2 %
Route :
93 000

242 000
246
X2,5

95 000
Source : enquête RPM et OD TER
Interne Sud Loire
Échanges entre
agglomérations
95 000


Les déplacements internes au Sud Loire sur le réseau routier national (A72, RN88 et
A47) et le réseau ferroviaire sont deux fois et demi plus importants que ceux entre le Sud
Loire et l’est de la région, notamment l’agglomération lyonnaise.

Environ 50 % des déplacements sur l’A47 sont internes à l’agglomération stéphanoise.

Enjeu de travailler sur l’augmentation de la part du ferroviaire 12 12
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Fonctionnement du réseau routier national

Le pont sur le Rhône de l’A47 est la
section la plus chargée de l’axe (hors
arrivée sur agglomération lyonnaise),
avec 89 000 véhicules/jour (12 % de PL)

Des congestions sont également
observées aux arrivées sur les 86 000 veh/j
5 % de PL
agglomérations lyonnaise et
stéphanoise

Absence de BAU sur une proportion 151 000 veh/j
importante de la section : problèmes de 7 % de PL
fiabilité
89 000 veh/j
12 % de PL
107 000 veh/j
61 000 veh/j 7 % de PL
11 % de PL
63 000 veh/j
11 % de PL Remontées de
files se
65 000 veh/j propageant sur
12 % de PL
l’A7 et l’A46 sud
72 000 veh/j
82 000 veh/j 10 % de PL
9 % de PL

Congestions très fréquentes en heures de pointe

Trafics 2019 (hors travaux pont de Givors) Autres congestions récurrentes


13
13
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Les principaux flux ferroviaires
Lyon
Nombre de voyages ferroviaires un jour
ouvrable Villeurbanne
(part modale ferroviaire*)

Source : OD TER 2016-2018

2 520
Sud ouest (13%)
5 540 Lyonnais
(49%) 1 430
A72 - Forez
(22%)

1 300
520 (22%) (20%)
Givors
780 (12%) Rive de
2 060
Gier
(2%)

St Etienne 930 (4%)


St Chamond

640 (1%)

RN 88 - Firminy

* Part modale ferroviaire calculée sur la base des données OD TER 2016-2018 et de la RPM 2019, en tenant compte d’un taux d’occupation de 1,15 par véhicule.

Les flux ferroviaires sont fortement polarisés vers14Lyon 14


2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Taux de remplissage des trains

Estimation de l’occupation du TER en période de pointe du matin


F : Fréquence en période de pointe
Part-Dieu
LPe : Lyon Perrache (trains de 220 à 350 places) Perrache
PLD : Lyon Part Dieu (trains de 772 places assises et deOccupation Max → LPe 95%
1400 assises + debout)

F : 30 min

min
Taux d’occupation maximal des Soit 3/8 trains (plage de 3h) à la
pointe du matin avec une occupation

F : 30
places assises en pointe le matin des places assises > 90 %
en direction de Lyon Oullins

F : 30 min
Occupation Max → LPe 120-140% Occupation Max → LPD 110%
Soit 3/8 trains (plage de 3h) à la pointe Soit 2/8 trains (plage de 3h) à la pointe
du matin avec une occupation des du matin avec une occupation des
places assises > 90 % places assises > 90 %
in
5m
F :1

Givors Ville
in

Le matin en direction de Lyon, 15m
F :
Occupation Max → Lyon < 85%
des usagers sont debout entre Rive de Gier
Givors et Lyon dans certains in
1 5m
trains (hyperpointe). St Etienne
F: Occupation Max → Lyon < 75%
Châteaucreux St Chamond

Le TER est plus occupé en
Source : Comptages TER 2016
période de pointe du matin Occupation Max → Lyon < 75% avec offre de service 2019
(>100% des places assises
dans certains trains) que du
soir (<95%) où la demande est
plus étalée dans le temps
15
Taux d’occupation estimé sur la base de comptages 2016 et de l’offre de service 2019 15
2. Enjeux de mobilité dans le corridor-
Analyse des gares du corridor
Légende
Modes utilisés en ●
En grande majorité, les usagers du train
rabattement vers
la gare
proviennent ou vont vers la commune de la
gare.

