Sunteți pe pagina 1din 34

POUR-

QUOI?
L’idée pour cette édition m’est venu quelques jours après la
journée de sensibilisation à la santé mentale. Le 10 octobre,
j’étais sur Twitter et j’ai découvert qu’un ingénieur du son
renommée dans le domaine du rap (Alex Tumay) avait publié
un article de l’association Record Union.

Le site «the73percent.com», tisse des liens entre les mala-


dies mentales et la production de musiques. Son but est de
sensibiliser et de récolter de l’argent pour créer un environ-
nement plus sain pour tous les créateurs de musique.

D’après des études menées par l’organisation, plus de sept


créateurs de musique sur dix (73 %) ont vécu des émotions
négatives telles que le stress, l’anxiété et/ou la dépression en
rapport avec leur création musicale.

Ce livre n’est pas une idéalisation des maladies men-


tales. Au lieu de vous créer une milliardième data-visua-
lisation, j’aimerais bien mettre en avant une image réa-
liste sans vouloir embellir les maladies.

Au lieu de vous créer une milliardième data-visualisation, j’ai-


merais bien mettre en avant une image réaliste sans vouloir
embellir les maladies.

Cette édition est une interprétation


visuelle complètement personnelle
de différentes maladies mentales.
«N*ggas flexing this ain’t what they want/
I up this pump and fill a n*gga up/
Riding down my block no this ain’t what they want/
We up these pistols hit a n*gga up»
NOM: CHIEF KEEF
(KEITH FARRELLE COZART)
DIAGNOSTIC: TROUBLE DE STRESS POST-TRAUMATIQUE POST-TRAUMATIQUE POST-TRAUMATI
(TSPT)
Tout le monde a déjà vécu une situation dangereuse
pour sa sécurité ou celle d’un proche, comme éviter
de justesse un accident de la route. Dans une telle
situation, une personne peut ressentir un niveau élevé
d’anxiété, caractérisé par un sentiment de peur intense.
Cette peur s’accompagne d’une forte réaction physique
due à la sécrétion d’adrénaline, l’hormone qui permet
au corps de réagir rapidement au danger.

La peur et la réaction physique qui l’accompagne font


partie d’un mécanisme de défense naturel qui a pour
but d’assurer la survie. Ces réactions sont donc normales
et disparaissent généralement quelques heures
après l’événement.

Cependant, chez les personnes Chief Keef est né Keith Farrelle Cozart à Chicago, Illi-
atteintes d’un trouble stress post-trau- nois, fils de Lolita Carter. Il a vécu au Parkway Garden
matique, ces réactions ne disparaissent Homes, connu localement sous le nom de O-Block,
pas complètement. La personne conti- situé dans le quartier de Washington Park dans le sud
nue à les revivre avec la même de la ville, un bastion du gang des Black Disciples
intensité que la première fois, sous dont Keef est membre. Chief Keef est séparé de son
la forme de rêves ou de flash-back. père biologique, Alfonso Cozart depuis qu’il est petit.
Les flash-back sont des images men- Son tuteur légal était sa grand-mère avec laquelle
tales qui font revivre la situation trau- il vivait à Chicago.
matisante à la personne. La personne
peut aussi revivre ces réactions Le monde sombre d’où il est venu façonne
lorsqu’elle est exposée à une situation son son; sa musique est sombre et solitaire,
semblable à celle qui a causé reflètant sa psychée formée par les drogues
le traumatisme. et le trouble de stress post-traumatique.

