Sunteți pe pagina 1din 8

Répondeur :

Les participants sont en ligne (nombre indéfinis) tête baissée : le 1er fait l’annonce du propriétaire du répondeur :
“Vous êtes bien chez Brigitte, je suis au Guatemala pour 2 mois, laissez-moi un message, j’espère pouvoir consulter
mon répondeur”.

Les autres laissent un message à tour de rôle en relevant la tête pour dire leur message.
Tous les messages finissent par construire une histoire et le personnage du propriétaire du répondeur

Présence et émotion
Demander aux participants de choisir préalablement l’endroit dans l’espace de scène où il se rendra puis, faire une
entrée de scène, et se placer là où on l’a décidé dire uniquement ” je suis là” puis rester le plus intensément
présent sur scène devant le public, sans rien faire, sans rajouter de texte jusqu’à ce que l’animateur arrête
l’exercice.

Cet exercice oblige l’acteur à être dans l’ici et le maintenant, dans l’authenticité et la présence, sans tension
corporelle.

Variante 1 : travailler les émotions en pouvant répéter cette phrase sur tous les tons et avec des déplacements
possibles.

Variante 2 : choisir son espace une fois entré sur scène

Travail choral – improvisation

Exercice de travail choral – improvisation en groupe (à partir de 4 personnes)

Attente de l’arrivée de quelqu’un. Seulement deux phrases peuvent être utilisées : “il viendra” et “il ne viendra
pas”.
Préalablement, chacun définit pour lui-même qui il attend, si cette personne viendra et ce que ça lui fait.
Chaque comédien entre l’un après l’autre. Quand il le sent. Il observe, attend, dit sa phrase comme un discours
intérieur. Moment seul, chacun entre à son tour et dit sa phrase, se positionne face à l’attente.
Cette phrase peut être répétée plusieurs fois.
Ensuite, début de relation entre les comédiens (regard, on adresse sa phrase à l’autre).
Petit à petit, cette confrontation d’opinion crée une augmentation de la tension.
Ensuite “redescente” de la tension, retour à un moment personnel.
Puis doucement, progressivement, changement d’opinion.
Ensuite, ceux qui disent qu’il ne viendra pas sortent. Reste ceux qui disent qu’il viendra… Le doute s’installe… ils
changent d’avis… sortent.
Un seul reste : il viendra… et sort.

Rmq : importance d’être dans le vécu, la relation à cette arrivée, la relation aux autres. Ne pas trop parler et répéter
sa phrase.
Éviter les gestes parasites (regarder sa montre, prendre son gsm,…)

Visualisation sur le retour des vacances


par Un utilisateur de Dramaction dans Avec paroles, Établir la confiance, Exercice pour la concentration, Exercices
facile, Exercices moyens, Tous les exercices de théâtre
Début de la visualisation
Fermez les yeux et prenez une inspiration lente et profonde… retenez-la… expirez ensuite avec un léger soupir…
(pause)… (Répétez au besoin)
Revenez à un moment que vous avez aimé au cours de vos vacances… un moment qui vous semble très
important… (pause)… En y arrivant, regardez autour de vous et examinez votre environnement… (pause) Écoutez
les sons… (pause)… Notez les odeurs… (pause)… Touchez les choses… (pause)… Si possible, goûtez quelque
chose… (pause)… Êtes-vous seul ou avec d’autres personnes?… (pause)… Qu’arrive-t-il à ce moment de vos
vacances?… Prenez une minute pour revivre un moment particulier de vos vacances… (pause d’une minute)…
Pensez à une phrase que vous avez dite lorsque vous avez vécu ce moment…

Préparez-vous à revenir ici dans la classe avec, en tête, la phrase que vous avez dite lorsque vous avez vécu ce
moment… Frais et dispo…. Et prêt à travailler avec cette imagerie… Au compte de trois…