2 720 déplacements / jour


(59% Rive de Gier)
3 840 déplacements / jour
305 places (Occ : 100%) (68% Givors)
2 750 déplacements / jour 740 places (Occ :100 %)
(79% St Chamond)
500 places (Occ : 82%)

GIVORS
10 000 déplacements / jour
VILLE
(77% St Etienne)
270 places (Occ: 100%)
RIVE DE GIER
- Saint-Etienne Châteaucreux, avec un volume très
important de déplacements, joue un rôle majeur. Efficacité
des TCU pour rabattre vers cette gare. P+R saturé.
ST CHAMOND - Givors Ville, deuxième gare en volume de déplacements.
- Rive de Gier et Saint-Chamond : même nombre de
déplacements. Saint-Chamond a un usage plus local (79 %
ST ETIENNE des usagers de la commune). Rive de Gier un rôle plus
CHÂTEAUCREUX large à l'échelle du corridor, mais un nombre de places de
parking relativement limité
Source : OD TER 2016-2018 - Enjeu de développer le rabattement en modes actifs et
TC, ainsi qu’en voiture dont en covoiturage
16 16
3. Point d’avancement du plan
d’actions multimodal :
volets ferroviaire et intermodal

17
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
OBJECTIF : Maintien des performances du réseau ferroviaire (montant > 50M€)
Renouvellement des voies D, E et F en gare de Châteaucreux (1,2 M€)*

Remplacement rail et appareils de voie Oullins (3,3 M€) SNCF


RESEAU

Renouvellement aiguillages à Terrenoire, Givors Ville et à Rive-de-Gier (12M€)

Mise en accessibilité des gares de Givors (7M€), Rive-de-Gier (0,1M€), Firminy*


SNCF et Conseil régional, État
Couverture de la passerelle de la gare de Firminy et amélioration des escaliers (0,7M€)

Remplacement voie et ballast Tunnel de Couzon (2,7M€)


SNCF
Renouvellement d’aiguillages à Saint-Étienne Châteaucreux (5M€) RESEAU

Remplacement de la marquise quai 3 Saint-Étienne Châteaucreux (2M€)

Confortement du tunnel de France et remplacement de rails (6 M€)* Études d’opportunité

Études détaillées

Travaux

Travaux possibles, si
* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire opportunité confirmée 18
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
OBJECTIF : Amélioration de la robustesse de l’ensemble de la ligne ferroviaire
Saint-Etienne – Lyon (montant > 185M€)
Plan de mobilisation pour la désaturation du Nœud Ferroviaire Lyonnais (CPER) SNCF
Réseau
Réalisation de la voie L en gare de Part-Dieu et des nouveaux accès aux quais (150M€) (en lien
Travaux avec
Conseil
Modification de la signalisation à Part-Dieu et Perrache (15M€), pour fluidifier la circulation régional
des trains et État)

Automatisation de la gestion des protections lors d’interventions sur le réseau


en gares de Part-Dieu et de Perrache (2M€)

Saint-Etienne Bellevue : télécommande du poste depuis Firminy (3M€)

Amélioration de passages à niveaux perturbant le trafic ferroviaire (ex. Vernaison, St Romain en Gier)

Déploiement d’équipements de télésurveillance de la ligne ferroviaire (4,4 M€) (nouvelle action)