La personne affectée peut alors tenter d’éviter


les situations ou les conditions qui lui rappellent le trau-
matisme. Le besoin d’éviter toute situation menaçante
peut entraîner des conséquences importantes
sur ses activités personnelles, familiales et sociales.
Nom: Kanye West (Kanye Omari West)
Diagnostic: Troubles bipolaires
Nous pouvons tous vivre des émotions comme
la colère,Nous
la tristesse ou la
pouvons joie.
tous Habituellement,
vivre des émotions comme
nous sentons que nous
la colère, contrôlons
la tristesse ou lanos
joie.émotions
Habituellement,
et nous sommes capables de les gérer
nous sentons que nous contrôlons au quotidien.
nos émotions
et nous sommes capables de les gérer au quotidien.
Une personne atteinte de troubles bipo-
laires vit ses
Uneémotions
personneavec une intensité
atteinte de troubles bipo-
et elle a laires
parfois du mal à les maîtriser.
vit ses émotions avec une intensité
Par exemple, la personne
et elle a parfois peut vivre
du mal lesmaîtriser.
à les événements
de sa vie Par
quotidienne
exemple, avec une profonde
la personne tristesse
peut vivre les événements
ou un sentiment
de sa viedequotidienne
bonheur extrême.
avec une profonde tristesse
ou un sentiment de bonheur extrême.
Dans une interview avec Letterman,
Dans une il ainterview
précisé que
avecson diagnostic
Letterman,
La fréquence, la durée et l’intensité de ces émotions lui aque
il a précisé permis «de voir comment
son diagnostic lui a
peuvent
La fréquence, varier et
la durée d’une personne
l’intensité à l’autre
de ces et affecter
émotions permis «de voir comment les per-problèmes
les personnes ayant des
peuventlavarier
manière
d’unedepersonne
penser etàd’agir
l’autredeet chacune.
affecter de santé
sonnes ayant des mentale
problèmessont
derejetées
la manière de penser et d’agir de chacune. de la difficulté
La personne atteinte peut ainsi avoir par la société».
santé mentale sont rejetées par la
à remplir
La personne ses peut
atteinte obligations professionnelles,
ainsi avoir de la difficulté société».
familiales et sociales.
à remplir ses obligations professionnelles, Selon lui, les gens ont tendance
familiales et sociales. Selon lui,à les
leurgens«couper la parole »,
ont tendance à et disent
La personne atteinte de troubles bipolaires passe «qu’illaneparole
leur «couper faut pas », etl’écouter
disent parce
par des
La personne périodes
atteinte durant lesquelles
de troubles bipolaires son humeur
passe par «qu’il nequ’il
faut estpasfou» et «ceparce
l’écouter que vous dites
est très différente.
des périodes durant lesquelles son humeur qu’il est n’a
fou» paset la
«cemême valeur».
que vous Durant ses
dites
est très différente. n’a pas laépisodes,
même valeur». il a remarqué
Durant qu’il
ses se sen-
Ces périodes sont appelées « épisodes ». épisodes, taitil a
«hyper-paranoïaque»
remarqué qu’il se sen- et que tout
Ces périodes sont appelées « épisodes ». peut sembler êtreetunque
tait «hyper-paranoïaque» «complot».
tout
Les 2 types d’épisodes caractéristiques des troubles bipolaires sont les suivants :
peut sembler être un «complot».
- épisode de manie (période de grande excitation ou d’énergie);
Les 2 types d’épisodes caractéristiques des troubles bipolaires sont les suivants :
- épisode de dépression
- épisode de manie (période de grande excitation ou d’énergie);
- épisode de dépression
NOM: EARL SWEATSHIRT
(THEBE NERUDA KGOSITSILE)
DIAGNOSTIC: DÉPRESSION
Nous pouvons tous vivre Différentes formes de dépression
des émotions comme la colère, La dépression se manifeste sous différentes formes :
la tristesse ou la joie.
La dépression majeure : présence, pendant au moins
2 semaines, de symptômes de la dépression qui affectent
Habituellement, nous sentons de façon importante le fonctionnement général d’une per-
que nous contrôlons nos émo- sonne.
tions et nous sommes capables
de les gérer au quotidien. Les troubles bipolaires

Une personne atteinte de dépres- La dépression saisonnière : présence de symptômes


sion ressent les émotions négatives de la dépression qui reviennent toujours au même moment
plus intensément et durant plus chaque année. Chez de nombreuses personnes, ces symp-
longtemps que la plupart des gens. tômes apparaissent habituellement à l’arrivée de l’hiver.

Elle a plus de mal à maîtriser La dépression postnatale : présence de symptômes Les deux premiers albums studio
ses émotions et peut avoir l’impres- de la dépression chez une femme, généralement au cours d'Earl, Doris et I Don't Like Shit,
sion que sa vie se limite à une souf- des 6 mois suivant son accouchement. I Don't Go Outside, étaient tous deux
france constante. centrés sur les luttes d'Earl avec ces
sujets plus personnels et l'ont établi
La personne atteinte a ainsi comme un artiste profondément per-
de la difficulté à remplir ses obliga- sonnel qui peut décrire avec éloquen-
tions professionnelles, ce ses expériences sans jamais vrai-
familiales et sociales. ment vous les raconter à fond.
e are at the top, because we are Gods.
ll we need is Freedom.