Gardez les yeux fermés et vous allez dire votre phrase en suivant les indications que je vous dirai. En chuchotant….
En parlant normalement…. En la criant… En pleurant… En riant…
Dès que vous allez sentir ma main sur votre tête, vous allez dire votre phrase à voix haute. (Doit passer tout le
monde)
Faire des interactions entre deux personnes (jouer à toucher quelques têtes une après l’autre.) Le but est de créer
des phrases drôles et amusantes à partir de deux phrases différentes.
Se placer à deux et raconter votre moment (Environ 3 minutes). Créer rapidement, avec un temps de préparation
de maximum 5 minutes, une petite saynète intégrant les deux phrases proposées par les deux élèves (Donner un
temps maximum de 30 secondes pour la saynète).
Présentation devant le groupe
Les élèves adorent cet exercice, car il est ludique. Plaisir assuré!

La Ligne d’Expression.
par Un utilisateur de Dramaction dans Avec paroles, Dynamiser un groupe, Exercice pour la concentration,
Exercices difficiles, Exercices moyens, Tous les exercices de théâtre, Travailler l'écoute, Travailler la créativité
Un exercice très complet pour aborder le jeu, la mémoire, l’imagination… Et le sens de la narration!

On demande à un premier participant de se placer au centre de l’espace de jeu en proposant une phrase courte,
jouée avec une intention forte et un geste ample.

Exemple: “C’est moi!”, fier, en levant le doigt.


On appelle un second participant qui doit se placer à la gauche du premier et qui propose une phrase courte en
réaction (toujours avec intention et geste forts)

Exemple: A dit “C’est moi!”, B se place à sa droite et dit “Arrête de faire ton beau”!

On demande ensuite à un troisième de se placer à la gauche du second et de faire sa proposition (exemple, la


phrase “T’es jaloux!”)

Puis on va faire se placer quelqu’un à DROITE du premier. Il devra donc choisir une phrase qui se placera avant
“C’est moi!” (exemple: “Qui a gagné?”).

On continue en plaçant successivement des participants à gauche ou à droite (donc, suivant le “sens de lecture” au
début de la scène ou à la fin).

Quand on pense que la scène est terminée (à partir de 6 jusqu’à… moi je suis allé à 20!) on commence la partie
compliquée, c’est à dire: on demande aux participants de de décaler dans la ligne. Le dernier prend la phrase, le
geste, l’intention du premier, le premier ceux du deuxième, le deuxième ceux du troisième, etc… On peut le faire
jusqu’à ce que chacun ait joué toutes les phrases!

Je fais souvent cet exercice qui est une mise en jeu parfaite et qui insiste sur une notion clé: je joue un rôle mais je
pourrais aussi très bien jouer les autres donc je suis attentif à TOUT ce qui se passe sur scène!
La télécommande
par Un utilisateur de Dramaction dans Avec son, Dynamiser un groupe, Échauffements, Exercices facile, Tous les exercices de théâtre
Les acteurs se répartissent dans l’espace de jeu. Ils marchent normalement et occupent tout l’espace. Ils ne doivent
pas se gêner les uns et les autres. Le meneur, comme il le ferait avec un lecteur DVD, donne aux participants les
indications qui vont modifier leur manière de marcher :

avance normale

avance rapide

arrière

arrière rapide

ralenti

très ralenti

arrêt sur image

Variante : ajouter une action à la marche comme manger un sandwich, lire un livre, ramasser un papier, …

Se connaître
by Un utilisateur de Dramaction under Dynamiser un groupe, Échauffements, Exercices facile,
En cercle tous sont assis sur une chaise sauf un qui est au milieu.

Ce dernier lance une question au début sur le physique ou la tenue vestimentaire ex: “Que tous ceux qui portent
des lunettes changent de place”

Les élèves concernés changent de place et celui du milieu tente de récupérer une place assise.

