Sunteți pe pagina 1din 6

Logarithme et exponentielle

I- Le logarithme népérien
1) Définition
1 −1
On a vu dans le chapitre des primitives celle de la fonction 𝑛 . Sa primitive vaut .
𝑥 (𝑛−1)𝑥 𝑛 −1
1
A cause du dénominateur, cette formule ne peut pas s'appliquer pour n = 1 (fonction ).
𝑥
Mais il existe une primitive à la fonction inverse. On appelle cette fonction logarithme népérien.
Comme il existe une infinité de primitives à la fonction inverse (à une constante près), on choisit
celle qui s'annule en 1.

Définition : On appelle fonction logarithme népérien la fonction qui admet pour


1
dérivée et qui s'annule en 1.
𝑥
On la note ln(x).

Remarque :
 La fonction inverse est continue sur ]0 ; +∞[ donc la fonction logarithme est définie sur
]0 ; + ∞[.
 ln (1) = 0

2) Propriétés

Propriété fondamentale :
Soient a et b deux réels strictement positifs.
ln(a×b) = ln(a) + ln(b)

Conséquences :
 Pour tout n ∈ ℕ, ln (an) = n ln (a)
1
 ln ( ) = - ln (a)
𝑎
𝑎
 ln ( ) = ln (a) – ln (b)
𝑏
1
 ln ( 𝑎) = ln (a)
2

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008


3) Fonction ln : x ↦ ln(x)
ln : ]0 ; +∞[ → ℝ
x ↦ ln (x)

ln est continue, strictement croissante sur ℝ+,


lim ln 𝑥 = −∞
𝑥→0
lim ln 𝑥 = +∞
𝑥→+∞
Ln est dérivable sur ℝ+ et pour tout x ∈ ℝ+,
1
(ln) ' (x) =
𝑥

ln (x)
3

x 0,1 0,5 1 2 3 4 2
ln(x) -2,3 -0,7 0,0 0,7 1,1 1,4
1

0
x 5 6 7 8 9 10 0 1 2 e3 4 5 6 7 8 9 10
ln(x) 1,6 1,8 1,9 2,1 2,2 2,3 -1

-2

-3

Remarque : D'après le TVI, il existe une unique solution à l'équation ln(x) = 1.


Par la suite, cette solution sera appelée "e".

4) Transformations d'écriture

Remarque fondamentale : Historiquement, on a inventé les logarithmes car ils transforment les
produits en somme : A partir du produit a×b, en appliquant la fonction ln, on obtient une somme
ln(a) + ln(b), plus facile à calculer.

Par exemple, pour calculer ln (600 000), on fait 600 000 = 6× 105
Donc ln (600 000) = ln (6) + 5ln(10).
Il suffit de connaître ln (6) et ln (10). Des tables avaient été inventées pour cela.

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008


5) Résolution d'équations avec logarithmes

C'est une conséquence du TVI.

Propriété : Soient x et y deux réels strictement positifs.


ln(x) = ln(y) ⇔x = y

Applications :
 Résoudre ln (x-3) = ln (2)
ln étant définie sur ]0 ; +∞[, il faut que x ∈ ]3 ; +∞[.
Df = ]3 ; +∞[

D'après la propriété précédente,


ln (x-3) = ln (2)
⇔ x–3=2
⇔ x=5

 Résoudre ln (x - 3) + ln (2x - 1) = ln (x – 1)
1
ln étant définie sur ]0 ; +∞[, il faut que x ∈ ]3 ; +∞[ ∩ ] ; +∞[ ∩ [1 ; + ∞[
2
Df = ]3 ; +∞[
ln ((x – 3) (2x – 1)) = ln (x – 1)
D'après la propriété,
(x – 3)(2x – 1) = (x – 1)
On développe et on résout (équation du second degré), on trouve deux solutions :
x1 = 4 – 2 3 et x2 = 4 + 2 3

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008


II- L'exponentielle
1) Définition
Il existe plusieurs définitions de l'exponentielle.
On peut définir la fonction exponentielle comme la fonction réciproque de ln.
C'est-à-dire qu'à partir d'un nombre x, si on lui applique successivement l'exponentielle puis le
logarithme, on retrouve x. L'inverse est aussi valable.

