Sunteți pe pagina 1din 17

N° 4801 Prix 10 DA France 0,80 C Quotidien national d'information Mercredi 23 mars 2011

DANS LE CADRE DU PARTENARIAT ALGÉRO-ÉMIRATI-ALLEMAND

8 500 véhicules Mercedes-Benz


seront produits par an à la SNVI
Par de marque Mercedes-Benz sur le
Smaïl Boughazi site de la SNVI, à Rouiba. Il est
fixé à cette société, dès les pre-
LE PROJET de production de mières années, et après remise à
véhicules industriels de marque et niveau des installations, l’objectif
de label Mercedes-Benz, dans le majeur de produire 8 500 véhicules
cadre d’un partenariat algéro- industriels/an, tous types
émirati-allemand, commence à confondus, de marque et de label
prendre forme. Après la création de Mercedes-Benz, pour atteindre
la société algérienne de fabrication 16 500 véhicules/an au bout de cinq
de véhicules spéciaux Rheinmetall ans, destinés à la satisfaction des
Algérie SPA, la semaine dernière, besoins du marché national. Le par-
c’est au tour de la plate-forme de tenariat en question sera accom-
production des véhicules industriels pagné d’une action soutenue
de Rouiba d’intégrer le projet. Cette d’intégration locale, notamment à
plate-forme sera modernisée, et ce, travers la production des moteurs
à la faveur d’un protocole d’accord nécessaires à ces véhicules par le
de partenariat industriel et commer- complexe de Oued Hamimine à
cial paraphé hier entre le ministère Constantine, ainsi que la relance du
de la Défense nationale, le réseau national de sous-traitance.
ministère de l’Industrie, de la Petite D’importants programmes de for-
et Moyenne Entreprise et de la Pro- mation professionnelle spécialisée à
motion de l’investissement, le différents niveaux sont prévus sur
fonds d’investissement Aabar le site de la SNVI. Il est attendu
d’Abu Dhabi (Emirats arabes unis) également la création d’environ
et le groupe allemand Daimler. 3 500 postes de travail au titre de la
Selon une dépêche de l’APS, la relance des activités d’intégration

Photo : Riad
cérémonie de signature de ce proto- et du développement de la sous-
cole a été présidée par Abdelmalek traitance. Rappelons que les trois
Guenaïzia, ministre délégué auprès parties ont déjà procédé à l’enregis-
du ministre de la Défense nationale, Djoudi, du département des la Défense nationale et de créer, dès cette année, une société trement, à Constantine, de la
son collègue de l’Industrie, de la Finances, ainsi que le P-DG de la l’état-major de l’ANP, ainsi que les commune algéro-émiratie, avec société algérienne de fabrication de
Petite et Moyenne Entreprise et de SNVI, M. Mokhtar Chahboub. membres des deux délégations émi- comme partenaire technologique le véhicules spéciaux Rheinmetall
la Promotion de l’investissement, Parmi les présents, on a signalé ratie et allemande. Les parties groupe Daimler, portant sur la Algérie SPA.
Mohamed Benmeradi, Karim aussi des généraux du ministère de prenantes du projet ont convenu de fabrication de véhicules industriels Suite en page 24

3ÈME JOURNÉE DES ÉLIMINATOIRES L’ARMÉE EST DE PLUS EN PLUS DIVISÉE ACTUALITÉ
DE LA CAN 2012 : ALGÉRIE-MAROC Le spectre de la guerre civile
La fièvre monte à Annaba
POLITIQUE
plane sur le Yémen „ Hocine Aït Ahmed :
«Pour le droit d'avoir
Par des droits» ........................ p2
Moumene Belghoul
LE YÉ M E N plonge dans HYDRAULIQUE
l’instabilité et risque de sombrer „ SEAAL continuera
dans la guerre civile. L’armée qui
joue un rôle central dans ce pays
à gérer l'eau à Alger ... p5
est de plus en plus divisée. Le ral-
liement de chefs militaires, à SANTÉ
„ Un sit-in prévu aujourd'hui
Photo : DR

l’image du général Ali Mohsen


al-Ahmar, responsable du Nord-
Est, zone qui comprend la capitale
à l'hôpital Mustapha .......... p5
Photo : M. Rahmani

Sanaa, semble avoir aggravé la fis- vitales à Sanaa. Des tanks de la


sure au sein de l’armée. Des Garde présidentielle, dirigée par le CULTURE
blindés d’unités fidèles au général fils du Président, Ahmed Saleh, et „ Quand le 7ème art
Ahmar sont déployés autour de
la Banque centrale, du siège du
des forces spéciales, commandées
p a r s o n n e v e u Ta r e k S a l e h ,
se met au service
Congrès populaire général, le parti ont pris position autour du palais de l'environnement ......... p15
Par match contre le Maroc. Cette ville
au pouvoir, et d’autres installations présidentiel. Suite en page 19
M. Gemmill touristique, qui a abrité jusqu’ici
des rencontres sans grande pression,
Supplément Théma
ANNABA CONNAÎT depuis doit faire face à la marée humaine
quelques jours une brusque poussée
qui investira ses rues. Pas moins de
de fièvre à l’approche du derby
14 000 personnes étaient présentes
nord-africain entre l’Algérie et le
La santé
Maroc, dimanche prochain, pour la lundi dernier pour la première
3ème journée des éliminatoires de la séance d’entraînement des Verts.

sous pression
CAN 2012 de football. Les suppor- Les commerçants, eux, sont décidés
teurs algériens venus des quatre à laisser leurs rideaux ouverts toute
coins du monde sont arrivés dans la la nuit pour profiter l’événement
ville de la Seybouse où ils devraient footballistique. M.G.
être plusieurs milliers le jour du Lire page 17 Lire pages 9 à 14
La Tribune
2 Mercredi 23 mars 2011 L ’ É V É N E M E N T
HOCINE AÏT AHMED S’ADRESSE AUX ALGÉRIENNES ET AUX ALGÉRIENS

«Pour le droit d’avoir des droits»


Par pas forcément dans le choix
Mekioussa Chekir entre la peste et le choléra, entre
un Etat policier ou un Etat inté-
es développements

«L dramatiques que
connaît la légitime
demande populaire de change-
griste, le rédacteur du texte rap-
pelle qu’il existe «des courants
au sein de la société qui se sont
construits exclusivement sur
ment démocratique en Libye ont l’apologie de l’exclusion et de la
révélé au monde les pics de sau- violence. Quel que soit le lourd
vagerie dont sont capables des soupçon de manipulation par le
dictateurs fous n’ayant de pouvoir réel qui pèse sur ces
compte à rendre à personne. Et courants, il n’en demeure pas
surtout pas à leurs peuples. La moins qu’une clarification
crise algérienne s’inscrit naturel- de leur part demeure indispen-
lement dans le cadre des crises sable pour signifier clairement
en cours. Pour autant, il n’est un saut qualitatif dans la formu-
pas question de céder à une quel- lation du sacré en politique». Et
conque contagion démocratique d’à appeler «la construction d’un
dans l’explication et le traite- système politique qui rende
ment de chaque situation sacrée la préservation du sang
nationale.» des Algériens». Car, «il serait
C’est l’extrait de la lettre que léger de croire qu’il suffirait de
Hocine Aït Ahmed a adressée dissoudre des institutions ou des

Photo : DR
aux Algériennes et aux partis pour que sortent de leurs
Algériens, et dans laquelle il pro- décombres d’autres institutions
pose «une alternative démocra- et d’autres partis tout prêts pour
tique et pacifique» à la crise démocratique» algérien, alors encore une fois le trouble. de liberté, de souveraineté, de un usage démocratique»,
multidimensionnelle que traverse que «le scandaleux» bain de sang A chaque fois que cela sera citoyenneté, de justice et d’éga- affirme-t-il. Le dirigeant du parti
le pays et que laisse transparaître déclenché par Kadhafi rappelle, nécessaire, il faudra apporter les lité devant la loi dans la historique regrette, par ailleurs,
un front social sans cesse en quant à lui, la «furie éradicatrice clarifications indispensables à construction d’un véritable Etat que, si des Algériens ont pu
ébullition depuis plusieurs mois. des années 1990 qui a déchaîné - une véritable construction poli- de droit qui a troublé les lende- briser le mur de la peur pour
Une lettre dans laquelle il s’étale à l’intérieur et à l’extérieur des tique nationale, démocratique, mains des indépendances. Et revendiquer leurs droits, la lassi-
beaucoup plus sur le constat, institutions - des Algériens contre populaire et pacifique […]. A c’est cette part de liberté confis- tude et le dégoût ont fini par
alors qu’il était très attendu sur d’autres Algériens durant toute trop vite oublier que les peuples quée qui revient périodiquement, prendre le dessus et ce, «devant
des propositions plus concrètes. une décennie». Aussi, ajoute-il, ont une mémoire, que cette portée par de nouvelles généra- la vénalité et la vassalité des
Pour l’auteur de la missive, il «c’est pour que l’Algérie n’ait mémoire structure leurs adhé- tions, pour affirmer, haut et fort, fausses élites imposées à l’ombre
existe deux «constantes» qui plus jamais à payer un tel prix sions et leurs rejets, les régimes que, sans liberté des individus et de la terreur, de la mafia poli-
caractérisent les révolutions en pour la maîtrise de son destin finissent par perdre tout lien avec des peuples, il n’y a ni indépen- tico-financière, des élections tru-
cours dans la région, à savoir, qu’il incombe aux Algériens, leurs sociétés», explique-t-il. dance, ni souveraineté nationale, quées, des médias sous haute
d’une part, l’existence de dans la diversité de leurs convic- Considérant que le combat ni développement économique, surveillance». L’auteur du texte
«régimes prédateurs, impopu- tions et de leurs appartenances, pour l’indépendance nationale et politique et social». Cinquante déplore, en outre, le fait que les
laires et inaptes à porter la d’indiquer clairement la voie de celui pour la démocratie sont ans après la proclamation de «résistances à l’injustice, à la
demande de liberté et de dignité la construction politique en alter- indissociables, le leader du parti l’indépendance du pays, les violence et à l’oppression, un
de leurs populations» et, d’autre native à la voie de la confusion et d’opposition met, par ailleurs, Algériens sont confrontés à l’ab- ancrage social plus large», ne
part, une «forte réaffirmation, de la violence». Et d’avertir pour l’accent sur, entre autres, le sence d’un Etat de droit, de vie soient pas accompagnées de
par les peuples, du droit d’avoir l’impératif de «mettre à nu les nécessaire «rajeunissement des politique, de Constitution digne «l’aide et du soutien de médias
des droits». pratiques de dépolitisation et de élites» lequel, dira-t-il, «ne doit de ce nom et d’institutions légi- libres et crédibles». La lettre
Tout en rappelant que le désarmement moral propagées pas servir à l’odieux dessein de times «capables de protéger le d’Aït Ahmed au peuple algérien
peuple algérien a payé un lourd par les tenants de la violence». couper les générations en peuple autant que le pays des s’achève, enfin, par un énième
tribut pour cette revendication, «Trop pressés de substituer leur tranches jetables… Ceux qui ont abus et d’assurer son droit à rappel quant à l’une des proposi-
Aït Ahmed estime que les mobi- agenda à celui de la société, ils cru que l’une pouvait faire l’éco- vivre dans la liberté et la tions chères au parti du FFS, à
lisations populaires tunisiennes et ont voulu profiter de quelques nomie de l’autre ont fait la dignité», déplore le rédacteur de savoir le remplacement de l’ac-
égyptiennes rappellent dans confusions médiatiques soigneu- preuve de leur échec […]. C’est la lettre. Estimant que l’alterna- tuelle Assemblée par une autre
«leurs prémices» le «printemps sement entretenues pour semer la part confisquée de démocratie, tive du peuple algérien ne réside constituante. M. C.

zzz AU FIL DES JOURS

1er Novembre de la démocratie algérienne


Par En annonçant par voix interposée, et de sion qu’on est, jusqu’à preuve du contraire, agir». Pour cette raison, ils ont «exposé [leur]
Noureddine Khelassi manière sibylline et elliptique, son intention en présence d’une course en solitaire et à programme, le sens de [leur] action, le bien-
de lancer des réformes politiques, il a peut- huis clos à l’intérieur du régime. Pourtant, les fondé de [leurs] vues». Exactement ce qui
LE 19 MARS, qui célèbre la fin de la longue être voulu faire entendre le plus en disant le conditions internes et externes, favorables au manque, à ce stade, à la démarche du prési-
nuit coloniale, et de Mostaganem, ville d’où moins. Le bénéfice du doute doit lui profiter. changement consensuel sont - il ne faut pas dent de la République, moudjahid d’hier,
Charles de Gaulle avait annoncé l’aube de la Mais en procédant ainsi, le chef de l’Etat, qui avoir peur du mot - historiques ! L’heure armé de son ardeur patriotique et de la
Ve République française, l’Algérien Abdelaziz semble préjuger favorablement de la compré- n’est donc pas au dissensus, mais au Déclaration du 1er Novembre. En ces temps
Bouteflika a reconnu, lui, le caractère inéluc- hension, de la confiance et de la patience de consensus comme à la veille du 1er Novembre révolutionnaires, ses frères d’armes parlaient
table des réformes politiques. Le militant ses concitoyens, prend le risque de se voir 1954. A l’unisson, toutes les forces politiques de «rassemblement et d’organisation de toutes
nationaliste, qui aime tant la force des sym- demander, avec insistance et à bon droit, de rejointes par les jeunes facebookers prônent les énergies saines». Profondément imprégnés
boles, a délégué à un proche conseiller le soin révéler le fond de sa pensée. Surtout d’asso- un retour à la Déclaration du 1er Novembre. qu’ils étaient de «la tâche écrasante qui néces-
de dire que «la levée de l’état d’urgence sera cier à l’élaboration des réformes toutes les C’est comme si toutes les consciences poli- site la mobilisation de toutes les énergies et
une page ouverte sur la voie de réformes glo- énergies et toutes les intelligences nationales, tiques algériennes se mettaient à chanter un toutes les ressources nationales». Convaincus
bales, lesquelles ne pourraient être fructueuses à commencer par les politiques, à l’intérieur «qassaman» démocratique ! Ce retour au de mener un «mouvement de rénovation», ils
en l’absence de réformes politiques». On com- et à l’extérieur des partis. Et cela n’a pas passé révolutionnaire est finalement un saut avaient conscience que «le mouvement
prend donc que l’abrogation de l’état d’ur- raté. En effet, des voix se sont élevées, ici et dans le futur démocratique tant la national […], mal orienté, privé du soutien
gence en vigueur depuis 1992 n’est pas une là, pour critiquer la démarche. Y déceler de Déclaration du 1er Novembre est d’une brû- indispensable de l’opinion populaire, dépassé
fin en soi juridique. Qu’elle est juste une l’ambiguïté ou dénoncer un présumé fait lante actualité. Elle l’est forcément par le par les événements, se désagrège progressive-
«page ouverte» dans un livre de «réformes glo- accompli. Certains y ont même cru voir une contenu et la démarche de ses jeunes rédac- ment». Leur objectif de construire «l’Etat
bales». Et que, relation de cause à effet, ces manœuvre dilatoire devant permettre au teurs, soucieux d’expliquer, à l’époque, leur algérien souverain, démocratique et social dans
changements d’ensemble seraient vains sans régime de se régénérer à moindres frais poli- démarche et de lui obtenir l’adhésion du le cadre des principes de l’Islam» n’a pas été
des «réformes politiques». On en prend donc tiques et à bon compte démocratique. Les peuple. La surprise, extraordinaire, est atteint. Pour le réaliser, ils avaient juré de
acte. On s’en réjouit même et ce n’est pas le uns comme les autres semblent dénier au renouvelée à chaque fois qu’on redécouvre «donner le meilleur d’eux-mêmes à la patrie».
lieu de faire ici au président de la République premier responsable du pays le droit de que les jeunes révolutionnaires d’hier avaient Nous aussi d’ailleurs et le chef de l’Etat, pre-
un quelconque procès de mauvaise intention décréter seul le bonheur démocratique des d’abord pris le soin de s’adresser à ceux qui mier d’entre tous, mais pas seul, également.
politique. Et même si l’on ne lit pas dans le Algériens. Si toutefois sa sincérité n’est pas «sont appelés à [les] juger». Le besoin de Tous pour le futur 1 er Novembre de la
marc de café boutéflikien, faut-il voir en en cause, sa manière de peu dire de ce qu’il convaincre les avait alors incités à «éclairer démocratie algérienne.
Abdelaziz Bouteflika un adepte de la litote ? compte faire donne, en revanche, l’impres- sur les raisons profondes qui [les] ont poussés à N. K.
La Tribune
L ’ É V É N E M E N T Mercredi 23 mars 2011 3
APPELANT LE PRÉSIDENT À ANNONCER LES RÉFORMES POLITIQUES DIPLOMATIE
ET LEUR CONTENU, LOUISA HANOUNE DÉCLARE : L’Algérie et la Russie

«Le PT est contre un gouvernement


demandent
la cessation
des hostilités
d’union nationale» en Libye
Par
Ali Boukhlef
Par
TROIS JOURS après le début
Faouzia Ababsa des attaques occidentales contre le
ne heure durant, la régime de Mouammar Kadhafi, le

U secrétaire générale du
Parti des travailleurs a
scanné la situation politique natio-
ministre des Affaires étrangères,
Mourad Medelci, donne la posi-
tion de l’Algérie à l’égard de
l’évolution de la situation en
nale et internationale. Et ce, à l’oc-
casion de la tenue de la session du Libye.
bureau politique du parti, qui s’est Au cours d’une conférence de
tenue hier à El Harrach. Sur le plan presse conjointe animée avec son
national, elle dira que la formation homologue russe, Sergaï Lavrov,
qu’elle dirige a enregistré l’aspira- le chef de la diplomatie algérienne
tion de la majorité du peuple algé- n’a pas désavoué la décision du
rien à cueillir les fruits du retour à Conseil de sécurité d’imposer à la
la sécurité dans le pays, mais aussi Libye une zone d’exclusion
la disponibilité des pouvoirs aérienne, mais il a critiqué ce qu’il
publics à répondre aux multiples qualifie de «bombardements dis-
revendications : «Il y a eu beau- proportionnés» des alliés en Libye
coup de victoires dans la lutte des et demande l’arrêt «immédiat des
travailleurs et des jeunes. Car hostilités». «La situation […] s’est
quand on règle les problèmes aggravée avec l’entrée en action
sociaux, on peut se consacrer à des forces aériennes que nous
l’ouverture du débat politique.» jugeons disproportionnée par rap-