Celui qui ne n’a pas de place doit poser une question à son tour.

l’animateur peut aussi jouer et plus le jeu avance plus les questions doivent être ensuite variées, ses goûts, ses
activités, sa vie de famille , ses peurs…
Jeu ludique car il faut toujours réussir à obtenir une place même si à la fin on s’aperçoit que tous veulent poser une
question.
On a le droit de mentir…

Le bonjour chrono
by Un utilisateur de Dramaction under Avec paroles, Dynamiser un groupe, Exercices facile
Les élèves sont répartis sur tout l’espace.

Au top chrono de l’animateur ils doivent aller serrer la main et dire bonjour à tous les élèves en moins d’une minute
(la durée est en fonction du nombre d’élèves dans le groupe).

On complique le jeu à chaque fois

1. on sert la main à tous les élèves en 1 minute

2.On sert la main et on doit dire : “bonjour , je m’appelle …..”


l’autre répond :”Bonjour …., moi je m’appelle…”

3. même chose que le 2 mais à la fin on doit sauter et taper dans les mains de l’autre toujours en 1 minute

Travailler les personnages


by Un utilisateur de Dramaction under Avec paroles, Avec son, Exercices facile, Exercices moyens, Improvisations,
Tous les exercices de théâtre, Travailler les personnages

Exercice pour travailler les personnages

– Dans l’optique de la préparation d’une pièce

* Chaque participant se centre sur le personnage qu’il doit interpréter lors du spectacle.
* Ils se mettent en binôme
* Un des deux, va endosser son rôle, sa démarche et son attitude.

Son coéquipier, lui, reste lui même.

* Ils se placent sur l’air de jeu. Ils jouent une impro simple basé sur des questions/réponses. Ainsi la personne
“interviewé” doit répondre selon sa perception et son interprétation de son rôle.

Chacunes de ses réactions et de ses réponses doit coincider avec celles de son personnage.
* La vie du personnage doit se construire au fur et à mesure de l’exercice.
* Une fois que l’exercice est fini, ils échangent les rôles et tous les binômes passent ensuite.

Dans le cadre d’un atelier sans représentation:

* Il faut une malle avec des accessoires et des déguisements


* Les participants se mettent en équipe de deux ou trois.
* Les équipes choisissent des costumes et préparent une impro avec des personnages aux traits marqués et
assumés jusqu’au bout de l’exercice

Cet exercice permet aux participants d’inventer la vie de leur personnage selon leur caractère et ainsi mieux le
cerner pour donner une interprétation au plus juste.
Les Brigades du Tigre
by Un utilisateur de Dramaction under Dynamiser un groupe, Exercices moyens, Sans paroles,
Les Brigades du Tigre :

Très bon exercice ludique pour dynamiser le groupe.

Compétences développées :
– échauffement physique
– coordination
– gestion de l’espace
– écoute
– réflexe

Nombre de participants : jusqu’à 25-30

Participants en cercle

– les participants font partie des légendaires Brigades du Tigre.


– On se met en marche, en faisant mine de marcher sur place (on se dandine, bouge les hanches et on balance des
bras), sans jamais décoller les pointes de pied du sol
– Au signal du coordinateur (prononciation des ordres ou jeu de sa part), les Brigades du Tigre réagissent du tac au
tac, comme un seul homme. Quand le coordinateur reprend la marche, les brigadistes aussi :
– “Planque !” : les participants s’accroupissent, comme s’il se cachaient derrière un tonneau les protégeant des tirs
ennemis
– “Pan !” : les participants font mine de tirer sur une cible imaginaire en criant “Pan!”
– Gyrophare : tout en continuant à “marcher”, on mime un girophare tournant au-dessus de sa tête, en imitant le
bruit d’une sirène
– Sifflotement : le coordinateur sifflote, on continue à marcher, mais en sifflotant (pour éloigner l’attention)
– “Arrestation !”: à la prononciation du mot, les brigadistes entonnent la phrase : “Brigade du Tigre, je vous arrête
!”
– “Menottes” : à la prononciation du mot, un brigadiste passe les menottes à son voisin, qui se prête au jeu (bon
exercice de coordination spontanée)
– “Apéro !” : On s’arrête, et on fait mine de partager l’apéro avec son voisin le plus proche
– “Regroupement !” (on se regroupe, en se plaçant derrière un participant de manière à former une colonne de
deux joueurs) / “Dispersion !” (l’inverse). N.B. : ces ordres sont cumulables (2 regroupements = des files de 4, 3
regroupements = des files de 8, etc.).
But : se bousculer le moins possible.
– “Demi-tour [gauche/droite]!” : au signal, les brigadistes effectuent un demi-tour sur place (dans le sens indiqué) ;
ils tournent maintenant le dos au centre du cercle mais continuent l’exercice. Un nouveau demi-tour ramène à la
configuration initiale.

