Sunteți pe pagina 1din 25

Institut Gramme

Mise en place et
compactage du béton

LUCASSE Julien Année académique


SCHWANEN Walter 2005-2006
THIELEN Joachim
1. Introduction

Le béton doit être correctement placé du premier coup car les


défauts sont difficiles à corriger et coûtent cher

Seule une main d'œuvre expérimentée utilisant un


équipement adéquat peut obtenir une qualité de béton
satisfaisante

Cette équipe doit être


capable de prendre les
bonnes décisions au bon
moment
2. Mise en place
2.1. Approvisionnement en béton

L'entrepreneur et le fournisseur doivent


établir à l'avance le délai entre les
livraisons

Quand le béton arrive sur le site, il faut :


• Vérifier le ticket de livraison
• Évaluer l’exploitabilité
2. Mise en place
2.2. Approvisionnement en béton

Une pompe à béton peut être utilisée


pour augmenter le taux de placement

Il ne faut pas déplacer le coffrage durant


le placement

Le taux de déversement ne doit pas être


trop rapide (pour laisser le temps aux
ouvriers de placer le béton) ni trop lent (pour
éviter la formation de joints entre les
couches)
2. Mise en place
2.3. Maniement du mélange

Le béton doit être placé avec précautions


et de manière régulière

Le béton doit être placé aussi près que


possible de l'endroit où il est utilisé
2. Mise en place
2.4. Couches

Le béton doit être placé dans le coffrage en couches


approximativement égales et pas en tas
2. Mise en place
2.5. Déversement en hauteur

C'est le cas dans lequel on doit


déverser le béton à partir d'une
hauteur supérieure à 2 mètres.

 peu recommandé car le béton à


tendance à se séparer lors des
impacts avec les armatures ou avec
le coffrage

 Utilisation de béton designé pour


être déversé d’une hauteur allant
jusqu’à 15 m ou utilisation de
déflecteur
3. Compactage

Fluide (moindre résistance)


BETON Solide (bulles d’air emprisonnées)

Si pas de bulles d’air, force et longévité du béton

Apport d’énergie pour libérer ces bulles d’air VIBRATION

1% air = baisse de 5-6% dans la résistance du béton

Toutes les bulles d’air


ne sont pas enlevées,
mais en majorité
Insignifiant
4. Méthodes de compactage - aiguille vibrante
4.1. Aiguille vibrante
Méthode la + utilisée, car travaille directement
dans le béton et facile à retirer à la main
2 catégories :

1) mécanisme de vibration à l’aiguille,


moteur séparé, arbre d’entraînement
flexible
2) mécanisme de vibration et moteur
dans la même tête

Facilement transportable

Diamètre : 25 à 75 mm
150 mm !
4. Méthodes de compactage - aiguille vibrante
4.2. Rayon de vibration

Aiguille vibrante efficace sur une surface circulaire !

+ D grand, + f élevée, + rayon vibration grand !


4. Méthodes de compactage - aiguille vibrante
4.3. Utilisation d ’une aiguille vibrante

En journée, pour voir les bulles d’air (ou avec lampe)

Insertion de l’aiguille la + rapide possible

Aiguille doit s’enfoncer de 100 mm dans la couche précédente

Toute l’aiguille doit être dans le béton

Laisser l’aiguille le temps nécessaire

Retirer l ’aiguille le + lentement possible

Distance entre endroits de compactage raisonnable

Ne sert pas à déplacer le béton horizontalement


4. Méthodes de compactage - aiguille vibrante
4.4. Coffrage

Ne pas toucher le coffrage

coffrage abîmé

état surface mauvais

Ne pas toucher les armatures

vibrations au béton durci


4. Méthodes de compactage - aiguille vibrante
4.5. Revibration

Une petite vibration supplémentaire augmente la résistance et


la longévité du béton !

Pour résorber les trous au-dessus des colonnes


(30 à 60 min. après la vibration)

Pour refermer fissures plastiques


(1 à 2h après la vibration)
5. Méthodes de compactage - autres
5.1. Manuellement
5. Méthodes de compactage - autres
5.1. Manuellement

Pour les dalles domestiques


Utilisée pour des dalles de 100 mm d ’épaisseur max.

Utilisation d ’une poutre en bois de 200x50 mm


Plusieurs passes sont nécessaires

Inconvénients :

Poids de la poutre en bois

Force de l ’opérateur dans le cas de larges dalles


5. Méthodes de compactage - autres
5.2. Poutres vibrantes
5. Méthodes de compactage - autres
5.2. Poutres vibrantes

Pour des poutres de plus de 100 mm d ’épaisseur

Il en existe dans une large gamme de tailles

Il faut un excès de béton pour une béton dense

Précautions :

Le coffrage ne doit pas bouger lors de l ’utilisation de la poutre


La précision finale du béton est tributaire du nivellement
des côtés du coffrage
5. Méthodes de compactage - autres
5.3. Vibreurs de coffrage
5. Méthodes de compactage - autres
5.3. Vibreurs de coffrage

Vibrations grâce à un moteur électrique ou pneumatique

Les vibrations se transmettent du coffrage au béton

Système de contrebalancement

Utilisé pour les bétons précontraints

Utilisé quand l ’aiguille vibrante n’est pas possible

Limité à des sections de 300 mm² max.


5. Méthodes de compactage - autres
5.4. Auto compactage

Mixture pour ne plus devoir compacter

Caractéristiques nécessaires :

Capacité au remplissage, au faufilage, conservation


d’une composition uniforme

Avantages :

Prix de MO, temps travail, entretien, qualité et durabilité


6. Questions
6.1. Quelles sont les étapes de vérification auxquelles on doit
procéder lorsque le béton arrive sur chantier ?

• Vérifier le ticket de livraison


• Évaluer l’exploitabilité
6. Questions
6.2. Que peut-on faire lorsqu’on ne peut pas amener le béton à
l’endroit où il va être utilisé ?

Superplastifiant

Pompe à béton
6. Questions
6.3. Quels sont les 2 types d’aiguilles vibrantes ?

1) Mécanisme de vibration à la tête, connecté au moteur


via un arbre d’entraînement flexible

2) Mécanisme de vibration et moteur à la tête


6. Questions
6.4. Pour une dalle de plus de 100 mm d’épaisseur, quelle
technique doit-on utiliser ?

Poutres vibrantes
6. Sources

 Calcrete

 http://www.minimix.com.au/handy_hints/placing.html

 http://www.wikipedia.fr

 Livres : Le béton, technologie du béton