SNCF et État

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 19
Projet de 4,4M€

1ères réalisations en 2021


Télésurveillance nouvelle
génération et pour anticiper
les défaillances sur le réseau
2019 2020 2021 2022 2023 2024
Le 2025
Conseil régional AOT a
des dispositifs de
Amélioration de l’intermodalité financement sur ces
sujets
Amélioration du rabattement vers les gares du corridor et de leur
intermodalité* Étude P+R par le SMT
En transports en commun, en vélo (dont stationnements sécurisés), AML dans le cadre de son
en voiture particulière, PAI
Dont celui de Saint-Etienne Châteaucreux
Étude État conseil
régional Saint-Etienne
Métropole
Dont les gares de l’axe Perrache – Givors
Métropole de Lyon

Optimisation de la gestion des parkings des gares, notamment SMT AML dans le cadre
afin de favoriser les usagers du TER à proximité des gare s du PAI et AOT, appui
financier de l’État
possible

Augmentation de la capacité des parkings des gares du corridor* Étude État conseil
Dont celui de Saint-Etienne Châteaucreux régional Saint-Etienne
Métropole

Développement de l’information et de la tarification multimodales SMT AML dans le cadre


du PAI et AOT, appui
financier de l’État
possible
* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 21
Une approche par corridor et multi-acteurs
pour répondre efficacement aux pratiques analysées

Objectif majeur d’optimiser le fonctionnement des P+R, avec :



Diminution de la pression sur les P+R des gares en favorisant les alternatives à
l’autosolisme, notamment pour les gares les plus attractives

Réduction de la congestion des axes routiers en incitant à privilégier encore
plus les gares de proximité
10/12/2020 22
Le déroulé de l’étude parcs-relais 2021

Une approche par corridor / bassin

• Revue et analyse des études


existantes et mobilisables sur
le périmètre

• Entretiens avec les principaux


acteurs concernés
Propositions
• État des lieux de l'offre de
stationnement
• Formulation de préconisations
• Analyse des usages des prospectives
parkings
• Propositions de scénarios
Diagnostic de la permettant d’optimiser le
situation actuelle fonctionnement de
l’intermodalité

Calendrier : 1er jalon à la fin du 1er trimestre 2021 (sous-réserve du contexte sanitaire, notamment
pour le diagnostic et les analyses terrain)
10/12/2020 23
Contribution Saint-Etienne Métropole
Des attentes fortes sur l’amélioration des infrastructures
existantes et la création de nouveaux services, entre les 2
Métropoles ainsi que pour la desserte fine de la vallée du Gier

- Amélioration de l’accessibilité du Pôle d’Echanges Multimodal de Châteaucreux


(Transports en Commun, Vélo, Voiture Particulière)

=> Lancement des études d’opportunité de création d’un nouveau parking en ouvrage
sur Châteaucreux Nord
Etude de rabattement multimodal sur les 7 gares
de l'axe ferroviaire Givors-Lyon

Objectifs :
- Améliorer le rabattement en modes alternatifs sur les gares de l'axe
- Dimensionner les besoins en stationnement à horizon 2030, réorganiser et optimiser
les parkings automobiles et vélos

Méthode
- État des lieux : comptages et relevés d'occupation des parkings (auto/vélo), focus
group usagers, enquête qualitative, diagnostic multimodal
- Vision cible : fixation d'objectifs partagés en termes de parts modales d'accès aux
gares à horizon 2030 (VP, TC, vélo, marche)
- Élaboration d'un plan d'actions multimodales partenarial : Métropole de Lyon,
Région AURA, SYTRAL, Communes, SNCF et Kéolis.

 Coordination avec SMTAML sur le diagnostic P+R à Givors

Coût de l'étude : 70 K€

25 DUM / DM / Service Déplacements


2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
OBJECTIF : permettre au réseau de transporter plus de voyageurs (Montant> 40M€)
SNCF Réseau en tant que MOA
Accueillir des trains plus capacitaires Conseil régional en tant qu’AOT
État en tant que co-financeur
Renforcement électrique de l’axe St-Etienne Ambérieu (31M€) St Etienne Bellevue, Chasse sur R, Lyon ST
Clair, Meximieux, Miribel) afin de renforcer la qualité de la ligne et d’accueillir à terme les trafics
supplémentaires