Photo : S. Zoheïr
M me Hanoune s’est réjouie de la port à l’objectif assigné par le
permanisation de l’ensemble des Conseil de sécurité dans sa résolu-
contractuels de la Poste, annoncée tion 1973», a estimé Mourad
récemment par le ministre du sec- Medelci. «L’Algérie saisit cette
teur. Mais elle n’a pas caché son occasion pour appeler une nou-
internationaux. Il a réussi, a-t-elle à travers les lois de finances position de son parti contre un velle fois à la cessation immédiate
souhait de voir cette décision se souligné, à faire retirer l’Algérie complémentaires de 2009 et gouvernement d’union nationale
généraliser à tous les secteurs d’ac- des hostilités et des interventions
des pays où le droit syndical n’est 2010 ne peuvent donner des résul- qui n’a d’autre but que le partage étrangères et ce, afin d’épargner
tivité. Elle s’appuiera pour cela sur point reconnu. C’était à l’occasion tats avec le même régime politique des sièges. Elle appellera le prési-
le dernier message du président de la vie de nos frères libyens», a-t-il
de la tenue du conseil d’adminis- du parti unique.» A propos de la dent de la République à accélérer encore indiqué.
la République à l’occasion du 19 tration du Bureau international du révision de la Constitution, elle ses réformes et à en donner le
Mars. Elle a estimé que c’était là Mourad Medelci estime, au
travail, dont la première organisa- dira que l’actuelle Assemblée n’est contenu. Elle se prononcera contre même titre d’ailleurs que son
une victoire contre la précarité, tion syndicale du pays est membre. pas habilitée à le faire. En l’agression du peuple libyen tout homologue russe, que les objectifs
mais aussi une victoire et pour la Toutefois, notera l’oratrice, il y a revanche, le président de la en condamnant Kadhafi qui est des attaques contre la Libye «sor-
Cnas, la CNR et pour l’UGTA. Les un décalage entre cette dynamique République a toutes les préroga- indéfendable. Elle mettra en garde tent apparemment du cadre stric-
deux premières pourront ainsi voir sociale porteuse de revendications tives d’appeler à l’instauration contre la partition et soulèvera les tement sécuritaire pour devenir
leurs caisses se renflouer et, par là qu’elle adresse à l’Etat et aux d’une Assemblée constituante ou objectifs de la guerre contre la une question politique».
même, offrir les prestations dont différentes institutions et la nature du moins à des élections législa- Libye qui ne vise pas plus de spo- Toutefois, le ministre algérien
elles ont la charge. Quant à même de ces institutions. «L’état tives anticipées. Pour ce faire, le lier le pays de son pétrole que d’ar- n’a pas démenti les informations
l’UGTA, elle verra sans doute ses d’esprit des Algériens a changé, minimum requis est la révision du racher des contrats juteux lorsqu’il selon lesquelles l’Algérie soutient,
rangs grossir. Cette UGTA que mais le cadre politique est le code électoral qui devait, en prin- s’agira de reconstruction. En par le biais du Premier ministre
Louisa Hanoune a de nouveau même. Il y a une dynamique cipe, intervenir avant la présenta- somme, un Irak bis. Elle n’oubliera Ahmed Ouyahia, les attaques
saluée. Particulièrement son secré- politique parallèle à une partie tion du code communal parce que pas de condamner la position
contre la Libye. «Je confirme qu’il
taire général qui vient de livrer une stérile.» Et la SG du PT de la question du mode de scrutin est honteuse de la Ligue arabe et celle
y a eu un entretien téléphonique
bataille sans merci aux syndicats poursuivre : «Les mesures prises posée. M me Hanoune a réitéré la de l’OCI. F. A.
entre le vice-président [américain,
APPEL DE HOCINE AÏT AHMED POUR UNE ALTERNATIVE DÉMOCRATIQUE ET PACIFIQUE ndlr], Joe Biden, et notre Premier
ministre. Mais cet entretien sur-

Plaidoyer pour une dynamique de débat national vient, souvenez-vous, après des
prises de positions de l’Algérie»,
a-t-il précisé, sans démentir le
Par finalement, élaboré par l’ensemble Sant-Egidio (janvier 1995), le diri- la liberté et la dignité» du peuple fond. Les positions dont parle
Noureddine Khelassi des intelligences et des volontés geant historique de la révolution de algérien avec les marches sur le Medelci sont celles exprimées en
patriotiques. Pour lui, «il n’est pas Novembre 1954 souligne à juste bitume, fussent-elles contrariées par marge de la décision de la Ligue
IL FAUT reconnaître à Hocine question de céder à une quelconque titre qu’il «se trouve que des cou- la crispation sécuritaire du régime. arabe de soutenir l’établissement
Aït Ahmed le mérite de la «contagion démocratique», rants au sein de la société se sont Il faut donc distinguer marche de d’une zone d’exclusion aérienne.
constance de ses positions poli- manière de dire que la théorie des construits exclusivement sur l’apo- l’histoire et «bref footing en ville». L’Algérie avait, en effet, marqué
tiques. Après avoir mis en garde dominos en politique reste une logie de l’exclusion et de la vio- Aussi invite-t-il à «choisir entre les sa différence en renvoyant toute
contre les risques de l’aventurisme théorie, pas plus qu’il ne pourrait y lence». La pique allusive ne instruments du politique et les illu- décision du genre au Conseil de
démocratique, qui consiste à vou- avoir d’effet démocratique vertueux concerne donc pas seulement l’isla- sions politiques». Et à cesser de sécurité. La deuxième position, a
loir «faire l’histoire en ignorant ou impératif. Chaque situation misme radical armé, dont les «croire qu’il suffirait de dissoudre rappelé le ministre, est celle qui
son histoire», le leader historique nationale est particulière même si dérives sanglantes n’ont jamais été des institutions ou des partis consiste en la constitution d’une
du Front des forces socialistes l’aspiration démocratique et l’ur- dénoncées de manière nette par les pour que sortent de leurs commission d’enquête, puisque
(FFS) s’adresse aux Algériennes et gence de réformes politiques sont leaders du parti dissous. C’est le décombres d’autres institutions et «les informations en provenance
aux Algériens pour les exhorter à communes à tous les pays arabes, sens même de la pensée d’Aït d’autres partis pour un usage de Benghazi et celle en
construire ensemble une «alterna- sans exception. Il le rappelle Ahmed qui souligne qu’«il n’en démocratique» quelconque. provenance de Tripoli, sont
tive démocratique et pacifique». Il à l’occasion. demeure pas moins qu’une clarifi- A bientôt 85 ans, Hocine Aït contradictoires», argue-t-il.
appelle les Algériens à s’impliquer Et, fait nouveau, Aït Ahmed, cation de leur part demeure indis- Ahmed, qui appelle à l’autodéter- Le ministre russe des Affaires
activement en faveur d’une «véri- qui fut l’un des principaux acteurs pensable pour signifier clairement mination démocratique du peuple étrangères est, pour sa part, plus
table construction politique natio- du «Contrat de Rome», ne rend pas un saut qualitatif dans la formula- algérien, croit que «nous sommes mesuré sur la situation en Libye et
nale, démocratique, populaire et le régime algérien seul comptable tion du sacré en politique». aujourd’hui encore loin d’avoir dans toute la région. Il a dénoncé
pacifique». de la tragédie vécue par le pays Autrement dit, les dirigeants du FIS remporté la bataille de la construc- le fait que l’établissement d’une
Son discours, de belle facture et depuis l’interruption du processus dissous sont priés instamment de tion démocratique de la nation et zone d’exclusion aérienne en
aux accents parfois poignants, tra- électoral en janvier 1992. «Le mal- faire leur autocritique, voire leur de l’Etat algériens». Mais, il en est Libye devait servir «uniquement à
duit l’ADN politique du FFS où les heur de l’Algérie n’aurait pas été si mea culpa, donc, de faire leur convaincu : «Nous n’avons jamais protéger les populations civiles».
génomes démocratiques sont «le sanglant ni son désarroi si profond, aggiornamento politique. Leur part été aussi proches d’en voir les pré- «Il est important que le droit inter-
droit d’avoir des droits», le leit- si le choix de l’exclusion n’avait été de responsabilité historique est bel mices, [la construction de l’Etat et national soit soigneusement res-
motiv «ni Etat intégriste ni Etat le fait que du pouvoir», affirme-t-il et bien engagée. de la la Nation étant] portée par des pecté dans ce conflit, comme dans
policier» et l’autodétermination du quand il rappelle la devise du FFS : Dans ce discours, le vieux pans entiers de la société». A une d’autres encore», a estimé
peuple algérien. En droite ligne de «ni Etat intégriste ni Etat policier». militant du nationalisme et de la époque enregistrant l’émergence de M. Lavrov qui a justifié la non-uti-
sa lettre au dernier conseil national Dans une allusion claire aux démocratie paraît au-dessus des «nouveaux acteurs, de nouvelles lisation du droit de veto comme
du parti, il prône une nouvelle fois islamistes, notamment au Front contingences politiques et des turpi- générations et de nouvelles une manière pour Moscou d’ex-
un changement pacifique, concerté, islamique du salut dissoues (FIS), tudes des hommes, invitant à ne pas méthodes de lutte» pacifiques, le primer son approbation pour «une
ordonné, réfléchi, patient et, son partenaire de l’accord de confondre la «longue marche vers changement est en marche. N. K. zone d’exclusion aérienne». A. B.
La Tribune
L ’ É V É N E M E N T Mercredi 23 mars 2011 5
EN VUE DE CONSOLIDER LES PROJETS RÉALISÉS MALGRÉ LES MENACES

SEAAL continuera à gérer l’eau à Alger


DE DÉFALCATION
SUR LES SALAIRES
Les grévistes
Par
Amirouche Yazid toujours
a gestion de l’eau dans la
mobilisés
L capitale sera poursuivie par
la Société des eaux de l’as-
sainissement d’Alger (SEAAL) à Oran
du groupe français Suez
Environnement, a annoncé le De notre correspondant à Oran
ministre des Ressources en eau, Samir Ould Ali
Abdelmalek Sellal, hier au siège de
l’entreprise, à Kouba, en marge LES M É D E C I N S résidents
d’une exposition célébrant la des établissements hospitaliers
Journée mondiale de l’eau. Cette d’Oran demeurent plus que jamais
option vient suite à l’audit d’éva- mobilisés dans le mouvement de
luation mené par le ministère grève de trois jours qu’ils ont
auprès des quatre partenaires qui déclenché, lundi dernier, une

Photo : Riad
assurent la gestion déléguée de semaine après le débrayage de
l’eau dans les quatre grandes villes deux jours. Et devant le mépris
du pays. Tirant un bilan positif du affiché par le ministère de la Santé
partenariat avec le français Suez Il semblerait que le partenariat Sellal est revenu une énième fois a évoqué les projets inscrits et de la Réforme hospitalière, ils
Environnement, la tutelle compte n’ait pas assez avancé sur ces deux sur la question de la tarification de sur le court terme. Il a cité, à ce menacent de durcir le ton en
renouveler sa confiance à cet opé- registres. la consommation de l’eau. «Nous titre, les grands transferts d’eau, entrant dans une grève illimitée :
rateur pour «consolider ce qui a été En matière de raccordement au n’avons aucune intention de «comme celui des hautes plaines «En tout cas, une réunion est
réalisé». En présence du premier réseau de l’eau potable, le ministre procéder à une quelconque révi- sétifiennes dont le parachèvement prévue ce jeudi pour étudier la
responsable de SEAAL, le ministre a indiqué que le taux au niveau sion de la tarification de l’eau», est prévu en 2012, celui d’El Goléa suite à donner à notre mouve-
a indiqué que le contrat entre les national est de 93%. Cette a rassuré le ministre. Et d’ajouter vers Djelfa et le sud de Tiaret ment», indique un médecin rési-
deux parties sera renouvelé pour moyenne atteindra 98% d’ici à que «l’eau, en Algérie, est une (600 millions de mètres cubes) en dent du CHU d’Oran, membre du
une durée allant de 3 à 5 ans. 2015, ajoute-t-il. Le ministre des vocation tant sociale qu’écono- cours d’étude et l’utilisation de la Collectif autonome des médecins
Abdelmalek Sellal a ainsi Ressources en eau a par ailleurs mique». M. Sellal a tenu à rassurer nappe de Chatt El Gharbi, dans la résidents algériens (Camra). «Ce
affiché sa satisfaction sur le volet souligné que «le ratio quotidien en également les Algériens quant wilaya de Tlemcen, pour les qui est sûr, c’est que nous n’avons
distribution de l’eau dans la capi- eau par personne est actuellement à la disponibilité de l’eau sur les régions de Naama et le sud de Sidi pas l’intention de baisser les bras,
tale du pays. «Aujourd’hui, 68% de 170 litres contre moins de trois années à venir. Le premier Bel Abbès (140 millions m3)». surtout suite à la note humiliante
du réseau algérois de distribution 100 litres en 2000». Abdelmalek responsable du secteur de l’eau A. Y. que le ministère de la Santé a
et d’assainissement a été rénové, envoyée aux chefs d’établissement
alors que l’alimentation en continu Gestion de l’eau à Annaba : ministre. Cette explication ne tient pas la route, déclare-t-il,
pas convaincu, en ce sens que «la réglementation s’applique pour
dans laquelle nous sommes quali-
(H24) est quasi totale à travers
tous les quartiers», a souligné le
15 jours pour Gelsenwasser toutes les sociétés». A. Y.
fiés de stagiaires», a-t-il ajouté.
Une note que les médecins rési-
ministre des Ressources en eau. Si le contrat portant gestion déléguée de l’eau dans la dents ont très modérément appré-
M. Sellal a déclaré, à ce titre, que capitale sera prolongé dans les semaines à venir, ce n’est guère «Correct» à Oran, «acceptable» ciée «d’autant, insiste notre
le partenariat, en vigueur depuis
novembre 2006, doit atteindre des
le cas pour la wilaya d’Annaba, La gestion, confiée à l’entre-
prise allemande Gelsenwasser, prend, en effet, eau de toutes
à Constantine interlocuteur, qu’elle instruit les
directions hospitalières d’opérer
performances dans les domaines de parts. Les autorités ne cessent de brandir des avertissements Dans le sillage des évaluations, le ministre des Ressources en des ponctions sur salaires. Ce qui
l’assainissement et de la formation. au partenaire allemand. Après trois mises en demeure, le eau, Abdelmalek Sellal, s’est dit satisfait de ce qui a été réalisé est contraire aux lois et bafoue le
Les clauses du renouvellement du ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal, est dans la capitale de l’Ouest dont la mission de la gestion a été droit de grève».
contrat avec la SEAAL porteront passé, hier, à un autre niveau de menace. Une échéance de confiée à l’entreprise espagnole Agbar Aqua Barcelone. «A Les grévistes, qui reconnaissent
donc sur la consolidation 15 jours est ainsi accordée à Gelsenwasser. Passé cette Oran, c’est correct», note le ministre. Cette évaluation demeure que leur mouvement provoque des
«des acquis» enregistrés en matière période, s’il n’y a pas la moindre amélioration dans la gestion, cependant partielle en ce sens que le contrat court jusqu’à fin problèmes d’organisation, les
de distribution de l’eau. Mais les autorités algériennes prononceront la résiliation du contrat. 2013. A propos de la ville de Constantine, «les résultats sont hôpitaux ne pouvant fonctionner
aussi sur les questions liées à l’as- «Les responsables de Gelsenwasser ont avancé la réglementation acceptables», souligne M. Sellal, qui attend des améliorations de sans eux, estiment que, contraire-
sainissement et la formation. contraignante en matière des marchés publics», fera savoir le la part de la Marseillaise des eaux. A. Y. ment au ministère de la Santé, le
département de l’Enseignement
supérieur et de la Recherche scien-
LA GRÈVE DES MÉDECINS RÉSIDENTS LARGEMENT SUIVIE tifique (MESRS) a fait preuve de

Un sit-in prévu aujourd’hui à l’hôpital Mustapha


maturité en installant des commis-
sions pour étudier les revendica-
tions spécifiques à la recherche
Par de la Santé pense qu’on va que ce qu’ils perçoivent en guise socio- professionnelles. Le contenues dans la plateforme des
s’essouffler et abdiquer mais rien de salaire est totalement «insigni- Collectif des médecins résidents médecins résidents. «Nous avons
Amel Bouakba bon espoir de parvenir à une
ne va nous arrêter», affirme l’ora- fiant». Pour ce qui est du taux compte poursuivre le combat pour
COLÈRE MAIS aussi extrême teur. Il est entouré de ses collègues de suivi de la grève en ce deuxième faire aboutir des doléances long- entente avec le ministère de
détermination hier à l’hôpital tout aussi décidés que lui : jour, le Collectif autonome temps dénigrées et n’écarte pas l’Enseignement supérieur et de la
Mustapha, au deuxième jour de la «Résidents en colère», scandaient- des médecins résidents dira de recourir à une grève illimitée Recherche scientifique, ce qui est
grève à laquelle a appelé le ils sans relâche, au piquet de grève. qu’il a dépassé 90%. Plus de «si le ministre de la Santé persiste loin d’être le cas avec le ministère
Collectif autonome des médecins Selon les grévistes, «la tutelle veut 6 500 médecins résidents à Alger, dans son mutisme», indique de la Santé dont la note citée
résidents (Camra). Le même degré casser leur mouvement de protes- Blida, Tizi Ouzou, Oran, Annaba, le D r Iles. «Jusqu’à maintenant précédemment a apporté la preuve
de mobilisation est constaté un peu tation en faisant pression sur Constantine, Sidi Bel Abbès et nous n’avons reçu aucune invita- qu’il est complètement déconnecté
partout dans les hôpitaux d’Alger eux et en les menaçant de sanc- Tlemcen ont été mobilisés. tion officielle au dialogue de la de la réalité», termine le membre
et dans d’autres wilayas du pays. tions». Dans ce sens, des notes ont Ils réclament l’abrogation du ser- part de la tutelle», dit-il. Le col- du Camra, en rappelant que les
Le Collectif autonome des méde- été adressées aux directeurs des vice civil qui, selon eux, est lectif prévoit une rencontre natio- revendications concernent notam-
cins résidents peut d’ores et déjà se CHU, leur demandant de procéder un véritable échec, mais aussi exi- nale avec la participation ment la révision du statut du
féliciter de la forte adhésion des à des ponctions sur les salaires gent une revalorisation de leurs des représentants de toutes les médecin, l’amélioration des condi-
médecins résidents autour d’une des médecins résidents. «De quels salaires jugés «dérisoires», wilayas pour décider des suites tions d’exercice, l’augmentation
plate-forme de revendications à salaires parle-t-on ?» ironisent la révision de leur statut et une à donner au mouvement de des salaires et la suppression du
laquelle il n’est pas prêt à renoncer. nos interlocuteurs qui estiment amélioration des conditions protestation. A. B. service civil. S. O. A.
«Pas question de baisser les bras»,

