Sunteți pe pagina 1din 2

Pour une biodiversité politique

Pour une biodiversité politique C ontrairement à la plupart de ses voisins, la France n’a pas

C ontrairement à la plupart de ses voisins, la France n’a pas fait sa « mue territoriale » pour s’adapter à la réalité et aux besoins de la

société actuelle. La réforme territoriale, votée en décembre 2010, devait réviser de fond en comble l’organisation territoriale française.

On avait parlé un temps de big-bang territorial. Revue et corrigée par l’éternel conservatisme du Sénat, il n’en reste pas grand-chose, sinon un éloignement accru citoyens et élus… La création du conseiller territorial aura pour effet mécanique, mathématique, de faire basculer à droite quelques régions françaises. Pas étonnant donc que cet aspect électoral soit la principale mesure de la Loi.

En effet, le mode d’élection du conseiller territorial est aligné sur le mode d’élection du conseiller général. Exit donc les « petits » partis, qui ne seront plus représentés alors qu’ils le sont actuellement au sein des conseils régionaux. Exit aussi la plupart des femmes. Alors que les conseils régionaux sont obligatoirement paritaires, les femmes ne représentent que 13% dans les conseils généraux. La faute aux partis bien sûr (pour qui le féminin de candidat est suppléante…), mais le législateur ne pouvait ignorer que sa réforme allait entraîner le départ des femmes des conseils régionaux. Ont-elles démérité ?

Premier recul. Cette réforme, faite sur mesure pour les « notables » cumulards, éloigne donc encore plus les citoyens de la décision. En matière de sexe, d’âge, de tendance politique. Les élus seront encore moins représentatifs de la population.

Second recul. Les pays créés par la Loi Voynet disparaissent, victimes d’avoir laissé trop de place à la démocratie participative, à la société civile.

Et pour le reste, aucune avancée n’est à noter en matière de transparence des budgets et des décisions des collectivités, ni en matière de cumuls des fonctions et des indemnités. Il n’est pas normal que des syndicats intercommunaux se multiplient à côté des communautés de communes ou d’agglomération, sans réel contrôle démocratique.

Pourquoi les conseillers communautaires, qui lèvent l’impôt, ne sont-ils pas élus démocratiquement au suffrage direct ? L’élection régionale, que la réforme fait disparaître, aurait au moins permis de créer une élection intercommunale. Pour nous, il n’y a jamais trop de démocratie !

Finalement, cette réforme nous conduit à rappeler que la politique est une chose trop importante pour la laisser dans les mains d’élus professionnels et carriéristes. Résister en 2011, c’est d’abord pour les citoyens le devoir de s’informer, de se former, de se repolitiser, de questionner les élus et de suivre de près leurs décisions.

de s’informer, de se former, de se repolitiser, de questionner les élus et de suivre de

En contrepoint de la réforme de décembre 2010, Europe Ecologie Les Verts en Autunois souhaite :

un mode de scrutin systématiquement proportionnel et paritaire2010, Europe Ecologie Les Verts en Autunois souhaite : le renforcement des régions et des intercommunalités,

le renforcement des régions et des intercommunalités, au détriment des départements dont les limites ne veulent plus dire grand-chose et sont pourtant, comme dans l’Autunois, des obstacles administratifs pourtant, comme dans l’Autunois, des obstacles administratifs

l’obligation pour les collectivités de présenter leurs budgets selon des standarts compréhensibles et accessibles à tous pour les collectivités de présenter leurs budgets selon des standarts compréhensibles et accessibles à tous

des subventions publiques conditionnées par le respect de l’environnement, des droits humains et des droits des travailleurs des droits humains et des droits des travailleurs

l’obligation pour tous les élus de publier chaque année l’intégralité des indemnités qu’ils perçoivent les élus de publier chaque année l’intégralité des indemnités qu’ils perçoivent

en échange, la poursuite du versement d’indemnités aux élus quelques mois ou années après la fin de leur mandat pour faciliter leur reconversion et permettre ainsi ou années après la fin de leur mandat pour faciliter leur reconversion et permettre ainsi à toute personne d’être élue quelque soit son statut et sa situation

le financement de la garde d’enfants pour permettre aux jeunes parents de devenir des élus devenir des élus

la limitation du nombre de mandats successifs à tous les niveauxpour permettre aux jeunes parents de devenir des élus la réduction du nombre de syndicats intercommunaux

la réduction du nombre de syndicats intercommunaux au profit des communautés d’agglomération et de communes communautés d’agglomération et de communes

l’élection des conseillers communautaires au scrutin universel directprofit des communautés d’agglomération et de communes la parité dans tous les conseils et dans les

la parité dans tous les conseils et dans les exécutifs locaux (adjoints, vice- présidents)des conseillers communautaires au scrutin universel direct le droit de vote accordé aux étrangers, résidents et

le droit de vote accordé aux étrangers, résidents et acquittant des impôts, pour les élections municipales, départementales et régionaleset dans les exécutifs locaux (adjoints, vice- présidents) la poursuite de l’expérience des pays Voynet, en

la poursuite de l’expérience des pays Voynet, en précisant les règles de constitution des instances dirigeant ces structures Voynet, en précisant les règles de constitution des instances dirigeant ces structures

l’interdiction du cumul entre mandat parlementaire et mandat local cumul entre mandat parlementaire et mandat local

l’interdiction de versement de subventions par le député au titre de la réserve parlementaire (un député est là pour voter les lois, éputé au titre de la réserve parlementaire (un député est là pour voter les lois, et non pour financer, à son bon vouloir et principalement en période électorale, telle ou telle association ou commune)

enfin, la réforme du Sénat, ce dernier demeurant, ne l’oublions pas, le principal frein à toute réforme institutionnelle ambitieuse principal frein à toute réforme institutionnelle ambitieuse

Europe Ecologie Les Verts en autunois Elections cantonales 20 et 27 mars 2011 Contact : autunois@eelv.fr, http://eelv.fr

Europe Ecologie Les Verts en autunois Elections cantonales 20 et 27 mars 2011 Contact : autunois@eelv.fr,