Sunteți pe pagina 1din 30

EXAMEN

PSYCHIATRIQUE
Realisé par :
Dr.Belkacem
PLAN
I. Introduction
II. Définition
III. Les lieux d’examen psychiatrique
IV. Les types de demande de l’examen
V. Les étapes de l’examen psychiatrique
VI. Les examens complémentaires
VII. Synthèse
VIII.Conclusion
I. INTRODUCTION
• l’examen d’un patient en psychiatrie vise à recueillir des signes
cliniques dans le but d’établir un diagnostic, d’évaluer le
pronostic et d’orienter une thérapeutique. Mais ici, la
sémiologie est largement dominée par le « matériel » verbal ; le
corps s’exprime à la fois par ses symptômes (mimique, tonalité
de la voix, ralentissement gestuel, etc.) et par ses
comportements
• l’examen psychiatrique tend à une connaissance et une
compréhension aussi larges que possible de la globalité de la
personne et de son histoire personnelle et familiale, Enfin,
l’examen se situe d’emblée comme un acte thérapeutique, dans
la mesure où il s’inscrit dans une relation interpersonnelle
II. DÉFINITION

• L’examen psychiatrique est un acte essentiellement


clinique par lequel le clinicien dégage des signes et des
symptômes des patients dans un endroit calme ,sans
interruption tout en assurant au patients la
confidentialité des renseignements.
Il se déroule schématiquement en trois étapes à savoir:
L’observation psychiatrique qui contient :

- l’interrogatoire du patient et de son entourage, l’examen de l’état


mental ,et les examens somatiques.
Les examens complémentaires.
La rédaction de l’observation.
III. LES LIEUX D’EXAMEN
PSYCHIATRIQUE
L’examen psychiatrique peut se faire soit:
• Consultation sur rendez vous (hospitalière ,privé)
• Consultation en urgence.
• Hospitalisation libre ,ou en secteur fermé
IV. TYPES DE LA DEMANDE DE
SOINS
La demande peut se faire par:
• Le malade lui même.
• Sa famille ou son représentant légal.
• Une expertise.
LES TYPES D’ENTRETIENS
• trois sont fréquents…
Entretien diagnostique ( 1er contact avec le patient, situation
d’urgence, première hospitalisation)
Entretien d’expertise ( renseignements révélés à un tiers)
Entretien psychothérapeutique ( présuppose plusieurs
séances, alliance essentielle)
VI. LES ÉTAPES DE L’EXAMEN

Observation psychiatrique:

L’entretien avec le patient constitue la base de l’examen


psychiatrique qui doit comporte une étude du comportement
actuel, une histoire de la maladie ,une biographie ,éventuels
examens physique ou complémentaire .
L’ANAMNÈSE:
Elle vise à reconstituer l’histoire personnelle du patient et de la maladie.
Les principaux éléments à rechercher sont:
 Identification du patient: nom, âge, sexe, statut matrimonial, nombre d’enfants, études, travail,
chômage
 Motifs de consultation: Il s’agit d’identifier le motif principal pour lequel le patient consulte , ou il
est amené à consulter selon les propres termes du plaignant ou des accompagnants
 Les anticedants familliaux :
• Psychiatrique:
troubles mentaux chez les apparentés (risque génétique)
• Médicochirurgicaux ::
-Dysthyroïdie ,HTA ,diabète
Les antécédents personnels:

• Psychiatriques : on recherche l’âge et le mode de début des troubles , la


symptomatologie antérieure , les éventuelles hospitalisation , le traitement en cours
,et le mode évolutif des troubles : chronique, périodique , existence d’intervalle libre.
• Médicochirurgicaux : existence d’une affection somatique ,traitements associés
,intervention chirurgicale ,notion de traumatisme crânien ,gynéco-obstétricaux.
• Toxiques : consommation de tabac :nombre de paquet/an ;consommation d’alcool :
abus ,dépendance ; consommation de drogues, dépendance aux médicaments ou
notion d’intoxication récente ou de sevrage .
• Judiciaires : incarcérations antérieures (durées et motifs impliqués).
BIOGRAPHIE
• Les principaux éléments sont les suivants:
– Période pré et périnatale : préciser les conditions de déroulement de la grossesse ,de
l’accouchement ,la santé physique et psychique de la mère.
– Notions de consanguinité des parents.
– L’âge ,le niveau d’instruction et la profession du père et la mère et leurs relation avec le patient.
– Nombre de frères ,rang dans la fratrie et relation avec le patient.
– Étapes du développement psychomoteur ,troubles du comportement.
– Personnalité à l’enfance : timide ,hyperactif ,retiré .
– Incident marquant l’enfance ou notion de traumatisme affectif : séparation ,perte parentale.
– Scolarisation : niveau scolaire ,diplôme obtenu , si échec pourquoi.
– Déroulement de service militaire.
– Histoire professionnelle.
– Relations sociales : sentimentales ,amis ,collègues ,qualité de la relation conjugale,si divorce :on
cherche la cause.
– Sexualité : dates des premiers rapports , qualité , régularité .
HISTOIRE DE LA MALADIE
• Elle tend à reconstituer l’histoire chronologique des troubles anciens et actuels.
• 1. Début :
– Date de début, âge de début
– Mode de début : brutal, progressif.
– L’existence d’un facteur déclenchant : facteurs de stress, événement de vie
–  Notion d’intoxication ou de sevrage
• 2.  La nature de la symptomatologie psychiatrique et somatique
3.  Evolution des symptômes : rapide, lente, consultation et traitement reçu
• 4. Première hospitalisation :date ,motif ,durée, sortie sous quel traitement et autres
hospitalisation .
EXAMEN MENTAL

• Son importance se situe dans les données objectives qui


en découlent
• Les signes observés combinés à l’histoire rapportée par
le patient permet d’établir un diagnostic
1. présentation :

- Tenue vestimentaire (propre ou sale ,négligée, excentrique, )

- Hygiène ( correcte, négligence corporo-vestimentaire, incurie, barbe de quelques jours)

- Démarche (, trainante, à petits pas)


2. Le contact :
• Peut étre aisé ou mal aisé a etablir et difficile ,ou trop aisé avec famillarité , réticent,
hostile, absent ,détaché

3. Activité motrice ou comportement :


• l’activité normale est spontanée, appropriée à la situation, organisée et constructive,
tient compte de la présence d’autrui ou bien ralentissement, instabilité, impatience,
agitation, paniqué ,anxiété
4. Mimique :
– On peut noter un aspect inexpressif, hébété comme dans la démence ou la confusion mentale

– un aspect inaccessible et lointain chez le schizophrène

– aspect figé de souffrance morale chez le mélancolique

– aspect d’hypermimies : (exagéré) caractérisé par l’intensité et la vivacité de l’expression

– aspect d’hypomimie : caractérisé par la pauvreté de l’expression voire amimique (disparition de


toute mimique),
5. Humeur
• Varie selon le contenu émotionnel du discours
• Se reflète dans l’intonation de la voix, mimique, gestuelle, et expression du visage (mimique)

– Affect dépressif : Tristesse, Désespoir, Douleur morale, Dégoût de la vie, Perte d’Intérêt et du
Plaisir, Existence d’idées suicidaire
– Affect Expansif : Bonheur, Euphorie

– Dysphorie : Malaise, Anxiété, Colère

– Négativisme, Indifférence, Émoussement Affectif, Athymhormie

– Discordance de l’humeur.
6. Le discours:

– Débit verbal (accéléré, lent, normal, ruptures dans le récit)

– Tonalité/intonation (normale, voix chuchotée, à peine audible, forte, grave).

– Décours, Désordonné, Incohérent, réponses a coté.

– Clair, Compréhensible, Bon Enchainement des idées.