Le débrayage se poursuit à Tizi Ouzou


a affirmé hier le Dr Iles, délégué de
l’hôpital Mustapha. Il s’exprimait
au nom de centaines de médecins
résidents rassemblés au niveau De notre correspondant à Tizi du CHU Nedir-Mohamed de pour marteler que «les médecins considérés comme tous les jeunes
de la placette de l’hôpital, noir Ouzou Tizi Ouzou, et ce, en appui au résidents ne demandent pas des Algériens quand ils bénéficient de
d e m o n d e , e n c e 2 ème j o u r Malik Boumati débrayage national décidé par les privilèges particuliers ou d’être dispenses offertes à des classes
de débrayage. représentants des médecins rési- considérés comme des super- précises», dit-il non sans décrier
Les protestataires se sont donné LA MOBILISATION des dents du 21 au 23 mars en cours. citoyens», ajoutant qu’elle «est «le statut dans lequel patauge le
rendez-vous aujourd’hui à partir de médecins résidents n’a pas faibli à «Nous sommes déterminés dans prête à aller travailler dans le médecin résident qui se trouve être
11 heures, au niveau de la placette, Tizi Ouzou au deuxième jour notre lutte pour arracher nos Grand Sud pourvu que les pou- un étudiant quand cela arrange les
pour un méga sit-in qui doit réunir de grève, hier, après le succès droits», affirme l’un des grévistes voirs publics prennent des mesures pouvoirs publics et praticien dans
des résidents de tous les hôpitaux de la première journée caractérisée non sans estimer que les médecins motivantes pour les médecins spé- des circonstances différentes». Les
d’Alger. par un suivi à 100%, selon le résidents sont confortés dans leur cialistes». Son collègue reviendra à pouvoirs publics sont appelés à cla-
«Nous ne céderons pas face aux délégué des contestataires ren- combat par «la conviction que la charge pour rappeler qu’en ce rifier le statut des médecins rési-
pressions, nous allons poursuivre contré sur les lieux. Pour la leurs revendications sont tout à fait qui concerne le service militaire, dents avec les obligations
notre combat jusqu’à l’obtention matinée d’hier, un autre piquet de légitimes». les médecins résidents ne deman- et les avantages qui sont dus à des
de nos revendications», a crié à grève devait se tenir devant le hall Une de ses collègues ne dent aucune faveur particulière. médecins praticiens préparant
tue-tête le D r Iles. «Le ministre d’entrée de l’annexe Belloua manquera pas de l’interrompre «Nous demandons juste d’être leur spécialité. M. B.
La Tribune
6 Mercredi 23 mars 2011 L’ É V É N E M E N T
DES EHS ONT REJOINT LA GRÈVE DES RÉSIDENTS À CONSTANTINE
É D I TORIAL
Le jeune chômeur qui fait Large suivi du débrayage et nouvelles
prospérer le bazar
Par
Kamel Amghar
adhésions au mouvement
De notre correspondant à Constantine sur le même tempo probablement. Le ministère de
LE COMMERCE informel, qui a extraordinairement foisonné durant Nasser Hannachi l’Enseignement supérieur et de la Recherche scienti-
la décennie 1990, prend de l’ampleur au point de constituer, selon les fique et celui de la Santé et de la Réforme hospitalière
i Ould Abbes ni Harraoubia n’ont daigné
experts, un obstacle à l’investissement productif et à la croissance écono-
mique hors hydrocarbures. Le marché noir figure, pour ainsi dire, dans
l’inventaire des dégâts collatéraux de la crise multidimensionnelle qu’a
vécue l’Algérie durant cette période dramatique. Si la crise sécuritaire et
«N se pencher sur notre situation et étudier
minutieusement nos revendications qui
vont de pair avec notre exercice», martèlent l’en-
sont mis à l’index par les grévistes qui comptent
camper sur leurs positions et aller jusqu’au bout dans
le cas où les pouvoirs publics continueraient de leur
tourner le dos et de faire la sourde oreille quant aux
l’instabilité politique ont trouvé un remède relativement efficace dans la semble des résidents au CHU de Constantine. En ce revendications communes exprimées par le Camra, à
loi de la Concorde civile et la Charte pour la paix et la réconciliation 2ème jour de débrayage auquel a appelé le Collectif savoir l’abrogation du service civil et la révision à la
nationale, le dérèglement de la sphère économique attend toujours une autonome des médecins résidents algériens (Camra), hausse des rémunérations, outre des points liés à la
réponse efficiente. Ce dossier se pose aujourd’hui en urgence pour per- la mobilisation a atteint son summum avec l’adhésion profession, telles les primes de contagion, de docu-
mettre au pays de consolider les avancées réalisées dans plusieurs de plusieurs résidents de la majorité des services (neu- mentation et d’encadrement. La détermination des
domaines. Lutter contre les réseaux de l’informel est une question extrê- rochirurgie, psychiatrie de Djebel El Ouahch, EHS résidents est confortée par le soutien du syndicat des
mement sensible. Cette grosse filière clandestine, qui représente, selon les urologie Daksi…). Des centaines de résidents ont maîtres-assistants qui approuve le mouvement et
chiffres officiels, 20 à 30% du marché national, est hiérarchisée en plu- scandé des slogans et crié à l’injustice lors de leur ras- recommande même aux résidents de négocier un
sieurs strates communicantes à travers des relais bien huilés au fil du semblement tenu hier matin dans l’enceinte du CHU «statut digne et des conditions de travail plus
temps. Cela va du petit vendeur à la sauvette aux gros bonnets qui impor- Ben-Badis. Les services minimums aux urgences ont décentes». Pour leur part, les résidents estiment qu’«il
tent frauduleusement des containers de produits. Il y a aussi le contre- été assurés, alors que, partout, la tendance était au s’agit d’un droit spolié à cette catégorie depuis plu-
bandier qui troque des bidons d’essence bon marché à la frontière contre débrayage. Au service de cardiologie, les malades affi- sieurs années et, sans ce débrayage, les tutelles sus-
des cartouches de cigarettes contrefaites ou des liqueurs frelatées. On chaient leur mécontentement vis-à-vis des résidents du mentionnées» ignoreraient les revendications et les
trouve également le contrefacteur qui maquille les produits de pacotille fait que ces derniers n’y ont pas effectué leurs maux exprimés. En tout état de cause, ce dernier jour
pour les revendre sous le label de grandes marques. Pour refiler leur tournées. Pour le reste, la mobilisation n’a pas faibli, de débrayage éclairera davantage sur l’impact de la
camelote au consommateur, tous ces crocodiles exploitent l’oisiveté des bien au contraire. Il faut souligner l’importante adhé- grève et des suites que devront donner les résidents à
jeunes chômeurs qui improvisent des étals sur les trottoirs et les aires du sion à cette grève qui doit se poursuivre aujourd’hui leur mouvement. N. H.
marché. Les opérateurs légaux crient à l’arnaque. « Plus de la moitié du
chiffre d’affaires des activités commerciales échappe ainsi au Trésor 4ÈME CONGRÈS DE WILAYA DU SNAPAP CONSTANTINE
Le SG annonce la tenue d’un sit-in
public», ne cesse de marteler l’Union générale des commerçants et arti-
sans algériens (UGCAA), qui estime le nombre de personne versées dans
le marché noir à près de 1,5 million. Pour toutes ces raisons, la lutte

devant le siège du Premier ministère


contre le secteur informel ne peut se limiter à une simple question de
répression des fraudes. C’est beaucoup plus compliqué que cela. Dans sa
nouvelle approche pour résorber le commerce anarchique et informel,
l’Etat compte agir à la base. Il s’agit, en clair, d’insérer socialement le De notre correspondant à Constantine mesures qui devraient être consenties dans l’immédiat
maillon le plus faible de la chaîne. Il faut «caser» le jeune chômeur qui en mettant à profit les différentes démarches paci-
fait prospérer le bazar. Dans une instruction interministérielle, les pou- A. Lemili
fiques engagées par les Algériens depuis quelques
voirs publics comptent régulariser progressivement tous les revendeurs «LES CADRES du Snapap tiendront un sit-in de mois. En soulignant que celle (démarche) du Snapap
ambulants en leur délivrant une autorisation administrative valable deux protestation devant le siège du Premier ministre le ne vient pas en guise de surenchère dans une conjonc-
ans avec une exonération d’impôts. Cela permettrait, dans un premier 10 avril prochain.» C’est avec la demande du «départ» ture délétère, le secrétaire général rappellera qu’évo-
temps, d’établir un bilan exhaustif sur la réalité du phénomène. Entre- du ministre de la Formation professionnelle l’une quer, voire dénoncer, la mauvaise gestion et la
temps, cette «demi-reconnaissance» aiderait les concernés à monter dou- des informations les plus importantes faites par
cement leur petite affaire dans la perspective de se conformer corruption relève de l’attitude responsable et
M. Felfoul, le secrétaire général du Syndicat auto- citoyenne et que seules la lutte et la répression via des
ultérieurement à la loi. Il va sans dire que ces jeunes doivent réellement nome des travailleurs de la fonction publique, au cours
bénéficier, et en priorité, des avantages que l’Etat avait précédemment mécanismes infaillibles parviendront à les annihiler.
d’une conférence de presse tenue hier au CNFPH en
mis en œuvre à leur profit comme les 100 locaux par commune, les petits Bien entendu, ces mécanismes n’auront pas l’effi-
marge des travaux du 4 ème congrès de wilaya de
kiosques ainsi que les différents mécanismes d’aide à l’insertion profes- cacité souhaitée s’ils ne sont pas accompagnés de la
Constantine.
sionnelle des jeunes. Un suivi rigoureux devrait être accordé à cette ques- poursuite des réformes déjà engagées de la justice, de
Un quatrième congrès tenu en présence d’un large
tion pour soustraire ces jeunes en difficulté aux griffes des gros auditoire et où la séquence émotion a eu droit de cité l’ensemble de l’administration et des institutions de
trabendistes et des contrebandiers. Il s’agit d’un grand chantier où tous lors de la prise de parole de L. Benmili, annonçant l’Etat. A également été évoquée la nécessité de révi-
les partenaires doivent jouer pleinement leur rôle. Car sans situation avec des sanglots spontanés et sa désignation en qua- sion des réformes entreprises dans le système éducatif
stable, ces petits revendeurs continueront toujours, à leurs risques et lité de secrétaire national chargé de l’organique et, qui ne semble pas, selon le communiqué rédigé à cet
périls, à servir de relais aux gros barons de l’informel. K. A. donc, son retrait du secrétariat de wilaya au profit de effet par le secrétariat général, avoir répondu aux
M. Djebassi, fidèle parmi les fidèles. objectifs arrêtés.
Au cours de la conférence de presse, M. Felfoul Sur le plan de l’éthique, le syndicat autonome
s’appesantira sur ce qui devrait alimenter l’actualité considère comme inéluctable la tenue d’une confé-
Quotidien national d’information syndicale dans les jours à venir, à savoir la probabilité rence nationale regroupant tous les acteurs politiques
Edité par la SARL Omnium maghrébin de presse de la tenue d’un sit-in à hauteur du Premier ministère, et syndicaux autour de ce qui rythme la société et les
au capital de 100 000 DA histoire de signifier à son locataire la nécessité pour frémissements réguliers qui en sont les signes indica-
Maison de la Presse Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar Place du 1er Mai, Alger le gouvernement d’engager des changements systé- teurs depuis le début de l’année. Le communiqué est
http://www.latribune-online.com miques de nature à ramener la sérénité parmi le conclu par la nécessité de débattre de tout ce qui peut
peuple qui ne peut plus se contenter de réformettes concerner la vie nationale entre Algériens strictement
Directeur de la publication-Gérant superficielles qui ne font que reculer les échéances. et, par voie de conséquence, le rejet de toute immix-
Hassen BACHIR-CHERIF L’animateur de la conférence en appelle donc à des tion et/ou médiation étrangère. A. L.
Directeur de la rédaction
A. Ghezali Des travailleurs manifestent devant le siège de la CNMA
Directeur adjoint de la rédaction Par par le transfert seront répartis entre la Badr banque et
H. Gherab la filiale assurance de la CNMA», explique-t-il. Une
Samir Azzoug
Administrateur délégation des travailleurs a été reçue hier par la direc-
T. Hadji PLUSIEURS DIZAINES de travailleurs de la tion de la Caisse, alors que les autres observaient un
Rédaction : Publicité : Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) ont sit-in devant le siège, partagés entre l’envie de rester
manifesté hier devant le siège de la direction à Alger. sur place ou de se déplacer vers la Badr ou le ministère
e-mail: latribuneredac@yahoo.fr e-mail: publatribune@yahoo.fr Venus des 48 wilayas du pays, c’est la seconde fois en de l’Agriculture. Entre-temps, parmi ces derniers, les
Tél.: 021.68.54.21/ 021.67.63.31 Alger : Tél./Fax: 021.68.54.24/23 une semaine qu’ils mettent la pression sous les discussions vont bon train. Certains revendiquent la
021.66.02.60 /021.66.02.66 fenêtres de la CNMA afin de parvenir à leurs fins. mise de la CNMA sous la tutelle du ministère des
Béjaïa : Tél./Fax: 034.21.29.11
Fax: 021.68.54.22 Leurs principales revendications se résument en trois Finances, d’autres revendiquent «les 25% d’augmenta-
Oran : Tél./Fax: 041.58.79.06 volets : la réintégration des travailleurs, la révision tion que l’Etat nous a offerts, lors du transfert»,
Impression :
Centre : SIA - Est : SIE - Ouest : SIO Constantine : Tél./Fax: 031.92.17.03 des salaires et la classification des travailleurs. La d’autres encore demandent «les 20 millions [de cen-
Tizi Ouzou : Tél./Fax: 026.22.37.32 mobilisation des travailleurs issus des 62 agences times] de rappels avant le transfert». Les plus déter-
Sud : SIA Ouargla réparties sur le territoire national fait suite aux tergi- minés demandent juste une note écrite garantissant le
Diffusion : Centre : OMP la Tribune - Bouira : Tél./Fax: 026.94.81.38 versations qui ont suivi la création de la branche transfert des travailleurs et la garantie d’un statut du
Est : AMP - Ouest : KDPO ANEP: Tél.: 021.71.16.64 / 021.73.71.28 financière de la caisse, la CNMA-Banque en 2006. travailleur en adéquation avec le secteur.
Sud : SARL TDS Fax: 021.73.95.59 / 021.73.99.19 Deux ans plus tard, l’entreprise se voit désigner un Le 15 mars dernier, ces mêmes travailleurs
administrateur qui se révélera, quelques années après, annonçaient avoir envoyé une lettre au président de la
Membres fondateurs être «un liquidateur», informe un manifestant. République demandant la mise sous tutelle du
«En 2008, on nous dit que la branche financière de ministère des Finances et réclamaient la relance de
Ameyar Kheïreddine, Cherif Tifaoui,
la caisse est en liquidation et que le transfert des tra- l’activité de la banque en ouvrant le capital à l’Etat et
Hassen Bachir-Cherif, Baya Gacemi, Djamel Djerad vailleurs vers la branche assurance est effectué d’une aux autres établissements publics. «C’est l’Etat qui a
manière anormale, sans fiche de vœux ni aucun docu- décidé de l’effacement des dettes des agriculteurs, ce
Tous les documents remis au journal ne peuvent faire l'objet d'aucune ment. Et maintenant, on nous informe de manière n’est pas à nous de supporter le poids de cette
réclamation, sauf accord préalable avec la direction. presque informelle que les 860 travailleurs concernés mesure», réclame un manifestant. S. A.
La Tribune
L ’ É V É N E M E N T Mercredi 23 mars 2011 7
14e Salon international de l’automobile

Prius et Auris hybrides, les vedettes


du stand Toyota
Par stand nous explique ainsi que
Smaïl Boughazi l’introduction de ces deux modèles
vise beaucoup plus à faire
e constructeur japonais

L Toyota n’a pas dérogé à la


règle lors de cette édition en
annonçant plusieurs nouveautés
connaître ces nouvelles technolo-
gies qui allient puissance et respect
de l’environnement. Quatre autres
modèles seront lancés par le
qui seront commercialisées.
Néanmoins, Toyota a voulu offrir constructeurs l’année prochaine
une surprise aux visiteurs en selon la même source. aux côtés de
exposant deux modèles hybride à ces modèles, Toyota a tenu égale-
savoir Prius et Auris. Bien qu’ils ment à offrir au public le Fortuner.
ne soient pas encore commercia- Ce modèle est équipé d’un moteur
lisés et ne le seront pas dans D-4D 3.0 de 163 ch, associé à une
l’immédiat, ces modèles attirent de boîte manuelle de 5 rapports. C’est
plus en plus de visiteurs, curieux SUV qui offre une gamme d’équi-
de connaitre ces véhicules de pements tels que l’ABS, 2 airbags,
demain. Selon les responsables de les vitres avant et arrière élec-
Toyota Algérie, 10 millions triques, la radio CD MP3, la clima-
d’unités ont déjà été écoulées dans tisation, les barres de toit, le
le monde. Selon leurs explications, marchepied et les rétroviseurs
ces deux modèles propres et écolo- extérieurs chromés. Selon notre
giques sont équipés d’un moteur interlocuteur, ce modèle a déjà été

Photo : S. Zoheïr
essence de 99 ch associé à un commercialisé dans plusieurs pays
moteur électrique de 80 chevaux asiatiques. Il intègre ainsi une
qui offrent en commun gamme assez peaufinée aux cotés
136 chevaux. Le représentant du du Prado et le RAV4. S. B.

Audi satisfait
FORTE CONCURRENCE ENTRE LES CONCESSIONNAIRES

Des remises importantes


ses fans
Photo :Sahel

Par après nous avons compris que la plupart des visiteurs


Photo : DR

Farah Bachir-Cherif se rendaient à l’étage inférieur. Et là, il y avait foule.


Tous étaient là pour passer commande de leur véhi-
DANS CETTE 14ème édition du Salon international cule. Amine, 29 ans, est un client satisfait. «Je viens
d’Alger, les concessionnaires livrent une bataille de de commander ma voiture et je suis très content des AUDI PROFITE de cette 14 ème édition pour présenter sa
remises pour attirer l’intérêt des visiteurs qui ont remises, avant le salon je voulais acheter une Renault
même eu droit à des simulations de conduite, des nouvelle A7 Sportback. Le constructeur la qualifie à la fois de
symbole mais elle n’était pas dans mes moyens ; sportive et de coupé, aussi confortable qu’une Sedan et aussi pra-
essais de voitures dans un circuit situé aux alentours maintenant, grâce à ce salon, j’ai pu avoir la voiture
de la foire et de sons BOOSE pour ceux qui l’ont dans tique qu’un break. Avec son long capot, son long empattement,
dont je rêvais. Le seul inconvénient est que je ne la
leur véhicule et, bien sûr, des ristournes sont accordées recevrai que dans cinq mois. Du côté de la marque au son porte-à-faux court et ses montants sportifs en forme de C, la
aux éventuels acquéreurs. Pour réussir leur stratégie, lion, Peugeot a quasiment proposé tous ses modèles voiture a un look résolument dynamique. Le coffre de l’A7
les commerciaux se montrent disponibles et sont à aux clients avec des remises conséquentes. Ainsi, Sportback est assez impressionnant, puisqu’il peut accueillir
leur écoute. celles-ci varient entre 20 000 et 300 000 DA. A titre 535 litres de bagages en configuration normale, tandis qu’avec la
Plusieurs d’entre eux se font remarquer de d’exemple, la 207 qui est le chouchou des Algériens banquette arrière rabattue, sa capacité atteint 1 390 litres.
différentes manières comme par exemple le stand de comprend une remise de 60 000 DA ou aussi pour les
Renault où le principe, cette année, a été de présenter mordus du sport la RCZ la réduction de la RCZ est de
un stand avec des véhicules sportifs et agressifs 100 000 DA. Photo souvenirs et stars du salon
comme avec la Mégane RS et la Clio RS Gordini, les Par ailleurs, les sociétés, elles aussi, sont gâtées
deux starlettes de cette marque. Hier, durant notre puisque les véhicules utilitaires bénéficient de cet Comme les stars
visite, nous avons remarqué avec étonnement que cet avantage, leurs remises commencent à partir de hollywoodiennes, certains
espace n’était pas aussi fréquenté que les autres mais 60 000 DA jusqu’à 300 000 DA. F. B.-C. modèles de véhicules exposés
au Salon de l’auto attirent de
nombreux curieux et
De plus en plus de visiteurs amoureux des quatre roues.
Le 14e SIA ne désemplit pas. Les visiteurs sont de plus en plus nombreux. Il faut dire aussi que les belles journées ensoleillées Ces derniers munis de leurs
Photo : M. Hacène

de ce début de printemps y sont pour quelque chose. appareils ou portables, ne


Profitant des vacances scolaires, des familles de l’intérieur du pays n’ont pas hésité à se déplacer pour venir découvrir les ratent pas l’occasion de
stands des concessionnaires automobiles et, pour certaines, fixer leur choix sur l’acquisition d’un nouveau véhicule, prendre des photos- souvenirs
rofitant des réductions affichées. avec ces bolides.
OPTIMAL
L’engagement
des hommes
T H E M A
Par SUPPLÉMENT HEBDOMADAIRE DE LA TRIBUNE
Rachida Merkouche
La réforme du système de
santé tarde à donner des
résultats palpables, en
mesure d’améliorer l’accès
aux soins pour les citoyens.
Celui-ci continue à être
marqué par de nombreuses
insuffisances en dépit des
enveloppes financières p11 p12 p13 p14
destinées à l’extirper de la
médiocrité. La réalisation de Les familles Les EPSP L’amélioration Quand la santé
nouvelles infrastructures, la apportent confortés par des de l’hygiène, va… tout va
réhabilitation de celles
toujours la spécialités une exigence
existant déjà et l’acquisition
nourriture pour médicales minorée
de nouveaux équipements
à Constantine
dont ont bénéficié certains les malades
hôpitaux n’ont pas vraiment
hospitalisés
réussi une mise à niveau de
la santé pour la rendre
performante. Cet objectif ne LE MANQUE DE CONFIANCE DANS LES MÉDECINS DE L’INTÉRIEUR
peut être atteint sans un
changement des mentalités. DU PAYS ENGENDRE L’ANARCHIE