RUE FREEDOM
012 isn’t over yet
’s a New Age.
uckily I’m synchronized so I knew it’ll be coming in time.
OOMSDAY.
047.
nd what if I AM theBaphomet.
om: Capital Steez (Courtney Jamal Dewar, Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47

Les idées délirantes peuvent angoisser la personne atteinte ou la rendre an-


et changer avec le temps. 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47

À l’apparition d’un trouble psychotique, plusieurs personnes atteintes ac-

d’eux-mêmes. En agissant ainsi, elles retardent le moment où elles pour-


47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47

cordent peu d’attention aux symptômes et pensent qu’ils disparaîtront


Durant un épisode psychotique, la personne peut : 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47

xieuse. Elle peut par exemple ressentir une insécurité permanente.


47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47 47
avoir des hallucinations :
entendre une ou des voix que personne d’autre n’entend; Courtney Everald Dewar Jr. est née à New York

raient recevoir de l’aide et des traitements et en bénéficier.


voir des choses que personne d’autre ne voit; de parents jamaïcains. Son père est mort lorsqu’il
sentir des odeurs que personne d’autre ne sent; avait trois ans. Dewar a fréquenté l’école élémen-
ressentir des sensations physiques inhabituelles, par exemple, taire publique 222 à Brooklyn, New York,
avoir l’impression qu’une personne invisible la touche; et il a formé son premier groupe de rap avec son
avoir des idées délirantes, par exemple : ami proche Jakk the Rhymer (de son vrai nom
avoir l’impression de pouvoir contrôler la pensée des autres ou Jahkari Jack) en quatrième année.
que d’autres personnes contrôlent ses pensées;
avoir l’impression d’être surveillée, suivie ou persécutée; Dewar a fréquenté le lycée Edward R. Murrow
avoir le sentiment d’être différente des autres ou d’avoir changé. et ses camarades de classe se souviennent de lui
comme d’un «enfant souriant avec un afro court
et un jean moulant» qui se faisait rapidement
es activités habituelles, son travail, ses études ou ses amis ne l’intéressent
iagnostic: Schyzophrénie
es membres de l’entourage peuvent remarquer certains signes de l’appa-

ontaminéeelle s’isole : par exemple, elle demeure dans sa chambre toute


lle a de la difficulté à se concentrer ou à maintenir son attention pendant
on humeur est changeante : par exemple, la personne peut être anorma-

ar exemple, elle a de la difficulté à suivre une conversation et ses propos


ar exemple, elle peut avoir l’impression que ses pensées sont contrôlées
des amis, patinait, fumait beaucoup de cannabis

es émotions se modifient : par exemple, la personne paraît indifférente

u se fâche sans raison, refuse de manger de peur que sa nourriture soit


lle a des comportements inhabituels : par exemple, elle éclate de rire
et était un collectionneur de sneakers.

ar une force extérieure; ses pensées sont confuses et incohérentes :

lle se met à consommer de l’alcool ou des drogues alors qu’elle n’en


lle a des idées délirantes, c’est-à-dire des idées étranges ou fausses,

jamais consommé, ou elle en consomme plus qu’habituellement.


ux personnes de son entourage, détachée ou coupée du monde; Élevé en tant que chrétien, Dewar abandonne
ement surexcitée puis devenir dépressive en quelques minutes;

ces croyances au cours du lycée, et commence


à privilégier le rastafarianisme qui deviendra plus
ition d’un trouble psychotique chez la personne atteinte :

tard un élément essentiel de sa vie. Les croyances


lle néglige son hygiène personnelle et son apparence;

de Dewar ont encore changé lorsqu’il a commen-


cé à regarder Spirit Science : une série populaire
sur YouTube traitant des théories métaphysiques
es préoccupations ou des croyances bizarres.

et spirituelles.
on sommeil et son appétit sont perturbés;

