Sunteți pe pagina 1din 6

Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

L’histoire de la conversion à
l’Islam des Nobles Compagnons

Par l’imâm Muhammad Ibn Is-hâq

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
1
Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

‘Amrû Ibn Al Jamûh

Lorsque les Ansâr qui avaient fait le serment d'allégeance au Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi
wa sallam-, durant la nuit de la deuxième ‘Aqabah, revinrent à Madînah, ils proclamèrent
alors leur foi en public. Cependant, il restait quelques vieillards parmi leurs compatriotes qui
étaient encore dans le polythéisme. Parmi ces vieillards se trouvait ‘Amrû Ibn Al Jamûh Ibn
Zayd Ibn Ka‘b Ibn Ghanam Ibn Ka‘b Ibn Salâmah. Son fils Mu‘âdh Ibn ‘Amrû était
cependant de ceux qui étaient présents à Al ‘Aqabah. ‘Amrû Ibn Al Jamûh était un des chefs
des Banû Salâmah et un de leurs notables. Il avait placé une idole en bois à l'intérieur de sa
maison, appelée Manât, comme cela était coutume chez les notables [de leur clan]. Il l'adorait
et la vénérait.

Lorsque des jeunes issus des Banû Salâmah se convertirent à l'Islâm, dont son fils Mu‘âdh
[Ibn ‘Amrû] et [le célèbre Compagnon] Mu‘âdh Ibn Jabal1, ils se mirent d'accord afin de
pénétrer, la nuit, dans la salle où se trouvait l'idole de ‘Amrû Ibn Al Jamûh. C'est alors qu'ils
prirent l'idole et la jetèrent dans une fosse appartenant au Banû Salâmah dans laquelle ils y
mettaient leurs déchets, de plus, ils la jetèrent la tête la première.2

Le lendemain, lorsque ‘Amrû vit tout cela, il s'exclama : « Malheur ! Qui a commis une
agression à l'encontre de notre dieu cette nuit ?! »

Il la prit, la lava, la purifia et la parfuma, et dit à son idole : « Par Allâh ! Si je


connaissais celui qui t'a fait une telle chose, je l'humilierais ! »

La nuit suivante, les deux jeunes hommes firent la même chose. Le lendemain, ‘Amrû partit à
nouveau à la recherche de son idole et la trouva dans la même posture et le même lieu que la
veille. Il la retira alors de la fosse, la lava, la purifia et la parfuma. Mais la nuit suivante, les
deux jeunes hommes revinrent à la charge et jetèrent une nouvelle fois l'idole dans la fosse
aux déchets.

Lorsque la situation se répéta plusieurs fois encore, ‘Amrû retira encore son idole de la fosse,
la lava, la purifia et la parfuma, puis, il prit son épée, la suspendit sur elle et s'adressa à elle en
lui disant : « Je jure par Allâh que je ne sais pas qui agit avec toi de la sorte, mais s'il y a
un bien en toi, défends-toi avec cette épée que je te confie. » Et, lorsqu'il alla se coucher,
les deux jeunes revinrent dans la pièce où se trouvait l'idole, enlevèrent l'épée qui était

1
Mu‘âdh Ibn Jabal et Mu‘âdh Ibn ‘Amrû étaient deux amis proches. Qu'Allâh les agrée.
2
Leur but était d'éveiller la conscience de ‘Amrû Ibn Al Jamûh quant au néant que représentait la divinité pour
laquelle il passait tellement de temps, et de le convertir ainsi à l'Islâm par le biais de la sagesse et de la réflexion.

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
2
Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

suspendue à son cou, puis, ils prirent un chien mort, l'attachèrent à l'idole avec une corde, et
les jetèrent ensemble dans la fosse des Banû Salâmah dans laquelle ils jetaient leurs déchets.

Le lendemain matin, ne trouvant pas son idole, ‘Amrû Ibn Al Jamûh alla à sa recherche et la
trouva dans la fosse, attachée au cadavre d'un chien. Certains des hommes qui s'étaient
convertis à l'Islâm le virent alors et lui parlèrent de l'Islâm. Sa raison s'éclaira, et Allâh le
guida vers l'Islâm.

Suite à cela, après qu'il eut compris l'égarement dans lequel il se trouvait avant d'être guidé
vers la lumière de l'Islâm, il composa des vers de poésie afin de remercier Allâh de l'avoir
sauvé de l'égarement, en disant à l'adresse de son ancienne idole : « Si tu étais une divinité,
tu ne serais pas attaché au cadavre d'un chien au beau milieu d'une fosse. ». »3

Hamzah Ibn ‘Abd Il Muttalib

Un homme du clan d'Aslam m'a rapporté que Abû Jahl barra un jour le chemin au Prophète -
sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- au niveau de Safâ et l'injuria ainsi que sa religion. On rapporta
cela à Hamzah Ibn 'Abd Il Muttalib qui alla trouver Abû Jahl et le frappa au visage avec son
arc, ce qui lui causa de graves blessures.