La santé sous pression


Il est démontré que l’argent,
bien qu’étant le nerf de la
guerre, n’a jamais fait
aboutir un projet sans
l’engagement des hommes.
Cela semble être le cas pour
cette réforme dont on ne Le flux massif des malades vers les établissements de santé des grandes villes du pays,
cesse de parler et qu’on ne avec tout ce que cela engendre comme pression sur l’infrastructure et le moral du
voit pas encore, si ce n’est
quelques résultats infimes
personnel médical, paramédical, etc. ne cesse pas. Les politiques instaurées par les
qui ne peuvent permettre la ministres qui se sont succédé à la tête du département de la santé, dans le sens d’une
satisfaction des besoins des meilleure répartition de la demande sur les soins, ont montré leurs limites
citoyens en matière d’accès
aux soins. Les Par
infrastructures hospitalières Karima Mokrani
restent encore à réformer, ourtant, de grandes sommes
les moyens humains et
matériels font toujours
P d’argent ont été dépensées à
cet effet, en vain, au fil des
ans, à tous les niveaux et dans
défaut. Les zones rurales toutes les wilayas. C’est peut-être
sont les plus démunies, si une question de mentalité… Mais
bien que les populations pas seulement !
Des citoyens, de plus en plus
sont tenues d’effectuer des nombreux, se plaignent de lenteurs
déplacements longs et dans la prise en charge de leurs pro-
coûteux. Que ce soit pour blèmes d’une petite fracture aux
une consultation, pour des interventions chirurgicales les plus
lourdes. Parfois même d’un mau-
soins ou pour un contrôle, vais comportement du corps
les habitants de ces régions médical ou paramédical.
enclavées et dépourvues de «Il faut voir comment il nous
structures appropriées sont parle chaque fois que nous l’inter-
rogions sur les crises de larmes de
obligés de consentir des
l’enfant. Il dit que c’est parce que
sacrifices. Des salles de soins nous le gâtions trop ! Ce dernier
voient le jour ici et là, dans n’a que 13 ans et il parle de lui
certains locakités, mais comme s’il s’agissait d’un
Photo : Riad

encore faut-il les équiper de adulte…Nous avons dû changer


carrément d’établissement pour
façon à prendre en charge nous assurer d’une prise en charge
convenablement les normale du garçon», raconte une
toutes les régions. Dans l’intérieur, pas,» soutient un infirmier. Et ce de sécurité, au paramédical…au
malades, alors que dans les femme, la trentaine, au sujet d’un
cousin diabétique. Elle affirme être on manque encore de moyens aussi dernier d’attirer l’attention sur un médecin traitant. Et ce n’est pas
établissements de bien matériels qu’humains, et ce, autre problème, ce qu’il appellera toujours le cas. Un travail à la
d’autant plus indignée que le même
proximité, on est confrontés médecin fait montre d’une grande malgré les efforts déployés pour «les faiseurs de fonction». Ce sont chaîne qui annihile les efforts et les
à un manque en spécialistes. gentillesse quand il reçoit un pallier la situation. Par ailleurs, de simples agents qui assurent la bonnes volontés. Aux urgences
Il y a beaucoup à dire malade dans son cabinet privé. dans certaines villes du Nord, dont fonction d’un paramédical sans médicales, comme nous avons pu le
Alger, des établissements bien avoir bénéficié au préalable constater dans un grand nombre
également en ce qui «C’est du commerce qu’ils font…
équipés et mieux organisés restent d’établissements, tout le travail
pas de la médecine», lancera-t-elle. d’une formation dans le domaine.
concerne l’hygiène, Et un de ses proches de relever sous-utilisés. «L’hôpital est tellement saturé qu’il retombe sur les épaules du résident.
notamment la gestion des que, pour accéder à de bons soins Les citoyens continuent de fait appel à de simples agents pour Le service entier est à sa charge.
déchets hospitaliers. dans un établissement de santé fréquenter les établissements de assurer le travail de paramédicaux. «C’est trop pour lui», mais aussi
L’implantation de brûleurs public et dans les meilleurs délais, grandes villes par manque de C’est très dangereux, car ils n’ont «peu crédible» aux yeux des
il faut s’assurer d’abord d’avoir confiance dans le personnel pas reçu la formation nécessaire et, malades. C’est encore une question
et d’incinérateurs à médical. Surtout, lorsqu’il s’agit de de confiance : «Ils laissent le ser-
«une connaissance». Ce qui est vrai donc, ne peuvent faire le travail
l’intérieur des hôpitaux dans un grand nombre de cas, de médecins spécialistes. «Ils pensent convenablement.» vice à de jeunes peu expérimentés.»
représente un danger pour l’avis de personnes malades ou du que c’est toujours meilleur à Autre fait, les consultations
la santé des malades personnel lui-même. Alger». A long terme, ce manque de
confiance engendrera des dysfonc-
Mal informé, mal orienté internes sont limitées dans la
journée : de 8h à 14h. Cela pénalise
hospitalisés et des riverains, Partout dans les établissements
de santé, à travers le pays, il y a tionnements, voire de l’anarchie. Notre interlocuteur évoque alors les fonctionnaires qui doivent s’ab-
mais cette option continue à toujours des lacunes. Ceux du «Le corps médical et paramé- un autre problème: l’orientation du senter de leur travail. Ceci n’est pas
avoir cours à ce jour, alors Nord, particulièrement dans les dical est soumis à une grande pres- malade. «Si les malades étaient sans conséquences sur la producti-
qu’il serait plus judicieux de grandes villes, sont saturés, sur- sion. Trop de pression, comme si les bien orientés, nous ne nous serions vité de l’employeur, mais aussi sur
les déplacer hors des zones chargés, les capacités d’accueil souffrances cachées liées au fait de pas retrouvés avec autant de pro- les Caisses d’assurances sociales
étant inférieures aux besoins faire face au quotidien à la mort et blèmes». La bonne orientation est à qui doivent rembourser les arrêts
urbaines. R. M. croissants de patients venant de à la détresse des gens ne suffisent la charge du personnel, de l’agent de travail. Suite en page 11
THEMA La Tribune
Mercredi 23 mars 2011 11
S A N T É
LES DISPOSITIONS EN VIGUEUR TARDENT ÀÀTRE APPLIQUÀES

Les familles apportent toujours la nourriture


pour les malades hospitalisés
La réussite des établissements de proximité de santé publique (EPSP), œuvre des acteurs principaux de la
santé publique à Constantine, est incontestable. Les malades sont nettement mieux pris en charge, notamment
quand il s’agit de soins de base. Toutefois, le défi reste en termes de diagnostic approfondi
De notre correspondant à Bouira
Nacer Haniche

i, sur le plan médical, la prise en

S charge des patients tend peu à peu à


s’améliorer, selon les responsables
du secteur au niveau de la wilaya, des as-
pects négatifs sont encore constatés, à im-
puter ceux-là aux patients mêmes, qui sont
réticents quant au respect du règlement.
Ainsi, la dernière circulaire du ministère de
tutelle interdisant l’introduction de toute
nourriture ou literie dans l’enceinte de
l’hôpital, appliquée depuis le 30 juin 2006
par la majorité des structures hospitalières
de Bouira, à l’instar des autres régions du
pays, nécessitait la compréhension des ma-
lades et de leurs familles et aussi la rigueur
du personnel hospitalier.
Cependant, certains malades indiquent
n’être pas capables de manger la nourriture
qui leur est servie, car «infecte». Selon un
médecin de service à l’hôpital Boudiaf de
Bouira, la qualité et la consistance de la

Photo : S. Zoheir
nourriture donnée aux malades sont
contrôlées par les médecins traitants,
conformément aux prescriptions médicales,
dans un cadre préventif visant la diminu-
tion des cas de complication des patients
causée par la consommation de repas non afin de faire respecter la circulaire ministé- urgences qui enregistrent quotidiennement sont observées, selon les responsables du
diététiques introduits par les visiteurs. Mais rielle. Toutefois, l’eau minérale et les jus une affluence continue de malades. Ce ser- secteur, avec la même rigueur à travers les
souvent, les agents de l’établissement se sont tolérés. Concernant la literie, le ser- vice fait l’objet d’une grande polémique hôpitaux de la wilaya. «Les consignes en
voient confrontés à une résistance et à l’in- vice de lingerie des structures fournit les entre les malades et le personnel. Les pre- matière d’hygiène sont strictement appli-
compréhension de certains patients et leurs couvertures, même si les malades sont au- miers se plaignent du manque de prise en quées dans les différents services», affirme
proches qui usent de tous les subterfuges torisés à apporter leurs propres draps, et ce, charge et de l’indisponibilité de médecins un médecin qui a ajouté que les cafards et
pour faire entrer de la nourriture, ignorant afin de ménager la sensibilité du malade, et de paramédicaux au niveau de ce ser- autres insectes, qui infestaient par le passé
les conséquences sur les malades. Ainsi, que répugnent les draps de l’hôpital. vice, les seconds justifient cet état de fait les salles d’hospitalisation, ont disparu de-
aux heures des visites, les agents de sécu- Par ailleurs, des insuffisances sont par le manque de moyens et d’équipe- puis l’interdiction aux proches des malades
rité de l’établissement sont sur le qui-vive soulevées par des citoyens concernant les ments. Ce service a connu moult réfections d’introduire les denrées alimentaires.
pour améliorer ses prestations, concernant, Par ailleurs, les praticiens ont parlé
notamment, les victimes des accidents de d’autres mesures prises pour assurer le bon
la circulation, ainsi que les autres patients fonctionnement des structures de la santé,
orientés pour des soins, des contrôles ou estimant que «nul n’a le droit à l’erreur en
pour hospitalisation. Toutefois, son effica- ce qui concerne la santé des malades».
cité demeure critiquée par les malades, Mais en pratique, ces assurances sont aux
malgré l’omniprésence des praticiens qui antipodes des réactions alarmistes des
s’efforcent d’accomplir leur mission. patients hospitalisés dans les différents
Concernant les mesures d’hygiène, elles services. N. H.

La santé sous pression


Suite de la page 9
Pour en revenir au problème de l’orientation, un paramédical affirme qu’il est temps
de passer à une introduction réelle des technologies de l’information et de la communica-
tion (TIC) dans le fonctionnement des services. Ceci concernant particulièrement
la répartition des médecins spécialistes dans les différents établissements de santé du
pays. «Ignorant qu’il y a de bons médecins spécialistes chez eux, des malades font des
kilomètres jusqu’à Alger pour retourner ensuite bredouilles. S’ils étaient bien orientés, ils
ne se seraient pas fatigués de la sorte.»
La santé en Algérie souffre encore de problèmes aussi nombreux que complexes. Des
décisions prises à la hâte, sans consultation des personnes intervenant directement dans
l’acte médical et la prise en charge de la santé citoyenne, en sont à l’origine.
Les promesses des responsables chargés du secteur tardent à se concrétiser sur le terrain.
Même la nouvelle carte sanitaire, censée apporter une amélioration certaine de la qualité
des soins, suscite des controverses. Les syndicats autonomes du secteur la rejettent et de-
mandent sa révision en profondeur.
De nombreux travailleurs de la santé quittent le secteur par dépit, rejoignant des éta-
blissements privés ou optant carrément pour l’étranger, si possible. Les mouvements de
protestation se répètent et se prolongent… au détriment du malade.
Encore une fois, les services du ministère de la Santé doivent se pencher sur ces
problèmes avec détermination pour changer une situation décriée par tous.
Photo : S. Zoheir

Rappelons pour finir qu’un projet ambitieux devait voir le jour au profit de ce secteur,
c’est la contractualisation mais cela fait des années que ses initiateurs en parlent, en vain.
Le projet traîne pour des problèmes qui dépassent le secteur, paraît-il. Du moins en
apparence. K. M.
12 La Tribune
Mercredi 23 mars 2011 THEMA La Tribune
Mercredi 23 mars 2011 13
S A N T É
RÉALISATION PROCHAINE DE SALLES DE SOINS EN ZONES RECULÉES LES DÉCHETS HOSPITALIERS NÉCESSITENT UN TRAITEMENT PARTICULIER

Les EPSP confortés par des spécialités L’amélioration de l’hygiène,


médicales à Constantine une exigence minorée
La réussite des Etablissements de proximité de santé publique (EPSP), œuvre des acteurs principaux de la santé
publique à Constantine, est incontestable. Les malades sont nettement mieux pris en charge, notamment quand il La préservation de la
s’agit de soins de base. Toutefois, le défi reste en termes de diagnostics approfondis
santé dépend de plusieurs
De notre correspondant à Constantine
Nasser Hannachi
notamment les indicateurs sociaux. De fait, paramètres, il ne suffit pas
ce bon maillage vient confirmer l’avancée
qualitative des EPSP. La couverture sani- de se faire consulter par
près avoir été introduits timidement

A en 2008 dans l’organisation du


système de soins, les EPSP, chaînon
indispensable pour la prise en charge des
taire à Constantine a enregistré un saut tant
qualitatif que quantitatif appréciable ces der-
nières années en passant d’une structure sa-
nitaire pour 54 000 habitants à une structure
un bon médecin, prendre
un traitement adéquat
à base de molécule
premiers soins et des petits problèmes de
de même type pour 20 000 habitants. Ces
santé, se sont imposés durant ces deux der-
nières années dans le dispositif sanitaire. données confirmées par le directeur de la d’origine et suivre un
santé de wilaya sont aussi confortées par un
Les établissements de proximité de santé pu-
autre indicateur : le ratio des médecins acti-
mode de vie particulier
blique ont, en effet, épaulé la structure mère
qu’est le centre hospitalier Ben Badis. vant au niveau de ces centres. Aujourd’hui, pour rester en bonne santé
De plus, ils allègent l’affluence des patients il y a un médecin pour 450 habitants, contre
vers le CHU en prenant en charge ceux ne 1 médecin pour 2 400 habitants par le passé. De notre correspondant à Aïn Defla
nécessitant pas d’y être transférés. De plus, les gardes ont été revues à la hausse Madani Azzeddine
Assurant la prévention et la protection puisqu’elles ont atteint 11 points. La wilaya
elon des médecins, vivre dans un en-
maternelle, notamment de première urgence,
ces EPSP se sont avérés d’un grand apport
dans la prise en charge de la population
extra ou intra-muros, dès lors que les presta-
de Constantine compte 6 établissements de
proximité de santé publique qui se trouvent
à Khroub, à Aïn Abid, à Zighoud Youcef, à
Hamma Bouziane et au chef-lieu, avec deux
S vironnement sain est aussi important
pour préserver sa santé. Cependant, il
semble aujourd’hui quelque peu difficile de
trouver un milieu non pollué vivable sans
tions qu’ils offrent, en plus de la simple EPSP (Mentouri et Ben M’hidi). s’exposer à des risques pour notre santé
consultation, sont pluridisciplinaires. «Il est Cela dit, une bonne couverture sanitaire Il est vrai que des dispositions ont été
intéressant d’avoir une polyclinique près de de proximité passe par des moyens et des prises par les pouvoirs publics pour lutter
chez soi, même si parfois, on recourt à l’hô-

