Sunteți pe pagina 1din 18

LES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES

Elaboré par:
KOUKOU MAROUAN Encadré par: Pr M.TORRA
STOUT NABIL
PLAN:

INTRODUCTION

PRESENTATION DE LA NORME

CONTENU DE LA NORME

CAS PRATIQUE

CONCLUSION
INTRODUCTION
HISTORIQUE:

•L’apparition de toutes les


1973 1998 normes comptables
internationales.

•La publication et l’application


1975 1976 de la norme IAS 02.
PRESENTATION DE LA NORME
OBJECTIF DE L’IAS 02:

 L’objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des


stocks. Une des questions fondamentales de la comptabilisation des stocks est
celle du montant des coûts à comptabiliser en tant qu’actif et à différer jusqu’à
la comptabilisation des produits correspondants. La présente norme donne des
indications sur la détermination du coût et sa comptabilisation ultérieure en
charges, y compris toute dépréciation jusqu’à la valeur nette de réalisation. Elle
donne également des indications sur les méthodes de détermination du coût qui
sont utilisées pour imputer les coûts aux stocks.
CHAMP D’APPLICATION DE LA NORME:

La norme traite des stocks qu’elle définit comme des actifs destinés à
être vendus dans le cours normal de l’activité et :

 En cours de production.
 Ou présents sous forme de matières ou de fournitures devant être
consommées au cours du processus.
Elle ne s’applique pas aux actifs suivants :

 En cours de production des contrats de construction (IAS 11).


 Instruments financiers (IAS 39).
 Pièces de rechange et stocks de sécurité utilisés sur plus d’un an et
qui doivent être immobilisés (IAS 16).
 Actifs biologiques (IAS 41).
DEFINITION:

Les stocks:
 ils sont des actifs destinés à être vendus dans le cours normal de
l’activité. La valeur réalisable nette est le prix de vente estimé dans
le cadre d’une activité normale, déduction faite du coût estimé
pour achever le produit et le vendre.
La valeur nette de réalisation:

 Est le prix de vente estimé dans le cours normal de l’activité,


diminué des coûts estimés pour l’achèvement et des coûts estimés
nécessaires pour réaliser la vente.
La juste valeur:

 Est le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le
transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des
intervenants du marché à la date d’évaluation.
CONTENU DE LA NORME
 Les stocks doivent être comptabilisés au plus faible du coût et de la valeur nette
de réalisation.

 Les coûts comprennent les couts d’acquisition, les couts de transformation


« matières premières, main-d’œuvre et frais généraux » et les autres coûts
engagés pour amener les stocks à l’endroit et dans l’état où ils se trouvent, mais
non les différences de conversion de monnaies étrangères.
 Quant aux éléments fongibles, leur coût est déterminé en utilisant la méthode du
premier entré, premier sorti (PEPS) ou celle du coût moyen pondéré. Le recours à
la méthode du dernier entré, premier sorti (DEPS) n’est pas autorisé.
CAS PRATIQUE
La société Iota fabrique un produit P1 à l’aide d’une matière première M1.

Au 1er juin N, les stocks de M1 sont de 151 630 € pour 1 000 unités et ceux de P1 de 708 800 € pour 800 unités.

Le 1er juin N, la société Iota reçoit de la société Upsilon, son unique fournisseur, une facture de 7 000 unités de matières premières M1 au
prix unitaire de 160 €. Sont facturés en plus des droits de douane payés par la société Upsilon lors de l’importation des matières premières,
soit 15 000 €, des taxes non récupérables, soit 12 000 €, des frais de transport et de manutention soit 35 000 € et de la TVA au taux de 19,6 %,
soit 231 672 €. Le total de la facture s’élève à 1 413 672 €.

La société Iota s’étonne que la société Upsilon ne lui ait accordé ni remise, ni escompte de règlement, compte tenu qu’elle est son
fournisseur exclusif et qu’elle règle ses factures habituellement à la fin du mois de livraison alors que la tradition dans la profession est de
payer à 60 jours fin de mois. Le 5 juin N, elle reçoit une facture d’avoir de 87 176,44 € TTC qui comporte une remise de 5 % sur les matières
achetées et un escompte de 1,5 % si le paiement est effectué le 1er juillet N (il serait de 0,75 % s’il était effectué le 1er août N) .

Pour la production de 1 800 unités de P1 effectuée en juin N, il a été utilisé 5 800 unités de M1. Il a aussi été dépensé 430 000 € de coûts
directs, 100 000 € de frais généraux variables de production, 200 000 € de frais fixes de production (la capacité normale des installations de
production est de 2 000 unités P1 par mois).

Un emprunt de 1 000 000 € payé dans deux mois au taux de 6 % l’an a été effectué pour financer la production (on utilisera un taux
mensuel proportionnel). La société Iota a décidé de les incorporer, dans la mesure du possible au coût de production.

Des déchets de fabrication importants ont été constatés : ils sont évalués à 100 unités à 30 € (prix de vente moins frais de distribution).
Les déchets non récupérables (montants anormaux) sont également de 100 unités.

Les coûts de stockage sont évalués à 15 000 €, les frais généraux administratifs à 80 000 € et les frais de commercialisation à 40 000 €.
2 000 unités ont été vendues en juin N.
TAF:

 Présenter les écritures relatives aux factures fournisseurs et avoirs présentés ci-
dessus (comptes de charges par nature).
 Déterminer le coût d’entrée en stock des matières premières M1 (le taux normal
de financement de la société Iota est de 6 % l’an ; on utilisera un taux mensuel à
court terme proportionnel, soit 0,5 % par mois).
 Présenter la fiche de stock M1 (les sorties seront effectuées au coût moyen
pondéré).
 Calculer le coût de production des produits P1 fabriqués et des produits P1
vendus (les sorties seront effectuées au coût moyen pondéré).
CONCLUSION