Des hommes des Banû Makhzûm s'élancèrent alors vers Hamzah afin de venir en aide à Abû
Jahl en lui disant : « Ô Hamzah ! As-tu abandonné la religion de tes ancêtres pour celle de
Muhammad ?! »

Il leur répondit : « Et qui pourrait m'en empêcher alors que vient d'apparaître ce qui
m'amène à témoigner qu'il est bien le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-
et que ce qu'il dit est la vérité ? Par Allâh ! J'ai adopté sa religion ! Et empêchez-moi
donc de le faire si vous êtes sincères ! »

Mais Abû Jahl leur dit alors : « Laissez Abû ‘Umârah. Car par Allâh, j'ai insulté
méchamment son neveu. ».4

Hamzah retourna alors chez lui, mais le diable lui suggéra de mauvaises pensées en lui disant
: « Toi, le maître de Quraysh, tu suis cet homme qui a abandonné la religion de tes ancêtres
!? Mourir vaut mieux pour toi que ce que tu viens de faire ! »

3
‘Amrû Ibn Al Jamûh mourra plus tard en martyre aux côtés d'un autre de ses fils convertit lui aussi à l'Islâm,
Khallâd Ibn ‘Amrû, lors de la bataille de Uhûd. C'est ainsi qu'ils furent rappelés à Allâh en étant comptés parmi
l'élite des Compagnons. Qu'Allâh les agrée.
4
Hamzah -qu'Allâh l'agrée- vit dans le comportement de Abû Jahl, l'un des puissants notables de Quraysh, tout
l'égarement des polythéistes de son peuple et leur méchanceté, contrastant avec toute la douceur, la gentillesse et
la pacivité de son neveu, le Prophète Muhammad -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-. Ibn Kathîr -qu'Allâh lui fasse
miséricorde- a dit : « Lorsque Hamzah se convertit, les Qurayshites comprirent alors que le Messager d'Allâh
(que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) était devenu bien plus puissant et qu'il s'était assuré une
protection. Ils cessèrent ainsi de lui faire du tort. » [Source : Al Bidâyah wa An Nihâyah]. Telle fut ainsi
l'apporte de Sayyidunâ Hamzah pour le Prophète et la religion d'Allâh.

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
3
Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

Hamzah se mit alors à se poser des questions telle que celle-ci : « Mon Dieu, si ce que je
viens de faire est bien, fais en sorte que la certitude soit ancrée dans mon cœur, sinon,
délivre-moi de cette situation. »

Jamais il ne passa une nuit pareille, en proie aux suggestions du diable...

Le lendemain matin, il alla voir le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- et lui dit : « Ô
fils de mon frère, je me trouve dans une situation embarrassante dont je ne sais
comment faire pour en sortir ! Parle-moi, j'ai besoin que tu me parles. »

Le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- l'exhorta alors, lui rappela les menaces
ainsi que la bonne nouvelle venant d'Allâh, et Allâh mit alors la foi et la certitude dans son
coeur. Il dit alors : « Je témoigne avec un témoignage de vérité que tu es véridique !
Proclame ta religion ô fils de mon frère, car je n'aimerais pas bénéficier de l'ombre du
ciel et continuer à pratiquer ma première religion ! »

Hamzah fut de ceux par qui Allâh renforça l'Islâm.5

Iyyâs Ibn Mu‘âdh

Al Husayn Ibn ‘Abd ar-Rahmân Ibn ‘Amrû Ibn Sa‘d Ibn Mu‘âdh m'a rapporté d'après
Mahmûd Ibn Labîd qui a dit :

« Lorsque Abul Haysar Anas Ibn Râfi' arriva à La Mecque, il était accompagné d'un groupe
de jeunes des Banû ‘Abd Ul Ash-hal, dont faisait partie Iyyâs Ibn Mu‘âdh. Ils venaient
solliciter l'assistance de Quraysh contre la tribu des Khazraj.

Le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- apprit la nouvelle de leur arrivée et alla à leur
rencontre. Il s'assit avec eux et leur dit : « Voulez-vous obtenir un bienfait meilleur que
celui pour lequel vous êtes venus ? »

Ils dirent : « De quoi s'agit-il ? »

Il répondit alors : « Je suis le Messager d'Allâh, envoyé à tous les Hommes. Je les appelle
à adorer Allâh et à ne pas Lui associer quoi que ce soit. Et Il m'a révélé un Livre. »

C'est ainsi qu'il les appela à l'Islâm et il leur récita quelques versets du Qur’ân.

Iyyâs Ibn Mu‘âdh, qui était alors un très jeune homme, dit à ses compatriotes : « Ô mon
peuple, par Allâh, ce qu'il vous propose est véritablement meilleur que ce pour quoi
vous êtes venus ! »

Mais, Abul Haysar Anas Ibn Râfi‘ prit alors une motte de terre et la jeta au visage de Iyyâs
Ibn Mu‘âdh en lui disant : « Laisse-nous avec cela ! Nous sommes venus pour autre chose

5
Sa conversion eût lieu avant l'hégire.

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
4
Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

Iyyâs se tut et le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- les quitta. Ces hommes
retournèrent ensuite à Médine où eut lieu la bataille de Bu‘âth qui opposa les Aws et les
Khazraj.