Photo : S. Zoheir
ressources humaines d’accompagnement. A contre les différentes formes de pollution et
pital faute d’un diagnostic approfondi», té- cet effet, chaque EPSP est doté de son éviter leurs impacts négatifs sur l’environne-
Photo : DR
moigne une citoyenne. Cette «lacune» n’est propre plateau technique de base pour éviter ment à travers l’adoption d’une batterie de
pas réfutée, bien au contraire. Un médecin aux patients de se déplacer pour les diffé- lois, qui restent, malheureusement, encore
chef exerçant dans un de ces établissements rentes étapes souvent exténuantes en matière difficiles à appliquer, et ce, pour plusieurs
dira à ce propos qu’il «arrive que l’on soit santé et de la population à Constantine, Pour ce faire, les moyens financiers sont d’analyse ou de radiologie. «Chaque struc- raisons. respect de l’hygiène est vital, d’autant dans des décharges, des déchets médicaux population, même si ces engins sont dotés de
confronté à des cas relevant uniquement du M. Dameche. Dans ce sillage, notre interlo- disponibles, rassurent les pouvoirs publics ture est dotée de son propre plateau tech- Selon des citoyens, ces raisons sont par- qu’une simple défaillance peut être à spéciaux censés, pourtant, être éliminés. filtres. Ces mêmes spécialistes expliquent
CHU». «Mais c’est déjà un acquis que de cuteur dira qu’il entend assurer non seule- locaux. «C’est pour demeurer dans la conti- nique et de salles d’observation. De ce côté, fois liées à l’individu même en terme d’im- l’origine de la propagation de microbes et la Pour ce qui est des incinérateurs, des méde- que nombre de pays ont délocalisé les
prendre initialement en charge le malade et ment une bonne couverture sanitaire dans la nuité du rapprochement des structures de on dira sans ambages que la région en est plication, ou bien à l’absence de textes d’ac- contamination des patients ou parfois de cins disent que des hôpitaux utilisent des incinérateurs pour les installer dans
de lui épargner un état plus grave», tempère compagnement devant faciliter leur exécu- visiteurs venant voir des proches brûleurs, responsables d’une pollution at- des zones très éloignées des villes.
wilaya mais aussi une meilleure prise en soins de proximité des citoyens que nous bien équipée ce qui facilite, voire confère,
le médecin. tion. En plus de l’insalubrité qui caractérise malades. mosphérique capable de provoquer plusieurs Des recherches récentes ont montré que
charge des malades. Et la démarche du œuvrons», dira M. Dameche. Parallèlement, aux EPSP, leur vraie vocation et mission
Ainsi, il n’aura fallu que deux années les lieux publics, la population est Dans la wilaya de Aïn Defla, le manque types de maladies difficiles à traiter. l’unique moyen pour éviter la pollution par
responsable est soutenue par le wali dont des opérations de réhabilitation se poursui- dans la prise en charge des malades» dira le
pour que les acteurs locaux de la santé fas- confrontée à la problématique des rejets at- de salubrité dans ces établissements est Les services de l’environnement, qui ne ces- la dioxine, responsable de maladies et autre
sent leur constat et obtiennent des résultats l’intérêt qu’il porte au secteur est un vent dans différentes infrastructures directeur des établissements de santé
mosphériques, des déchets ménagers et des souvent décrié. Cet état de fait est dû à une sent de tirer la sonnette d’alarme sur ce cancer, c’est d’arrêter l’incinération des dé-
pour le moins satisfaisants dans la mise en exemple en la matière. sanitaires, notamment à Zouahi, sur les de la rive Est de Constantine, le docteur
nuisances sonores. mauvaise application des mesures et règles genre de pollution, effectuent régulièrement chets à l’intérieur des zones urbaines.
place de ces structures sanitaires. Pour preuve, ce responsable a exhorté les hauteurs de Aïn El bey, Emir Abdelkader et N. Arab.
Les citoyens jugent également inaccep- prises dans ce sens, et ce, en dépit des des contrôles pour vérifier d’éventuelles in- Ceci dit, le secteur de la santé a besoin
Pour l’heure, la préoccupation des res- élus locaux à dégager des assiettes de terrain El Kantara. Ces opérations entrent dans le En matière de consultations, les EPSP
table de voir des lieux très fréquentés dont la dispositions engagées. Les agents chargés du fractions à la réglementation. Il est pourtant davantage de moyens pour améliorer l’hy-
ponsables locaux est le renforcement du dans leurs localités respectives pouvant ac- cadre du programme de restauration n’ont rien à envier au CHU, sachant que des
propreté laisse à désirer. nettoiement semblent mal informés sur les clair que le traitement des déchets giène dans les établissements de santé, sa-
maillage par la création de salles de soins de cueillir les projets de construction des struc- des structures sanitaires, dont 65 sont déjà diagnostics spécialisés ont été introduits
Ceci dit, les commissions de contrôle de consignes à suivre afin d’éviter une contami- hospitaliers doit se faire dans les normes chant que cela exige, en plus d’un matériel
proximité dans les différentes cités et loca- tures de soins de proximité qu’il faudra réhabilitées. De l’avis de hauts responsables récemment à la faveur d’une convention
wilaya effectuent des visites inopinées dans nation à l’intérieur de ces infrastructures afin d’éviter tout impact sur la population. adéquat pour la stérilisation des instruments,
lités reculées, telles que Benchergui, inclure dans les plans communaux de au niveau central, la wilaya de Constantine signée entre la direction de l’hôpital, les hospitalières. Il faut ajouter à cela que l’éli- L’installation d’incinérateurs dans les des équipements pour le ramassage des
les cafétérias, les restaurants et autres lieux
Djebass, Hamma Bouziane. Ces ensembles développement. L’objectif est désormais de devrait être fière de ce qu’elle a dégagé EPH et les EPSP. Cette formule offre au ci- mination des déchets hospitaliers n’obéit pas hôpitaux pose également problème. Selon déchets. Outre la formation du personnel en
publics pour vérifier l’application de la
urbains ne requièrent que des petites struc- porter le nombre des salles de traitement à comme assises pour la généralisation de la toyen l’opportunité de bénéficier d’un réglementation en matière d’hygiène. aux normes, même s’ils sont classés des spécialistes, cette méthode nuit à l’envi- charge de l’hygiène dans les structures
tures de soins dont la gestion sera dévolue 54 au cours des trois prochaines années santé de proximité. Cette appréciation a été rendez-vous spécialisé près de son domicile, Pour ce qui des établissements de santé, le par types. Des citoyens affirment trouver, ronnement et représente un danger pour la sanitaires. M. A.
aux EPSP, selon le directeur de wilaya de la avec, en prime, la réalisation de 9 salles. formulée sur la base de paramètres concrets, sans les interminables files d’attente. N. H .

CITOYENS ET PARENTS DE MALADES PROMPTS ÉLE FAIRE SES CONTOURS DEMEURENT ENCORE FLOUS POUR LA MAJORITÉ DES CITOYENS

Le don de sang, une pratique populaire à Béjaïa La Réforme hospitalière attend sa concrétisation
De notre correspondant à Oran Samir Ould Ali équipements : pour le quinquennat 2010- aspects-là ne bénéficient pas de l’intérêt des laquelle il avait été aussi question d’un nou-
De notre correspondant à Béjaïa Kamel Amghar populations sinistrées de Chlef, Mascara, «Il ne s’agit nullement d’une condition pour diennement. «Le don de sang, ce beau geste
2014, 619 milliards de dinars ont été affectés promoteurs de la réforme. «Le secteur de la veau plan de santé (2011-2030) - le ministre
Aïn Temouchent, Beni Ourtilane et tant la prise en charge du malade. Avec ou sans pour porter assistance à son prochain, reste «TANT que la qualité des prestations ne
DONNER son sang pour sauver une per- d’autres régions. Dans de telles circons- ce don, le patient sera naturellement soigné. une pratique très populaire. Quand on à la construction de 172 hôpitaux, santé souffre moins du manque de dévelop- de la Santé et de la Réforme hospitalière
sonne de la mort est un geste extraordinaire- sera pas améliorée et que les malades ne se- 45 complexes spécialisés, 377 polycliniques, pement des infrastructures et équipements avait lui-même reconnu le semi-échec de la
tances dramatiques, les services de C’est tout simplement une demande de col- demande cela aux parents d’un malade, ront pas satisfaits des soins qui leur sont ap-
ment humanitaire. Solidaires dans l’adver- transfusion sanguine sont submergés par une lecte comme celle qu’on entreprend durant trois ou quatre volontaires se présentent le 1 000 salles de soins et 17 écoles de forma- que de la révision du système de soins. réforme en évoquant les «faibles réponses
sité, les Algériens sont si prompts à se portées dans les établissements hospitaliers, tion paramédicale à travers le territoire A défaut de bonne gestion, d’une organisa- apportées à des besoins de santé de plus en
affluence ininterrompue. le mois de Ramadhan ou à l’occasion de la jour suivant avec le sourire aux lèvres. Bien
donner dans les moments de crise ou de ca- on ne pourra pas dire que le système de national. Programme ambitieux qui ne tion et d’un fonctionnement fiables, les ten- plus spécifiques, en raison de l’adaptation
Les files de donneurs se poursuivent ainsi journée mondiale du don de sang. Tous les entendu, cela se fait sans condition et sans
tastrophe naturelle. santé a été réformé ou même qu’il est en manque pas de réjouir beaucoup de citoyens tatives d’améliorer la prise en charge des trop lente et insuffisante du système de santé
des jours, voire des semaines durant, jusqu’à hôpitaux le font et les citoyens réagissent contrainte», a encore témoigné Leila, gyné-
Lors du séisme qui a frappé la région de voie d’amélioration.» des zones enclavées, contraints de se rendre malades par la seule réalisation de nou- à l’évolution démographique, épidémiolo-
ce que le ministère de tutelle annonce que souvent très bien à ce type d’initiatives», a cologue à la maternité de Tharga Ouzamour,
Boumerdès, ou les inondations qui ont ra- les banques de sang sont pleines et que ses expliqué Rachid, médecin urgentiste à l’hô- au chef-lieu de wilaya. Cette pratique Ceci est l’appréciation des Algériens, dans les chefs-lieux de wilaya ou les pôles velles infrastructures sanitaires auront peu gique, socioculturelle, socioéconomique et
vagé le quartier de Bab-El-Oued à Alger, capacités de stockage sont entièrement at- pital de Sidi Aïch. s’avère, donc, efficace pour couvrir les défi- assez légitime du reste, quant à la réforme du régionaux pour se faire soigner. de chances d’aboutir», a affirmé l’un d’eux environnementale de notre société».
tous les citoyens, sans distinction aucune, se teintes. Mais en temps ordinaire, on oublie Durant le mois de Ramadhan dernier, cits enregistrés conjoncturellement faute de secteur de la santé et dont les médias se font Or, la réussite de la réforme hospitalière dans une contribution à la presse. En attendant que les «besoins de santé et
sont spontanément présentés aux établisse- souvent qu’il y a des malades qui attendent l’Association des donneurs de sang de la wi- donneurs réguliers en nombre suffisant. Il va souvent l’écho. Ainsi, la réforme de la santé, passe par d’autres facteurs aussi importants Et de souligner, également, la nécessaire re- demandes de soins», et les «ressources hu-
ments hospitaliers pour offrir leur sang. ce geste vital pour leur survie. Faute de don- laya de Béjaïa s’était, en effet, illustrée en sans dire que cette disponibilité, qui obéit dont les contours demeurent encore très que les finances, telle la formation des res- fonte du «système de gestion, d’organisation maines» bénéficient du même intérêt ac-
Cet élan solidaire se renouvelle à chaque neurs réguliers, il arrive que les stocks de organisant une opération de collecte noc- parfois à des considérations spirituelles et flous dans les esprits, se résumerait aux sources humaines appelées à gérer les éta- et de fonctionnement des services de santé cordé aux structures hospitalières et res-
fois qu’une partie du pays se trouve affectée sang au niveau des hôpitaux s’amenuisent. turne en collaboration avec les services de religieuses, devrait être encouragée à travers sommes d’argent régulièrement injectées par blissements et la refonte de la gestion hospi- en veillant à ce que les services de santé sources matérielles, le malade algérien a le
par une calamité naturelle. Bien avant, il y Afin d’assurer leur bon fonctionnement, les transfusion sanguine. Réceptifs, les citoyens des actions de sensibilisation avec l’objectif l’Etat dans le secteur pour la réalisation talière qui accusent un sérieux retard depuis répondent à la diversité des besoins». choix entre un secteur public à l’efficacité
eut un extraordinaire mouvement de solida- institutions sanitaires sollicitent parfois les ont massivement répondu à l’appel avec une d’accroître l’effectif des donneurs et/ou la réhabilitation d’infrastructures la mise en branle du projet de réforme hospi- Lors de la conférence sur la santé tenue incertaine et un secteur privé largement
rité et de compassion en direction des proches du patient pour le don de sang. moyenne de 80 pochettes recueillies quoti- permanents. K. A. hospitalières et l’acquisition de nouveaux talière. Pour beaucoup de spécialistes, ces début février de l’année en cours – lors de au-dessus de ses moyens. S. O. A.
14 La Tribune
Mercredi 23 mars 2011
THEMA
S A N T É
D’INTENSES EFFORTS DÉPLOYÉS SUR LE TERRAIN ET PLUSIEURS PROJETS
EN COURS DE RÉALISATION ÉTLEMCEN

Quand la santé va…tout va


Jusqu’à une époque récente, il était mal aisé pour le citoyen d’accéder aux soins au niveau des hôpitaux ou
des infrastructures de santé. Il n’était pas de bon ton de tomber malade, surtout lorsqu’il s’agit de se rendre
au service des urgences. La santé était malade et il a fallu beaucoup pour lui faire retrouver «sa santé»
De notre correspondante à Tlemcen
Amira Bensabeur

e point noir, comme l’a souligné le

L Dr A. Bouhroun, étant les urgences


qui sont souvent très fréquentes et
très diverses dans leur expression clinique.
Elles touchent tous les âges sans distinction
de sexe et toutes les catégories sociales.
Elles varient durant toute l’année et dépen-
dent de nombreuses circonstances (temps,
jours, nuits, vacances, domiciles, voie
publique). Le docteur Bouhroun n’a pas
manqué de préciser qu’«elles concernent
toutes les spécialités médicales sans excep-
tion. Les services des urgences, bien que
souvent délaissés, sont la vitrine de l’hô-
pital et l’opinion qu’on se fera de ce der-
nier, dans son ensemble, passe bien
souvent par l’impression vécue lors d’une
première visite ou d’une nuit passée au
niveau du service des urgences. Les
urgences constituent actuellement une
préoccupation dans tous les pays du monde
et les médias ne s’y trompent pas lorsqu’ils
les traitent comme un phénomène fascinant
la société».
Face à cette situation et pour prendre en
charge le malade d’une façon effective,
une série d’opérations visant a réaliser des

Photo : S. Zoheir
UMC a été lancée par le secteur de la santé
où pas moins de quatre UMC seront
concrétisées à travers la wilaya, en plus de
la grande opération d’extension ayant ciblé
les UMC à Tlemcen. présence du directeur de la santé, Lalama notamment de travailler sur les complé- nauté hospitalière nationale en regroupant
Pour voir de près la situation, nous mentarités entre l’hôpital de proximité et
Abelhalim, dans ce qu’il a qualifié de leurs forces.» En effet, selon les données
avons passé quatre heures au niveau de le CHU. «C’est le sens de la création d’un
ronde de contrôle. Il était 00h17. Nous fournies par ces deux responsables, les
deux UMC, temps largement suffisant pour effort conjugué entre l’ensemble du per-
l’avons abordé pour une discussion sur son hôpitaux de Tlemcen constituent des sup-
montrer les efforts déployés par le per- sonnel de la santé qui permettra aux éta-
secteur et il n’a pas hésité à nous en parler ports essentiels à l’accès aux soins de
sonnel, confronté chaque nuit à des blissements de coordonner leurs
longuement indiquant que l’objectif était proximité.
problèmes d’agressions, de tentatives de interventions, dans une logique de grada-
suicides ou d’accidents. En effet, un d’adapter l’offre de soins aux besoins de la Coté citoyens, ces derniers affirment
population et aux attentes des profession- tion des soins, pour mieux répondre aux qu’aujourd’hui les hôpitaux font leur mue,
consensus semble se dégager actuellement besoins de la population ».
quant à l’importance d’améliorer le suivi nels de santé, et ce, en s’appuyant sur les se disant satisfaits des projets en cours de
Le directeur de la santé qui était accom- réalisation. Ceci explique que, d’ici peu, on
des personnes se présentant aux urgences. évolutions techniques. L’évolution de la
pagné de son adjoint, Allam Belkacem, a pourra constater qu’il y a plus de qualité et
Cette nuit-là, nous avons été surpris de la médecine, fera-t-il remarquer, impose affirmé que leur présence fait partie du tra- de sécurité, des délais d’attente plus courts
vail de la direction de la santé qui reçoit et des déplacements moins fréquents et, au
des lettres anonymes faisant état de laisser final, un séjour à l’hôpital plus agréable et
aller. «Or, aucune lacune n’a été enregis- plus profitable au patient. Les habitants de
trée» selon ses propos. De son coté, la wilaya croient beaucoup en la réforme
M. Allam Belkacem a précisé que la qua- hospitalière engagée par le ministère
lité et la sécurité des soins a été et sera tou- comme enjeu majeur dans la perspective
jours au cœur du projet hospitalier. «On d’améliorer les soins de santé. Ils ne
vise davantage à mieux organiser l’offre de
manquent pas de souligner non plus l’ab-
soins, afin que chaque patient puisse se
sence de structures de santé dans les
voir proposer des soins appropriés. «Nous
régions rurales. A ce sujet, le directeur de
exigeons de l’ensemble du personnel de
la santé a indiqué que, grâce à la nouvelle
faire du mieux possible pour un accès aux
carte sanitaire, il sera procédé à l’installa-
soins pour tous et répondre aux besoins de
la population en délivrant des soins de tion en zones rurales ou reculées de
qualité», dira-t-il. Profitant de sa présence praticiens spécialistes, de médecins généra-
pour donner plus de détails sur son secteur listes et de paramédicaux, et ce, en plus de
et sur la prise en charge du patient, le certains projets visant la réalisation
directeur de la santé a expliqué qu’il est de salles de soins ou centres de santé.
demandé aux établissements de santé dans «L’amélioration de la santé et du bien-être
sa wilaya de développer une culture du de la population de la wilaya de Tlemcen
résultat et définir des indicateurs de qua- est notre but, et il est, par conséquent,
lité, car il faut développer la transparence impératif d’accorder la plus haute atten-
et l’information dans ce domaine. tion aux plus démunis, souffrant de mau-
«L’hôpital, les salles de soins ainsi que les vaise santé, comme il est de notre devoir
EPSP doivent y répondre et, donc, déve- de donner plus d’importance à la santé
lopper des filières de soins pour continuer pour tous ».
à répondre aux besoins des citoyens. Il est Il est à noter que le secteur de la santé a
vrai que chaque établissement ne peut tout bénéficié, au titre du plan quinquennal
Photo : S. Zoheir

faire tout seul, mais tous réunis ils sont à 2010-2014, de projets d’importance dont
même de répondre efficacement à la notamment un nouveau CHU ainsi que
demande exprimée. Ils pourront de même d’autres hôpitaux, polycliniques, UMC,
collaborer dans le cadre d’une commu- etc. A. B.
La Tribune
C U L T U R E Mercredi 23 mars 2011 15
PROJECTION DU DOCUMENTAIRE LES SEIGNEURS DE L’ARCTIQUE DE CAROLINE UNDERWOOD

Quand le 7 art se met au service ème

de l’environnement
Les journées du film francophone se clôtureront aujourd’hui avec la projection du long métrage
Ce qu’il faut pour vivre du réalisateur canadien Benoît Pilon
Par désert de glace tentent de
Wafia Sifouane s’adapter dans l’Arctique, leur
milieu naturel et originel, aux
est à la salle Cosmos,

C’ face à des travées pra-


tiquement vides, que
les Journées cinématographiques
nouvelles conditions de vie
imposées par l’homme, premier
responsable du réchauffement de
la planète.
du film francophone tentent tant Le documentaire est également
bien que mal de se poursuivre, ponctué par des interventions de
malgré l’ambiance tendue engen- chercheurs et de spécialistes qui
drée par les manifestations des apportent de riches éclairages sur
jeunes d’El Madania qui récla- l’avenir de cette région menacée.
ment des logements. Pour le qua- Rappelons que le documentaire a
trième jour de la manifestation, le été produit en 2003 par Glacialls
Canada a été représenté par le Productions (Jean Lemire) en
documentaire les Seigneurs coproduction avec l’Office
de l’Arctique de Caroline national du film du Canada (Eric
Underwood. Michel et Colette Loumede) et
Evoluant au rythme des six Gedeon Programmes avec la par-
saisons du calendrier inuit, ce ticipation du Foods Canadian
film s’intéresse à l’impact du Television. Connue pour son
réchauffement climatique sur la talent, la réalisatrice, depuis la
chaîne alimentaire des espèces sortie de son documentaire, a col-
animalières vivant dans ces éten- lectionné les prix et les distinc-

Photo : DR
dues glaciales. Ni terre ni mer, tions, dont le prix Gemini décerné
ces vastes espaces de glace sont à la meilleure réalisation en 2004,
menacés par le réchauffement de la première place dans la caté-
la planète, ce qui engendre le ainsi que les mystérieuses dans la glace et qui constituent le changement climatique, la gorie «Pollution et réchauffement
recul des icebergs et, par consé- baleines boréales très difficiles à repas principal des baleines. C’est réalisatrice se penche aussi sur le global» au «EarthVision Film
quent, menace le très fragile éco- approcher. également le cas du plancton et cas des oiseaux, des phoques et & Video Festival» en 2004,
système arctique. La réalisatrice Le spectateur aura également autres micro-organismes marins. des morses, dévoilant ainsi leur Finalist Award International
embarque son public en compa- droit à une exploration sous- Ils constituent une véritable base pénible quotidien dans un Wildlife Film Festival en 2005 et
gnie d’ours polaires, un spécimen marine qui l’entraîne au cœur du de nourriture. royaume qui fond. A travers des le prix Earthwatch Film DC
inquiétant que les scientifiques noyau de la chaîne alimentaire, à Présentant les animaux images pertinentes, elle montre Environmental Film Festival.
étudient depuis déjà vingt ans, savoir les algues marines vivant comme les premières victimes du comment les animaux de ce W. S.