Définition :
On appelle fonction exponentielle la fonction notée exp telle que
Pour tout x ∈ ℝ, ln (exp (x)) = x
De même, pour tout x ∈ ℝ+, exp (ln (x)) = x.

Autre définition :
exp est aussi la seule fonction qui admet pour dérivée elle-même. C'est la solution de l'équation
f '(x) = f(x).
Soit (exp) ' (x) = exp (x)

2) Propriétés
 La fonction exponentielle est définie sur ℝ
 exp (x) > 0 pour tout x ∈ ℝ.
 exp (0) = 1
 Pour tout a et b réels, exp (a + b) = exp (a) × exp (b)
 Conséquences :
1
o exp (- a) =
exp (𝑎)
o pour tout n ∈ ℕ, exp (na) = exp (a) n
 exp (1) = e

Autre écriture de la fonction exponentielle

Avec les deux dernières propriétés, on peut écrire exp (n) = exp (n × 1) = exp (1) n = e n
Ceci s'étend à tous les nombres réels.

Propriété :
Soit x ∈ ℝ, alors exp (x) = e x.

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008


3) La fonction.
exp : ℝ → ]0 ; +∞[
exp (x)
x ↦ exp (x) 10
ou 9

x↦ex
8
7
exp est continue, strictement croissante sur ℝ, 6
5
lim exp 𝑥 = 0 4
𝑥→−∞ 3e
lim exp 𝑥 = +∞ 2
𝑥→+∞ 1

exp est dérivable sur ℝ et pour tout x ∈ ℝ, 0


-3 -2 -1 0 1 2 3
(exp) ' (x) = exp (x)

4) Résolution d'équations avec exponentielles

On a la même relation avec les exponentielles qu'avec les logarithmes.

Propriété fondamentale :
Soient x et y deux réels strictement positifs.
exp(x) = exp(y) ⇔ x = y

Application :

Résoudre dans ℝ l'équation exp (x + 5) = 3

Il existe une solution car 3 est positif.


On sait que 3 = exp (ln (3))
Donc l'équation peut s'écrire
Exp (x + 5) = exp (ln (3))
Soit d'après la propriété :
x + 5 = ln (3)
C'est-à-dire
x = ln (3) – 5
x ≈ - 3.9

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008


III- Fonctions puissances
1
1) Premières fonctions : 𝑎𝑛 avec n ∈ ℕ*

1
Le nombre 𝑎𝑛 est appelé "racine énième de a".
𝟏
𝒂𝒏 est le nombre qui, élevé à la puissance n, donne a.
1 1
(𝑎𝑛 )n = 𝑎𝑛 ×n =a1 = a.

Exemple : Dans le cas n = 2, c'est la fonction racine carrée.


1
162 = 16 = 4.

Dans le cas n = 3, c'est la racine cubique.

2) Fonctions puissance : x ↦ax

Propriété :
Pour tout nombre réel positif a et pour tout x réel, on définit
𝑎 𝑥 = 𝑒 𝑥 𝑙𝑛 (𝑎)

Cette écriture est cohérente :


On le montre pour x ∈ ℕ :
𝑒 𝑥 𝑙𝑛 (𝑎) = (𝑒 𝑙𝑛 (𝑎) )𝑥 = 𝑎 𝑥 On l'admettra pour x ∈ ℝ.

La fonction x ↦ax est appelée "fonction puissance de a".

Remarque ;
La fonction puissance est en fait une fonction exponentielle.
C'est pour cela que les suites géométriques un = u0×rn vues en première sont dites "à croissance
exponentielle" (rn est une fonction exponentielle cachée !).

J.HERTZOG Colegio Francia - CARACAS 2007/2008