Cependant, Iyyâs Ibn Mu‘âdh ne tarda pas à mourir [au cours de la bataille].

Mahmûd Ibn Labîd a dit à ce sujet : « Il m'a été rapporté par ceux de son clan que j'ai connu
qu'ils ne cessèrent de l'entendre louer Allâh, le glorifier et l'exalter, et ce jusqu'à ce qu'il
mourut. Ils ne doutèrent à aucun moment sur le fait qu'il mourut en tant que musulman. Il
avait pris conscience de l'Islâm dès le jour où il rencontra le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa
sallam- à La Mecque en compagnie de ses compatriotes et entendit ses paroles. »6

Az Zubayr Ibn Al ‘Awwâm, ‘Uthmân Ibn ‘Affân, Talhah Ibn ‘Ubaydi Llâh,
Sa‘d Ibn Abî Waqqâs et ‘Abd ar-Rahmân Ibn ‘Awf7

Une fois que Abû Bakr se convertit à l'Islâm et qu'il eut proclamée sa conversion, il
commença à prêcher au gens d'adorer Allâh.

Il faut dire que Abû Bakr était homme aimé et respecté au sein de son clan. Il était celui dont
la parenté au sein de Quraysh était la plus attestée. Il était également celui qui distinguait le
mieux le bien et le mal au sein de Quraysh. En outre, il était un commerçant important et un
homme doué de grandes qualités morales. Les gens de son clan avaient l'habitude de le
consulter au vu de sa science, son commerce et sa bonne fréquentation.

Il exhorta donc les gens en qui il avait confiance à se convertir à l'Islâm, à ceux qui le
fréquentaient parmi ses amis et qui ceux formaient son entourage.

C'est ainsi que, grâce à lui, et d'après ce qui m'est parvenu, que se convertirent Az Zubayr Ibn
Al 'Awwâm, 'Uthmân Ibn 'Affân, Talhah Ibn 'Ubaydi Llâh, Sa'd Ibn Abî Waqqâs et 'Abd Ur
Rahmân Ibn 'Awf -qu'Allâh les agrée-. Accompagnés de Abû Bakr, ils vinrent tous voir le

6 Ibn Kathîr -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Il faut préciser que Bu'âth est un endroit situé à quelques
encablures de Médine. C'est là où a eu lieu une grande bataille durant laquelle moururent de nombreux notables
et hauts dignitaires parmi les Aws et les Khazraj. Seul un petit nombre parmi eux survécut à cette bataille. Et Al
Bukhârî rapporta dans son Sahîh d'après 'Ubayd Ibn Ismâ'îl, qui le rapporte d'après Abû Umâmah, qui le rapporte
d'après Hishâm, qui le rapporte d'après son père, qui rapporta que 'Âïshah a dit : « Le jour de Bu'âth fut un
cadeau d'Allâh pour Son Messager. Car, en effet, lorsque le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-
arriva à Médine, les chefs et les dignitaires des Aws et des Khazraj étaient déjà quasiment tous décimés (ce
qui lui épargna leur haine de l'Islâm et leurs représailles). ». » [Source : Al Bidâyah wa An Nihâyah].
7
Et précisons que Az Zubayr Ibn Al ‘Awwâm, ‘Uthmân Ibn ‘Affân, Talhah Ibn ‘Ubaydi Llâh, Sa‘d Ibn Abî
Waqqâs et ‘Abd Ur Rahmân Ibn ‘Awf -qu'Allâh les agrée- font partis des 10 meilleurs Compagnons du
Messager d'Allâh qui représentent les 10 meilleures créatures après les Prophètes -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa
sallam-.
Abû Ja‘far At Tahâwî -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a ainsi dit : « Nous témoignons que les dix personnes
que le Messager d'Allâh (que Le Salut et La Paix d'Allâh soient sur lui) a nommés et à qui il a annoncé le
Paradis auront le paradis conformément à ce que le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a
témoigné qu'ils auraient, sa parole étant véridique. Il s'agit d'Abû Bakr, 'Umar, 'Uthmân, Alî, Talhah
[Ibn 'Ubaydi Llâh], Az Zubayr, Sa'd [Ibn Abî Waqqâs], Sa'îd [Ibn Zayd Al Hanîf], 'Abd Ur Rahmân Ibn
'Awf, Abû 'Ubaydah Ibn Al Jarrah qui est l'honnête homme de cette communauté, qu'Allâh les agrée
tous. » [Source : Bayân Ul I‘tiqâd Ahl Is Sunnah wal Jamâ‘ah].

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
5
Qu'Allâh agrée l'ensemble des Compagnons !

Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- qui leur exposa la doctrine de l'Islâm et leur récita
des versets du Qur°ân. Ils y crurent et devinrent Musulmans.

Source : As Sîrat Un Nabawiyyah.

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
6