DIXIÈME ÉDITION DU FESTIVAL NATIONAL DE LA POÉSIE ET DE LA PROSE SCOLAIRES

Trois jours dédiés à l’art lyrique et au texte rythmé


De notre correspondant à Bouira du festival, cette 10 ème édition
Nacer Haniche est censée connaître des nou-
veautés dans l’organisation, l’ac-
UNE FOIS encore, le secteur cueil, la prise en charge et son
de l’éducation de la wilaya de déroulement, eu égard aux efforts
Bouira organise la 10ème édition du consacrés par la tutelle, mais
Festival national de la poésie et aussi au soutien financier de
de la prose scolaires, qui coïncide l’APW de Bouira. L’ouverture
avec les vacances scolaires de officielle a eu lieu dimanche
printemps, la Journée mondiale matin, à la maison de la culture
de l’arbre, la fête de la Victoire Ali-Zamoum de Bouira, avec un
correspondant au 19 Mars 1962. spectacle et une exposition de
Pour cela, la cérémonie d’ouver- photos et de peinture, ainsi que
ture de cette édition, tenue à la des dessins réalisés par des
Maison de la culture de Bouira, a élèves. La manifestation sera
été axée sur ces deux derniers aussi renforcée par des moyens
événements, en plus des activités matériels pour la restauration des
prévues par les organisateurs du participants et des bus universi-
secteur. L’événement, qui inter- taires réquisitionnés pour le trans-
vient depuis 2001, est considéré port des délégations. Selon
comme une halte, au cours de les mêmes sources, le coup
laquelle une tribune est offerte d’envoi sera donné en présence
aux élèves créateurs pour pré- de plusieurs invités, dont des
Photo : DR

senter leurs et évaluer les compé- cadres du ministère de


tences littéraires et artistiques au l’Education nationale, des direc-
niveau des établissements sco- teurs de l’exécutif de la wilaya,
laires à travers le pays. Une com- des responsables du secteur de éducative annuelle a pour chargés d’évaluer la présentation théâtre) programmées en marge
mission est chargée d’évaluer les l’éducation et des établissements objet la découverte et l’encoura- des auteurs de chaque œuvre, du festival.
œuvres et textes présentés par les scolaires, des enseignants et tra- gement des compétences artis- avant de statuer sur les meilleurs Par ailleurs, comme il est
concurrents, et les lauréats seront vailleurs du secteur, les parents tiques et littéraires dans le textes et les meilleurs élèves qui d’usage à chaque édition, le
primés. Selon les organisateurs, d’élèves ainsi que des hommes de domaine de la poésie et de la font preuve d’une bonne maîtrise comité d’organisation a pro-
les élèves concurrents (4 par culture de la région. prose chez les élèves des diffé- artistique et gestuelle, comme ils grammé une excursion dans la
wilaya) ont été sélectionnés par Par ailleurs, le nombre de rents paliers d’études et dans les auront à annoncer les élèves station de Tikjda au profit de
les Directions de l’éducation wilayas participantes est, cette deux langues, l’arabe et tama- lauréats qui seront primés parmi l’ensemble des participants, pour
de leurs wilayas respectives sur la année, de 28, dont 24 concourront zight. Elle est organisée en pré- les 200 concurrents attendus à leur faire découvrir l’un des ves-
base de leurs prédispositions dans la compétition littéraire avec sence d’un jury, dont les cette manifestation. En outre, tiges naturels de la wilaya.
à la production littéraire des textes de poésie et de la membres sont des éducateurs et près de 100 participants et leurs Notons que la clôture de ce fes-
et poétique. prose, qui se tiendra au lycée des spécialistes dans le domaine. encadreurs sont venus des établis- tival aura lieu ce soir par la
Ainsi, selon Ahmed Ben Sedik-Ben-yahia de Bouira, Ces derniers, qui ont déjà pris sements scolaires de la wilaya remise des prix et distinctions aux
Tayeb, le directeur de wilaya durant trois jours. Selon le même connaissance des œuvres pré- pour animer des soirées poé- lauréats de la compétition
de l’éducation et président responsable, cette compétition sentées par les participants, seront tiques, artistiques (la chorale et le et du festival. N. H.
La Tribune
16 Mercredi 23 mars 2011 S P O R T S
EN STAGE À ANNABA POUR PARFAIRE LA PRÉPARATION DE LA CAN CAN 2012 : le match
Libye-Comores

Les Verts sur le qui-vive délocalisé à Bamako


Le match entre la Libye et les
Comores de la 3e journée des élimi-
natoires de la CAN 2012, initialement
prévu le 27 mars à Tripoli, se jouera
Décidés à franchir avec brio la troisième manche qui les sépare du sprint final pour finalement à Bamako (Mali), a
le Gabon, les Fennecs ont entamé, lundi dernier, l’ultime phase de leur préparation, annoncé la Confédération africaine de
football (CAF). Cette décision de
et ce, dans le cadre d’une mise au vert de sept jours dans la ville du jujubier l’instance africaine est dictée par la
situation sécuritaire qui prévaut en
Par Libye. «Si les conditions idéales ne sont
Amir Lazaref pas réunies, le match sera délocalisé ou
est à l’hôtel Sabri, sur reporté à une date ultérieure», avait

C’ la corniche annabie,
que l’ensemble de l’é-
quipe nationale cherchera la
assuré au début du mois de mars la
CAF. Au terme de la 2e journée, la
Libye occupe la tête du classement
du groupe C avec 4 points, avec une
tranquillité, loin de la pression
de la rue devenue, à l’approche différence de buts favorable par rap-
du jour «J», de plus en plus port au Mozambique. La Zambie est
bruyante, voire enflammée. Le 3 e avec 3 points, alors que les
programme du stage comporte Comores (0 point) ferment la
des séances d’entraînement au marche. D’autre part, la CAF a
stade Chabou et des réunions indiqué qu’elle était sans nouvelle de
techniques pour mieux appré- la Fédération libyenne qui doit aussi
hender cette explication avec les envoyer son équipe olympique en
Lions de l’Atlas. Des enregistre- Afrique du Sud pour un match
ments vidéo de quelques ren- entrant dans le cadre des élimina-
contres disputées récemment par toires des jeux Olympiques 2012
l’équipe marocaine serviront de (JO 2012) de Londres.
support à ces réunions à conso-
nance également psychologique. Maroc :
Le «Général», qui a supervisé
son adversaire, en compagnie de
le sélectionneur des
ses adjoints, à travers un enregis- Lions de l’Atlas Eric
trement du match Maroc-Niger
disputé à Marrakech, dans le
Gerets à l’Olympique
cadre de la préparation du derby Lyonnais ?
maghrébin, devra certainement Décevant depuis trois saisons,
insister sur les dispositions l’Olympique Lyonnais et son prési-
offensives des Marocains. dent Aulas prévoient un grand rema-
Le Maroc manque, en effet, de niement à l’issue de la saison. En ligne
cohérence au niveau de la de mire, l’entraîneur Claude Puel qui
couverture défensive. Début des est sur un siège éjectable depuis le
retrouvailles donc entre les début de l’exercice. Le moins qu’on

Photo : DR
Fennecs et leurs supporters puisse dire, c’est que le président des
venus de partout pour les voir de «Gones» ne compte pas lésiner sur
plus près. L’équipe nationale ne les moyens. Outre la possibilité
s’était pas produite à Annaba Deschamps, Jean-Michel Aulas aurait
presque huit mois après leur der- décrocher une qualification pour été longuement discutée. A coché le nom d’Eric Gerets pour
depuis longtemps ; en fait,
nière sortie, à domicile, face à la la CAN 2012, doit d’abord s’im- défaut de ces «cadres» de l’é- redresser la barre du navire rhoda-
depuis la CAN 2006 et le match
perdu contre le Gabon par (3-0).
Tanzanie pour l’entame de la poser à domicile, et ce, sans se quipe, les supporters des nien. Ce qui n’est pas une mince
Dans la perspective des grandes CAN 2012. Cette rencontre, qui soucier de l’absence de quelques Fennecs vont découvrir de affaire lorsqu’on sait que le lion de
retrouvailles, dimanche pro- s’était soldée par un nul, avait joueurs cadres (Rafik Halliche, nouveau la frêle silhouette Rekem vient tout juste de poser ses
chain, les autorités annabies ont donné lieu à des regrets consécu- Mourad Meghni Adlene d’Abdelmoumen Djabou, lequel bagages dans le pays chérifien. De
pris toutes les mesures néces- tivement à cette piètre prestation Guedioura ou Fouad Kadir). a réussi à se faire un nom, ces plus, Eric Gerets a montré au peuple
saires pour que la rencontre se contre un adversaire somme Ce qui facilitera les choses au dernières saisons, ou Khaled marocain une réelle envie de réussir.
déroule dans les meilleures toute modeste. Cette fois-ci, il sélectionneur national pour dési- Lemouchia, le hargneux, Autant dire que la volonté d’Aulas
conditions possibles. Et cerise s’agira de bien redémarrer la gner qui doit jouer et qui laisser récupéré de justesse après sa risque d’être tuée dans l’œuf. Encore
sur le gâteau, ce ne course qui mènera au Gabon en sur le banc des remplaçants. Par mise à l’écart par Rabah une affaire à suivre...
sera pas juste un derby régional, 2012 ; c’est tout le mal que leur ailleurs, la non-sélection de Saadane, alors qu’il imposait sa
mais bien pour les éliminatoires souhaitent leurs supporters. Cette Soudani, qu’on réclame avec manière dans le championnat Egypte : 23 joueurs
de la CAN 2012 au Gabon, soit équipe, dont l’objectif reste de insistance du côté d’Annaba, a algérien. A. L.
convoqués pour
HASSAN YEBDA, MILIEU DE TERRAIN INTERNATIONAL ALGÉRIEN DE NAPLES (SÉRIE A) : affronter l’Afrique
du Sud
«On n’a pas intérêt à perdre d’autres Le sélectionneur de l’Egypte, Hassan
Shehata, a fait appel à 23 joueurs
pour affronter, samedi prochain,

points chez nous» l’Afrique du Sud à Johannesburg dans


le cadre de la 3e journée des élimina-
toires de la Coupe d’Afrique des
nations 2012 de football (CAN 2012),
LE MILIEU de terrain inter- intérêt à perdre d’autres d’Annaba. On a été très bien camarades pour réaliser un sur- a rapporté hier la presse locale.
national algérien de Naples points», a indiqué le milieu accueillis par les supporters dès saut d’orgueil et gagner pour Shehata a fait confiance à l’attaquant
(Série A), Hassan Yebda, a défensif des Verts, peu avant le notre apparition sur le terrain nous libérer.» Evoquant son de Dortmund, Mohamed Zidan,
affirmé que l’équipe nationale début de la séance d’entraîne- [ndlr, lundi dernier]. J’espère prochain adversaire, Hassan blessé aux côtes et qui a 43 minutes
est appelée à «réagir» et à ment lundi soir au stade Chabou. que tout se passera bien pour Yebda ne tarit pas d’éloges sur seulement dans les jambes en
«relever la tête» lors du match A l’issue de la deuxième nous le jour du match», a-t-il l’équipe du Maroc, mais estime Bundesliga cette saison. Le technicien
face au Maroc prévu dimanche journée, l’Algérie partage la 3e souhaité. Devenu une pièce que l’Algérie aura un statut à égyptien a également convoqué le
au stade du 19-Mai-1956 place au classement du groupe D essentielle dans le dispositif de défendre dimanche prochain. «Il buteur Mohamed Nagy, «Gedo»,
d’Annaba, pour le compte de la des éliminatoires de la CAN son entraîneur à Naples Walter ne faut pas oublier que nous touché à la mâchoire, alors qu’Emad
troisième journée des élimina- 2012 avec la Tanzanie (1 point), Mazzari, Yebda ne compte sommes mondialistes, et ce n’est Metaeb et Amr Zaki n’ont pas été
toires de la CAN 2012. «Après alors que le Maroc et la ménager aucun effort pour servir pas ce passage à vide que nous retenus. Cette rencontre, qui devait
un début de parcours laborieux, Centrafrique sont coleaders avec la sélection nationale lors du traversons qui nous découra- se dérouler au Soccer City Stadium
je pense que l’heure est venue 4 points chacun. Concernant le match crucial face aux Lions de gera. Il est vrai que le Maroc est de Johannesburg, a été déplacée à
pour nous de relever la tête et de séjour de la sélection algérienne l’Atlas. «Je n’hésiterai pas un une très bonne sélection qui l’Ellis Park Stadium de la même ville
réagir, en visant la victoire face à Annaba, Yebda ne cache pas instant à donner le meilleur de recèle des joueurs de qualité, en raison de l’état de la pelouse, rap-
au Maroc. On n’a pas vraiment sa satisfaction quant aux condi- moi-même lors de cette confron- mais nous sommes aussi une pelle-t-on. L’Afrique du Sud est en
le choix. Si l’on veut se relancer tions d’accueil et d’hébergement tation. Il s’agit pour moi de équipe redoutable qui peut tête du groupe G à l’issue de la
dans ces éliminatoires, nous de l’équipe nationale. l’une des plus importantes ren- battre n’importe quel adver- deuxième journée, tandis que les
devons impérativement gagner «Franchement, on ne manque de contres de ma carrière. Je saire, on l’a prouvé déjà par le champions d’Afrique en titre sont
dimanche prochain. On n’a pas rien dans cette belle ville compte sur moi-même et sur mes passé», a-t-il conclu. lanterne rouge avec un seul point.
La Tribune
S P O R T S Mercredi 23 mars 2011 17
SUITE À L’ENVAHISSEMENT DU STADE PAR LES SUPPORTERS

Séances d’entraînement
des Verts à huis clos
45 000 billets seront mis en vente à partir d’aujourd’hui au niveau du stade
19-Mai-1956 avec la consigne de ne vendre que 3 billets par supporter et ce,
pour éviter une revente de ces billets au marché noir Coupe d’Afrique des nations
De notre correspondant à Annaba pas encore donné signe de vie ;
Mohamed Rahmani quant à Belhadj, il est encore
retenu par son club Essad El
outes les séances d’entraî-

T nement prévues se dérou-


leront à huis clos. Telle est
la décision du coach national,
Qatari, les dirigeants ayant
refusé son départ et s’appuyant
sur la réglementation qui stipule
que le joueur ne peut quitter son
Abdelhak Bencheikha, suite à club que 5 jours avant le
l’envahissement du terrain du match. L’équipe comptait donc
stade Chabou par plus d’une jusqu’à hier 15 joueurs sur 23 en
vingtaine de supporters de l’é- attendant que le capitaine d’é-
quipe nationale au moment où quipe Antar Yahia et les 2 gar-
celle-ci était en plein travail de diens M’Bolhi et Zemamouche
préparation. M. Bencheikha qui débarquent à La Coquette. A
avait un programme strict et un partir d’aujourd’hui, 45 000
timing précis a été obligé de tout billets seront mis en vente au
revoir puisque la séance de lundi niveau des guichets du stade
dernier avait due être inter- 19-Mai-1956 avec la consigne de
rompue et il avait fallu l’inter- ne vendre que 3 billets par sup-
vention des forces de l’ordre porter et ce, de façon à éviter
pour faire évacuer, de la manière qu’il n’y ait une revente de ces
la plus civile, voire amicale, le billets à des prix majorés. Les
terrain et transporter sous escorte accès du stade seront ouverts à

Photo : DR
l’équipe à partir des vestiaires où 10 heures, le jour du match, et
elle s’était réfugiée. L’engoue- des bus seront réquisitionnés
ment des supporters était tel que pour le transport des supporters.
chacun voulait à tout prix appro- arrivés et c’est donc une autre débarquer à Annaba. Après c’est au tour de Mesbah, de Aucun véhicule particulier ne
cher les joueurs et se faire photo- séance qui saute, compromettant Boudebouz, Bougherra, Medjani, Djebbour et de Abdoun de sera autorisé aux alentours du
graphier avec eux. Un souvenir encore plus le programme Yebda, Lahcen, Ziani, Bouzid, rejoindre l’équipe. Ziaya, lui, n’a stade. M. R.
que chacun voulait de ce passage préétabli. Une autre séance
de l’équipe nationale à La est prévue ce soir au stade Le président de la FAF Mohamed Raouraoua attendu aujourd’hui
Coquette. Mais cet «incident», 19-Mai-1956, à huis clos, celle- Les autorités locales d’Annaba ne laissent rien au hasard à comité exécutif de la Fifa présidera, pour rappel,
somme toute compréhensible là puisque le coach a décidé d’en l’approche du match Algérie-Maroc, multipliant les réu- l’assemblée ordinaire de la FAF, prévue le 27 mars à l’hôtel
au vu de l’enthousiasme qui interdire à tout le monde l’accès nions d’évaluation et de coordination. Sécurité, billetterie Seybouse. Le président de la FAF et les membres du BF se
règne, a compromis le planning et il s’agira pour lui de faire tra- étaient à l’ordre du jour. Au stade du 19-Mai-1956, les der- rendront ensuite à l’hôtel Sabri, lieu de résidence des Verts
de Bencheikha qui devait norma- vailler dur ses poulains pour rat- nières retouches battent leur plein, que ce soit au niveau sur la côte bônoise, qui est sous haute surveillance depuis
lement effectuer sept séances traper le temps perdu et exploiter de la pelouse avec le traçage du terrain ou bien dans les dimanche dernier. Une patrouille de la Gendarmerie natio-
d’entraînement. Ainsi, la séance au maximum les dernières gradins. Pour rappel, plus de 45 000 billets seront mis en nale a été dépêchée sur les lieux pour veiller à la sécurité
d’hier matin qui devait norma- séances avant d’affronter vente aujourd’hui. Par ailleurs, le président de la Fédération de la sélection nationale. Des instructions ont été données
lement concerner les attaquants l’équipe marocaine. algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, est aux agents de sécurité de cet établissement pour interdire
n’a pu avoir lieu, Ziyaya et Par ailleurs, les joueurs de attendu aujourd’hui ou demain à Annaba, où il doit l’accès à toute personne étrangère, notamment la presse et
Djebbour n’étant pas encore l’équipe nationale continuent à rejoindre l’hôtel de résidence des Verts. Le membre du les supporters.