Amélioration de la capacité de stationnement des trains à Saint-Étienne et Firminy (5M€)

Allongement des quais : ligne St-Etienne – Part-Dieu (2M€), pour accueillir des trains à 3 rames (UM3)

Allongement des quais : ligne Ambérieu – Part-Dieu (4M€) pour accueillir des trains à 3 rames (UM3)

Allongement des quais sur la ligne Givors – Perrache pour accueillir des trains à 2 rames (UM2)

Transformation d’une voie de service en voie principale à Rive-de-Gier


et modification des installations permanentes de contre sens à St Chamond* (20M€)

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 26
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
OBJECTIF : développer l’utilisation du mode ferroviaire
Création/réouverture de pôle d’échanges multimodaux* (dans un 1er temps évaluation possible
de la demande dans le cadre de l’étude de mobilité lancée par l’État puis étude des incidences et
d’évolution du service)
SNCF mobilités, SNCF Réseau, Conseil
régional en tant qu’AOT, État

Étude pour le développement du ferroviaire sur l’étoile stéphanoise (nouvelle action)

SNCF Réseau, Conseil régional,


État, Saint-Etienne Métropole

OBJECTIF : permettre au réseau de transporter plus de voyageurs (Montant> 40M€)


Fréquence accrue

Étude de renforcement de la desserte St Etienne – Givors – Perrache


(étude horaire et des aménagements)

SNCF Réseau, État


Études des aménagements nécessaires pour des trains au 1/4h entre St-Étienne
et Lyon Part-Dieu
SNCF Réseau, État

Étude d’exploitation sur le périmètre élargi à l’Étoile de Lyon*


SNCF Réseau, État,
Conseil régional,
* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire Métropole de Lyon 27
Contribution Saint-Étienne Métropole
Des attentes fortes sur l’amélioration des infrastructures
existantes et la création de nouveaux services, entre les 2
Métropoles ainsi que pour la desserte fine de la vallée du Gier

Liaison ferroviaire :

- Développement de « l’Etoile Ferroviaire Stéphanoise » sur chacune de ses branches avec


notamment la fiabilisation et l’augmentation des services TER avec Part-Dieu et
Perrache, ainsi que question ouverte sur l’accès au Sud-Est lyonnais (position du Sud
Loire dans consultation NFL)

- Réflexions sur la création de nouveaux pôles d’échanges multimodaux


2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
Autres mesures d’amélioration du mode ferroviaire et de son utilisation

Mesures de fiabilisation de l’offre TER


(réduction des suppressions de trains et de rames et amélioration de la ponctualité)
SNCF Voyageurs et Conseil régional

Réflexions pour la mise en place d’un matériel de type RER


SNCF Mobilités et Conseil régional

Optimisation des sillons


SNCF Réseau

Autres études

Évaluation de la demande pour de nouveaux transports en commun dans le corridor : *


- question notamment de la réouverture de la ligne ferroviaire Brignais – Givors, en cours d’étude
par le conseil régional
- étude de mesures innovantes

État, Conseil régional et AOT

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 29
4. Point d’avancement du plan
d’actions multimodal :
zoom sur le secteur stéphanois

30
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
RAPPEL : amélioration de l’intermodalité et du mode ferroviaire
Amélioration du rabattement vers les gares du corridor et de leur Études lancées par l’État
intermodalité,
En transports en commun, en vélo (dont stationnements sécurisés), Étude P+R par le SMT
en voiture particulière AML dans le cadre de son
PAI
Notamment du Pôle d’Échanges Multimodal Saint-Etienne
Châteaucreux

Proposition de lancement
Augmentation de la capacité du parking du Pôle d’Échanges d’études spécifiques
Multimodal Saint-Etienne Châteaucreux État – Saint-Etienne
Métropole

