Sunteți pe pagina 1din 91

est l’ennemi de l’homme,

mais pour le combattre il faut


le connaître,
ainsi que ses points faibles.
Pour qu’un feu puisse se déclarer,
il faut que
3 conditions soient réunies
1

Une source
de chaleur pour allumer
2

De l’oxygène pour activer


3

Une matière combustible


pour entretenir
C’est
Le triangle
du Feu

Une matière combustible


Pour empêcher l’éclosion d’un feu ou
pour provoquer son extinction il suffit de
supprimer une de ces trois causes
Pas de matière combustible
Pas de Feu
TRIANGLE DU FEU

• Le comburant:
Le comburant : Corps permettant de faire brûler.
Le plus courant est l ’oxygène (O2) de l ’air :

- 21 % : d ’oxygène (O2)
- 78 % : d ’azote (N2)
- 1 % : de gaz rares
Fumée

Combustible + Produits
comburant de combustion

Énergie

Source Énergie
d’allumage d’activation
90% évacuée par:

Rayonnement
10%
Conduction
convection
LES MODES DE PROPAGATION DE L’INCENDIE
PROPAGATION DES INCENDIES

I- Par transmission de chaleur

Par rayonnement :

Tout corps chauffé émet de l ’énergie. Cette énergie


peut-être absorbée par un autre corps. Lorsque cette
énergie devient suffisante pour constituer l ’énergie
d ’activation,le feu éclôt et se propage.
PROPAGATION DES INCENDIES

I- Par transmission de chaleur


Par conduction :

C ’est le mode de transmission de la chaleur dans la masse du


matériau. La transmission de la chaleur se fait de proche en
proche sans aucun transfert de matière.

Exemple:
PROPAGATION DES INCENDIES

I- Par transmission de chaleur


Par convection :

C ’est le transport de chaleur, par le


mouvement d ’un fluide.
PROPAGATION DES INCENDIES

II- Par déplacement des substances en combustion:


Dans un feu, il subsiste des nappes de gaz dont la
combustion est étroitement liée à l ’apport du
A) Par les GAZ : comburant. La combustion de ces nappes peut se
poursuivre sur une distance notable.

Soit par transfert direct, soit par mélange qui, en


Par les
B) augmentant la surface d ’évaporation, accroît le
LIQUIDES : développement des flammes.

Par les
C) SOLIDES :
Par projection de brandons ou d ’escarbilles.
Maintenant nous allons prendre
connaissance des diverses origines
et causes des incendies
D’un court circuit
D’une flamme nue
CONSEQUENCES DES INCENDIES
CONSEQUENCES DE L’INCENDIE

1. Conséquences sur l’homme


2. Conséquences sur les bâtiments
CONSEQUENCES SUR L’HOMME

Les deux effets importants des sinistres sont :

1. Fumées et gaz

2. Flammes et chaleur
Symptômes provoqués par le manque d’oxygène
Teneur de l'atmosphère en
oxygène (%) à pression Effet
atmosphérique normale

17 Baisse de la vision nocturne


Accroissement de la quantité d’air inspiré
Accélération du rythme cardiaque

16 Vertiges

15 Troubles de l’attention, du jugement et de la coordination


Épisodes d’apnée
Fatigabilité
Perte du contrôle de la motricité

12 Fortes perturbations du jugement et de la coordination musculaire


Perte de conscience
Lésions cérébrales irréversibles

10 Incapacité à se mouvoir
Nausée
Vomissements

6 Respiration spasmodique
Mouvements convulsifs
Mort en 5 à 8 minutes
LES GAZ ANOXIANTS PURS

Le principal est le dioxyde de carbone ou gaz carbonique (CO2)

Pourcentage de CO2 dans l’air Conséquences

10 Céphalées et vertiges

20 Narcose
Les gaz toxiques
Réactions physiologiques provoquées par ce gaz
Pourcentage de CO dans l’air Conséquences

0.01 Maux de tête

0.05 Vertiges

0.1 Syncope

0.2 Coma, mort rapide

0.5 Mort immédiate

L’acide cyanhydrique, produit de combustion de


nombreuses
matières plastiques, est une cause fréquente de mortalité
dans les incendie.
L’hydrogène sulfuré…
Flammes et chaleur