Les participants se calent sur le coordinateur. Par exemple, dès qu’il cesse de siffler, tout le monde doit cesser de
siffler le plus vite possible.

Pour pimenter le jeu, le coordinateur peut jouer sur le rythme ou improviser de nouveaux ordres, que les
brigadistes devront exécuter de manière impromptue.

Ordres : Mouvements de rassemblement / dispersion


« Homme de base, à moi ! » : le commandant de l'unité appelle à lui l'homme de base en vue de faire se rassembler
l'unité.
« Rassemblement en colonnes par 3, sur 3 rangs !
 « En colonne, couvrez ! » : lorsque l'unité est au garde à vous et constituée en colonne, tous les éléments
situés sur la colonne la plus à gauche (colonne de l'homme de base) tendent le bras gauche et prennent la
distance d'un bras par rapport à l'élément situé devant, tandis que les premiers éléments des autres
colonnes plient le coude gauche et posent leur poing sur la hanche pour prendre la distance d'une coudée
par rapport à l'élément situé à leur gauche, tout en tournant la tête vers la gauche.
 « Au coude à coude, à droite alignement ! » : le premier rang plie le coude (toujours le gauche), pose le
poing sur la hanche et s'aligne sur l'homme de base, situé à droite.
 « Fixe ! » : l'unité se remet au garde à vous en claquant le bras gauche et ramenant le regard vers l'avant.
 « Rompez les rangs ! » : En rangs, l'unité salue ou présente les armes en poussant un cri de section ou de
peloton et se disperse.
 « Dans l'ordre des colonnes, déboitez en direction de … ! » : L'homme de base quitte le rang en direction de
l'objectif suivi par les membres de sa colonne. Une fois le dernier de la colonne arrivé au niveau du premier
de la deuxième colonne, ce dernier suit le mouvement.
Mouvements de pied ferme
 « À gauche… gauche ! » : Tous les éléments de l'unité constituée font un quart de tour simultané vers la
gauche. Au son de l'ordre de préparation (À gauche….), chacun se prépare à pivoter en soulevant
simultanément de quelques millimètres les orteils du pied gauche et le talon du pied droit. Au son de
l'ordre d'exécution (gauche !), chacun pivote en prenant appui sur son talon gauche et ses orteils droits. Le
pied droit vient alors rejoindre le pied gauche en frappant le sol du talon.
 « À droite… droite ! » : même chose que précédemment, inverser droite et gauche.
 « Demi-tour … droite ! » : Ordre exécuté en trois temps. Premier temps : chaque élément recule le pied
droit et l'oriente vers l'extérieur. Deuxième temps : chacun pivote sur ses talons et fait un demi-tour en se
tournant sur sa droite. Troisième temps : chacun ramène son pied droit à hauteur du pied gauche en
frappant le sol du talon. Le demi-tour gauche n'existe pas.
Mouvements de déplacement
 « En avant… Marche ! » : Au son de l'ordre d'exécution, l'unité lève le pied gauche comme un seul homme
et commence à marcher au pas cadencé. Le rythme est donné par les « Un, deux, un, deux… » du
commandant de l'unité, qui suit le rythme donné par l'homme de base, ordres synchronisés avec la frappe
du sol du talon gauche des éléments de l'unité. La prononciation est très souvent déformée pour retentir
de façon plus sonore. À noter que « Gauche, droite… » n'existe pas dans l'armée française.
 « Une fois à droite (ou à gauche)… Marche !" : tout en se déplaçant, l'unité va pivoter sur l'homme de droite
de manière à ce que l'unité se retrouve orientée vers la droite. Durant cette manœuvre, tous les éléments
arrêtent de balancer les bras et les gardent le long du corps. Le balancement reprend à l'initiative de
l'homme de base, quand toute l'unité a tourné.
 « Deux fois à droite (ou à gauche)… Marche ! » : même manœuvre sauf que le pivot est de 180° au lieu de
90°.
 « Une (ou deux) fois à droite (ou à gauche) en partant… Marche ! » : mêmes manœuvres que les
précédentes si ce n'est que l'unité est à l'arrêt et se met en marche à l'ordre exécutoire.
 « Marquez le pas... marche ! » : À l'ordre préparatoire, l'unité raccourcit le pas mais garde la cadence. À
l'ordre d'exécution, l'unité piétine, sans accélérer le pas (ce qui est le plus difficile à maîtriser, la tendance
étant d'accélérer la cadence quand on n'avance plus).
 « Section… (peloton, compagnie…) … Halte ! » : À l'ordre d'exécution sur le pied droit, l'unité exécute encore
un pas puis ramène le pied droit contre le pied gauche en faisant claquer le talon au sol.
Mouvements avec arme
 « Portez… armes ! » : le soldat porte la main droite sur la poignée de son fusil en repliant le pouce vers
l'intérieur de la main.
 « Présentez… armes ! » : similaire au « portez armes », et la main gauche vient coiffer le canon du fusil
quelques centimètres avant la baïonnette, les doigts sont tendus à l'exception du pouce qui est replié.
 « Reposez… armes ! » : retour au garde à vous.
L’histoire des 3 indiens
by Un utilisateur de Dramaction under Avec son, Dynamiser un groupe, Exercices moyens, Tous les exercices de théâtre
Pour s’échauffer : L’histoire des 3 indiens. L’animateur raconte l’histoire, les participants répètent chaque phrase en
associant le geste fait par l’animateur.