La perspective spirituelle de Steez comprenait des éléments


lle manque d’énergie et de motivation;

du mysticisme égyptien, de la numérologie, de la projection astrale


et du système indien des chakras. Il se considérait comme l’un
des enfants Indigo et croyait prétendument être un être d’une dimen-
sion supérieure. Steez s’était entiché du chiffre 47 et
de sa signification spirituelle. Il croyait que le nombre 47 était «l’ex-
ont illogiques ou vagues;

pression parfaite de l’équilibre dans le monde», représentant


la tension entre le coeur et le cerveau (le quatrième et le septième
e longues périodes;

chakra, respectivement.)
lus comme avant;

Dans la nuit du 23 décembre 2012, Capital Steez s'est rendu


sur le toit du siège du Cinematic Music Group dans le Flatiron
a journée;

District de Manhattan, où il a envoyé un SMS à quelques-uns


de ses amis les plus proches pour leur dire qu'il les aimait et, à 23 h 59,
il a posté un tweet disant "The end".
Anxiété
Nom:
Chance Nous pou-
vons tous vivre

the Rapper
des émotions L’anxiété de-
comme la colère, vient cepen-
la tristesse ou dant un pro-

(Chancelor Bennett) la joie. Habituel-


lement,
nous sen-
blème quand :

elle ne disparaît
tons que nous pas quand
contrôlons la situation Il est naturel
nos émotions préoccupante de ressentir
et nous sommes revient
Tout le monde un certain ni-
capables à la normale;
éprouve un jour veau d’anxiété
de les gérer elle occasionne
ou l’autre dans certaines
au quotidien. un niveau de dé-
de l’anxiété. occasions, par
tresse important; exemple lorsque
Ressentir un peu
elle n’est liée vous vivez
d’anxiété est
à aucun évé- un changement
tout à fait nor-
nement de vie, de vie important
mal. L’anxiété
c’est-à-dire comme un ma-
nous protège
qu’elle apparaît riage ou un di-
et peut nous
sans raison; vorce. Il est aussi

Diagnostic:
aider à faire face
elle préoccupe normal d’être
à une situation
continuellement anxieux la veille
inquiétante
la personne; d’un examen,
ou peut-être
elle empêche lorsque vous
dangereuse.
la personne passez une en-
L’anxiété est
de fonctionner trevue d’emploi
ressentie comme
et d’agir norma- ou au moment
une crainte dont
lement au travail, d’une épreuve
la cause est dif-
en société sportive. L’anxié-
ficile à préciser.
ou dans d’autres té est alors liée à
Ce sentiment
domaines des événements
s’accompagne
de la vie quoti- particuliers et
de symptômes.
dienne. L’anxiété disparaît généra-
peut alors lement dès que
être un signe la vie reprend
de la présence son cours nor-
de l’un ou l’autre mal.
des troubles an-
xieux.
Nom: Kid Cudi (Scott R
Prévention de suicide
Les idées suicidaires sont un signal d’alarme qui précède
le suicide. Elles surviennent quand la souffrance est devenue
trop grande et que la personne n’arrive pas à la diminuer
avec les moyens qu’elle connait déjà.

Le suicide n’est jamais une option; il y a toujours des solu-


tions. Chacun peut aider à prévenir le suicide.
Ramon Seguro Mescudi)

Le suicide n’est jamais causé par un seul facteur ou un seul événement. «Mon anxiété et ma dépression
ont régi ma vie depuis aussi long-
C’est l’accumulation et l’interaction de plusieurs facteurs à un moment particulier dans la vie d’une temps que je me souvienne et
personne qui peuvent l’amener à vivre de la détresse, du désespoir et à avoir des idées suicidaires. je ne quitte jamais la maison à cause
Elle peut alors en arriver à penser que la mort est une solution à son désespoir, pour cesser de souf- de cela», poursuit Cudi dans sa lettre
frir. Les facteurs qui entrent en jeu sont différents pour chaque personne. aux fans. «Je ne peux pas me faire
de nouveaux amis à cause de cela.
Je n’ai confiance en personne
Ces facteurs peuvent être liés :
à cause de cela et je suis fatigué
aux prédispositions de la personne (par exemple : problèmes psychologiques, expériences vécues, d’être retenu dans ma vie.
etc.); Je mérite d’avoir la paix.
à son milieu social;
à sa situation familiale; Je mérite d’être heureux et souriant.
à certains événements survenus dans sa vie (par exemple : échec, peine d’amour, Pourquoi pas moi ? Je suppose que
situation d’humiliation ou de rejet). je donne tellement de moi-même
aux autres que j’ai oublié que je dois
aussi me montrer un peu d’amour.

