Sunteți pe pagina 1din 23

Ministère de l’économie de la coopération et des finances

Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD)


Ecole Nationale de Statistique et de l’Analyse Economique ( E.N.S.A.E )

EXPOSE de macroéconomie
THEME ECO : FORCES & FAIBLESSES PAR RAPPORT AU CFA

Présenté par : Sous la supervision de :


 Victor Will KATHEMA M. Omar SENE
 Ahmeth Bachir DIOUF Ingénieur Statisticien Economiste
 Brice Bolane TCHINDE
Elèves Ingénieurs Statisticiens Economistes
INTRODUCTIO
N

VS
PRESENTATION DE LA
MONNAIE ECO

CRITIQUES &
NECESSITE D’UN FORCEs & FAIBLESSEs DE
CHANGEMENT L’ECO

PRESENTATION DU
CFA RECOMMANDATIO
NS
PRESENTATION DU
CFA
Création depuis 1945 En vigueur Nos jours
PRESENTATION DU
CFA
8 PAYS MEMBRES

BCEAO
PRESENTATION DU
CFA
6 PAYS MEMBRES
PRESENTATION DU
CFA
Iles Comores

 Population : 821164 hab


 Superficie :2612 Km2
 PIB/hab : 1600 dollar US
PRESENTATION DU
FONCTIONNEMENT CFA
50% des réserves de changes au niveau du
trésor français

Parité fixe par rapport à l’EURO

Garantie de la convertibilité du Franc avec la monnaie


Euro de façon illimitée

Présence d’un représentant français à la Banque Centrale,


au conseil de politique monétaire et à la commission
bancaire
PRESENTATION DU
Quel intérêt pour les CFA
pays membres ?

 LA STABILITE DE LA MONNAIE

 LA CONVERTIBILITE ILLIMITE DU CFA


AVEC L’EURO

 LA MONNAIE UNIQUE QUI FAVORISE L’INTEGRATION


DES ECONOMIES
CRITIQUES & nécessité d’un
changement du F CFA
 Le sigle CFA qui a un antécédent colonial

 Les réserves de devise placées au trésor français ne


profitent pas aux pays membres

"
Ces dépôts privent les pays concernés de liquidités et leur fait perdre une
partie de leur "souveraineté". "Vous imaginez la banque centrale

"
européenne déposer 50% de ses réserves à Washington? Cela paraît
impensable.

Demba Moussa DEMBELE, Economiste sénégalais


CRITIQUES & nécessite d’un
changement du F CFA
 La parité fixe avec l’EURO qui empêche de mener des
politiques sur le commerce extérieur

 La fabrication des billets à Chamalières

 Le regard des français sur notre politique monétaire

Au-delà des nombreuses critiques sur le franc CFA, il est


important de clarifier certaines idées reçues.
CRITIQUES & nécessite d’un
changement du F CFA

Ainsi, d’après les détracteurs du CFA, les réserves du compte


d’opérations sont des ressources financières dont se privent les
économies de la zone ; et qu’elles pourraient investir pour financer
leur croissance.

"
Les réserves de change détenues par la BCEAO et la BEAC ont en réalité

"
déjà été injectées dans les économies de la zone en équivalent franc CFA 

Malamine Mohamed, Economiste


CRITIQUES & nécessite d’un
changement du F CFA

Au 31 Décembre 2018

Conclusion
Les réserves des
BCEAO et BEAC pays de la zone CFA Trésor Français
Total réserves= 10975 équivalent à 11% Total réserves = 100168
milliards FCFA des réserves milliards FCFA
françaises
PRESENTATION
L’ECO

 1983 : Lancement du projet de monnaie unique dans la CEDEAO

 2009: Date pour la mise en place de la monnaie unique régionale mais son
introduction sera reportée dans un premier temps en janvier 2015.