GERETS VISIONNE AVEC SES JOUEURS UN MATCH DES VERTS

Le staff marocain impose un huis clos total


Par décès d’un proche. Ainsi, sa remplacé par Lahrari Abdenbi. L’Algérie et la Tanzanie occu- première journée, avant de
Abdelghani Aïchoun participation à cette rencontre Avec quatre points, le Maroc pent la dernière place avec un s’incliner en Centrafrique, lors
face à l’Algérie est incertaine. occupe la première place du seul point. L’Algérie avait été de la seconde journée, sur le
LA SÉLECTION marocaine Hormis cela, les joueurs maro- groupe D en compagnie de la accrochée à domicile par la score de deux buts à zéro.
continue sa préparation en prévi- cains affichent relativement une République centrafricaine. Tanzanie (1-1) lors de la A. A.
sion du match de la troisième bonne forme. Du côté des atta-

Retransmission de la CAN 2012 : l’Union africaine


journée des éliminatoires de la quants, le point fort de l’équipe
CAN 2012, prévu à Annaba le marocaine, Merouane Chamakh
27 mars prochain. Le sélection-
de radiodiffusion déplore les coûts «exorbitants»
(Arsenal) a joué un peu plus
neur marocain Eric Gerets a d’une mi-temps, alors que
organisé, hier durant l’après- Youcef Al Arabi a réussi à ins-
midi, au deuxième jour du crire le second but de son club, LES DROITS de retransmis- des droits qui ne reflète nulle- entièrement honoré leurs obliga-
stage, une séance de visionnage Caen, face à Arles Avignon, sion des compétitions footballis- ment la réalité des marchés de la tions financières découlant du
d’un match de l’équipe algé- dans le championnat français. tiques continuent de poser publicité dans les pays pris indi- contrat signé avec le détenteur
rienne dans l’objectif de dis- En revanche, Hocine Khardja problème, notamment sur le viduellement». Une déclaration des droits (hors Afrique du Nord),
cuter avec ses joueurs des points n’a joué que quelques minutes continent africain où certains faite après avoir pris connais- la présente approche pénalise les
forts et éventuellement des avec l’Inter de Milan. D’autre pays n’arrivent plus à suivre le sance que des détenteurs de droits organismes de radio-TV qui ont
lacunes des Verts. Le contingent part, pour éviter la pression de rythme effréné de la hausse expo- de retransmission des matchs de honoré les leurs». «Les montants
marocain est pratiquement au leurs supporters, le coach a nentielle des coûts fixés par les la CAN ont «demandé à ses proposés sont tout simplement
complet maintenant avec l’ar- décidé d’imposer le huis clos détenteurs des droits. C’est le cas organismes membres de payer exorbitants et nettement au-
rivée des joueurs qui ont disputé autour de ce stage. Aucun également pour la Coupe des sommes exorbitantes pour dessus des capacités des orga-
avec leurs clubs respectifs des contact donc avec les fans. Les d’Afrique des nations qui, pour- une série de quatre matchs de nismes membres», ajoute-t-on
matchs dimanche dernier. A joueurs ont même été sommés tant, comme son nom l’indique, qualification pour la CAN 2012», dans cette déclaration. Il est vrai
noter, à ce propos, que, parmi de ne pas faire de déclarations est une compétition qui concerne alors que, selon l’UAR, «les que les droits de retransmission
les «professionnels» marocains aux médias en dehors d’un en premier lieu l’Afrique. Ainsi, montants payés pour la CAN de la CAN, mais surtout de la
convoqués pour ce match, seul cadre organisé par le staff tech- dans un communiqué rendu 2010 devaient également couvrir Coupe du monde, deviennent de
Adel Taarabt (Queen’s Park nique. Pour rappel, Eric Gerets public hier, l’Union africaine de les matches de qualification pour plus en plus chers. Certains pays
Rangers), élu, il y a trois jours, a convoqué 23 joueurs pour ce radiodiffusion (UAR), dont le 2012». L’Union précise, par africains risquent d’être privés
meilleur joueur du championnat match face à l’Algérie. Youcef président est Toufik Khelladi, ailleurs, que «bien que l’on des images des matchs de ces
anglais de division 2, n’a pas Hadji (AS Nancy Lorraine) était «déplore avec vigueur cette déci- puisse avancer que certains orga- compétitions même quand leurs
joué ce week-end en raison du sur la liste, mais le staff l’a sion injustifiable des détenteurs nismes de radio-TV n’ont pas sélections y prennent part. A. A.
La Tribune
18 Mercredi 23 mars 2011 E N V I R O N N E M E N T
LEUR GESTION DOIT ÊTRE AMÉLIORÉE POUR OPTIMISER LEURS SERVICES HYDROLOGIQUES

Rôle capital des forêts pour une eau


de bonne qualité
«La gestion de l’eau et les forêts sont étroitement liées et requièrent des solutions de politique innovatrice qui
tiennent compte de la nature complexe de toutes ces ressources vitales […]. L’Année internationale des forêts
2011 constitue une plate-forme unique de sensibilisation sur les questions telles que la triangulaire eau-sol-forêt
qui a un impact direct sur la qualité de vie des populations, leurs moyens d’existence et leur sécurité alimentaire»,
a déclaré le directeur du secrétariat du Forum des Nations unies sur les forêts
Par forêts et l’approvisionnement en eau sont
African Press Organization mises au point à l’intention des autorités et
des techniciens. Les travaux se poursuivent
ici à 2025, 1,8 milliard de

D’
également au niveau des projets, en particu-
personnes vivront dans des lier dans les cours d’eau transfrontaliers,
régions subissant des pénuries dont on peut citer un exemple caractéris-
absolues d’eau et les deux tiers de la popula- tique : «la gestion intégrée des ressources
tion mondiale pourraient être exposés à des naturelles du Fouta Djallon» en Afrique de
conditions de stress hydrique. Les forêts piè- l’Ouest. Ce projet décennal, parrainé par le
gent et stockent l’eau, et jouent ainsi un rôle Fonds pour l’environnement mondial et mis
important dans l’alimentation en eau de en œuvre conjointement par la FAO, le
millions d’habitants des mégapoles de PNUE et l’Union africaine, porte sur huit
la planète. pays (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau,
Partant de ce fait, le Partenariat de Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Sierra
collaboration sur les forêts (PCF), composé Leone). Un certain nombre de cours d’eau
d’organisations internationales sur les forêts, internationaux, notamment les fleuves
en appelle à tous les pays pour plus d’atten- Gambie, Niger et Sénégal, prennent leur
tion en matière de protection et de gestion source dans le massif du Fouta Djallon.
des forêts pour l’approvisionnement en eau L’agriculture itinérante et la coupe destinée
propre. «Les forêts font partie des infra- à la production de charbon de bois ont
structures naturelles de tout pays et sont entraîné une déforestation massive et

Photo : DR
essentielles au cycle de l’eau», a souligné le appauvri les ressources en eau de la région.
sous-directeur général du département des Afin d’améliorer les moyens d’existence
Forêts de la FAO, Eduardo Rojas-Briales. locaux et les ressources hydriques, le projet
«Elles réduisent les effets des inondations, Aujourd’hui, au moins un tiers des plus l’attention de la communauté internationale. vise à garantir la conservation et la gestion
préviennent l’érosion du sol, régulent le grandes villes du monde, comme New York, De nombreuses conférences et manifestations durable des ressources naturelles par la
niveau de la nappe phréatique et assurent à Singapour, Djakarta, Rio de Janeiro, Bogotá, examinant ces questions à partir de différentes restauration du couvert forestier. APO
la population, aux industries et à l’agricul- Madrid et la ville du Cap, tirent une grande perspectives ont été organisées entre 2008 et Source : Food and Agriculture
ture une alimentation en eau de bonne qua- partie de leur eau potable des zones boisées. 2010. Sur la base des résultats de ces Organization of the United Nations
lité.» Il s’exprimait à la veille de la Journée Si les aires de bassins versants forestiers réunions, une série d’actions concrètes sur les (FAO)
mondiale de l’eau qui a été célébrée hier, le sont bien utilisées, elles peuvent représenter Publicité
22 mars. Les forêts constituent une couver- une solution, du moins partielle pour les
ture végétale optimale pour les bassins municipalités à l’affût de quantités toujours République algérienne démocratique et populaire
hydrographiques. Les bassins versants fores- croissantes d’eau propre.
tiers répondent à une grande partie des Il est bien connu que des pratiques Wilaya de Blida
besoins en eau des utilisations domestique, adéquates de planification et de gestion Daïra de Ouled Yaich
agricole, industrielle et écologique. forestières, telles que la plantation d’es- Commune de Ouled Yaich
«La gestion de l’eau et les forêts sont sences forestières appropriées, peuvent
étroitement liées et requièrent des solutions contribuer à réduire les utilisations de l’eau
de politique innovatrice qui tiennent compte
de la nature complexe de toutes ces res-
par les forêts. Les pays sont en train de ren-
forcer leurs politiques et projets en ce sens «Avis d’attribution provisoire»
sources vitales», a déclaré Jan McAlpine, le pour accroître les superficies boisées en vue
directeur du secrétariat du Forum des de la protection des sols et des eaux.
Nations unies sur les forêts. «L’Année inter- Quelque 330 millions d’hectares de forêts de Conformément au décret présidentiel n° 236/2011 du 07 octobre 2011 portant régle-
nationale des forêts 2011 constitue une la planète servent à la conservation des sols mentation des marchés publics.
plate-forme unique de sensibilisation sur les et des eaux, à la lutte contre les avalanches, -Suite à l’avis d’appel d’offres national paru en date du 27/01/2011 concernant l’opé-
questions telles que la triangulaire eau-sol- à la stabilisation des dunes de sable, à la
forêt qui a un impact direct sur la qualité de lutte contre la désertification ou à la protec-
ration suivante :
vie des populations, leurs moyens tion du littoral. Cette superficie a augmenté
d’existence et leur sécurité alimentaire.» de 59 millions d’hectares entre 1990 et 2010 Etude et réalisation et équipement d’une crèche (2e tranche)
Par ailleurs, les forêts et les arbres et représente désormais 8% de la surface * partie réalisation *
contribuent à réduire les risques liés à l’eau - forestière mondiale, compte tenu essentielle-
tels que glissements de terrain, inondations ment des plantations de grande envergure
localisées et sécheresses - et à prévenir réalisées en Chine. Ces dernières années, les - Suite à la réunion d’analyse financière du 01/03/2011, l’APC de Ouled Yaich
la désertification et la salinisation. interactions entre forêts et eau ont retenu informe les soumissionnaires de l’attribution provisoire de l’opération comme suit :
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Entreprise Opération Note technique Note financière Note globale Montant Critères
Wilaya d’OUM EL BOUAGHI
Direction de l’Urbanisme et de la construction + NIF /40 /60 /100 et délai
Immatriculation fiscale 0999 040 191236-20 Guerdaoui Etude et * Offre
réalisation et financière
Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel n° 10-236 du 28 chouwal 1432 correspondant au Messaoud équipement 29 453 872,50 DA acceptable
07 octobre 2010 portant réglementation des marchés publics. d’une crèche
* Dossier ayant
La direction de l’Urbanisme et de la construction de la wilaya d’Oum El Bouaghi informe les entreprises soumission- 32,40 pts 60 pts 92,40 pts rempli toutes les
19662640045817 (2 tranche)
e
naires ayant participé à l’appel d’offres national restreint relatif à la réalisation du siège de la direction de l’urbanisme et * partie 06 mois
conditions
de la construction de la wilaya d’Oum El Bouaghi réparti comme suit : techniques et
réalisation * financières
requises
Lot 04 : 1- Achèvement bloc de l’administration + logement de fonction
2- Mur de clôture
3- VRD + poste transformateur
Dont la première parution fut dans le journal El Moustakbal le 26/01/2011 qu’à l’issue de l’opération d’évaluation des
offres conformément aux critères de choix énoncés dans les cahiers des charges le lot est attribué provisoirement Conformément à l’article n°125 du décret présidentiel 236/2011, les entreprises sou-
comme suit:
Lot N° Désignation Entreprise Montant DA NIF Délais OBS
missionnaires peuvent se présenter au siège de l’APC bureau des marchés pour
en T. T. C. prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et
7 961 0401 00007 44

1- Achèvement bloc de l’adminis- financières dans un délai de trois (03) jours à compter du 1er avis de publication d’attri-
tration + logement de fonction
04 2- Mur de clôture SAHNOUN 32 368 548,77 10 mois MOINS bution dans les quotidiens nationaux.
3- VRD + poste transformateur EL DISANT En outre, les entreprises soumissionnaires peuvent introduire les recours 10 jours à
AYACHI
compter du 1er avis d’affichage d’attribution dans les quotidiens nationaux auprès de la
Les entreprises ayant participé à cet appel d’offre peuvent introduire un recours auprès du comité commission communale des marchés (Art. 114) du décret sus-mentionné.
des marchés publics de la wilaya dans un délai ne dépassant pas 10 jours à partir de la première paru-
tion de cet avis.
La Tribune du 23/03/2011/ANEP n° 25/51 740 La Tribune du 23/03/2011/ANEP n° 847 440
La Tribune
M O N D E Mercredi 23 mars 2011 19
ALORS QUE LA COALITION INTERNATIONALE POURSUIT SES FRAPPES Raid aérien israélien
CONTRE LES FORCES DE KADHAFI à Ghaza : un blessé

Le Conseil de sécurité examinera


Un raid aérien israélien a visé hier un
groupe de combattants palestiniens
dans l’est de la ville de Ghaza, faisant
au moins un blessé, ont indiqué des

demain la situation en Libye


sources médicales et des témoins à
l’AFP. La frappe effectuée par un
drone visait un groupe de Palestiniens
armés dans le quartier de Chajaïya,
près de la frontière avec Israël, qui ten-
Cinq personnes, dont quatre enfants, ont été tuées par les forces fidèles au dictateur taient de tirer des roquettes vers le
territoire israélien, ont précisé les
libyen Mouammar Kadhafi, qui a déjà sur le dos plus de six mille morts depuis le début témoins. Quelques heures plus tôt,
de la protestation pacifique, avant que celle-ci se transforme en affrontement armé deux Palestiniens avaient été blessés
par des tirs israéliens dans le même
Par quartier, selon des témoins, tandis
Lyes Menacer qu’un nouveau projectile palestinien
tombait dans le sud d’Israël sans faire

Q uatre jours après le début


des opérations militaires
des forces de la coalition
internationale, de plus en plus de
de blessés.

Bahreïn : le bilan
voix commencent à s’élever des violences passe
contre l’intervention armée
étrangère en Libye. La Russie, à 20 morts
l’Inde et quelques pays de Une Bahreïnie ayant disparu mercredi
l’Amérique du Sud ont appelé, dernier, jour de la violente répression
hier, à un cessez-le feu immé- d’une manifestation à Manama, est
diat, ont rapporté les agences de morte des suites de ses blessures, a
presse. Le Conseil de sécurité annoncé hier le Wefaq, principal parti
des Nations unies, qui a autorisé de l’opposition chiite. La mort de
la semaine dernière un éventuel Bahiya al Aradi, enterrée hier, porte à
recours à la force s’il s’avère sept le nombre de civils bahreïnis tués
nécessaire, en votant une résolu- depuis mercredi dernier. Depuis le
tion dans ce sens, devra se réunir début des manifestations contre le
demain pour examiner la situa- régime, il y a plus d’un mois, vingt per-
tion qui prévaut en Libye. C’est sonnes sont mortes, dont plusieurs
Moscou qui a introduit cette policiers et ouvriers étrangers. Le
demande après avoir critiqué Wefaq affirme qu’une centaine de per-
l’intervention militaire menée sonnes sont toujours portées dispa-
par le commandement américain, rues. Le parti chiite pense qu’elles ont
français et britannique depuis été soit arrêtées, hospitalisées ou

Photo : DR
cinq jours. Parallèlement, les tuées, soit qu’elles se cachent des
forces du tyran libyen poursui- forces de sécurité.
vaient toujours leurs bombarde-
ments contre les populations de
l’ouest du pays, signe que
dernier, une quarantaine de per-
sonnes au moins ont péri dans la
aux opérations militaires des
forces de l’Otan n’est pas du
n’existe pas d’autres solutions
pour régler la crise libyenne. Afghanistan : l’Otan va
Kadhafi n’a pas l’intention même ville de Misrata sous les tout envisageable puisque de Car le monde a le choix entre transférer le contrôle
d’arrêter ses massacres contre
son peuple. Hier encore, alors
tirs d’obus des forces loyales du
tyran de Tripoli. La violence
nombreux pays membres de
cette Organisation se sont
deux attitudes : observer le
colonel Kadhafi exterminer dans
de trois provinces
que les bombardements améri- des affrontements entre les par- ouvertement opposés à l’option l’indifférence générale son et quatre villes
cains avaient significativement tisans du régime et les insurgés armée étrangère en Libye, esti- peuple désarmé pour garder le
Les forces afghanes vont assurer elles-
diminué, les forces, pro-Kadhafi a accentué le flux des personnes mant qu’il s’agit d’une ingé- pouvoir et sauver son régime ou mêmes, à partir de cette année, la
ont tué cinq personnes, dont déplacées aussi bien à l’est qu’à rence dans les affaires de ce bien intervenir militairement et sécurité de trois provinces et quatre
quatre enfants à Misrata, a rap- l’ouest du pays, selon le Haut- pays. Mais le Premier Ministre éviter un génocide dans ce vaste villes à la place de l’Otan, a annoncé
porté Reuters, citant des sources Commissariat aux réfugiés. britannique David Cameroun pays d’à peine six millions hier le président Hamid Karzai, en
locales et des témoins. Lundi Pour l’instant, une participation avait affirmé, auparavant, qu’il d’habitants. L. M. lançant un processus qui doit s’achever
à la fin 2014. L’Afghanistan prendra «la

Le spectre de la guerre civile plane sur le Yémen pleine responsabilité de la sécurité» de la


province de la capitale, Kaboul, à l’ex-
ception du district instable de Surobi,
Suite de la page 1 tous les appels dans ce sens. Mais, selon ses ment à la «révolte des jeunes» rythment où sont déployés des soldats français,
Un face-à-face périlleux qui risque de proches, le Président quittera le pouvoir d’ici désormais les mots d’ordre. Dernière défec- et de Lashkar Gah, capitale de la pro-
plonger le pays dans l’inconnu. Le général janvier 2012, après l’organisation d’élections tions en date dans les rangs des diplomates : vince du Helmand, un bastion taliban
al-Ahmar, qui se veut moins radical dans l’é- législatives. En attendant, la situation va en les ambassadeurs yéménites au Pakistan, au du Sud, a-t-il déclaré. Les forces
bauche d’une issue à la crise, est favorable à s’exacerbant. Lundi dernier, un premier Qatar, à Oman, en Espagne et le consul à afghanes vont également assurer la
«des pressions sur le Président pour qu’il accrochage entre soldats des forces régu- Dubaï. La contestation anti-Saleh a été sécurité des provinces réputées calmes
accepte un plan de l’opposition prévoyant lières et des hommes de la Garde présiden- lancée fin janvier. Le mouvement prend de du Panchir (au nord de Kaboul) et de
une feuille de route pour une transition paci- tielle fidèle au président yéménite, a fait l’ampleur après la mort, le 18 mars dernier, Bamiyan (centre) et de trois autres
fique, incluant son départ avant la fin de deux morts. Et les défections se poursuivent. de 52 personnes dans une attaque contre des capitales provinciales, Herat (province
2011». Une proposition vite rejetée par les A Sanaa, des militaires et des fonctionnaires manifestants à Sanaa. Le Président, au pou- de Herat, ouest), Mazar-i-Sharif (Balkh,
manifestants campant dans le centre de continuaient de se succéder devant les mani- voir depuis 32 ans, a averti que tout complot nord) et Mehtarlam (Laghman, est),
Sanaa. Le peuple en colère exige le départ festants de la place de l’Université, épicentre pour précipiter son départ jetterait le Yémen a-t-il ajouté.
immédiat de Saleh. Ce dernier reste sourd à de la contestation. Les annonces de rallie- dans le chaos et que les divisions au sein de
l’armée étaient «néfastes» pour le pays. Le
prédicateur Abdel Majid Zendani, allié
Biélorussie :
depuis peu au Président, l’enjoint de céder le Minsk riposte
pouvoir. Saleh, qui dit détenir le soutien de La Biélorussie a constitué une liste de
«la grande majorité» du peuple, a estimé que fonctionnaires européens et américains
ceux qui font défection «tombent comme les interdits d’entrée dans le pays, a-t-on
feuilles mortes», les invitant à «revenir à la lu, hier, dans une déclaration du porte-
raison». Aux jeunes manifestants qui bravent parole de la diplomatie biélorusse,
les forces de sécurité, le Président a dit qu’ils Andreï Savinykh. «La Biélorussie a pré-
étaient «victimes de forces politiques vieillis- paré une liste de personnes interdites
santes comme les nassériens, les commu- d’entrée sur son territoire. Elle comprend
nistes et les houthis», en référence aux les noms de ceux qui entreprennent des
rebelles chiites dans le nord du pays. Face à mesures destructrices à l’égard de la Bié-
la contestation qui monte inexorablement au lorussie et portent atteinte à la coopéra-
Yémen, les réactions des puissances se font tion internationale», a indiqué
plus tranchantes. Les Etats-Unis ont réaf- M. Savinykh. Selon lui, les mesures
firmé que la violence était «inacceptable» adoptées constituent «une réponse aux
Photo : DR

tandis que la France a ouvertement appelé au sanctions de l’Union européenne et des


départ de Saleh. M. B Etats-Unis».
La Tribune
M A G A Z I N E Mercredi 23 mars 2011 21
UN AUTRE REGARD SUR LES MOYENS DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