Les flammes ont une température variant de 600 à 1200°C et,


à leur contact, les brûles sont immédiates

L’effet lumineux des flammes constitue également un danger


pour les yeux
CONSEQUENCES SUR LES BATIMENTS

La destruction des bâtiments et des biens représente


un tribut important payé à l’incendie
L ’INCENDIE FAIT DES RAVAGES ...
Sur l ’homme...
Sur l ’homme...
Sur l ’homme…
Sur les installations...
Sur l ’homme…
Sur les installations…
Sur l ’environnement...
MOYENS DE PREVENTION
Jamais ceci...
Ni cela.
LES CLASSES DE FEU

CLASSE A => Solides : -Bois, papier, tissus, etc...

CLASSE B => Liquides : -Hydrocarbures,alcools, etc...

CLASSE C => Gaz : -Butane, propane, gaz naturel etc...

CLASSE D => Métaux : -Limaille de fer, magnésium etc...


LES CLASSES DE FEUX
LES CLASSES DE FEUX
TECHNIQUES ET METHODES D’EXTINCTION

GENERALITES

-L’extinction peut être obtenue par différents procédés.


-Ils peuvent être employés séparément ou en même temps.
-Dans tout les cas ils agissent sur le triangle du feu.
Ainsi l’extinction peut être obtenue par :
DISPERSION

 Les différents éléments sont séparés, donc diminution


de la température, ce qui entraîne un arrêt progressif
de la combustion.
 Exemple : Le déblai ou sous l’effet des jets pleins des
lances.
TECHNIQUES ET METHODES D’EXTINCTION

SOUFFLAGE
 Cette technique est utilisée en particulier pour
les feux de puits de pétrole ou de gaz naturel.
(à l’image d’une bougie que l’on souffle)
REFROIDISSEMENT
 Il suffit de ramener le combustible qui brûle au-
dessous de sa température d’inflammation. C’est le
cas le plus classique d’extinction des incendies par
les sapeurs-pompiers.
TECHNIQUES ET METHODES D’EXTINCTION

ETOUFFEMENT

 L’oxygène étant indispensable à la combustion, il


suffit de soustraire le foyer du contact de l’air.

EN COUPANT LE COURANT ELECTRIQUE

 Sur les feux électrique cela soustrait la cause du


feu tout simplement.

OBSTRUCTION OU FERMETURE DE VANNE

 Soustraire la cause du feu par exemple fermeture


d’une vanne de gaz.
TECHNIQUES ET METHODES D’EXTINCTION

EN REDUISANT LA PART DU FEU

 En isolant la partie du feu du reste que l’on


protège.
 Le feu s’éteint de lui-même faute de combustible.

INHIBITION

 Le feu s’arrête sous l’effet d’une substance qui


fait cesser la combustion. Par exemple l’extinction
aux halons.
LES MOYENS D’EXTINCTION

Agents extincteurs
L'eau :
Utilisée en jet plein ou diffusé selon le combustible ou la
situation, on peut la trouver mélangée à un additif
tensioactif qui va augmenter sa tension superficielle.
Agit principalement par refroidissement sur les feux de
classes, A, B.
Les poudres : Il en existe principalement trois types.
Type B.C :
-composées de bicarbonate de sodium, agissent par
inhibition sur feux de classes B et C.
LES MOYENS D’EXTINCTION
Agents extincteurs
Type A.B.C :
-dites "polyvalentes", elles sont composées de
phosphate mono ou diammonique.
-aussi efficaces sur les feux B et C, elles agissent sur
les feux de classe A, par isolation.

Type D :
-dites "spéciales", elles conviennent pour les feux de
métaux.

Les gaz inertes : L'utilisation de ces gaz conduit à


réduire la teneur d'oxygène dans l'atmosphère.
LES MOYENS D’EXTINCTION

Agents extincteurs

Le CO2 :
-agit principalement sur les feux de classe B, et C (en
grande quantité) mais se révèle aussi excellent sur les
feux d'origine électrique, car il ne produit pas d'effet de
pyrolyse.
-son action conduit à étouffement, refroidissement (-
73°c) et soufflage.