 En 2018 les discussions reprennent dans la perspective d'un lancement en


2020.
PRESENTATION DE
L’ECO
 En juin 2019 les grands argentiers des quinze pays de la CEDEAO ont insisté
sur l’importance de renforcer la convergence macroéconomique des quinze
pays. Le respect du calendrier de mise en œuvre de la monnaie unique
dépendra « des efforts » de chaque pays en la matière.
 Inflation < 10 %
 Dette < 70% du PIB
 Déficit budgétaire à
3%
CRITERES DE CONVERGENCE  Augmenter la
croissance
 Equilibrer le déficit
commercial
 21 Décembre 2019 le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé
que les pays de l’UEMOA vont adopter la monnaie ECO en
remplacement du CFA.
FORCES DE L’ECO

 LE CHANGEMENT DU NOM CFA QUI SIGNIFIAIT COLONIE FRANCAISE


D’AFRIQUE

 AGRANDISSEMENT DES ZONES ECONOMIQUES DANS LA SOUS-REGION


OUEST AFRICAINE

 SUPPRESSION DU COMPTE D’OPERATION

 GESTION DES RESERVES DE CHANGE PAR LA BANQUE CENTRALE DE LA


ZONE
FORCES DE L’ECO

 RETRAIT DES REPRESENTANTS DE LA FRANCE DANS LES


INSTITUTIONS MONETAIRES LOCALES

 POSSIBILITE POUR LES BANQUES CENTRALES DE DETENIR LEURS


RESERVES DE CHANGE

 RELATIONS DESORMAIS NON-EXCLUSIVES AVEC L’EURO

 LE RESPECT DES CRITERES DE CONVERGENCE RENDRAIT LES ECONOMIES


PLUS COMPETITIVES
FAIBLESSES DE L’ECO

 CONSERVATION DE LA PARITE FIXE AVEC L’EURO

 UN RETOUR À LA SOUVERAINETE ASSEZ ILLUSOIRE

 LES INCERTITUDES LIEES AUX FLUCTUATIONS DE L’EURO

 LA DIFFICULTE DE SYNCHRONISER LES CYCLES ECONOMIQUES OUEST


AFRICAINS EU EGARD À LA PRESENCE DU NIGERIA
FAIBLESSES DE L’ECO

 LE RISQUE DE L’ECO DE REPONDRE REELLEMENT AU DESIR


D’UNIFORMISER LE MARCHE SOUS-REGIONAL :

 LE COMMERCE INTRA-CEDEAO EST TRES LIMITE : 9,4%


SEULEMENT EN 2017
 PAREILLEMENT EN AFRIQUE CENTRALE : 5% SEULEMENT
MALGRE PLUS DE 70 ANS D’INTEGRATION MONETAIRE
RECOMMANDATIONS

 LA FIN DE LA PARITÉ FIXE AVEC L'EURO ET L'INDEXATION SUR UN PANIER DES


PRINCIPALES DEVISES MONDIALES, LE DOLLAR, L'EURO ET LE YUAN CHINOIS,
CORRESPONDANT AUX PRINCIPAUX PARTENAIRES ÉCONOMIQUES DE L'AFRIQUE.

 L’AVERTISSEMENT DE CHEIKH ANTA DIOP FORMULÉ EN 1976 À PROPOS DE LA CÉDÉAO


ALORS NAISSANTE RESTE ACTUEL ET PERTINENT : « L’ORGANISATION RATIONNELLE DES
ÉCONOMIES AFRICAINES NE PEUT PRÉCÉDER L’ORGANISATION POLITIQUE DE
L’AFRIQUE.»

 IL FAUDRAIT DONC BIEN AVANT QUE LES POUVOIRS PUBLICS AMÉNAGENT D’ABORD LES
CONDITIONS DE CET ESSOR ÉCONOMIQUE À TRAVERS UNE RÉELLE BONNE
GOUVERNANCE.
RECOMMANDATIONS

 LES PAYS DE L’UEMOA DOIVENT CONTINUER LE COMBAT POUR UNE


SOUVERAINETE MONETAIRE COMPLETE

 DE BONNES POLITIQUES BUDGETAIRES CAR MEME SI ON A UNE BONNE


POLITIQUE MONETAIRE SANS UNE BONNE POLITIQUE BUDGETAIRE CELA NE
SERVIRA A RIEN
CONCLUSIO
N
Une étape importante vers la souveraineté monétaire a été franchie hier avec la fin du
mécanisme du compte d'opérations et le passage prévu à l'Eco pour les huit pays de
l'UEMOA.
Cependant la question du régime de change, de la parité fixe avec l'euro demeure intacte.
Le choix de maintenir cette parité par les pays de l'UEMOA vise à rassurer les investisseurs
sur la stabilité de la monnaie et éviter le risque d'inflation et/ou de fuite de capitaux.

Une avancée, mais il reste du chemin à faire...


MERCI POUR VOTRE
AIMABLE ATTENTION