Vivre avec 1 dollar par jour


Poor Economics, d’Abhijit Banerjee et Esther Duflo, deux professeurs à l’Institut technologique du Massachusetts, est un
ouvrage édifiant qui apporte un éclairage neuf sur la pauvreté et propose des solutions concrètes. Leur message central :
les politiques gouvernementales destinées alléger la pauvreté échouent souvent parce qu’elles reposent sur des
suppositions erronées à propos à des pauvres, leur contexte de vie et leurs comportements
Par
Moisés Naím*

e magazine Forbes a publié son

L classement annuel des plus grosses


fortunes - pas de surprise particu-
lière. Le nombre de milliardaires ainsi que
leur patrimoine moyen (3,5 milliards de
dollars [2,5 milliards d’euros]) a aug-
menté. Et, bien que la majorité des plus
riches continuent d’être des Américains,
cette proportion est en baisse en raison de
la hausse du nombre de riches dans les
pays pauvres.
Aujourd’hui, les pays «pauvres»
comme la Chine, le Brésil, l’Inde, le
Mexique, la Turquie, l’Ukraine ou la
Russie voient apparaître chez eux de plus
en plus de multimillionnaires. Et en exa-
minant la façon dont ils ont bâti leurs for-
tunes, il en ressort que, dans ces pays
pauvres, si on aspire à figurer sur la liste
de Forbes, mieux vaut être proche du
gouvernement que des consommateurs.
L’origine du succès d’un grand nombre de

Photo : DR
ces multimillionnaires est essentiellement
l’Etat, pas le marché.
Et si les multimillionnaires
devaient faire avec un dollar raient tout leur argent à l’achat de nourri- apporte également des réponses et monde. Et sur les milliardaires figurant au
par jour ? ture ; or ce n’est pas le cas. Les données propose des solutions pratiques. Les très classement de Forbes. M. N.
qu’Abhijit Banerjee et Esther Duflo ont pauvres ne sont pas si différents de nous.
Pendant que je consultais cette liste recueillies dans 18 pays révèlent que la *Senior associate de la Fondation
Mais jusqu’ici, nous les avons traités
des plus riches, j’avais entre les mains un nourriture représente entre 36 et 79% du Carnegie pour la paix internationale
comme s’ils l’étaient. A la lecture de ce
ouvrage qui explique comment et dans budget des pauvres qui vivent à la cam- livre, vous porterez un autre regard sur le In slate.fr
quoi ceux qui gagnent un dollar par jour pagne, et entre 53 et 74% de ceux qui Publicité
(c’est-à-dire les 13% d’habitants les plus vivent en ville. Et à chaque fois que leurs
pauvres de la planète) dépensent leur revenus augmentent de 1%, ils n’en REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
argent. Il y a bien longtemps que je n’aie consacrent que 0,67% à la nourriture. Par Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme
pas lu un livre aussi instructif. Il s’inti-
tule Poor Economics ; ses auteurs sont
ailleurs, cette augmentation ne vise pas à Office de promotion et de gestion
obtenir un plus grand apport calorique,
Abhijit Banerjee et Esther Duflo, deux mais à trouver des calories qui ont
immobilière de Blida
professeurs à l’Institut technologique du meilleur goût : «Les pauvres dépensent
Massachusetts. Cet ouvrage, qui sera 7% de leur budget global dans le sucre
publié en anglais en avril prochain et qui, en tant que source de calories, coûte
devrait également être traduit dans plu- plus cher que les céréales et présente
sieurs langues, est très accessible. Il
recèle de multiples surprises et devrait
une faible valeur nutritive.»
Avis d’attribution provisoire
changer notre façon de penser la pau- Les vraies questions
vreté et ce qu’il convient de mettre en sur la pauvreté Conformément à l'article 43 alinéa 02 du décret présidentiel
œuvre pour la combattre.
Les auteurs sont allergiques aux
Pourquoi Oucha Mbarbk, un n°02/205 du 24 juillet 2002, modifié et complété, portant
grandes généralisations («il faut aug-
Marocain nécessiteux, s’est-il démené
pour acheter un téléviseur, une antenne
réglementation des marchés publics, l'Office de promotion et
menter l’aide internationale aux pays parabolique et un lecteur de DVD ? de gestion immobilière de Blida informe l'ensemble des
pauvres» ou encore «l’aide internatio-
nale est contre-productive»). En outre, ils
Pourquoi est-ce faux qu’avoir beaucoup
d’enfants appauvrit davantage les
soumissionnaires ayant participé aux appels d'offres nationaux
sont sceptiques à l’égard des affirmations pauvres ? Et pourquoi les plus pauvres restreints n°70 parus les 27 et 28/10/2010 dans les quoti-
non étayées par des données vérifiables
et se contentent de recueillir des infor-
ont-ils besoin de contracter un prêt (et le
rembourser avec un intérêt annuel de 42
diens Chaab et la Tribune, et relatifs à la réalisation des tra-
mations de première main auprès des %) pour pouvoir épargner ? Pourquoi, vaux en TCE des projets 300 logements publics locatifs à
personnes citées : celles qui gagnent (et
doivent vivre avec) un dollar par jour. Ils
pour les enfants les plus démunis, aller à EL AFFROUN, qu'après évaluation des offres techniques et
l’école n’implique pas une meilleure ins-
recourent à des statistiques, observations, truction ? financières les projets cités ci-dessus sont attribués provisoire-
interviews et expériences contrôlées qui
soumettent à des tests empiriques les
Chaque année, 9 millions d’enfants ment à l'entreprise suivante :
meurent avant d’avoir atteint l’âge de
hypothèses existantes sur les causes de la 5 ans et, parmi eux, un sur cinq meurt de
pauvreté ou sur lesquelles se fondent les diarrhée. Ce sont les enfants de ceux qui Entreprise Montant en DA/TTC Délai d’exécution Note technique
politiques gouvernementales destinées à gagnent un dollar par jour. On pourrait
alléger la pauvreté. Leur message central réduire cette mortalité en utilisant plus
est le suivant : ces politiques échouent ETB ATLAS GENIE CIVIL 681 160 814,61 16 mois 81,5/100
largement les solutions de réhydratation
souvent parce qu’elles reposent sur des orale, dont les ingrédients de base ne
suppositions erronées à propos des sont autres que le sel et le sucre. Il n’en
pauvres, leur contexte de vie et leurs est rien... En Inde, un tiers des enfants de Conformément à l'article 101 du décret présidentiel n°02/250
comportements. moins de 5 ans souffrant de diarrhée ne
reçoivent jamais de réhydratation orale. du 24 juillet 2002 modifié et complété, les soumissionnaires
Les plus défavorisés ne sont En partant du principe que le compor- qui contestent le choix opéré par le service contractant peu-
pas des «crève-la-faim»
Le livre énonce une multitude de faits
tement des indigents dépend de leurs
motivations, des informations dont ils
vent introduire un recours auprès de la commission des mar-
qui contredisent des idées reçues très disposent (souvent insuffisantes ou chés compétente dans les dix (10) jours qui suivent la
enracinées. Les études de terrain révè-
lent, par exemple, que ceux qui vivent
inexactes) et de leur gestion très pragma-
tique des énormes risques auxquels ils
publication du présent avis.
avec un dollar par jour ne meurent pas de sont confrontés, Poor Economics ne pose
faim. S’ils étaient affamés, ils consacre- pas seulement des questions cruciales, il La Tribune du 23/03/2011/ANEP n° 847 692
www.latribune-online.com

SELON LE MINISTÈRE DU COMMERCE METEO Mercredi 23 mars

Aucune liste négative Centre


Max. 20°
Min 10°
Averses

transmise à la Ligue arabe


Max. 22°
Ouest Nuageux
Min 10°

Max. 17°
Est Min 5°
Nuageux
à ce sujet que les 1 260 produits
inscrits sur cette liste négative «ne
sont pas interdits d’importation Max. 25°
mais seulement exclus des avan- Sud
Min 11°
Ensoleillé
tages douaniers stipulés dans l’ac-
cord régissant la Zale. Le
représentant du gouvernement a, Source
par ailleurs, évoqué la question de http://fr.weather.yahoo.com
l’informel, un phénomène qui
prend de l’ampleur mais que l’Etat
essaye de contenir et de gérer. Un
décret interministériel a été, à cet
Horaire des prières
effet, adressé, depuis une dizaine Fadjr ..........05.20 Dohr...........12.55 Maghreb ....19.06
de jours, à l’ensemble des walis Sobh ...........06.46 Assar ..........16.23 Icha ............20.24
pour dégager les voies et moyens à
même de résorber ce phénomène.
Ce décret a été élaboré par un
„ Nedjma soutient les Verts pour le match Algérie-Maroc
groupe de travail mis en place en En prévision de la rencontre que livrera la sélection nationale de football face au Maroc,
octobre 2010 par le ministère du dimanche prochain à Annaba, l’opérateur de téléphonie mobile Nedjma a publié, hier,
Commerce et celui de l’Intérieur et un communiqué de soutien aux Verts. «Nedjma, en tant que sponsor officiel de l’équipe
Photo : Riad

des Collectivités locales. Il nationale, se fait un devoir de supporter les Verts pour ce match décisif de qualification à la
constitue, selon le ministre, une CAN 2012. Et c’est tout naturel que nous tenons à être présents aux côtés de nos joueurs
«feuille de route» visant à orga- pour les encourager et leur exprimer le soutien de Nedjma pour ce derby maghrébin», a
Par parce qu’il y a moins d’une niser le commerce informel et le indiqué le directeur général de l’opérateur téléphonique Josph Ged. Nedjma indique
semaine, un de ses conseillers a transformer en source d’emplois et qu’elle distribuera des milliers de casquettes et des écharpes aux couleurs de l’Algérie le
Youcef Salami
déclaré à l’APS, qu’une nouvelle de richesses. Cette feuille de route jour du match.
Algérie n’a élaboré

L’ aucune nouvelle liste de


produits exclus des avan-
tages à l’importation dans le cadre
liste, comprenant 1 600 produits, a
été établie par les services du
ministère et soumise à l’apprécia-
tion de la Ligue arabe. La liste de
consiste à recenser l’ensemble des
régions et espaces concernés par le
commerce informel, à connaître le
profil des personnes qui pratiquent
„ Une IRM pour Bougherra et Ziani à Annaba
Le défenseur international algérien Madjid Bougherra et le milieu de terrain Karim Ziani,
ont passé, hier à la clinique El Farabi d’Annaba, un contrôle en Imagerie à résonance
de la Zone arabe de libre-échange référence reste donc celle de 2009, cette activité illicite. Dans une magnétique (IRM), pour déterminer avec exactitude la nature de leurs blessures. Blessé
(Zale). La déclaration est du année où a commencé la mise en seconde étape, il est question samedi dernier lors de la finale de la Coupe de la Ligue écossaise contre le Celtic,
ministre du Commerce, Mustapha application de l’accord de libre- d’intégrer les commerçants qui Bougherra souffre de l’ischio-jambier, et n’a pas pris part à la première séance
Benbada. Intervenant sur les ondes échange interarabe. Elle n’a cepen- sont dans l’informel en leur affec- d’entraînement des Verts qui s’est déroulée lundi dernier au stade Chabou. Idem pour
de la radio nationale, celui-ci a dant pas été établie dans la forme tant des espaces appropriés et en Ziani ménagé en raison d’une légère blessure contractée lors du dernier match de son
affirmé que la seule liste qui ait été voulue par la Ligue arabe. Aussi, les inscrivant au registre du com- équipe turque de Kayserispor face au Besiktas (2-4), en championnat. Si la participation
adressée par l’Algérie à la Ligue elle sera réintroduite, selon de nou- merce. Pour la réussite de ce plan de Karim Ziani, dimanche prochain face au Maroc, pour le compte de la 3e journée
arabe est celle de 2009, compre- velles procédures discutées entre «d’insertion», M. Benbada (G. D) des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations CAN 2012 n’est pas remise
nant 1 260 et non pas 1 600 pro- les services de la Ligue arabe et insiste sur la nécessité de conju- en cause, celle de «Magic» est improbable.
duits. Tout est dit. Le ministère du ceux du ministère du Commerce. guer les efforts de l’ensemble
Commerce se déjuge en réalité, Mustapha Benbada explique des intervenants. Y. S. „ Les 65 barrages en exploitation remplis à 71%
Le taux de remplissage des 65 barrages en exploitation, à travers le territoire national, a
MALGRÉ L’IMPORTANCE DE LA MANIFESTATION atteint 71%, ce qui permettra de dissiper toute crainte liée à l’alimentation en eau
potable (AEP) et à l’irrigation pour l’été prochain. La réserve globale de ces barrages est

Peu d’intérêt pour le 10ème Bâtimatec ainsi passée de 3,42 milliards de m3 fin janvier à 4,1 milliards m3 actuellement, soit une
évolution de 20% sur la même période. Avec cette progression significative, aucune

à Oran
perturbation n’est à craindre en matière d’AEP et de dotations pour le secteur agricole
pour l’été prochain.

De notre correspondant à Oran à ce salon, il n’en demeure pas un promoteur participant à cette „ Oran aura de l’eau potable H24 vers fin 2011
Mohamed Ouanezar moins que le Bâtimatec intervient édition. Une telle opportunité ne L’approvisionnement en eau potable H24 de toute la wilaya d’Oran aura lieu fin 2011, a
dans une conjoncture marquée par manquera pas de susciter l’intérêt annoncé hier le directeur local de l’hydraulique lors d’une rencontre sur «les évènements
LA DIXIÈME édition du une profonde tension et des réajus- de ces intervenants et opérateurs SEOR 2011», organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’eau. Le
Salon international du bâtiment, de tements dans le secteur. Il s’agit de dans le secteur. Une quarantaine taux actuel d’alimentation, en eau potable de la population de la wilaya d’Oran est de
l’immobilier, des matériaux de la future loi sur la promotion d’entreprises et de professionnels 72%. Un approvisionnement total H24 se fera avec l’achèvement du projet de
construction, des travaux publics et immobilière et des conséquences étrangers relevant du secteur du raccordement aval au couloir MAO, en cours de réalisation à la partie sud-est
des énergies renouvelables Bâti- qui en ont découlé, notamment la bâtiment, des travaux publics et de la wilaya.
matec 2011 marque une halte dans mise à l’écart des entreprises et des finances, ont répondu présent à
le secteur en Algérie. Avec promoteurs privés du bénéfice des cette dixième édition pour mettre „ Maroc : les journalistes de la MAP réclament des réformes
140 exposants annoncés de diffé- nouveaux programmes LSP en valeur leurs potentialités, leur Une centaine de personnes, pour la plupart des journalistes de l’agence marocaine MAP,
rents horizons et pays, des profes- affectés à la wilaya. «Pour nous, savoir-faire et offrir éventuelle- se sont rassemblées hier à Rabat pour revendiquer «l’indépendance éditoriale» et
sionnels du secteur de la c’est important d’assister à une ment des partenariats. Ces entre- l’amélioration de leurs conditions de travail, une première depuis la création de cette
construction et des travaux publics telle manifestation pour être au prises étrangères représentent agence. «Nous voulons une agence d’information et non pas une agence de propagande»,
pour la plupart, le Salon d’Oran courant des nouveautés et des plusieurs pays, notamment scandaient les journalistes lors de ce rassemblement devant le siège de la MAP.
reste une opportunité de taille pour procédés innovants en matière de l’Espagne, la France, l’Italie,
les différents intervenants venus construction et de l’habitat. Mais l’Allemagne, la Turquie et la „ Au moins onze tués dans des combats en Somalie
prendre part à l’édition 2011. je ne trouve pas grand-chose. Le Tunisie. Des produits nouveaux et
Au moins onze personnes ont été tuées hier à Mogadiscio lors d’une attaque des forces
Même si la dimension des énergies précédent salon était meilleur. Je des matériaux intéressants sont mis
pro-gouvernementales somaliennes, soutenues par la force de paix de l’Union africaine
renouvelables et les prétentions de pense que l’espace temps n’a pas à disposition des visiteurs, notam-
(Amisom), contre des positions des insurgés islamistes. Les combats se sont déroulés
modernisation de l’acte de bâtir ne été respecté cette fois-ci. Même la ment les produits en céramique qui
dans les quartiers de Holwadag et Bondhere, où les soldats du TFG (gouvernement de
sont pas ostensiblement mises en présence des étrangers n’est suscitent leur curiosité.
transition) ont attaqué des tranchées et postes de combat tenues par les insurgés
évidence pour servir d’affiche pas très significative», relèvera M. O.
shebab. «Nous avons tué six de leurs enfants soldats, et nous continuons d’essayer de

8 500 véhicules Mercedes-Benz seront produits prendre le contrôle des tranchées qu’ils utilisent pour nous attaquer», a déclaré à la presse
le numéro deux de l’armée du TFG.

par an à la SNVI „ Baisse des cours de l’uranium après la catastrophe


Suite de la page 1 pour la création de 800 à 1 000 postes de travail dès de Fukushima
Cette société à capitaux mixte procédera, dès cette la deuxième année.» Le ministère avait annoncé aussi La livre d’uranium est passée de 73 dollars à 50 dollars en l’espace d’une semaine
année, à «l’implantation sur le site de Aïn Smara la création de «deux autres sociétés du même concept, seulement, soit une chute de plus de 30%. D’après les spécialistes, cette remarquable
d’une industrie de véhicules par la modernisation du le deuxième trimestre 2011 à Oued Hamimine, pour chute intervient après la catastrophe qu’a connue la centrale nucléaire de Fukushima au
complexe Pelles et Grues de l’ENMTP et la relance de la production de moteurs, et à Tiaret pour la produc- Japon. Avec les avaries des réacteurs de Fukushima qui laissaient appréhender le pire la
son centre de formation, en vue de dispenser des pro- tion de véhicules légers tout-terrains». Selon les res- semaine précédente, les transactions du minerai japonais au comptant ont été
grammes de formation professionnelle, hautement ponsables du groupe émirati, qui se sont exprimés interrompues. Plus de preneurs, les négociants et vendeurs ont dû brader leurs
spécialisés, pour des productions de la marque et du il y a quelques mois sur le projet, quatre modèles de quantités d’oxyde d’uranium. Après l’annonce de la Chine du gel de ses nouveaux
label de ce partenaire», avait précisé un communiqué véhicules seront produits, notamment le Sprinter projets de centrales, les opérateurs ont totalement perdu confiance. Les cours de
du ministère de la Défense : «Elle démarrera Mercedes, Unimog, Fuchs et des modèles de classe G. l’uranium sont restés tributaires de la situation désastreuse au Japon où le seul
dès cette année avec un effectif de 200 personnes, S. B. rétablissement de l’alimentation en électricité a fait reprendre 3 dollars aux prix.