(c’est un peu long à détailler…)

Devant : rien (bras tendu devant)


Derrière : rien (bras suit)
A gauche : rien (bras suit)
A droite : rien (bras suit)
En Haut : un ciel macabre… (deux bras tendus)
En bas : 1 palmier (bras suit)
Sous le palmier : 3 indiens. (main montre 3 doigts)
Le premier indien monte sur son cheval (mime)
Il part au galop (groupe part en tournant en tapant sur ses cuisses pour imiter le bruit)
Il passe sur un pont (on tape sur son torse avec les poings pour imiter le bruit)
Il descend une colline (on accélère)
Il s’arrête (hooo)
Il descend de son cheval (mime)
Il prend un parchemin (mime dans la poche de sa veste)
Il le lit (bruitage + mime)
Il le chiffonne (mime)
Le jette par terre (mime)
Il prend son sabre (mime)
Il se tue (bruit d’agonie + mime tomber par terre)
Et on enchaîne toute la séquence

(il reste 2 indiens sous le palmier, puis après une deuxième séquence complète, un seul puis en conclusion, après «
un ciel macabre, sous le palmier : RIEN !)
Ca réchauffe bien un groupe (ça vient d’animations avec des enfants de 8-12 ans mais ça fonctionne très bien avec
des adultes aussi !

Le ping pong vocal


by Un utilisateur de Dramaction under Avec son, Dynamiser un groupe, Exercices moyens, Tous les exercices de
théâtre
Deux par deux, les élèves se font face. Les élèves doivent créer une conversation de sons (bruits, vocalises… mais
sans paroles)

Par l’imitation la plus exacte possible de l’autre élève ou par une relance afin de créer une “conversation”. On peut
faire de l’imitation ou de la relance dans le même exercice.