Je pense que je n’ai jamais vraiment


su comment faire. J’ai peur, je suis
triste, j’ai l’impression d’avoir laissé
tomber beaucoup de gens et encore
une fois, je suis désolé. Il est temps
que je me répare. Je suis nerveux
mais je vais m’en sortir.»
«Witchcraft, love chants/
Whisper in my ear, put me in a trance/
Cocaine, all night long/
When I die, bury me with all my ice on»
«Green gate, Colgate, haunted all my life/
Something ain’t right/
I smell that in the night/
Weird phone calls, do you still fantasize»
Trouble
psycho- s
tiques
Nom: Yung Lean (Jonatan Leandoer Håstad)
Diagnostic: Troubles psychotiques Le nom de scène de Lean vient de son prénom, Jonatan Aron
Leandoer Håstad, mais aussi du sirop de codéine la «lean».
Selon ses propres dires, à Miami, il était fortement dépendant,
non seulement de la lean, mais aussi du Xanax, de la marijuana
et de la cocaïne, qu’il combinait quotidiennement de manière
inquiétante. Lean s’est retrouvé à se glisser dans des personnages
difficiles à secouer. Il a commencé à s’habiller comme une infir-
mière, en tenue d’hôpital. Il s’est mis à porter un couteau.

Durant un épisode psychotique,


La plupart des nuits, la drogue l’empêchait de dormir, alors il s’as-
seyait sur un balcon et écrivait dans son iPhone un livre intitulé
la personne peut : «Heaven» qui racontait des cauchemars d’enfance où des gens
se transformaient en rats, le signe animal de son zodiaque chinois.
avoir des hallucinations : Lean a montré le livre à son Manager Barron qui lui a dit
entendre une ou des voix que personne d’autre n’entend; que le livre était trop sombre, qu’il ne devrait pas l’écrire.
voir des choses que personne d’autre ne voit;
sentir des odeurs que personne d’autre ne sent; À un moment donné, le 7 avril 2015, Barron a laissé Bladee
ressentir des sensations physiques inhabituelles, et Lean dans l’appartement. Le nez de Lean s’est mis
par exemple, à saigner, et il est allé voir sur Snapchat; sa petite amie,
avoir l’impression qu’une personne invisible la touche; qui se trouvait en Suède, saignait elle aussi du nez.
avoir des idées délirantes, par exemple : Défoncé et dépassé par des sentiments de connexion,
avoir l’impression de pouvoir contrôler la pensée des autres Lean s’est détaché de la réalité. Il a commencé à détruire
ou que d’autres personnes contrôlent ses pensées; l’appartement, en jetant des meubles et en brisant des vitres.
avoir l’impression d’être surveillée, suivie ou persécutée; Il saignait des débris lorsque Bladee a appelé le 911.
avoir le sentiment d’être différente des autres ou d’avoir
changé.
Les idées délirantes peuvent angoisser la personne atteinte A l’hôpital, Lean est devenu paranoïaque à l’idée d’avoir été séparé
ou la rendre anxieuse. Elle peut par exemple ressentir de son disque dur. Après minuit, le 8 avril, Lean dit avoir réussi
une insécurité permanente. à appeler Barron et à le supplier de lui apporter ses fichiers.

À l’apparition d’un trouble C’était une nuit de printemps typique à Miami,


psychotique, plusieurs avec un ciel dégagé et une température confortable
personnes atteintes ac- de 24 degrés, Barron est parti, avec un producteur
cordent peu d’attention aux de 21 ans de L.A. nommé Hunter Karmanqui était
symptômes et pensent qu’ils dans le siège passager. D’après le rapport de police,
disparaîtront d’eux-mêmes. il roulait à environ 96 km par heure lorsqu’il a quitté
En agissant ainsi, elles re- sa voie et a foncé dans un poteau de signalisation.
tardent le moment où La voiture s’est engagée dans l’intersection,
elles pourraient recevoir et le moteur a pris feu. Selon Lean et Steven
de l’aide et des traitements Machat, Barron avait pris du Xanax.
et en bénéficier. Des étrangers se sont précipités et ont réussi à aider
Hunter à sortir de l’épave en feu,
mais Barron était coincé.
Il est mort dans la voiture.