Les hydrocarbures halogénés :


Ils sont composés et définis comme ceci :
-agissent par inhibition sur les feux de classe B et C.
-néanmoins toxiques, il est nécessaire de ventiler après
usage.
LES MOYENS D’EXTINCTION

Agents extincteurs
Les mousses :
Il en existe deux types :
-les mousses chimiques, qui sont le fruit d'une réaction
acide base et dont les bulles contiennent du CO2.
-les mousses physiques, composées d'eau, d'air et
d'émulseur.
- efficaces sur les feux de classe A, elles sont excellentes
sur les feux de classe B, car elles agissent par
refroidissement, étouffement, et isolement.
Principe de fonctionnement
Différents types d’extincteurs :

1-Pression Auxiliaire
L’appareil est sous pression après avoir
actionné le percuteur.
L’agent extincteur est sous pression
lorsque l’on percute le sparklet. Le gaz
propulseur (CO2) pousse l’agent
extincteur dans le tube plongeur.
Principe de fonctionnement
Pression Auxiliaire
4
5
6

Fonctionnement : 1 : Sparklet
1
Dégoupillez, 2 : Agent extincteur
Percutez, 3 : Tube plongeur

Essayez l’appareil, 4 : Procédé à percuteur


2
5 : Contrôle du débit
Contrôlez le débit. 3
6 : Flexible
Principe de fonctionnement
Pression Permanente

L’appareil est toujours sous pression.


L’agent extincteur est en permanence
poussé dans le tube plongeur par le gaz sous
pression.
Principe de fonctionnement
Pression Permanente
4

6 5

1
1 : Gaz sous pression
Fonctionnement : 2 : Agent extincteur
2 3 : Tube plongeur
Dégoupillez,
4 : Contrôle du débit
Essayez l’appareil,
3 5 : Flexible
Contrôlez le débit. 6 : Manomètre de
pression du gaz
Principe de fonctionnement
Extincteur au dioxyde de carbone

Extincteur à CO2 (Dioxyde de Carbone)

L’appareil est en pression permanente.


Le CO2 est en pression dans le corps de
l’appareil (50 bars) : la partie haute est
gazeuse, tandis que la partie basse est
liquide.
Principe de fonctionnement
Extincteur au dioxyde de carbone
2

5 3

Fonctionnement :
Dégoupillez, 1 : Tube plongeur
1
Essayez l’appareil, 2 : Contrôle du débit
Contrôlez le débit. 3 : Tromblon
4 : CO2 liquide
4
5 : CO2 gazeux (50 b)
EXTINCTEUR SUR CHARIOT
LES 5 RÈGLES
ESSENTIELLES POUR LE
BON USAGE DES
EXTINCTEURS
 EFFICACITÉ
 L'EXTINCTEUR DOIT ÊTRE
EXTINCTEUR
 Visible et facilement
accessible
 Adapté au type de feu
 Maintenu en bon état de
fonctionnement
 Mis en oeuvre par des
utilisateurs entraînés
 EMPLACEMENT
 L'EXTINCTEUR DOIT ÊTRE
 Clairement signalé, dans un EXTINCTEUR

lieu accessible, (circulation,


près des issues)
 Son accès ne doit pas être
encombré par des matériaux,
machines, ou marchandises
 Il ne doit pas être placé trop
près de ce qu'il doit protéger
 ADAPTATION AUX RISQUES
 Les appareils sont classés et
désignés de la manière suivante
 - Extincteurs à Liquide ignifuge
 - Extincteurs à Eau (jet plein)
 - Extincteurs à Eau pulvérisée
 - Extincteurs à Eau (jet plein) avec mouillant
 - Extincteurs à Eau pulvérisée avec mouillant
 - Extincteurs à Poudre
 - Extincteurs à Anhydride carbonique (CO2)
 SUITE

 Le Produit extincteur doit être


adapté à chaque classe
 Classe A: Eau pulvérisée, Eau
avec additif, poudres polyvalentes
 Classe B : Eau avec additif, Les
Poudres, Le CO2
 Classe C : Les Poudres
 Classe D : Les Poudres spéciales
uniquement
 MAINTENANCE
 Chaque appareil doit
 Être en bon état de fonctionnement
 Une simple surveillance visuelle
permettra de s'assurer que la goupille de
sécurité est toujours en place
 Faire l'objet d'un contrat d'entretien
 Passé avec un installateur agréé APSAD
qui assurera des contrôles périodiques et
une maintenance préventive
TOUT APPAREIL UTILISE DOIT ÊTRE RECHARGE
 UTILISATION ET EMPLOI DES EXTINCTEURS