Dans cet exercice de réchauffement, l’écoute est évidemment développée (surtout qu’au début, tous les élèves
peuvent faire la conversation en même temps…) Il est possible de demander aux élèves de prendre la situation la
plus révélatrice et la préparer pour la présenter aux autres.

Ali Baba et les quarante voleurs


by Un utilisateur de Dramaction under Avec paroles, Dynamiser un groupe, Exercices moyens, Tous les exercices de
théâtre, Travailler l'écoute
Jeu des créateurs de la LNI

Le meneur place les participants en 4 rangées. Ensuite il dit, seul, la phrase magique “Ali Baba et les 40 voleurs”.
Alors qu’il commence à la répéter pour une 2ième fois, la première rangée commence à la dire. Lorsque la première
rangée la répéte pour une deuxième fois (donc l’animateur pour le troisième fois), la troisième rangée commence à
la dire et ainsi de suite.

Après avoir compléter les 16 temps, le meneur recommence mais cette fois-ci avec un geste que les 4 rangées
devront répéter quand leur tour viendra.

C’est un exercice de concentration, d’écoute et de développement de complicité entre les participants d’un groupe.
L’exercice est particulièrement intéressant si les gestes sont suffisamment complexes.

Je reccomande cet exercice en réchauffement et en préparation à des exercices exigeants d’improvisation.


L’exercice pourrait, par exemple, faire partie d’une routine au début d’un certain nombre de cours. On pourrait
aussi faire participer des élèves en remplaçant le meneur une fois de temps en temps pour faire travailler la
créativité (dans les gestes) des participants.

19
oct/10
La machine infernale
by Un utilisateur de Dramaction under Avec son, Dynamiser un groupe, Tous les exercices de théâtre, Utiliser
l'espace
L’aire de jeu est vide. On désigne un premier élève qui va se placer au centre et créé un mouvement simple,
accompagné d’un bruit, sur deux temps.

Les autres élèves vont se greffer un à un au signal de l’animateur et créent eux aussi un mouvement et un son et
doivent obligatoirement toucher à un élève déjà présent dans l’aire de jeu.

Lorsque tout le groupe est en action, l’animateur varie les rythme et la force des sons.

C’est un exercice que je fais souvent dans les premiers ateliers et qui sert d’exercice de déblocage. Il sert aussi à
unifier un groupe.

Voici les thèmes que je propose pour initier la machine :


Une horloge, une maison hantée, un cirque, une chaîne de montage, etc.

La création musicale
by Un utilisateur de Dramaction under Dynamiser un groupe, Exercices difficiles, Sans paroles, Tous les exercices de
théâtre
Buts : énergie, conscience du corps, concentration

Participants : autant qu?on peut Les comédiens sont en cercle sauf un se trouvant au milieu. On fait jouer une
musique du même genre que celle de la phase préliminaire de Shiva (voir plus haut). La personne au centre fait
comme si la musique était crée par son corps en mouvement. Toutes les parties du corps rentrent en action de
même que les expressions du visage et le regard. Tout comme Shiva, cet exercice est difficile à décrire. Contactez-
nous si vous avez des questions précises.

Le triomphe
by Un utilisateur de Dramaction under Dynamiser un groupe, Exercices difficiles, Sans paroles, Tous les exercices de
théâtre
But : confiance Participants :au moins sept. Toutes les personnes sauf une se divisent en deux lignes se faisant face.
Toutes les personnes se faisant face se tiennent les mains en croisant (main droite dans main droite et main gauche
dans main gauche), les bras baissés. La personne restée à l :écart prendra une légère course d ;élan de façon à
retomber à l ;horizontale entre les deux groupes qui la soutiendront. La personne pourra ensuite être portée à bout
de bras.