Création/réouverture de PEM* (dans un 1er temps évaluation de la demande dans le cadre de


l’étude de mobilité lancée par l’État et étude des incidences et d’évolution du service)
SNCF mobilités, SNCF Réseau, Conseil
régional en tant qu’AOT, État

Étude pour le développement du ferroviaire sur l’étoile stéphanoise (nouvelle action)

SNCF Réseau, Conseil régional,


État, Saint-Etienne Métropole

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 31
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
A72 / RN88 / A47 / A7 – travaux d’amélioration de l’itinéraire, réalisés ou démarrés État
A72 – Régulation dynamique des vitesses (1)

A47 – Sécurisation des chutes de blocs (falaise de Corbeyre) (2) Études d’opportunité

A47 – Réparation du pont de Givors (3) Études détaillées


Travaux (dont
A47 – Panneau à message variable d’information usagers Saint-Chamond (4) consultation)
Travaux possibles, si
RN88 – Mise en sécurité de la tranchée couverte de Firminy* (5) opportunité confirmée

A47 – Mise en sécurité de 4 passages supérieurs* (6)

5 * Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 32
2019 2020 2021 2022 2023 2024
A72 / RN88 / A47 / A7 – travaux d’amélioration de l’itinéraire prévus
État et collectivités
A47 / RN88 / A72 – Étude d’amélioration de l’itinéraire

A47 / RN88 – Amélioration des échangeurs* (Sardon, Grand Croix, La Varizelle, La Digonnière) > Sécurité,
fluidité

A72 / RN88 – Réaménagement d’échangeurs en lien avec le développement urbain en lien avec les collectivités
> Sécurité
fluidité
A47 – Poursuite de l’amélioration de l’élargissement des Bandes d’Arrêt d’Urgence (BAU)
> Sécurité
fluidité

RN88 – Amélioration de l’élargissement des Bandes d’Arrêt d’Urgence (BAU)


> Sécurité
fluidité

A47 – Régulation dynamique des vitesses* (concomitamment avec travaux BAU et échangeurs) > Fluidité

RN88 - programme de murs anti-bruit (CPER)* > Réduction


des
nuisances

Études d’opportunité

Études détaillées
Travaux (dont
consultation)
Travaux possibles, si
* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire opportunité confirmée 33
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
A72 / RN88 / A47 / A7 – travaux d’amélioration de l’itinéraire prévus État et collectivités
A47 / RN88 – Amélioration des échangeurs*, notamment Sardon (1), Grand Croix (2), La Varizelle (3), La Digonnière (4)

1) Échangeur du Sardon (n°12) 2) Échangeur de la Grand Croix (n°13)

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 34
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
A72 / RN88 / A47 / A7 – travaux d’amélioration de l’itinéraire prévus État et collectivités
A47 / RN88 – Amélioration des échangeurs*, notamment Sardon (1), Grand Croix (2), La Varizelle (3), La Digonnière (4)

3) Complément du demi-échangeur de la Varizelle (n°17) 4) Échangeur de la Digonnière (n°24)

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 35
Contribution Saint-Etienne Métropole
Des attentes fortes sur l’amélioration des infrastructures
existantes et la création de nouveaux services, entre les 2
Métropoles ainsi que pour la desserte fine de la vallée du Gier

Liaison autoroutière :
- Reprise des échangeurs les plus problématiques A47, A72 et RN88
- Étudier l’opportunité puis le cas échéant la faisabilité de la création de nouveaux
échangeurs (Varizelle, Musée Art Moderne, Croix-Bleue)
- Étudier l’opportunité puis le cas échéant la faisabilité d’élargissements ponctuels de
l’A47

- Réflexions sur les voiries urbaines permettant de soulager l’A47 du trafic local et
améliorer la circulation dans le Gier
- Réflexions sur itinéraires de déviation de la circulation autoroutière hors des centres
urbains
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
A72 / RN88 / A47 / A7 / RD342 – autres travaux possibles d’amélioration de l’itinéraire