– Discours incohérent sans logique compréhensible


7. Examen de la pensée :

Le cours de la pensée :

- Accélération (Tachypsychie) : Logorrhée, Fuite Des Idées…


Exp :Accès Maniaque

- Ralentissement (Bradypsychie) : Bradyphémie , Mutisme , Semi Mutisme Exp : Mélancolie

- Troubles du cours de la pensée : Barrage, Fading, Diffluence, Stéréotypies Verbales,


Écholalie…
Exp : Schizophrénie

- Soliloque (Parle Tout Seul) Exp : schizophrénie


Le contenu de la pensée

Présence de délire : Ancienneté, Thèmes, Mécanismes,


Structure, Adhésion et réaction du sujet face à ce délire et
présence de fausses perceptions ; Illusions, hallucinations,
sentiment de déjà vu …
les troubles de la perception:
– Perception sans objet à percevoir
Peuvent toucher un ou plusieurs des cinq sens: Acoustico-verbales,
Olfactives, Visuelles, Tactiles, Gustatives.
Hallucinations cénesthésiques.
Hallucination intra Psychique.
– Perception déformée d’un objet réel
8. Examen des fonctions supérieures:
 Niveau de conscience vigile: Conscience Claire, Lucide, Obnubilation, Confusion, Stupeur….
Orientation Dans Le Temps Et Dans L’espace
 Attention Et Concentration : Capacité de Maintien de L’attention, Distractibilité …
 Mémoire :
- Amnésie de Fixation ou Antérograde
- Amnésie d’évocation ou Rétrograde
- Lacunes Mnésiques
- Hypermnésie
 Paramnésie : Impression de Déjà Vu, Déjà Vécu
 Capacité À Lire, À Écrire, À Calculer.
 Culture et intelligence : Elle est évaluée par la richesse du vocabulaire utilisé et des informations
contenues dans le discours, appréciée en fonction du niveau éducationnel et socio-économique de
l’intéressé
9. Le Jugement
- Le jugement est la capacité de comprendre les relations entre les faits et tirer des
conclusions.
10. INSIGHT: (Conscience des troubles)

• -L’insight, c’est-à-dire la conscience de la maladie, la capacité d’attribuer les expériences


mentales
• inhabituelles à la pathologie, et l’adhésion au traitement peut également être altéré.
11.Les fonctions instinctuelles:
- SommeilLe sommeil peut être modifié avec:: Insomnie, Hypersomnie,
Parasomnies

- Appétit:L’alimentation avec: Anorexie, Boulimie, Gloutonnerie

- Sexuali:La sexualite avec: Frigidité, Impuissance, Troubles Érectiles


V. EXAMEN SOMATIQUE

- Ildoit être systématique et surtout pour l’examen neurologique. Il va :


- chercher une étiologie organique.
- Éliminer une éventuelle contre indication organique aux traitements
biologiques.
-Evaluer un éventuel retentissement organique nécessitant une
thérapeutique spécifique.
VI. LES EXAMENS
COMPLÉMENTAIRES
- Selon l’orientation clinique.
- bilan biologique standard: FNS,glycemie,bilan thyroïdien ,hépatique ,rénal
– bilan toxicologique ;sérologie
– fond d’œil
– Electro-encéphalogramme (EEG) : à la recherche d’épilepsie ou de signe
de souffrance cérébrale
– TDM cérébral : atrophies cérébrales, hydrocéphalies, lésions expansives
intracrânienne, dilatation ventriculaire
-Electrocardiogramme (ECG):à la recherche de trouble du rythme contre
indication aux neuroleptiques.
VII.SYNTHÈSE

- Consiste à la rédaction de l’observation sachant qu’a la fin de l’examen, les


informations obtenues sont rapportées et organisées dans une observation
psychiatrique qui outre les données de l’examen comprendra le résumé des principales
informations avec regroupement syndromique des symptômes et une discussion
diagnostique, suivi ensuite d’une décision diagnostique, de la conduite thérapeutique
et le pronostic.
- L’évolution et le pronostic dépendent de l’étiologie et de la réponse thérapeutique
VIII.CONCLUSION:
•-L’examen psychiatrique est essentiellement
clinique , basé sur le bon entretien avec le
patient, dont le but est de ressortir le malade de
ses idées ,ses symptômes.