 Avant d'employer un extincteur


 il faut connaître sa nomenclature
MODE D'EMPLOI

 Goupille
 Poignée de percussion
 Tuyau et lance
 Dispositif de propulsion
 Canne plongeuse
 Réservoir
 Agent extincteur
Connaître son fonctionnement et
lire son mode d'emploi sur le
réservoir
- mode de percussion pour la mise en
pression de l'appareil
- principe d'ouverture du robinet
- l'appareil fonctionne-t-il droit ?
- l'appareil fonctionne-t-il renversé ?
 Apprendre à le manipuler
COMMENT ? •EXTINCTEUR
dioxyde de
carbone .2Kg.


 Après avoir vérifié le DÉGOUPILLEZ
.

mode d'emploi sur  APPUYER


l'appareil A FOND SUR
LE LEVIER DE

 Il faut d’abord retirer ou


LA VANNE


manoeuvrer le dispositif VISER LA
BASE DES
FLAMMES.
de sécurité plombé, avant
l'approche d'un feu
( goupille ou autre )
Distance d’attaque
EAU PULVERISEE :
Elle agit par refroidissement.
La distance correcte d’attaque avec un extincteur à eau pulvérisée
est de 1,50 à 2,50 mètres.
Eau pulvérisée

1,5 à 2,50 m
Distance d’attaque
POUDRE (B-C / A-B-C) :
Elle agit par inhibition sur les feux et étouffe les braises par un
dépôt de pellicule.
La distance correcte d’attaque avec un extincteur à poudre est
de 3 à 4 mètres.
Distance d’attaque
CO2 : Elle agit selon trois effets :
1 - étouffement par diminution du % d’O2.
2 - soufflage du jet, (effet minime).
3 - refroidissement, la neige pour se transformer en gaz
absorbe la chaleur, (effet peut perceptible).
La distance correcte d’attaque avec un extincteur à CO2
est de 1 mètre.
INCENDIE DANS LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

Dans la mesure du possible mettre Hors Tension

Si la mise Hors Tension ne peut être effectuée rapidement,


l’extincteur peut être utilisé à condition de:
1-Mettre des gants isolants
2-Ne pas approcher l’extincteur à moins de
• 0,50 mètre jusqu’à 500 volts
• 1,00 mètre jusqu’à 20 000 volts
• 2,00 mètre jusqu’à 57 000 volts

Au delà de 57 000 volts l’utilisation des


extincteurs est interdite
Adaptation des agents extincteurs aux classes de feux

Feux de classe Emploi sur courant


Agents
électrique < 1000V
extincteurs
A B C D

Eau en jet L M oui


pulvérisé
B
Eau avec additif
en jet pulvérisé
B B M oui

Mousse L B M non
Poudres
Poudre BC M spéciales oui
B B
Poudre Abc oui
B B B
Dioxyde de M oui
carbone (CO2)
B B
Hydrocarbures oui
halogénés
B B

(B) Bonne efficacité – (L) Efficacité limitée –(M) Mauvaise efficacité


Lutte contre l’incendie

VOUS ETES LE PREMIER TEMOIN


D ’UN DEBUT D ’INCENDIE,

QUE FAIRE?
Lutte contre l’incendie
INSTALLATIONS FIXES
D’EXTINCTION
BORNES ET POTEAUX D’INCENDIE
POSTE D’INCENDIE
TUYAUX DE REFOULEMENT

LANCE A EAU
Robinet d’incendie armés
Robinet d’incendie armés
COLONNE SECHE
1. Les têtes d’arrosage ou sprinkleurs proprement dits.

Fixées sur des tuyauteries, elles sont


munies d’un dispositif d’obturation,
élément fusible ou ampoule explosible
qui se rompt sous l’action de la chaleur,
à une température déterminée
Allant de 70°C à 130 °C
Installations fixes d’extinction mettant en œuvre des gaz inertes

1- Double boucle de détection 2-Tableau de signalisation et de commande


3-4 Alarme visuelle te sonore 5-Nourrice 6-Buses d’émission
7-Bouteilles inergen 8-Orifice calibré 9-Déclencheur manuel
EXERCICE PRATIQUE
D’INCENDIE