A7 / A47 / RN88 / A72 – aménagement d’aires de covoiturage*

A72 – Poursuite de l'amélioration de l'échangeur n°9, dans le cadre Conseil départemental de la


de la démarche d’amélioration des déplacements entre la Plaine et Loire
Saint-Étienne (aménagements à étudier)

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 37
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
A72 / RN88 / A47 / A7 / RD342 – autres travaux possibles d’amélioration de l’itinéraire
A72 – Poursuite de l’amélioration de l’échangeur n°9
(aménagements à étudier) Conseil départemental de la Loire

38
5. Point d’avancement du plan
d’actions multimodal :
zoom sur le secteur
de Givors – Ternay

39
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
RAPPEL : amélioration de l’intermodalité et du mode ferroviaire
Renouvellement aiguillages à Givors Ville

SNCF
RESEAU
Mise en accessibilité de la gare de Givors (7M€)

Amélioration du rabattement vers les gares du corridor et de leur Étude corridor Gier P+R
intermodalité* par le SMT AML dans le
En transports en commun, en vélo (dont stationnements sécurisés), cadre de son PAI
en voiture particulière
Dont les gares de l’axe Perrache – Givors Métropole de Lyon

Étude de renforcement de la desserte St Etienne – Givors – Perrache


(étude horaire et des aménagements)

SNCF Réseau, État


Études des aménagements nécessaires pour des trains au 1/4h entre St-Étienne
et Lyon Part-Dieu
SNCF Réseau, État
Étude d’exploitation sur le périmètre élargi à l’Étoile de Lyon*
SNCF Réseau, État,
Conseil régional,
* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire Métropole de Lyon 40
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
RAPPEL : autres études sur les transports en commun

Évaluation de la demande pour de nouveaux transports en commun dans le corridor : *


- question notamment de la réouverture de la ligne ferroviaire Brignais – Givors, en cours d’étude
par le conseil régional
- étude de mesures innovantes

État, Conseil régional et AOT

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 41
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025 2026 2027 2028 2029 2030
Traitement du nœud de Givors – Ternay de l’A47

en intégrant les enjeux d’urbanisme et en articulation étroite avec les projets de territoire, avec
études d’opportunité de l’ensemble du champ des possibles*.

La mise en service des aménagements est estimée à ce stade entre 2025 et 2030. Le calendrier sera précisé une
fois les aménagements définis.
État, Co-construction des aménagements avec l’ensemble des
acteurs concernés, notamment les communes de Givors, Grigny,
Chasse-sur-Rhône et Ternay ainsi que la Métropole de Lyon, en
articulation notamment avec la démarche de la Métropole sur le
plan guide de Givors

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 42
Givors Ternay : périmètre et méthode de
l’étude

 Plusieurs collectivités
concernées

 Méthode itérative de
co-construction des
solutions, avec un
travail de recensement
des enjeux et projet de
territoire

 Nécessité d’un projet


d’aménagement global
et intégrant les enjeux
des autres modes 43
5 pistes de variantes retenues lors du COPIL du 2 octobre 2020

À étudier
A.1
bis

Écartée X A.1

(COPIL du 02/10)

À étudier

À étudier

Écartée
COPIL du 02/10

À étudier
X
Écartée X
COPIL du 02/10

À étudier
(C.8)
X
Écartée 44
COPIL du 02/10
NB : la combinaison éventuelle de pistes de variantes sera analysée dans la suite de l’étude 44
6. Point d’avancement du plan
d’actions multimodal :
zoom sur le secteur de l’arrivée
sur l’agglomération lyonnaise

45
2019 2020 2021 2022 2023 2024
A72 / RN88 / A47 / A7 – travaux d’amélioration de l’itinéraire prévus

A7 – Réfection terre-plein central et dispositifs de retenue État


> Sécurité
fluidité

A7 – Réparation viaduc Pierre-Bénite (dont étude encorbellement modes doux)


> Robustesse

A7 – étude de voies réservées TC – covoiturage avec régulation dynamique des vitesses

Poursuite de l’amélioration du nœud entre l’A450, l’A7 et le périphérique de Lyon, en lien avec l’étude ci-dessus

Aménagements d’amélioration de la RD342 > Fluidité, en Conseil départemental du


cas d’incident
sur l’A47
Rhône, financement État

A7 - Aménagement de la sortie de Solaize (étude d’opportunité en cours, > Sécurité


travaux si opportunité pour l’amélioration de l’axe confirmée) fluidité Métropole de Lyon

* Opérations dont le planning a été affecté par les effets de la crise sanitaire 46
Aménagements d’amélioration de la RD342

47
2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
Études sur les autres transports en commun
Prolongement du métro B aux Hôpitaux Sud
SYTRAL
Étude des rabattements vers Hôpitaux Lyon Sud
SYTRAL
Étude d’opportunité de l’extension du métro B vers l’A450
SYTRAL

48
Porte Sud-Ouest
Projets à court et moyen terme
Etude d’opportunité de l’extension du métro B vers l’A450 réalisée

Début 2021 : Bus express sur M7 entre la halte d’Irigny-Yvours et Bellecour

2021 : Renouvellement des délégations de service public Cars du Rhône avec entre autre un travail
sur le renforcement de l’offre entre Oullins (métro B) et Brignais, voire au-delà

Dès 2021 : Etude des rabattements vers Hôpitaux Lyon Sud (y compris perspectives au-delà vers la
rive gauche du Rhône) pouvant mobiliser l’A450, les Sept Chemins et la RD342

2023 : Mise en service du métro B aux Hôpitaux Sud et restructuration des lignes de bus et cars en
rabattement, notamment depuis les territoires voisins (COPAMO, CCVG)
- Avenir métro : + 50% de capacité en heure de pointe sur la ligne B en 2023
En cours :
- Etude pour une tarification intégrée TCU-TER + Perspective d’établissement public « Un réseau, un
système d’information, une tarification » avec la question du tram-train de l’Ouest lyonnais.

49
PDU
Focus Porte Sud-Ouest

50
Échanges

51
Prochaines échéances

52
Merci de votre participation

53
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Les flux poids-lourds
Origines et destinations poids lourds sur A47

1 000

1 460
40

460
40 3 150

400
3 900
² 480
A47
8 900 PL/j 40 560 2 270


Du côté de la Métropole de Saint-
Étienne :
600 – La moitié des flux sont en lien
avec la Plaine du Forez
900 – Sur les 1000 PL/j en lien avec
900
A89, 500 PL/j sont en lien
1 600 avec A7 sud et 400 PL/j avec
A46

Du côté du bassin lyonnais, les
Source : enquête par relevé de plaques minéralogiques 2019 poids lourds sont majoritairement
en accès aux zones d’activités de
l’Est lyonnais et au-delà sur A7 sud.
54
2. Enjeux de mobilité dans le corridor
Les principaux flux ferroviaires
Lyon
Nombre de voyages ferroviaires un jour
ouvrable Villeurbanne
(part modale ferroviaire*)
Flux > 200 dépl/j
Source : OD TER 2016-2018

240
(3%) 2 520
Sud ouest (13%)
5 540 Lyonnais
(49%) 1 430
A72 - Forez
(22%)

470
(21%)
1 300
520 (22%) (20%)
Givors
780 (12%) Rive de
2 060
Gier
(2%)

St Etienne 930 (4%)


St Chamond ●
La part modale ferroviaire sur le flux
640 (1%) St Etienne – Lyon est déjà très forte
(50%)
RN 88 - Firminy ●
Les flux ferroviaires sont fortement
polarisés vers Lyon
* Part modale ferroviaire calculée sur la base des données OD TER 2016-2018 et de la RPM 2019, en tenant compte d’un taux d’occupation de 1,15 par véhicule.

55 55